En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

06.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

ça vient d'être publié
pépites > Société
Imbroglio politique
Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel
il y a 1 heure 43 min
décryptage > Politique
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Social
Disparité

Partout dans l’OCDE, le problème spécifique du chômage des personnes originaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient

il y a 3 heures 38 min
décryptage > Economie
Ecologisme

PLF 2020 : la fiscalité environnementale ne sauvera pas la planète

il y a 4 heures 7 min
décryptage > Science
Quand le ciel nous tombe sur la tête

L'Europe lance un programme de résilience aux tempêtes solaires

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite, service public : Macron tenté de reprendre son programme de réformes à zéro

il y a 4 heures 58 min
décryptage > Social
Attention, danger politique du troisième type

Gouvernement, minorités activistes et reste de la société : le trio infernal que plus rien ne relie ?

il y a 5 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 23 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 23 heures 36 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Société
Imbroglio politique

Irlande du Nord : Légalisation de l'avortement et du mariage homosexuel

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Social
Marronnier

La SNCF sur la voie de garage

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Société
Cachez-moi ça

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Santé
La vie est injuste

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Comment l’individualisme risque de détruire la démocratie

il y a 4 heures 42 min
décryptage > Société
Ultra moderne voilitude

Cette double crise de la modernité qui paralyse les réflexes démocratiques français

il y a 5 heures 2 min
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 22 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 23 heures 29 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 1 jour 3 heures
Tiens ta droite

Le Tea Party n'est-il vraiment qu'un mouvement d'idiots ?

Publié le 19 août 2011
Souvent caricaturé en France, le Tea Party est une nouvelle force politique aux États-Unis qui devrait jouer un rôle considérable dans la campagne présidentielle américaine de 2012. Ses positions conservatrices pourraient finalement être plus bénéfiques pour Obama que pour les Républicains dont ce mouvement populaire est pourtant proche..
Michael R. Wolf est professeur associé de science politique américaine à l'université de l'Indiana.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michael R. Wolf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michael R. Wolf est professeur associé de science politique américaine à l'université de l'Indiana.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Souvent caricaturé en France, le Tea Party est une nouvelle force politique aux États-Unis qui devrait jouer un rôle considérable dans la campagne présidentielle américaine de 2012. Ses positions conservatrices pourraient finalement être plus bénéfiques pour Obama que pour les Républicains dont ce mouvement populaire est pourtant proche..

Atlantico : Qu’est-ce que représente le Tea Party ?

Michael Wolf : Le Tea Party est un mouvement républicain qui n’est pas dirigé par les leaders du parti républicain. Cependant 77% des Tea Partiers se sentent républicains et les républicains s’identifient eux-mêmes à 70% avec le Tea Party.

Mais le Tea Party est plus impliqué et plus conservateur que le Parti républicain. Il suit le modèle classique de politique américaine qui veut que le parti ayant perdu les élections présidentielles soit très remuant, et remporte des sièges au Congrès. Ce n’est donc pas une surprise si ce mouvement eut du succès avec les républicains aux élections législatives de l’année dernière.  

Le nom, Tea Party, est une façon de renommer le parti républicain. George W. Bush était extrêmement impopulaire à la fin de son mandat, beaucoup de républicains étaient frustrés par l’administration républicaine, et ils perdirent largement les élections. Il s'agit donc d'une nouvelle marque pour les principes républicains.

 

Comment pourrait-on situer le Tea Party dans l'échiquier politique européen ?

Il se situe à la droite des conservateurs européens. Mais le Parti démocrate est également proche des conservateurs européens. Ils peuvent donc être comparés et situés au sein du centre droit européen. Le Tea Party n'est ni fasciste, ni d'extrême droite, il évolue simplement à la droite de la ligne majoritaire des conservateurs.

 

Comment est né ce mouvement ?

Sa naissance est souvent attribuée en partie à un commentateur télévisuel, Rick Santelli qui travaille pour CNBC, le réseau câblé le plus puissant financièrement aux États unis. Il était en colère contre la régulation économique et les réformes envers Wall Street, et il a dit à la télé qu’il voulait créer un nouveau tea party.

Il s'agit là d'une référence historique au Boston tea party durant laquelle des rebelles qui protestaient contre les taxes imposées par la couronne anglaise sur les biens importés aux États-unis, principalement du thé. Ils prirent ainsi d’assaut un bateau anglais et jetèrent le thé par-dessus bord. C’est un épisode symbolique très fort de l’histoire des États-unis, dont l’idée est la révolte contre trop de gouvernement.  

Le Tea Party est un mélange de républicains conservateurs classiques, et d’autres plus libertariens, dont leur nombre augmente ces dernières années. On peut le constater avec le succès de Ron Paul, candidat républicain aux primaires en 2008 et 2012, très populaire, qui veut réduire l’implication du gouvernement, réduire la régulation, et sortir des guerres. La période 2008-2010 était difficile pour eux. Les républicains n’avaient plus aucun contrôle sur Washington, ni sur la présidence, ni sur le Congrès. La seule réaction fut une réaction populaire et virulente. Mais il ne faut pas s’y tromper. L’un des leaders du Tea Party (Dick Armey : NDLR) était pendant longtemps le porte-parole de la majorité à la chambre des représentants, qui est le deuxième plus haut poste législatif. Les racines du tea party se trouvent donc dans le parti républicain. Les mécènes du parti républicain ont aussi financé de nombreuses activités du tea party.

 

Quel impact peut avoir le Tea Party dans l'élection présidentielle américaine de novembre 2012 ?

Durant les primaires, ils vont avoir un effet sur le Parti républicain, et par conséquent sur la course à la présidentielle. Comme nous l’avons vu l’année dernière - année d’élections législatives - la véritable énergie de ce mouvement est de faire émerger un candidat républicain qui sera plus conservateur que l’électeur américain moyen.  

Mais nous avons vu des exemples intéressant dans les États du Delaware ou du Colorado : des candidats, trop conservateurs car soutenus par le Tea Party, ont finalement perdu de justesse car ils ont perdu un certain nombre de votes due à leur éloignement idéologique du citoyen moyen.

Les Tea Partiers sont très actifs et vont participer aux nominations (primaires ou caucuses), ils vont être mobilisés pour voter pour des candidats. Ça pourra se terminer par un choix d’un candidat républicain plus conservateur que l’Amérique. Donc, pour gagner la nomination, le candidat devra plaire aux Tea Partiers. Mais il devra les décevoir pour gagner l’élection présidentielle. Obama n’a pas à concourir avec la base du parti. Il peut déjà draguer le centre et tenter d’attirer les républicains modérés.

 

Mais n’y aura-t-il pas un candidat dissident pour le Tea Party ?

Quelques personnes ont envisagé cela, avec des candidats comme Michele Bachmann ou Rick Perry. Mais ils veulent surtout que la marque Tea Party leur soit attribuée. D’autres candidats républicains ne veulent pas être mêlés au Tea Party, tel Mitt Romney car il avait fait passer une réforme de santé similaire à celle de Barack Obama, dans son État du Massachussetts, quand il en était le gouverneur.  

Reste que si le Tea Party n’existait pas, ces gens seraient tout de même dans la course, ils viseraient toujours les mêmes électeurs, mais ils seraient simplement appelés « conservateurs sociaux ». Tea Party est un nom de substitution auquel il est facile de s’identifier. Ce n’est pas en opposition du Parti républicain.

 

Le Tea Party n’est-il pas un mouvement "anti-partis" ?

Le Tea party n’est pas autant anti parti que l’on le suggère. Le Tea Party était si vindicatif envers les politiciens menteurs qu’on les a caricaturés en tant que mouvement anti parti. Ils étaient également critiques envers le Parti républicain car celui-ci avait dépensé trop d’argent quand il était aux commandes du congrès et de la présidence. Mais en fait, la plupart de ceux qui se revendiquent du Tea Party étaient déjà au Congrès à l’époque, et le sont encore aujourd’hui.

Il est simplement utile d’être anti-partis aux Etats-Unis. Les Américains n’aiment pas les partis politiques même s'ils s’identifient à eux. Les partis aident à faire sens et à simplifier les enjeux dans un système politique complexe qui mêle des élections au niveau local, étatique et fédéral. Malgré tout, les Américains les détestent.

James Madison voulait protéger l’Amérique des partis grâce à la constitution, et George Washington voulait que les usa restent éloignés de la création de partis politiques. Le Tea Party fournit un masque anti-partis, quand en fait il réalise la mobilisation des partisans du Parti républicain. Donc il reste dans le cadre d’un parti politique. Ce qu’il peut faire, c’est déranger la façon dont les partis négocient habituellement au congrès.

Historiquement, les leaders des deux partis trouvent toujours une façon pour chacun de sortir gagnant. Mais le Tea Party réduit les possibilités de négociations entre les deux partis. Il a donc un effet dans les interactions entre républicains et démocrates au congrès, surtout à la chambre des représentants.

 

Pourrait-on aller jusqu'à qualifier les "Tea Partiers" de stupides ?

Ils ne le sont pas. Ils sont les plus actifs du Parti républicain. La plupart d’entre eux appartiennent à la classe moyenne supérieure et la classe supérieure du parti. Le simplisme politique fut utilisé pour apparaître comme l’homme ordinaire, qui proteste contre Obama, chose très utile en politique aux Etats-Unis. Mais cela ne dit pas qui ils sont. Ils jouent un rôle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

06.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
JeanFr
- 22/08/2011 - 06:02
Conservateurs pas néocons !
L'article ne souligne pas assez que le Tea Party est avant tout une réaction contre la main mise des néoconservateurs sur le Parti Républicain et que son vrai père spirituel est Ron Paul. Il est conservateur dans le sens de la fidélité à la constitution américaine, l'esprit de la révolution américaine. D'où son nom.
Carcajou
- 20/08/2011 - 22:39
Comme là-bas?
@Lio
En France, il y aurait des « gens » qui refusent de reconnaître certaines données scientifiques ? Qui perturbent les cours de biologie ? Qui quittent la classe lors des cours d’histoire des religions ? Qui soutiennent comme ordre divin, l’infériorité de la femme ? Qui réfutent la philosophie lorsqu’elle contredit leur croyance ?
Vous nous faites marcher, c’est impossible.
benj117
- 20/08/2011 - 20:55
Question!
qui sont les extrémistes? Ceux qui ont crées des problèmes extrêmes, ou bien ceux qui ont des solutions extrêmes? Ceux qui nous disent que tout va extrêmement bien, ou ceux qui nous disent que ça va extrêmement mal? Question extrêmement extreme!