En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

06.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

07.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 16 min 10 sec
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 2 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 3 heures 30 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 5 heures 28 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 5 heures 52 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 6 heures 24 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 6 heures 55 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 7 heures 32 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 8 heures 2 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 8 heures 9 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 1 heure 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 3 heures 9 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 6 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 6 heures 45 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 7 heures 16 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 7 heures 52 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 8 heures 8 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 9 heures 8 min
© Reuters
© Reuters
Au suivant !

Qui d’autre après Alstom ? Petite liste des entreprises françaises qui pourraient bien prochainement faire les titres

Publié le 29 avril 2014
Après Alstom, ces groupes dont le gouvernement ferait bien de s'inquiéter...
Jean-Pierre Corniou
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Corniou est directeur général adjoint du cabinet de conseil Sia Partners. Il est l'auteur de "1,2 milliards d’automobiles, 7 milliards de terriens, la cohabitation est-elle possible ?" (2012).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après Alstom, ces groupes dont le gouvernement ferait bien de s'inquiéter...

Que le gouvernement s’en occupe n’écartera certainement pas le danger. Potentiellement toute grande entreprise peut faire l’objet d’un raid hostile ou amical. Les entreprises du CAC 40 sont plutôt profitables et n’ont rien à envier à leurs homologues étrangères et donc feront l’objet de convoitise. Mais ceux qui ne sont pas en situation d’être prédateurs pourraient devenir des proies. Il ne faut pas penser que les entreprises françaises sont toutes condamnées à être victimes d’assaillants plus efficaces. Elles peuvent et doivent elles-mêmes continuer à se développer à l’étranger par leur capacité d’acquisition.

On peut toutefois citer des entreprises qui pourraient trouver hors de France une évolution ou faute de stratégie claire connaître des problèmes sérieux comme Vivendi. L’avenir de ces groupes est déterminé par leur capacité de croissance, leur rentabilité, leur taille relative, leurs perspectives d’innovation et leur positionnement dans les marchés à forte croissance d’Asie et des pays émergents, comme l’Afrique. La structure de leur capital et la volonté de leurs actionnaires sont évidemment des paramètres clefs. On  a ainsi vu que pour le groupe PSA la situation économique avait conduit la famille Peugeot, malgré ses réticences et dissensions, à perdre brutalement le contrôle de ce groupe familial séculaire.

Danone pourrait souffrir de sa forte spécialisation sur les marchés de l’eau et des produits laitiers malgré le milliard de consommateurs que ses marques drainent. Alors que la part de son chiffre d’affaires décline en Europe (40% contre 60%) son avenir dépend de la Chine et des Etats-Unis, pays d’où pourraient émerger des prédateurs actifs. Danone est une entreprise encore petite à l’échelle mondiale avec 21 milliards de chiffre d’affaires, 20% de la taille de son concurrent Nestlé.

L’Oréal est un cas à part compte tenu de son capital qui appartient à la famille Bettencourt pour 33,31% du capital, après une récente acquisition d’actions de la famille à hauteur de 6 milliards €, et au groupe Nestlé pour 24% dans le cadre d’un pacte d’actionnaires conclu en 1974 qui prévoit un droit de préemption à l’un ou l’autre des actionnaires en cas de vente d’actions L’Oréal. Or Nestlé pourrait décider de rompre ce pacte six mois après le décès de Liliane Bettencourt alors même que sa fille détient à titre personnel 1% de Nestlé. Cette situation familiale complexe pourrait conduire Nestlé à mettre la main sur l’Oréal. Même s’il n’en a pas l’intention affichée, le groupe Nestlé en a les moyens. Ce dossier complexe reste aujourd’hui une des grandes inconnues des entreprises françaises de rang international.

Accor a beaucoup souffert de l’instabilité de son management depuis plusieurs années. Une stabilisation récente avec la nomination en 2013 comme PDG de Sébastien Bazin, dirigeant du fonds Colony, a rassuré sur l’avenir immédiat du groupe hôtelier mondial. Mais les perspectives à plus long terme ne sont pas stabilisées pour le groupe qui s’est séparé de son immobilier et doit faire ses preuves dans la gestion de ses performances économiques et de son image de marque, alors même que de redoutables concurrents, notamment asiatiques, émergent dans un secteur de l’industrie hôtelière concurrentiel et dont la concentration n’est pas achevée.

Sanofi, dont l’Oréal possède 6% du capital, et qui compte 28000 emplois en France, risque de devenir une proie dans la restructuration en cours de l’industrie pharmaceutique mondiale qui voit s’affronter des géants puissants comme Novartis, Pfizer, Roche, GSK. Ses projets de réduction d’emploi en R&D ont été fortement contestés par le personnel et les pouvoirs publics. Une rumeur de déplacement du siège hors de France a créé beaucoup d’émotion. Les incertitudes sur la découverte de nouvelles molécules, les difficultés concernant les autorisations de mise en marché sur les grands marchés consommateurs comme les tensions sur les prix des médicaments sont autant de facteurs d’incertitudes qui pèsent sur l’avenir de cette entreprise dans un secteur chahuté où les portefeuilles d’activités sont actuellement remis en cause.

>>> A lire également sur Atlantico : Ces raisons qui font des champions industriels français des colosses aux pieds d’argile

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Blablawoops
- 29/04/2014 - 22:49
Prochaine entreprise à faire les frais...
De son syndicalisme sans borne ??

Air France.
Blablawoops
- 29/04/2014 - 22:49
Prochaine entreprise à faire les frais...
De son syndicalisme sans borne ??

Air France.
hgo04
- 29/04/2014 - 13:26
heu.. si seulement le parti socialiste pouvait aussi
être vendu.. Comment?? ce sont déjà des vendus???

Moi je dirai: Parti socialiste... Revenu capitaliste..
Merci HOLLANDE!!!