En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Le 21 mai, Arnaud Montebourg et Michel Sapin se sont félicité du redressement de la production manufacturière.
Daltonie en Hollandie

Alerte LSD au gouvernement ? Quand Montebourg et Sapin repeignent l'économie en rose (en oubliant de lire les indices PMI en berne)

Publié le 30 mai 2014
A la sortie du conseil des ministres, Arnaud Montebourg et Michel Sapin ont envoyé un communiqué commun pour déclarer que "la production manufacturière confirme son redressement entamé l’année dernière". Alors que les indices PMI annonce une France dans le rouge, le gouvernement s'acharne avec une communication à laquelle plus personne ne croit.
Gilles Saint-Paul est économiste et professeur à l'université Toulouse I.Il est l'auteur du rapport du Conseil d'analyse économique (CAE) intitulé Immigration, qualifications et marché du travail sur l'impact économique de l'immigration en 2009.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint-Paul
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Saint-Paul est économiste et professeur à l'université Toulouse I.Il est l'auteur du rapport du Conseil d'analyse économique (CAE) intitulé Immigration, qualifications et marché du travail sur l'impact économique de l'immigration en 2009.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A la sortie du conseil des ministres, Arnaud Montebourg et Michel Sapin ont envoyé un communiqué commun pour déclarer que "la production manufacturière confirme son redressement entamé l’année dernière". Alors que les indices PMI annonce une France dans le rouge, le gouvernement s'acharne avec une communication à laquelle plus personne ne croit.

Atlantico : Dans une communication publiée mercredi 21 mai, à l'issue du conseil des ministres, Messieurs Arnaud Montebourg et Michel Sapin déclarent que "la production manufacturière confirme son redressement entamé l’année dernière", alors que les indices PMI du mois de mai indique au contraire une contraction du secteur privé. Les ministres français sont-ils dans un déni de la réalité ?

Gilles Saint-Paul : Ils sont parfaitement au courant de la réalité mais ne peuvent bien entendu tenir un discours défaitiste, surtout à la veille d'une élection. Cette satisfaction affichée n'est qu'un rituel convenu dont personne n'est dupe. 

Les ministres précisent que la baisse des emplois salariés créés au premier trimestre 2014 "est intégralement imputable au secteur de l’intérim". Cette analyse est-elle conforme à la réalité selon vous ?

L'emploi marchand ne cesse de baisser depuis la fin de 2011. Il est exact que le gros de la baisse au premier trimestre est imputable à l'intérim. Mais les autres emplois baissent également, quoique très légèrement. Il n'y a pas particulièrement lieu de se réjouir que la baisse soit concentrée sur l'interim. Cela est sans doute dû au fait que les entreprises font face à une baisse inattendue de leur demande, comme en témoigne d'ailleurs la baisse de la consommation et la hausse des stocks. Si les entreprises révisent leurs prévisions de ventes à la baisse, on devrait s'attendre à des pertes d'emplois marchands supplémentaires au second trimestre.  

Dans le même communiqué, les ministres affirment que 200 000 emplois vont être créés dans les trois prochaines années grâce au Pacte de responsabilité. Compte tenu de la morosité ambiante, l'objectif affiché par les ministres vous semble-t-il crédible ?

Cela dépend effectivement du climat des affaires, qui est très morose d'après les dernières données de l'INSEE, mais aussi, comme je l'ai indiqué par ailleurs, des anticipations des entreprises concernant l'évolution future de la fiscalité ainsi que de la capacité du gouvernement à implémenter son programme d'économies. Si les entreprises pensent qu'il n'y parviendra pas ou encore qu'il profitera de manière opportuniste d'une amélioration future de la situation pour augmenter à nouveau les cotisations, alors le pacte de responsabilité ne fonctionnera pas.  

Le cabinet Markit qui publie l'indice PMI pense lui que "à court terme, les perspectives ne sont pas encourageantes" et que "la persistance du malaise économique rend peu probable l’installation d’une reprise véritable au cours des prochains mois." Comment le gouvernement peut-il gérer la contradiction entre sa communication et les faits économiques qui, eux, ne laissent guère d'espoir d'amélioration ?

Les récentes données de l'INSEE concernant le climat des affaires, l'évolution de l'emploi, du PIB, de la consommation et de l'investissement confirment le diagnostic pessimiste du cabinet Markit. Le gouvernement est sur la défensive et bien entendu s'accroche à quelques indicateurs qui ne se comportent pas trop mal pour y puiser des éléments de langage. La croissance est en fait faiblement soutenue par la hausse de la dépense publique, qui n'est pas cohérente avec le programme d'économies du gouvernement, et encore moins soutenable à long terme, et par celle des exportations qui reste fragile à cause de l'euro fort et qui d'ailleurs montre des signes d'essoufflement au premier trimestre 2014. L'évolution négative de l'investissement est préoccupante et si la chute de la consommation se confirme, l'année 2014 risque d'être très décevante. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

01.

La Chine, nouvelle Egypte ?

02.

Haro sur les mères célibataires

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 25/05/2014 - 01:26
Et pendant que la France gauchiste se morfond...
l'Angleterre, qui a su faire des réformes libérales et dévaluer sa monnaie de 20%, plafonner ses allocations sociales, dégraisser son mamouth administratif, espère 3.4% de croissance dès cette année, du jamais vu depuis 2007!
Son chômage continue à baisser fortement à 7.2% cette année et à 5% dans les cinq ans.
Où en sera la France avec ses socialo-écolo-frondegauchistes?
14%, 15%, 16% de chômage?...
Pour vaincre le déclin gauchiste, réveillez-vous et votez mieux!
graindsel
- 25/05/2014 - 00:18
C'est bien mon avis, jmpbea...
Les articles et les analyses sont fort intéressants. Pourquoi limiter leur impact en les amputant des commentaires de leurs lecteurs, véritable valeur ajoutée ?
On n'a jamais trop d'informations, jamais trop d'idées face à la mauvaise foi et au sectarisme de ceux qui veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes...
jmpbea
- 24/05/2014 - 22:40
D'ordinaire, il y aurait des dizaines de commentaires
Sur un tel sujet....le vide sidéral n'encourage pas a en pondre...au secours atlantico...marketing .....zéro