En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

02.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

03.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

04.

Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction

05.

10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire

06.

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

07.

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Liberté de la presse
L'article 24 contesté de la loi «sécurité globale» sera réécrit
il y a 10 heures 45 min
pépites > Culture
Littérature
Le prix Goncourt est attribué à Hervé Le Tellier pour son roman «L'Anomalie» chez Gallimard
il y a 12 heures 23 min
pépites > Société
Exode
Un Français sur dix a quitté sa résidence principale à l'occasion du deuxième confinement, un million de plus que lors du premier confinement
il y a 15 heures 16 min
pépites > Justice
Police
Un des policiers qui suspectent, à tort, 6 jeunes dans une voiture, tire, sans raison, deux coups de feu sur eux, il n'a pas fait l'objet de sanction
il y a 16 heures 24 min
décryptage > Economie
Perte de pouvoir d'achat

La crise du Covid pourrait faire perdre aux Britanniques 1350 euros sur leur rémunération annuelle d’ici 2025. Quid des Français ?

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Santé
Protocole ultra-renforcé

Delta Airlines lance un programme pour réduire le risque de contamination Covid à 1 sur 1 million sur ses vols transatlantiques. Pourquoi ne pas s'en inspirer pour des Noëls en famille sans risque ?

il y a 17 heures 37 min
pépite vidéo > Justice
Jour J
Le procès de Nicolas Sarkozy pour corruption dans "l'affaire des écoutes" reprend aujourd'hui
il y a 18 heures 4 min
décryptage > Politique
Janus

Ce qui se cache vraiment derrière le paradoxe Macron

il y a 19 heures 19 min
pépites > Justice
Bavure
4 policiers mis en examen dont 2 ont été écroués dans l'affaire Michel Zecler
il y a 19 heures 27 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Huit jeux auxquels vous pouvez jouer en famille par écran interposés pendant le confinement
il y a 19 heures 52 min
décryptage > Politique
Un mea culpa qui fera date

Julien Bayou, le patron de EELV, avait osé parler de « lynchages de policiers ». Cet affreux suprémaciste blanc avait oublié que le terme « lynchage » est réservé aux Noirs !

il y a 11 heures 24 min
pépites > Santé
Wanted
10000 volontaires sont recherchés pour mesurer les conséquences psychologiques de la crise sanitaire
il y a 12 heures 39 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

il y a 15 heures 21 min
décryptage > Economie
Panorama

COVID-19, vaccins, politique et vérités

il y a 16 heures 42 min
pépites > Politique
Dilemme
Emmanuel Macron pris au piège de la loi sur la sécurité globale et de l'article 24, Darmanin sur le grill
il y a 17 heures 14 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : la Haute Autorité de Santé recommande de vacciner en 5 phases avec priorité aux Ehpad
il y a 17 heures 56 min
décryptage > Politique
Surprise Surprise

Comment la gauche a subitement découvert les vertus de la vidéosurveillance

il y a 19 heures 2 min
décryptage > France
Union de la colère

La France n’est-elle plus qu’une somme de colères dirigée par un gouvernement incapable de les comprendre ?

il y a 19 heures 27 min
décryptage > France
Glottophobie

Il faut sauver l'accent de Jean Castex !

il y a 19 heures 51 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Le Covid touche les plus vieux mais les jeunes vont en payer les factures

il y a 19 heures 53 min
© Reuters
Le 21 mai, Arnaud Montebourg et Michel Sapin se sont félicité du redressement de la production manufacturière.
© Reuters
Le 21 mai, Arnaud Montebourg et Michel Sapin se sont félicité du redressement de la production manufacturière.
Daltonie en Hollandie

Alerte LSD au gouvernement ? Quand Montebourg et Sapin repeignent l'économie en rose (en oubliant de lire les indices PMI en berne)

Publié le 30 mai 2014
A la sortie du conseil des ministres, Arnaud Montebourg et Michel Sapin ont envoyé un communiqué commun pour déclarer que "la production manufacturière confirme son redressement entamé l’année dernière". Alors que les indices PMI annonce une France dans le rouge, le gouvernement s'acharne avec une communication à laquelle plus personne ne croit.
Gilles Saint-Paul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint-Paul est économiste et professeur à l'université Toulouse I.Il est l'auteur du rapport du Conseil d'analyse économique (CAE) intitulé Immigration, qualifications et marché du travail sur l'impact économique de l'immigration en 2009.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A la sortie du conseil des ministres, Arnaud Montebourg et Michel Sapin ont envoyé un communiqué commun pour déclarer que "la production manufacturière confirme son redressement entamé l’année dernière". Alors que les indices PMI annonce une France dans le rouge, le gouvernement s'acharne avec une communication à laquelle plus personne ne croit.

Atlantico : Dans une communication publiée mercredi 21 mai, à l'issue du conseil des ministres, Messieurs Arnaud Montebourg et Michel Sapin déclarent que "la production manufacturière confirme son redressement entamé l’année dernière", alors que les indices PMI du mois de mai indique au contraire une contraction du secteur privé. Les ministres français sont-ils dans un déni de la réalité ?

Gilles Saint-Paul : Ils sont parfaitement au courant de la réalité mais ne peuvent bien entendu tenir un discours défaitiste, surtout à la veille d'une élection. Cette satisfaction affichée n'est qu'un rituel convenu dont personne n'est dupe. 

Les ministres précisent que la baisse des emplois salariés créés au premier trimestre 2014 "est intégralement imputable au secteur de l’intérim". Cette analyse est-elle conforme à la réalité selon vous ?

L'emploi marchand ne cesse de baisser depuis la fin de 2011. Il est exact que le gros de la baisse au premier trimestre est imputable à l'intérim. Mais les autres emplois baissent également, quoique très légèrement. Il n'y a pas particulièrement lieu de se réjouir que la baisse soit concentrée sur l'interim. Cela est sans doute dû au fait que les entreprises font face à une baisse inattendue de leur demande, comme en témoigne d'ailleurs la baisse de la consommation et la hausse des stocks. Si les entreprises révisent leurs prévisions de ventes à la baisse, on devrait s'attendre à des pertes d'emplois marchands supplémentaires au second trimestre.  

Dans le même communiqué, les ministres affirment que 200 000 emplois vont être créés dans les trois prochaines années grâce au Pacte de responsabilité. Compte tenu de la morosité ambiante, l'objectif affiché par les ministres vous semble-t-il crédible ?

Cela dépend effectivement du climat des affaires, qui est très morose d'après les dernières données de l'INSEE, mais aussi, comme je l'ai indiqué par ailleurs, des anticipations des entreprises concernant l'évolution future de la fiscalité ainsi que de la capacité du gouvernement à implémenter son programme d'économies. Si les entreprises pensent qu'il n'y parviendra pas ou encore qu'il profitera de manière opportuniste d'une amélioration future de la situation pour augmenter à nouveau les cotisations, alors le pacte de responsabilité ne fonctionnera pas.  

Le cabinet Markit qui publie l'indice PMI pense lui que "à court terme, les perspectives ne sont pas encourageantes" et que "la persistance du malaise économique rend peu probable l’installation d’une reprise véritable au cours des prochains mois." Comment le gouvernement peut-il gérer la contradiction entre sa communication et les faits économiques qui, eux, ne laissent guère d'espoir d'amélioration ?

Les récentes données de l'INSEE concernant le climat des affaires, l'évolution de l'emploi, du PIB, de la consommation et de l'investissement confirment le diagnostic pessimiste du cabinet Markit. Le gouvernement est sur la défensive et bien entendu s'accroche à quelques indicateurs qui ne se comportent pas trop mal pour y puiser des éléments de langage. La croissance est en fait faiblement soutenue par la hausse de la dépense publique, qui n'est pas cohérente avec le programme d'économies du gouvernement, et encore moins soutenable à long terme, et par celle des exportations qui reste fragile à cause de l'euro fort et qui d'ailleurs montre des signes d'essoufflement au premier trimestre 2014. L'évolution négative de l'investissement est préoccupante et si la chute de la consommation se confirme, l'année 2014 risque d'être très décevante. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/05/2014 - 01:26
Et pendant que la France gauchiste se morfond...
l'Angleterre, qui a su faire des réformes libérales et dévaluer sa monnaie de 20%, plafonner ses allocations sociales, dégraisser son mamouth administratif, espère 3.4% de croissance dès cette année, du jamais vu depuis 2007!
Son chômage continue à baisser fortement à 7.2% cette année et à 5% dans les cinq ans.
Où en sera la France avec ses socialo-écolo-frondegauchistes?
14%, 15%, 16% de chômage?...
Pour vaincre le déclin gauchiste, réveillez-vous et votez mieux!
grindsel
- 25/05/2014 - 00:18
C'est bien mon avis, jmpbea...
Les articles et les analyses sont fort intéressants. Pourquoi limiter leur impact en les amputant des commentaires de leurs lecteurs, véritable valeur ajoutée ?
On n'a jamais trop d'informations, jamais trop d'idées face à la mauvaise foi et au sectarisme de ceux qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes...
jmpbea
- 24/05/2014 - 22:40
D'ordinaire, il y aurait des dizaines de commentaires
Sur un tel sujet....le vide sidéral n'encourage pas a en pondre...au secours atlantico...marketing .....zéro