En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

04.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

05.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

ça vient d'être publié
pépites > Défense
"Bring the soldiers back home"
Les Etats-Unis s’apprêteraient à retirer 4.000 soldats d'Afghanistan
il y a 43 min 42 sec
light > Culture
Actrice mythique
Disparition d’Anna Karina, l’icône de la Nouvelle Vague, à l’âge de 79 ans
il y a 1 heure 57 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Mars : de la glace détectée à 2,5 cm seulement sous la surface ; Science décalée : on boit plus d’alcool dans les pays froids et sombres
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 14 heures 49 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 15 heures 46 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 17 heures 15 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 18 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 1 jour 4 heures
light > Justice
Triste nouvelle
Mort de la magistrate Michèle Bernard-Requin
il y a 1 heure 20 min
pépite vidéo > France
Emotion
Clémence Botino, Miss Guadeloupe, a été élue Miss France 2020
il y a 2 heures 53 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 16 heures 11 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 17 heures 1 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 18 heures 9 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 18 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
Retour en arrière

25 ans de Tiananmen : tout souvenir officiel a été effacé… mais qu’en est-il dans la tête des Chinois ?

Publié le 06 juin 2014
Le 4 juin 1989, des milliers de manifestants chinois tombaient sous les balles du gouvernement sur la Place Tiananmen. 25 ans après, tout est encore mis en œuvre pour effacer cet événement de la mémoire collective. Et il semble que le gouvernement chinois arrive à ses fins.
Marie Holzman, a été enseignante à l'université. Elle est sinologue spécialiste de la Chine contemporaine, et traductrice. Elle est la présidente de l’association Solidarité Chine, créée en 1989 à la suite du massacre de Tien An Men. Elle a publié de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Holzman
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Holzman, a été enseignante à l'université. Elle est sinologue spécialiste de la Chine contemporaine, et traductrice. Elle est la présidente de l’association Solidarité Chine, créée en 1989 à la suite du massacre de Tien An Men. Elle a publié de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 4 juin 1989, des milliers de manifestants chinois tombaient sous les balles du gouvernement sur la Place Tiananmen. 25 ans après, tout est encore mis en œuvre pour effacer cet événement de la mémoire collective. Et il semble que le gouvernement chinois arrive à ses fins.

Atlantico : Il y a 25 ans, le gouvernement chinois réprimait sa population sur la place Tiananmen à Beijing. Depuis, il s'efforce de censurer tout ce qui touche de près ou de loin au massacre. Ainsi tout souvenir officiel a été effacé. Comment cette censure est-elle mise en place ?

Marie Holzman : Il faut avant tout bien comprendre les mécanismes d'une dictature. Depuis 1949, le gouvernement chinois possède, dirige et contrôle tous les médias, qui sont donc jusqu'à ce jour totalement dépendant du gouvernement. Depuis la mort de Mao Tse Tong en 1976, il y a plus de liberté d'expression, les Chinois osent de plus en plus parler entre eux - chose impensable jusqu'à peu étant donné que lors de la Révolution culturelle, même parler chez soi pouvait être dangereux.

Toutefois, dès lors qu'un journaliste écrit sur un sujet sensible ou carrément contre le pouvoir, le journal ou le journaliste sont soumis à des sanctions allant de la fermeture du journal jusqu'à la prison. Ce type de phénomène ne se produit cependant que très rarement, qu'il s'agisse de l'affront au gouvernement ou des sanctions. Il n'est effectivement pas nécessaire de réprimer régulièrement : une fois de temps en temps suffit à calmer les ardeurs.

Concernant la place Tiananmen, le gouvernement chinois a procédé exactement comme dans un roman de George Orwell : dès le lendemain du massacre, les généraux chinois ont nié tout décès sur la place. Et l'expression est particulièrement intéressante car en effet, la plupart des morts se trouvaient autour de la place et non sur la place en elle-même. C'est exactement comme si la révolte avait eu lieu Place de la Concorde à Paris et que je vous disais que non, il n'y a pas eu de morts Place de la Concorde, alors qu'en réalité, les morts se trouvaient Rue de Rivoli. Le nom Place de la Concorde va rester et les propos vont s'inscrire durablement de la sorte dans les mémoires.

Le web n'a pas vraiment ralenti cet oubli étant donné qu'il est lui-même censuré. Aujourd'hui, il est devenu très facile de priver des régions entières d'Internet, comme c'est le cas de la Province Xinjiang où plusieurs incidents et attentats ont eu lieu du fait de la rébellion ouïgoure. Cela paraît impensable mais en Chine, la censure Internet est une réalité. Et pour ce faire, le gouvernement chinois utilise the Great Fire Wall, la grande muraille de feu. Ce système de censure permet de bloquer tout ordinateur souhaitant accéder à des informations censurées. Par exemple, si vous tapez "4 juin" sur Google, votre écran deviendra noir.

Mais l'une des censures les plus efficaces est l'autocensure. Très vite, les gens savent ce dont ils peuvent parler et ce dont ils ne peuvent pas. Il existe bien entendu des gens courageux, mais en Chine comme ailleurs, tout le monde n'est pas un héros. Par exemple, les parents chinois n'osent pas raconter ce qu'ils ont vécu ce jour là à leurs enfants, de peur qu'ils n'en parlent à leurs amis ou à leurs professeurs. De la sorte, ils pourraient être dénoncés et arrêtés. Il ne s'agit pas là d'un manque de confiance mais au contraire d'une connaissance du mécanisme : les choses peuvent aller très vite une fois l'impair commis. De plus, les parents et professeurs veulent bien entendu le meilleur pour leurs enfants. L'idée est donc de ne pas le mettre en danger en lui épargnant une connaissance trop pointue des réalités, et notamment le manque de démocratie et de respect des Droits de l'Homme en Chine. On va le protéger lui et son idéalisme afin qu'il ne devienne pas un dissident. Les parents chinois sont conscients de tout cela et c'est ce qui explique aujourd'hui l'ignorance de la jeunesse chinoise à l'égard de cet événement majeur. Les enfants chinois sont aujourd'hui même briefés avant un départ à l'étranger. On leur dit par exemple que cela n'était qu'une simple émeute, que le gouvernement a bien fait d'intervenir et que les Occidentaux véhiculent des mensonges sur ce type de fait. Et c'est exactement la même chose pour le Tibet.

Qu'en est-il réellement dans les mémoires chinoises ? La censure a-t-elle effectivement effacé tout souvenir ou cela vient-il de la peur d'évoquer un sujet aussi tabou ?

Ceux qui ne savaient pas ne savent pas et ceux qui savaient ne peuvent pas l'oublier. Et c'est bien pour cette raison que le massacre de la Place Tiananmen agit comme un cancer. Tous les ans, la répression préventive et la censure sont plus fortes du fait de ce réflexe normal et humain qu'est la curiosité : plus on essaie d'effacer quelque chose, plus les gens veulent savoir de quoi il s'agit et pourquoi on cherche à l'effacer.

Ces dernières semaines, trente à quarante intellectuels chinois ont été arrêtés. Il s'agit de la pire vague d'arrestation préventive depuis 1984. De plus, les manifestations sont aujourd'hui plus importantes que jamais, notamment à Hong Kong où des centaines de milliers de personnes ont manifesté le 1er juin. Sur un total de 6 millions d'habitants, ce chiffre est énorme.

Seul 15 % des étudiants pékinois ont reconnu "l'Homme au Tank" comme étant un symbole de ce qu'il s'est passé. Le reste semble ignorer totalement le sujet. Comment la jeunesse se maintient-elle au courant de son Histoire alors même que le gouvernement chinois met tout en oeuvre pour l'en empêcher ?

Les jeunes chinois sont aujourd'hui encore au courant de ce massacre grâce à Internet. Aujourd'hui la plupart des étudiants savent contourner la censure, notamment grâce à Sanqiang qui signifie "sauter par dessus le mur". De plus, certains ont la chance de voyager à l'étranger. Ils peuvent donc retrouver de nombreux livres censurés en Chine, notamment à Taïwan.

Cependant, beaucoup ont également du mal à accepter la vérité. On les a tellement briefé avant leur départ que pour eux, ceux qui disent pourtant la vérité mentent. Je dirais qu'il leur faut environ un an avant de pouvoir envisager que ce qu'on leur dit à l'étranger est peut-être la réalité.

Peut-on craindre un oubli total à l'égard de ce massacre pour les prochaines générations ? Quel rôle tient et doit tenir la communauté internationale concernant ce sujet ?

Soit la dictature se maintient et à force de persévérance parvient à effacer tout souvenir du massacre de la Place Tiananmen, soit le gouvernement s'effondre. Et honnêtement, je ne vois pas une longévité infinie au parti communiste chinois. Après tout, pratiquement personne n'avait prévu l'effondrement du bloc soviétique et personne n'a prévu pour le moment l'effondrement du parti communiste chinois. Et pourtant, il pourrait s'avérer proche.

Concernant la communauté internationale, elle a en effet un rôle à jouer. Certains journalistes parlent justement de la Place Tiananmen. Et pour le moment, ça marche. Rares sont les pays qui n'aient pas organisé de commémoration du 25ème anniversaire du massacre, à l'instar de Taïwan, de l'Allemagne ou des États-Unis.

Propos recueillis par Clémence de Ligny

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Le mystère du lac de Starnberg : comment est vraiment mort Louis II de Bavière

04.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

05.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires