En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 11 min 34 sec
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 56 min 56 sec
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 3 heures 39 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 4 heures 29 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 7 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 8 heures 35 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 10 heures 29 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 11 heures 49 min
décryptage > Europe
Avenir de l'Union européenne

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 36 min 32 sec
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 1 heure 27 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 4 heures 4 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 6 heures 11 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 8 heures 1 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Economie
Crise de défiance

Casse-tête de la reprise : les entreprises face à la destruction de confiance massive générée par les pouvoirs publics

il y a 12 heures 20 min
décryptage > France
Chute libre

Apocalypse zéro, suite : les fausses prédictions sur le chaos dans les banlieues plus démenties que jamais

il y a 12 heures 45 min
Et chez vous, comment ça va ?

Tour d’Europe des campagnes pour les Européennes : direction l’Allemagne

Publié le 05 mai 2014
Première étape de notre tour d'Europe des campagnes pour les élections européennes : l'Allemagne, où l'attention des électeurs et des médias se porte sur le grand voisin russe, l'immigration de masse et les excès des régulations européennes.
Jakob Hoeber est chercheur associé en économie, compétitivité et modèles sociaux européens à l'Institut Thomas More.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jakob Höber
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jakob Hoeber est chercheur associé en économie, compétitivité et modèles sociaux européens à l'Institut Thomas More.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Première étape de notre tour d'Europe des campagnes pour les élections européennes : l'Allemagne, où l'attention des électeurs et des médias se porte sur le grand voisin russe, l'immigration de masse et les excès des régulations européennes.

Atlantico : A l'approche des élections européennes, quels sont les principaux thèmes qui occupent les débats en Allemagne ? Par quels partis sont-ils portés, et sont-ils focalisés sur l'Europe en elle-même, ou bien les préoccupations d'ordre national prévalent-elles ?

Jacob Höber : Les discussions sur l'Union Européenne en Allemagne se focalisent, comme dans la plupart des pays européens, sur les questions nationales. Étonnamment, la crise de la dette et les versements aux pays en difficulté que les Allemands associent à cette question, ne font pas partie du débat – lié certainement à un événement d'actualité plus présent, la crise en Ukraine. Mais même ce sujet n'est que peu discuté dans le cadre européen, les arguments tournent plutôt autour de la justification de l'annexion russe de la Crimée, et non des implications que ce changement dans les relations avec le voisin de l'Est engendre – et pour l'Allemagne, et pour l'ensemble de l'Union.

De même pour le débat autour de la liberté de la circulation en Europe. Avec l'ouverture des frontières avec la Roumanie et la Bulgarie, certains partis notamment l'Alternative für Deutschland (AfD), mais aussi la CSU, parti conservateur en Bavière, cherchaient à gagner des votes grâce à une prise de position dure vis-à-vis cette question. Or, leurs dirigeants ont, confrontés à des chiffres de l'impact réel, dû admettre en public qu'une immigration massive n'a pas eu lieu et qu'elle impliquait tout d'abord de la main d’œuvre qualifiée. Pour cette raison le sujet figure toujours dans les programmes des dits partis, sans pour autant être mis en avant par eux.

Un sujet qui réunit la plupart des partis est leur dite opposition à la régulation démesurée par les institutions européennes – une perception partagée par beaucoup d’Allemands. Même les Libéraux (FDP), habituellement avec une forte vocation pro-européenne, s’orientent légèrement dans cette direction. Bien que la plupart des règles et directions faites à Bruxelles soient au moins portées par les gouvernements nationaux, il s'agit d'une idée reçue trop forte pour être ignorée par les rédacteurs des programmes électoraux.

Quant aux négociations du partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), ce sujet a surgi bien plus tard en Allemagne qu'en France, mais a un impact considérable pendant ces dernières semaines avant les élections. Porté notamment par les Verts qui demandent un redémarrage des négociations sous des conditions plus transparentes, ils sont défendus par le gouvernement des conservateurs et social- démocrates – qui restent pourtant prudents sur la question puisque une forte opposition au sujet commence à se former en Allemagne.

Un deuxième sujet réellement européen concerne la sécurité des données informatiques suite aux révélations faites par M. Snowden. Pourtant ce débat est aussi biaisé par un regard national, où les discussions entre Mme. Merkel et M. Obama priment sur les positionnement du Parlement européen. Ainsi, une majorité d’Allemands préfère trouver des réponses au travail de la NSA au niveau européen – mais considère que le gouvernement allemand serait dans une meilleur position pour négocier avec les Etats- Uns que les Institutions européennes.

Quelles sont les forces en présence, et à quels résultats s'attend-on ?

L'Union des conservateurs (CDU/CSU) a une confortable avance sur les autres partis avec autour de 40% dans les sondages. La deuxième place va aux Social- Démocrates, avec 27%, suivi par les Verts (10%). L'AfD et La Gauche rassemble 7% chacun, le reste se répartit entre les autres partis.

Il est important de noter que la Cour constitutionnelle a aboli la barre de 3%, en vigueur auparavant. Ceci devrait permettre à plusieurs petits partis d'envoyer des députés à Bruxelles et Strasbourg. Aussi, puisque les électeurs des petits partis se mobilisent habituellement plus facilement, ce qui devrait corriger les chiffres des grands partis vers le bas, et donner un léger coup de pouce aux petits partis.

A quel niveau de mobilisation s'attend-on ? Qu'est-ce qui incite (ou au contraire décourage) les électeurs allemands à se mobiliser ?

Le niveau de mobilisation devrait être le même que celui des dernières élections européennes, à 43%. Puisque des élections régionales ont lieu dans un grand nombre de Länder et un plébiscite à Berlin, beaucoup dépendra pourtant de la mobilisation des électeurs qui veulent voter pour ces événements, mais pas forcément aux Européennes.

Qu'en est-il des partis dits eurosceptiques ? Pourraient-ils, comme cela devrait-être le cas en France, effectuer une percée ? Pour quelles raisons ?

Le seul parti à vocation clairement eurosceptique en Allemagne est à présent l'AfD. Avec ses 7% dans les sondages, elle pourra parler d’une réussite, qui ne sera probablement pas plus que symbolique. Déjà aujourd'hui, les tensions au sein du parti sont grandes et parfois ouvertes, et l'organisation de la jeunesse a créé des éclats avec des positions ouvertement racistes – ce qui ne contribue pas à la popularité du parti. Or, puisque l'euroscepticisme connaît un effet rassembleur en Allemagne comme dans beaucoup de pays en Europe, d’autres partis comme la CSU et La Gauche ont pris des positions contre Bruxelles. La montée de l'AfD connaît alors des conséquences bien au-delà du parti même.

Propos recueillis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Et si Trump avait raison sur la Chine

03.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

04.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

05.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

06.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

07.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 05/05/2014 - 10:16
Prolétaires de tous les Pays, Soumettez-vous !
Il faut d'abord féliciter et remercier Atlantico d'être le seul à nous parler des élections qui vont maintenant avoir lieu dans 20 jours.
Les autres sites de de discussion internet parlent de tout ou n'importe quoi, mais surtout pas de cet événement capital pour notre futur !
Quant à Yves Calvi sur France 2 et 5...j'espère qu'en tant que propagandiste officiel, il est bien rémunéré !
Après cela, nous n'aurons plus l'occasion de donner vraiment notre avis de façon décisive avant plusieurs années : beaucoup de commentateurs ne semblent pas le réaliser : les présidentielles françaises de 2017, c'est dans mille jours !
Le cas de l'Allemagne est particulier : c'est le pays d'Europe qui s'enrichit aux dépens de ses voisins européens, en adoptant une ''recette miracle'' : le recours massif aux salariés d'Europe de l'Est payés 4 euros de l'heure et aux jeunes allemands à qui on offre des ''mini-jobs'' à un euros de l'heure.
Ce qui me met très en colère, ce sont les ''larves esclavagistes'', vieux papys crétins bien au chaud dans leur maison de retraite, qui viennent ici célébrer ''l'exemple allemand'' !
Collabos, Pétainistes, Ennemis des ''Droits de l'Homme'', Honte de l'Humanité...