En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
Et maintenant, la génération Z… et ça ne va pas en s’arrangeant
Next generation

Et maintenant, la génération Z… et ça ne va pas en s’arrangeant

Publié le 27 juin 2014
Une toute nouvelle génération commence à faire parler d'elle : la génération Z. Hyper-connectée et ambitieuse, cette nouvelle génération élevée au milieu de la crise se veut indépendante mais souffre aussi de nombrilisme.
Eric Delcroix est conférencier et consultant, spécialiste du web 2.0, des réseaux sociaux et de l'identité numérique. Il a notamment participé à l'ouvrage Les réseaux sociaux sont-ils nos amis ?, paru en juin 2012. Il est créateur du site...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Delcroix
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Delcroix est conférencier et consultant, spécialiste du web 2.0, des réseaux sociaux et de l'identité numérique. Il a notamment participé à l'ouvrage Les réseaux sociaux sont-ils nos amis ?, paru en juin 2012. Il est créateur du site...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une toute nouvelle génération commence à faire parler d'elle : la génération Z. Hyper-connectée et ambitieuse, cette nouvelle génération élevée au milieu de la crise se veut indépendante mais souffre aussi de nombrilisme.

Atlantico : Qu'appelle t-on la génération Z ? On parlait récemment de la génération Y, pourquoi ces deux générations se succèdent-elles si rapidement ?

Eric Delcroix : La génération Z est le nom donné à la génération d'adolescents nés après 1995. Étonnement, c'est un terme que l'on entend peu en France. Dans les autres pays, en Grande-Bretagne en Nouvelle-Zélande ou en Australie, de nombreuses études ont été menées sur cette génération mais ce n'est pas le cas en France, sans que l'on puisse expliquer pourquoi. Il existe deux écoles : la première dit qu'il n'existe pas de génération, que l'on ne peut pas ficher les gens comme cela. La seconde affirme l'existence des générations. Des différences permettent de séparer les générations Y et Z. La génération Y a le souvenir d'un monde plus insouciant, pas la génération Z qui a connu la crise depuis sa naissance et qui a été marquée par le terrorisme. Si les générations se succèdent si vite c'est à cause de la rapidité avec laquelle se développent les nouvelles technologies. Les deux générations ont des modes de communication différents : la génération Y a connu le chat et la webcam, la génération Z passe beaucoup plus par l'image.

Quelles sont les caractéristiques de la génération Z ?

Cette génération est très entrepreneuriale, les jeunes pensent à créer leur société dans un domaine qui leur plaît, ce qui posera d'ailleurs problème aux entreprises : comment attirer ces jeunes, les retenir et les intéresser ? Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la génération Z consomme moins d'alcool et de drogue que ses aînés. Et ce, afin de garder le contrôle de son image. Un autre élément apparaît : c'est l'intérêt pour la cuisine qui se développe de plus en plus, les jeunes souhaitent éviter d'acheter des produits tout faits et veulent revenir à une alimentation plus saine. Quant à la manière de gérer leur budget elle est différente de la génération Y : ils économisent beaucoup plus leur argent, ont recours a internet pour comparer les prix bien plus que la génération qui les précède et ce, dans le but d'acheter de manière réfléchie. Ils ont aussi une connaissance innée du système de marketing qui leur sert lors de leurs achats. Quant à leurs qualités et défauts : ils sont tolérants quant aux cultures et aux religions, l'injustice est inacceptable pour eux. Cependant  ils se révèlent très individualistes, ils veulent réussir et ne comptent que sur eux-mêmes. Ils ont une faible capacité d'attention par rapport aux personnes plus âgées mais sont plus réactifs et s'adaptent plus vite. Enfin, ils sont autodidactes, par exemple si un élève ne comprend pas un exercice en classe il va aller sur internet pour avoir une autre approche de l'exercice et le voir expliqué différemment.

 

Quel est leur rapport aux réseaux sociaux ? Le mythe de "l'hyper-connectivité" est-il vrai ?

Ils sont en effet hyper connectés. Pour eux, les applications et le web sont des outils. Ils ont toujours vécu au milieu des appareils connectés. L'évolution est dans leur usage : ils sont passés de Facebook à Snapchat en passant par Twitter. Chaque application ou site web a sa propre utilité. Les réseaux sociaux sont pour eux le moyen de se construire une image et un réseau. Ils pensent trouver leur futur emploi grâce à leurs activités sur les réseaux sociaux ou les forums. De plus, ils ont autour d'eux des exemples de réussite de cette manière ce qui les encourage à passer par cette voie : des blogueurs reconnus notamment.

Comment envisagent-ils leur futur emploi ? Un travail obtenu grâce à des diplômes ? Aux réseaux sociaux ? L'entrepreneuriat ?

La grande majorité d'entre eux envisage de créer leur propre société. On voit d'ailleurs des lanceurs de start-up de plus en plus jeune. Ils veulent tous travailler dans une filière ou un domaine qu'ils aiment. Les diplômes ne sont pas pour eux le gage d'un emploi dans le futur. De plus en plus, les recruteurs parlent de compétences et d'aptitudes. Les plus demandées : maîtrise des réseaux sociaux  et des nouveaux outils technologiques, créativité, adaptation, c'est-à-dire des compétences que cette génération maîtrise. L'un des reproches qui peut leur être fait est le manque d'organisation. Quant au moyen d'obtenir un travail je l'ai dit plus tôt, ils pensent l'obtenir grâce à leurs activités sociales.

Quel sont leurs rapports avec leurs aînés ? Sont-ils plus respectueux ou irrespectueux que la génération Y ?

Il n'y a pas de respect dans cette génération pour leurs ainés. Il y a un énorme décalage, très peu de discussions entre les générations mais beaucoup d'incompréhension. Par exemple : pourquoi les profs ne sont pas sur les réseaux sociaux dans le but d'aider leurs élèves s'ils en éprouvent le besoin ? Les jeunes de cette génération Z font plus confiance aux personnes qui sont dans leur réseau numérique qu'aux membres de leur famille. Et pour les parents, le problème est qu'ils ne peuvent éduquer leur enfant comme ils l'ont été car les temps sont trop différents. Et quand leurs enfants leur demandent des conseils, il faut avoir une bonne connaissance du monde d'aujourd'hui et de demain pour leur répondre, ce qui n'est pas évident.

Sont-ils plus pessimistes ou optimistes par rapport à l'avenir ( crise, politique,  environnement...) Comment l'expliquer ?

La génération Z n'a connu que la crise et un monde en lutte avec le terrorisme. Elle ne connait pas le monde rendu paradisiaque par les souvenirs de ses aînés. Elle est donc très optimiste et est convaincue qu'elle va vivre dans le meilleur monde possible. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Les Français contre le burkini mais de moins en moins nu(e)s à la plage : la France devient-elle puritaine malgré elle ?

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Meurtre d’un policier à Toulouse : les raisons qui expliquent cette explosion des violences gratuites (et les moyens de l’endiguer)

05.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

06.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

07.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 28/06/2014 - 13:49
Une géneration qui passe beaucoup plus par l'image?
Oui, mais une image artificielle, née des écrans et de l'artifice...
Or, l'image, pour être percue et emmagasinée dans le logiciel humain nécessite, à minima, trois sens pour imprimer le disque dur.
Sans toucher, sans odorat, sans goût, ça n'imprime pas.
D'ou l'addiction et la répetition pour obtenir l'impression et le plaisir...
Je dirais...géneration Adict!
DrJulo
- 27/06/2014 - 15:05
Le titre est vraiment en
Le titre est vraiment en contradiction avec l'article, qui dresse un bilan très positif de cette génération : optimiste, entreprenante, sociable, indépendante ...