En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
 En 2012, l’emploi total en France atteint 26.3 millions.
Panorama

Chômage, emploi : 10 graphiques pour tout comprendre

Publié le 27 juin 2014
Chômage, emploi, population active, taux de participation au travail, jeunes, seniors etc.. tous les chiffres de l'état de la France en 2014.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chômage, emploi, population active, taux de participation au travail, jeunes, seniors etc.. tous les chiffres de l'état de la France en 2014.

Sans surprise, les chiffres du chômage publiés ce 26 juin ont été mauvais. 24 800 personnes supplémentaires se retrouvent sans emploi, pour un total de 3.388 millions de chômeurs de catégorie A. Un nouveau record. Les postures sémantiques de l’exécutif ne méritent même plus d’être commentées tant le divorce avec la réalité semble prononcé.

Ainsi, au premier trimestre 2014, La France affichait un taux de chômage de 10.1% au sens du BIT. (Bureau International du travail). Le problème avec ce type de statistiques est qu’avec un tel chiffre, on ne dit pas grand-chose.  Il est alors important de décomposer l’ensemble du marché du travail afin d’en évaluer les tendances.

Le nombre d’emplois

Tout d’abord, et même si les chiffres du chômage tiennent la main dans le sens de la communication, c’est bien le nombre d’emplois existants qui permet de mieux saisir la dynamique du secteur privé et du secteur public dans l’économie Française.

Et dans le secteur marchand, évidemment, les chiffres ne sont pas bons. Si le pays avait permis la création de plus d’un million d’emplois entre 2000 et 2008, la tendance des six dernières années est à la baisse de plus de 300 000 postes, pour revenir à son niveau de la fin 2001. Ce sont 13 années de perdues en termes de créations d’emplois pour l’économie française.

Nombre d’emplois marchands hors agriculture. INSEE. En milliers

Dans le secteur public, la tendance est plutôt à la stagnation depuis 2009. Une stagnation de l’ensemble de la fonction publique qui dissimule des divergences entre les différentes catégories. Si la Fonction publique d’état a réellement subi une contraction du nombre de postes, la fonction publique territoriale et la fonction publique hospitalière sont à la hausse. Au total, la fonction publique regroupait ainsi 5 508 000 personnes en France en 2012.

Fonction Publique. Evolution des effectifs par catégorie. En %. 2010-2012. INSEE

Emplois marchands, fonction, publique, reste à ajouter les catégories manquantes, notamment l’agriculture. En 2012, l’emploi total en France atteint 26.3 millions. Et la stagnation dure depuis 6 ans.

France. Emploi total. En milliers. Source INSEE.

La population active

L’évolution de la démographie française est l’une des plus favorables de l’union européenne, et permet d’afficher une population active en constante augmentation. C’est ainsi que lors des 10 dernières années, 180 000 personnes supplémentaires sont venues chaque année renforcer le total de la population active française.

France. Population active. En milliers. INSEE

Le Chômage

Evidemment, le cumul des deux facteurs n’est pas favorable. Une population active, c’est-à-dire en demande d’emplois, qui augmente, et un nombre d’emplois qui diminue, la conséquence est logique : le taux de chômage part à la hausse sous l’effet du poids des deux forces en présence.

Taux de Chômage au sens du BIT. France En %. INSEE

Le chômage des jeunes

« 23.6% des jeunes sont au chômages ». Cette affirmation est régulièrement utilisée, mais elle bien plus anxiogène que réelle. En effet, si 23.6% des jeunes actifs  (entre 15 et 24 ans) sont au chômage en France, il n’est pas inutile de se poser la question de la portion d’actifs dans la population totale des 15-24 ans.

Taux D’activité des 15-24 ans. En %. France. INSEE

En France, seuls 37.1% des 15-24 ans sont des actifs. Les étudiants ne sont pas ici représentés. Ce chiffre est très fortement en baisse depuis 2008, ce qui indique que les « jeunes »  sont plus enclins à poursuivre leurs études qu’à tenter l’aventure du premier emploi dans un climat économique morose.

Le chômage des jeunes, rapporté à la population totale et non à la population active, atteint 8.5%. Le chiffre est élevé, et en forte hausse depuis la dernière décennie, mais il ne correspond en rien à la tarte à la crème du "1 jeune sur 4 est au chômage".

Taux de chômeurs dans la population totale des 15 – 24 ans. En % France. INSEE

En comparaison, ce sont 8% des 25-49 ans et  4.3% des  50-64 ans qui sont au chômage. Un chômage des seniors qui suit d’ailleurs une dynamique nouvelle.

Le chômage des Seniors

La très forte augmentation du nombre de chômeurs de plus de 50 ans est une inquiétude légitime, car il s’agit de la population disposant de la plus faible probabilité de retour à l’emploi. Cependant, la dynamique principale du phénomène n’est pas la perte d’emplois, mais l’accroissement du taux d’activité des seniors. C’est ainsi que depuis 2003, la population active de seniors a été propulsée vers le haut ; un gain de 7 points en 7 ans pour atteindre 62% de la classe d’âge.

Taux d’activité des seniors. 50-64 ans. En %. France. INSEE

Cette forte dynamique permet au pays d’afficher une progression de son taux d’activité pour l’ensemble de la population, alors même que le phénomène est plutôt contraire à la tendance générale.

Taux D’activité des 15-64 ans. France. En % INSEE

Une hausse du taux d’activité qui est une force pour le pays, car elle permet d’augmenter l’offre de travail disponible. Mais une force gâchée par l’incapacité de l’économie française à retrouver de la croissance. Car la hausse de ce taux est bien le signe que la croissance potentielle du pays augmente d’année en année depuis 2007. Avec une offre de travail qui grandit, c’est la capacité de production totale du pays qui en bénéficie.

Le sous-emploi

Il n’y a pas que le chômage. De nombreuses personnes sont également confrontées à des situations de temps partiel contraint, c’est-à-dire qu’elles souhaiteraient avoir l’occasion de travailler un plus grand nombre d’heures. A cette catégorie vient s’ajouter les personnes en situation de chômage technique ou partiel, pour constituer ce qui est désormais appeler le sous-emploi.

Nombre de personnes en situation de sous-emploi. En milliers. Source INSEE

L’ensemble des données traitées ici convergent vers la même conclusion. La démographie et la volonté de plus en plus forte de la population de participer à l’emploi démontrent que le potentiel de croissance du pays est toujours plus important. L’offre de travail est à un niveau historique pour le pays. Il s’agit là d’un gigantesque gâchis, aussi bien à titre individuel qu’à titre collectif. La France est en capacité de supporter une croissance bien plus forte que ce que le standard européen actuel ne permet. Et seule une action en faveur d’une réorientation de l’Europe vers une politique de croissance permettra de le corriger.

Dans le contexte actuel, ce sont les salariés qui doivent s’adapter à la faible croissance. Et ceci n’est qu’un choix politique. Une politique économique équilibrée consiste à favoriser un niveau d’activité qui soit en adéquation avec l’offre de travail disponible. Si le niveau d’activité est plus élevé que l’offre de travail, c’est l’inflation qui prendra le relai. A l’inverse, Si l’offre de travail est supérieure à ce niveau d’activité, c’est le chômage et la déflation qui frappent. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

06.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

07.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 27/06/2014 - 20:34
Soeur Valls, ne vois-tu rien venir?
Non, je ne vois que l'impôt qui augmentoie et le chômage qui explosoie!...