En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

05.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 8 heures 59 min
light > Insolite
"Highway to Hell"
Un informaticien a piraté la billetterie du Hellfest afin de tenter d'obtenir désespérément une place
il y a 12 heures 15 min
pépites > Europe
Casse-tête politique
Brexit : l'amendement Letwin a été adopté, les députés reportent leur décision sur l'accord
il y a 13 heures 52 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"John Tanner, Tome 1, le captif du peuple des 1000 lacs" de Christian Perrissin et Boro Pavlovic : une histoire vraie, servie par des dessins bien loin des images d'Epinal

il y a 15 heures 33 min
pépite vidéo > Europe
Catalogne
Les images des violences à Barcelone en marge de la manifestation des indépendantistes catalans
il y a 16 heures 6 min
pépites > Europe
Chambre des communes
Brexit : journée décisive et vote historique au Parlement britannique
il y a 17 heures 23 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 20 heures 27 min
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 10 heures 28 min
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 13 heures 6 min
pépites > Europe
Journée décisive et historique
Brexit : manifestation à Londres devant le Parlement pour réclamer un nouveau référendum
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La Bruyère, portrait de nous-mêmes" de Jean-Michel Delacomptée : un portrait captivant

il y a 15 heures 44 min
pépites > France
Mouvement social
Grève à la SNCF : Edouard Philippe déplore un "détournement du droit de retrait"
il y a 16 heures 53 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 18 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 22 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La douloureuse question du suicide dans la police

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 19 heures 54 min
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 20 heures 12 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 20 heures 36 min
Le nouveau Premier ministre Najib Mikati, dont le gouvernement est dominé par le Hezbollah.
Le nouveau Premier ministre Najib Mikati, dont le gouvernement est dominé par le Hezbollah.
Liban

Le Hezbollah, responsable du meurtre de Rafiq Hariri ?

Publié le 04 juillet 2011
Le Tribunal spécial pour le Liban qui enquête sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafiq Hariri a remis un premier acte d'accusation. Quatre mandats d'arrêt ont été délivrés contre des membres du Hezbollah. Pour Joseph Bahout, chercheur à Sciences-Po, cette décision va "mettre le feu à une poudrière libanaise déjà sous tension".
Joseph Bahout est doctorant à Science-Po Paris. Joseph Bahout a été professeur à l’Université Saint-Joseph (USJ) à Beyrouth, et chercheur au Centre d’Etudes et de Recherches sur le Moyen-Orient-Contemporain (CERMOC) au Liban entre 1993 et 2005.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joseph Bahout
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Joseph Bahout est doctorant à Science-Po Paris. Joseph Bahout a été professeur à l’Université Saint-Joseph (USJ) à Beyrouth, et chercheur au Centre d’Etudes et de Recherches sur le Moyen-Orient-Contemporain (CERMOC) au Liban entre 1993 et 2005.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Tribunal spécial pour le Liban qui enquête sur l'assassinat de l'ancien Premier ministre Rafiq Hariri a remis un premier acte d'accusation. Quatre mandats d'arrêt ont été délivrés contre des membres du Hezbollah. Pour Joseph Bahout, chercheur à Sciences-Po, cette décision va "mettre le feu à une poudrière libanaise déjà sous tension".

Atlantico : Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), enquêtant sur l'assassinat de Rafiq Hariri a remis ce jeudi 30 juin un acte d'accusation scellé et des mandats d'arrêt au procureur à Beyrouth ? De quoi est-il question, et quelle est l’origine de ce Tribunal ?

Joseph Bahout : Il est acté depuis près de quatre ans par une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies, votée à l’unanimité, qui faisait suite à une initiative sponsorisée par la France et les Etats-Unis. La résolution a donné lieu à la mise en place d’une commission d’enquête puis à la création de ce fameux Tribunal spécial pour le Liban (TSL), un objet assez bizarre puisqu’il mêle plusieurs droits et juridictions. Ce n’est pas un tribunal sous la direction de la Cour criminelle internationale, ni un tribunal libanais. Il s’agit d’un tribunal mixte pour statuer sur l’affaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafiq Hariri et six ou sept autres attentats ou tentatives d’assassinat qui ont suivi.

La commission d’enquête travaille depuis des années et cela fait un an et demi que l’on dit souvent que l’acte d’accusation était imminent. Et là, le suspense est enfin clos. Pourquoi cela a-t-il traîné ? Pour des raisons techniques, des compléments d’enquête. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une raison politique. Mais je ne peux pas le prouver. Ce sont des procédures longues, compliquées. Souvent, la commission a été suspectée de politisation, son travail est très loin d’être transparent. On peut soupçonner des interférences. Il y a eu beaucoup de fuites, aussi. Quatre officiers supérieurs de la sécurité libanaise ont été mis en prison pendant plusieurs mois, ils auraient été incriminés dans cette affaire : aujourd’hui, on se rend compte qu’il n’en est rien… 

Le suspense, toutefois, ne se clôt que relativement. Contrairement à ce qui est dit dans le droit romain, le droit français, l’acte d’accusation ne clôt pas l’enquête, elle se poursuit même si le tribunal continue la mise en jugement des accusés. Il faut donc attendre d’autres actes d’accusation qui viendront…

Il va se jouer, à partir de maintenant, un poker. Des cartes vont s’abattre progressivement les unes après les autres. Pour l’instant, l’acte ne comporte que quatre noms de personnes qui appartiennent à la mouvance du Hezbollah. Y aura-t-il des gens proches du régime de Bachar Al-Assad ? On le saura plus tard.

C’est maintenant une réalité politique et judiciaire, et plus qu’une spéculation : il y a un soupçon fort, une accusation vis-à-vis de membres importants dans la hiérarchie, dans le commandement du Hezbollah. C’est une petite bombe qui mettra le feu à une poudrière libanaise qui chauffe depuis un moment.

Le nouveau Premier ministre Najib Mikati, dont le gouvernement est dominé par le Hezbollah et ses alliés, devait annoncer le programme de politique générale de son cabinet…

L’acte d’accusation aura un impact. Ce qui est amusant, c’était la course entre la déclaration ministérielle en cours d’achèvement et l’imminence de l’acte d’accusation. Le fait que celui-ci ait précédé la déclaration ministérielle rend les choses plus faciles : le Premier ministre pourra user au Conseil des ministres d’une formule assez vague sur l’acte d’accusation pour désamorcer la pression, la tension qui va dominer sur la scène politique. Ce sera du type : « Le Liban maintient ses engagements au niveau international et nous cherchons à assurer la stabilité de sa société », un « ni-ni » pour gagner du temps.

Le problème, c’est de savoir si la justice internationale, la communauté internationale, et les ayant droits libanais, autrement dit le camp du « 14 mars » de Saad Hariri, vont vouloir aller plus loin dans la réclamation des incriminés - ce qui est illusoire. Politiquement, cela signifierait que l’on actionne la justice libanaise : lancer des mandats d’arrêt, créer des tensions sur le terrain.

Les autorités libanaises peuvent au contraire aussi dire : « Les accusés, on ne peut pas les chercher ». Si tel est le cas, le Conseil de sécurité voudra-t-il, sous forme de pression, sanctionner le Liban ?

Et, en deuxième lieu, comment va réagir le Hezbollah ? Va-t-il dire, comme il l’a fait jusque maintenant : « Nous ne sommes pas concernés par cette affaire, c’est un tribunal fantoche, on ne croit pas un mot de ce qui est dit dans le rapport. » ? Ou alors : « C’est un complot visant à nous étrangler. ».

Le pays est totalement déchiré depuis cinq, six ans, la situation ne tient qu’à un fil. La situation politique risque encore de s’aggraver, l’acte d’accusation n’arrangeant pas les choses, c’est une source de tension supplémentaire. Cela risque de compliquer les plans syriens et libanais. Les partis peuvent peut-être calmer le jeu… On verra.

Le tribunal va commencer à fonctionner en octobre, il peut juger par contumace les prévenus si on ne les a pas attrapés. Si on découvre que se cache derrière les 4 personnes des systèmes comme l’Iran, cela peut devenir très grave

Qu’en est-il du refuge de Saad Hariri en France ?

On en a trop dit sur cette affaire. Il est un peu fatigué et il a un peu peur car cela tangue dans la région en ce moment. Il n’y a pas de risque sérieux sur sa vie mais c’est un avis personnel.

Beaucoup de gens ont certes des raisons de lui en vouloir : d’abord, ceux qui ont tué son père, on ne sait pas qui c’est ; ensuite, ses ennemis politiques, ainsi qu’une partie de l’appareil syrien qui pense peut-être qu’il a poignardé la Syrie dans le dos en soutenant la révolte populaire du moment. Mais tout le monde est menacé. Ce n’est peut-être que des vacances prolongés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Renault en plein chaos post Ghosn

04.

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

05.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
slavkov
- 03/07/2011 - 19:25
mal au coeur pour le liban
... ces terroristes du hamas - une bande des fanatiques qu'il faudrait nettoyer du liban et ceux qui les soutient chez nous également ...