En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

03.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

04.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

01.

Japon : des ONG renoncent

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte planétaire
Coronavirus chinois : l’OMS indique qu’il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale et qu’il n’y a aucune preuve de transmission entre humains en dehors de la Chine
il y a 9 heures 41 min
pépite vidéo > International
Mémoire
75 ans de la libération d'Auschwitz : de nombreux dirigeants de la planète se mobilisent contre l'antisémitisme
il y a 11 heures 1 min
pépites > Santé
Mesures pour lutter contre le virus
Coronavirus : la Chine confine 20 millions d’habitants autour de Wuhan, les festivités du Nouvel an chinois annulées à Pékin
il y a 12 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Ritals", adaptation théâtrale de Bruno Putzulu : il était une fois les immigrés italiens de Nogent-sur-Marne

il y a 13 heures 16 min
Electrocutions et incendies
L'UFC-Que Choisir alerte sur les dangers des chargeurs de smartphones
il y a 13 heures 43 min
pépites > Santé
Origines du virus
Wuhan : des serpents pourraient être la source de l'épidémie du coronavirus chinois
il y a 15 heures 15 min
pépites > Politique
Loi bioéthique
Le Sénat vote la PMA pour toutes, mais pas le remboursement pour toutes
il y a 19 heures 12 min
décryptage > France
ONDRP

Fermeture de l’Observatoire national de la délinquance : et hop, un thermomètre de moins !

il y a 20 heures 35 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’affaire Yasser Arafat : polémique et émergence d’accusations "d’empoisonnement par les Juifs"

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Société
Tribunal du net

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

il y a 21 heures 45 min
light > Science
Images rares
Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes
il y a 10 heures 18 min
pépites > Politique
Nouveau calendrier
Réforme des retraites : Edouard Philippe révèle que la conférence de financement sera lancée le 30 janvier
il y a 11 heures 27 min
pépites > Justice
Soupçons de financement libyen
La justice britannique va remettre Alexandre Djouhri à la France
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Messiah" de Michael Petroni : quand le doute s’insinue et ne vous lâche pas

il y a 13 heures 29 min
light > High-tech
"C'est toi dans cette vidéo ?"
Facebook : la gendarmerie de l'Indre alerte sur une arnaque avec une vidéo qui aurait déjà fait un grand nombre de victimes
il y a 14 heures 29 min
pépite vidéo > Mode
Une page se tourne
Les images de l'ultime défilé de Jean-Paul Gaultier
il y a 18 heures 41 min
décryptage > Histoire
Mémoire

75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz : l’histoire de la Shoah prise au piège des réinterprétations politiques d’aujourd’hui

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Santé
Menace de pandémie

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

il y a 20 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Voilà comment on fabrique les crétins

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Politique
Loi Avia

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

il y a 22 heures 15 min
L'Édito de Jean-Marc Sylvestre

Le fait religieux est entré dans l’entreprise… Et après ?

Publié le 15 mai 2014
Le fait religieux dans l’entreprise est tout sauf marginal. Le sujet est tabou, personne n’en parle. L’institut Randstad, spécialiste en relations humaines a mesuré cette réalité. Pourquoi ? Tout simplement pour mieux en gérer l’impact, appréhender son ampleur et prendre les bonnes décisions pour ne pas perturber la marche des entreprises. Seuls 3 % des cas sont conflictuels ou bloquants.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le fait religieux dans l’entreprise est tout sauf marginal. Le sujet est tabou, personne n’en parle. L’institut Randstad, spécialiste en relations humaines a mesuré cette réalité. Pourquoi ? Tout simplement pour mieux en gérer l’impact, appréhender son ampleur et prendre les bonnes décisions pour ne pas perturber la marche des entreprises. Seuls 3 % des cas sont conflictuels ou bloquants.

En l’absence d’informations précises, certains chefs d’entreprise particulièrement touchés ne savent pas comment réagir à ce phénomène rampant mais croissant. Et, d’abord, qu’appelle-t-on le fait religieux dans l’entreprise ?  En fait, il s’agit de l’exercice ou de la pratique religieuse  au sein même de l’entreprise. Il peut s’agir aussi de la marque plus ou moins ostensible des signes religieux, comme le foulard. Ensuite, beaucoup plus compliqué, il peut s’agir de pratiques discriminatoires  qui peuvent intervenir à l’embauche ou dans la gestion quotidienne des carrières.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz
 

 

 

Ce phénomène est affreusement difficile à gérer au sein de l’entreprise. L’entreprise est un lieu de production et de travail organisés dans un but précis : la création de valeur.

Mais c’est aussi un lieu de vie dont l’organisation et les relations internes pèsent forcément sur la performance et la compétitivité ; dans un sens ou dans un autre. La pratique religieuse peut parfois avoir un impact positif. Le plus souvent, le fait religieux est vécu comme très perturbateur pour l’équilibre  de l’entreprise. Cette étude a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1300 salariés.

Premier point, quelle est l’ampleur du phénomène ? Selon Randstad, 28% des cadres travaillant à la direction du personnel des entreprises auraient été confrontés à des questions relevant du fait religieux. Ce qui veut dire que 72% des DRH ne se sentent pas concernés. Parallèlement, 14% des managers n’appartenant pas à la fonction RH, ont été confrontés à des problèmes liés au fait religieux.

Ces chiffres ne sont pas alarmants, mais ils indiquent clairement que le problème existe. Le fait religieux est un enjeu mais il débouche très rarement sur des situations de blocages dans l’entreprise. Dans 8% des cas, les entreprises ont connu des situations dangereuses pour leur équilibre socio-économique. En revanche, selon 41% des DRH, cette question va devenir de plus en plus problématique.

Second point, quel est l’impact de ce fait religieux sur la vie de l’entreprise ? La grande majorité des cadres et des managers disent ne pas avoir de problèmes particuliers ou de malaises liés à la question religieuse. Sauf que, pour 42% des managers,  l’existence d’un fait religieux modifie leur façon de gérer le personnel.

Et pour cause, il y a dans l’entreprise des comportements qui dans certaines situations, ne peuvent pas être gérées par les seuls techniques de management du personnel.

Certains refusent par exemple le travail des femmes dans certaines activités (l’hôpital par exemple).

Certains refuseront catégoriquement de transporter ou de manipuler de l’alcool.

D’autres s’opposeront aux pratiques vestimentaires ils exigeront le port du foulard alors que le règlement intérieur s’y oppose ou refuseront de porter une blouse alors qu’elle s’impose pour des raisons de sécurité.

Il peut y avoir des problèmes d’absentéisme  ou de pause pour la prière sur le lieu de travail.

Plus grave, la direction qui s’efforce de faire respecter un règlement intérieur suivi par la majorité, peut être attaquée pour pratique discriminatoire de la part d’une minorité religieuse, ou plus grave encore accusée de harcèlement. Sans parler des constitutions de groupes religieux qui se forment pour peser sur la direction et sur les syndicats.

Troisième point, quelle réaction et quelle régulation ? Le vote d’une loi règlementant le fait religieux  ou une modification du droit du travail s’avèrerait nécessaire pour 12% des cadres DRH  et pour 16% des employés. En revanche 33% des cadres, 30% des managers  et  23% des employés pensent que ce serait dommageable. 45% des managers estiment que ça n’aurait pas d’utilité.

Très intéressant, 33% des cadres d’entreprise pensent qu’on pourrait appliquer dans le privé la règle qui s’applique dans la fonction publique.  Pas de signes, de marques ou de comportements qui permettent d’identifier l’appartenance ou la pratique d’une religion.

En bref, la plupart des observateurs estiment que le phénomène n’est pas inquiétant, beaucoup moins que dans les années 1960 lors de la grande période d’immigration. A cette époque, Renault avait dû construire une mosquée et des lieux de prière dans l’usine de Boulogne-Billancourt. A cette époque, l’imam avait autant de pouvoir sur les chaines de fabrication que les élus de la CGT.

Le problème aujourd’hui est beaucoup plus contenu, sauf que de l’avis des chercheurs, il évolue vite actuellement. Cette étude-là n’aurait jamais été demandée et faite avant la crise en 2008. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

03.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

04.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

01.

Japon : des ONG renoncent

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires