En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Bonnes feuilles

Peut-on considérer la crise de 2008 comme une "grande crise économique" à l'instar de celle de 1929 ?

Publié le 17 juin 2014
Si pour certains la crise appartient presque au passé, pour d'autres elle persiste. La problématique de sortie de crise s'en trouvant totalement renouvelée. Extrait de "Les grandes crises", de Bruno Marcel et Jacques Taïeb, publié chez Armand Colin (2/2).
Jacques Taïeb est professeur agrégé de sciences sociales.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Marcel, agrégé de sciences sociales, est professeur en classes préparatoires (HEC) au lycée Carnot à Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Taïeb
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Taïeb est professeur agrégé de sciences sociales.
Voir la bio
Bruno Marcel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Marcel, agrégé de sciences sociales, est professeur en classes préparatoires (HEC) au lycée Carnot à Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si pour certains la crise appartient presque au passé, pour d'autres elle persiste. La problématique de sortie de crise s'en trouvant totalement renouvelée. Extrait de "Les grandes crises", de Bruno Marcel et Jacques Taïeb, publié chez Armand Colin (2/2).

L'ampleur de la crise financière et de la récession qui suit n'en font pas nécessairement une grande crise, il est tout à fait possible que la financiarisation et la mondialisation des économies transforment la nature des crises qui frappent une sphère financière au rôle et au poids beaucoup plus importants que jadis et qui du fait de la mondialisation se transmet immédiatement à la quasi-totalité du monde.

La crise financière étant forte, les répercussions sur le crédit le sont aussi et donc la récession. En outre si on admet que c'est la première véritable crise de ce capitalisme financier mondialisé, ce qui se discute, n'oublions pas 2001 et la crise financière asiatique, on peut aussi penser que ces risques ont été sous-estimés, que la gestion de ce capitalisme a été trop "laxiste" et que la régulation doit simplement être améliorée de façon à ce que les crises suivantes soient moins violentes.

Fondamentalement ce système serait non seulement viable mais constituerait la seule forme possible du capitalisme aujourd'hui, les marchés financiers étant les meilleurs instruments pour régler les problèmes des économies mondiales, qu'ils s'agissent des retraites, du développement, des changements climatiques... vision classique du néolibéralisme contemporain.

En assurant non seulement les financements nécessaires de façon efficiente mais en permettant aussi la gestion des riques, de plus en plus nombreux, auxquels sont confrontés les différents acteurs aujourd'hui.

Les tenants de cette position mettent en avant le rétablissement rapide de la situation des banques et le retour  à la croissance qui se manifeste fin 2009 et se confirme pour 2011. Grâce cependant surtout au volontarisme efficace des Etats et des banques centrales, ce qui parait infirmer l'idée d'une régulation spontanée. 

"Extrait de "Les grandes crises", de Bruno Marcel et Jacques Taïeb, publié chez Armand Colin, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

04.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

05.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

06.

Les épargnants français, bipolaires ?

07.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires