En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 1 heure 32 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 2 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 5 heures 33 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 6 heures 34 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 7 heures 44 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 9 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 9 heures 33 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 10 heures 21 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 11 heures 16 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 11 heures 32 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 2 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 5 heures 14 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 5 heures 47 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 7 heures 12 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 10 heures 13 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 10 heures 46 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 12 heures 24 min
Bonnes feuilles

Ministre de la Culture bis ? La véritable influence de Julie Gayet sur François Hollande

Publié le 13 juillet 2014
Mine d’informations inédites, ce livre-enquête fait la lumière sur le trio sentimental qui a vu un "président normal" devenir un homme ordinaire. Extrait de "Passions d’État", de Yves Azéroual, publié aux Éditions du Moment (1/2).
Journaliste, documentariste, ancien rédacteur en chef et fondateur de i>Télé, de Secrets d’Histoire sur France 2 et de Revu et Corrigé sur France 5, Yves Azéroual est un spécialiste des relations entre les politiques et les people. À ce titre, il a...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Azéroual
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste, documentariste, ancien rédacteur en chef et fondateur de i>Télé, de Secrets d’Histoire sur France 2 et de Revu et Corrigé sur France 5, Yves Azéroual est un spécialiste des relations entre les politiques et les people. À ce titre, il a...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mine d’informations inédites, ce livre-enquête fait la lumière sur le trio sentimental qui a vu un "président normal" devenir un homme ordinaire. Extrait de "Passions d’État", de Yves Azéroual, publié aux Éditions du Moment (1/2).

Ce n’est ni la première ni la seule fois que Julie Gayet a usé de son influence sur le chef de l’État, notamment dans le domaine culturel. Peut-on pour autant la qualifier de ministre de la Culture bis comme on l’a dit naguère de Carla Bruni lorsque la rumeur lui prêtait, à elle aussi, des pouvoirs de nominations dans nombre d’institutions culturelles dépendantes de l’État ? Carla Bruni, en 2009, murmura à l’oreille de Frédéric Mitterrand, alors ministre de la Culture dont elle facilita la nomination, le nom de François Baudot pour le poste d’inspecteur général de l’administration des affaires culturelles. Cet ancien journaliste du magazine Elle n’est autre que le parrain de son fils, Aurélien. Il est encore un peu tôt pour le dire, même si la forte propension de Julie Gayet à intervenir dans des dossiers mêlant la politique et la culture semble incontestable.

Car entre le Président et la comédienne, sur fond de passion amoureuse, il s’agit d’un échange de bons procédés. Julie Gayet, forte de ses réseaux dans les milieux culturels combinés à ses compétences dans la production cinématographique, représente une alliée de poids sur laquelle François Hollande ne manque pas de s’appuyer dès qu’il estime nécessaire de s’adresser à ces profes- sionnels. « Elle fait partie d’une nouvelle génération de producteurs qui y vont à la débrouille. Et sait faire passer des messages de manière très simple sur des sujets techniques et complexes 1 », observe Florence Gastaud, secrétaire générale de l’ARP, une puissante asso- ciation d’auteurs-réalisateurs-producteurs dont la mission est de défendre la diversité des films français et européens, l’indépen- dance de l’auteur-réalisateur-producteur et la transparence économique de la production cinématographique.

Julie Gayet continue de jouer de sa relation avec le président de la République, à l’instar d’une Anne Pingeot, autre femme de l’ombre, surnommée « la vice-ministre de la Culture », qui jouis- sait, sans en profiter personnellement, de cette position de pouvoir auprès de François Mitterrand. « Pourquoi se priverait- elle de tirer avantage d’une si importante influence pour elle-même et ses proches ? » me glisse l’un de ses intimes. « Quand je le peux, j’utilise mon réseau pour aider les réalisateurs », confirme-t-elle dans un entretien avec un journaliste qui l’interroge sur son tra- vail de productrice, elle qui milite aussi au côté de l’ARP, un poste d’observation et d’action non négligeable..

Déjà, on lui prête une « influence sourde », dixit Le Point à propos de la reconduction surprise d’Éric de Chassey à la villa Médicis, en septembre 2012. Aurélie Filippetti n’y est pas vraiment favorable. Mais comme ce candidat en poste n’est autre que le mari de la comédienne Anne Consigny, une proche de Julie Gayet, la ministre de la Culture devra valider ce choix.

Petits arrangements entre amis, ce même Éric de Chassey propose, en janvier 2014, à peine quelques jours après la révélation de Closer, le nom de Julie Gayet comme membre du jury de la villa Médicis. Un poste honorifique qui aide à choisir les futurs pensionnaires de cette prestigieuse institution. C’est Le Canard Enchaîné qui révèle l’affaire. Une information aussitôt confirmée par le cabinet d’Aurélie Filippetti, trop heureux d’accabler le cou- pable qui n’est pas dans les petits papiers de la ministre. « Son nom a été proposé par Éric de Chassey, le directeur de l’Académie de France à Rome-Villa Médicis », précise le cabinet à l’AFP. « Ce n’était pas ma décision, elle n’a pas été validée, l’arrêté n’a pas été signé », se dédouane Aurélie Filippetti.

Pour se défendre de tout favoritisme et sauver sa tête, Éric de Chassey, intervient sur i>Télé : « Julie Gayet a été choisie par moi pour des raisons professionnelles. C’est une productrice de cinéma reconnue, une comédienne reconnue. Ça l’a déjà conduite à faire partie de jurys, y compris de jurys importants comme celui de “Un certain regard” à Cannes », se justifie-t-il. Et d’insister : « Julie Gayet a par ailleurs un intérêt marqué, que tous les gens du milieu de l’art connaissent, pour l’art contemporain, pour la littérature, pour la musique. ».

Une défense qui ne réussit pas à convaincre grand monde sur- tout que, dans le milieu fermé du cinéma, nul n’ignore que ce n’est pas la première fois que l’actrice s’immisce dans les arcanes des nominations. En effet, elle a déjà réussi à faire prolonger jusqu’en juin 2013 le mandat d’Éric Garandeau à la tête du Centre national du cinéma, une fois encore contre l’avis d’Aurélie Filippetti, qui souhaite, de son côté, remercier ce directeur proche de Nicolas Sarkozy mais qui a l’avantage – l’explication peut-être de sa longévité à la tête de cette institution ? – d’avoir nommé Julie Gayet marraine du « Jour le plus long », une manifestation cinématographique du CNC.

Il se murmure aussi que l’actrice-productrice a pesé dans cer- tains arbitrages sur des dossiers culturels ou numériques. Ainsi, elle a organisé – sans le concours de Julien Dray cette fois qui, à l’époque, a très mal pris cette initiative et en a fait part à la comé- dienne – une réunion entre le candidat à la présidentielle et des réalisateurs, inquiets que le pouvoir touche à la loi Hadopi. Un lobbying efficace puisque François Hollande n’a pas supprimé cette loi comme il s’y était engagé durant la campagne présiden- tielle. « Je remplacerai la loi Hadopi par une grande loi signant l’acte II de l’exception culturelle française qui conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux oeuvres par Internet facilité et sécurisé », peut-on lire dans la 45e proposition de son programme. Une majorité de la gauche d’ailleurs, Aurélie Filippetti en tête, rêvait d’abroger au plus vite cette loi qui réprime le télécharge-ment illégal sur Internet. Pour une partie de la gauche, il y avait là matière à emporter une nouvelle victoire hautement symbolique sur le sarkozysme déjà moribond dans les urnes !

Plus récemment, Julie Gayet a plaidé auprès de François Hollande la cause du crédit d’impôt du cinéma qui vise à reloca- liser les tournages en France. Un rapatriement sur le sol français qui ne pourrait être que générateur d’emplois. Elle a été entendue par l’exécutif et le Parlement a voté le texte.

Les interventions de la comédienne-productrice-petit amie du chef de l’État ne sont donc pas sans précédents. Doit-on pour autant parler de népotisme ? Tous les Présidents sont sensibles aux recommandations de proches, surtout lorsqu’il s’agit de leur compagne. Les premières dames se suivent et se ressemblent…

Extrait de Passions d’État, de Yves Azéroual, publié aux Éditions du Moment, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

03.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

07.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

06.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 13/07/2014 - 12:26
Fr. Hollande et Julie Gayet
Où la recherche d'opinions favorables et de soutien électoraux avec la pleine complicité de la plupart des médias va-t-elle se nicher!
Et comme si être acteur, même bon, donnait automatiquement compétence en toute matière, quant aux mauvais..... serait-ce une consolation que de la leur prêter aussi?