En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

04.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

07.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 7 heures 17 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 7 heures 49 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 8 heures 53 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 9 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 10 heures 34 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 13 heures 43 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 14 heures 7 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 14 heures 32 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 7 heures 32 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 8 heures 16 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 9 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 10 heures 31 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 40 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 13 heures 36 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 13 heures 55 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 14 heures 33 min
© Reuters
Un parisien perdrait 30 minutes de vie par jour à cause de la pollution.
© Reuters
Un parisien perdrait 30 minutes de vie par jour à cause de la pollution.
Un grand bol d'air (qui tue)

6 mois à Paris, 8 à Marseille : ce temps de vie que la pollution de l’air vous vole

Publié le 28 avril 2014
L'air que nous respirons dans les grandes villes – et notamment les particules fines qu'il peut contenir – a un impact direct et avéré sur notre durée de vie. Les mécanismes sont maintenant bien connus du monde médical.
Le Dr Pierre Souvet, cardiologue, est le président de l'Association santé environnement France (ASEF). Il travaille en collaboration avec l'observatoire atmosphérique du Ballon de Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Souvet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Pierre Souvet, cardiologue, est le président de l'Association santé environnement France (ASEF). Il travaille en collaboration avec l'observatoire atmosphérique du Ballon de Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'air que nous respirons dans les grandes villes – et notamment les particules fines qu'il peut contenir – a un impact direct et avéré sur notre durée de vie. Les mécanismes sont maintenant bien connus du monde médical.

Atlantico : Un parisien perdrait 30 minutes de vie par jour à cause de la pollution (selon le baromètre de calcul établi par les scientifiques américains David Roberts et Nick Riesland). Quelles sont les conséquences de la pollution sur l'espérance de vie ? A quoi s'expose-t-on concrètement rien qu'en respirant l'air ? De quelles pollutions s'agit-il ?

Pierre Souvet : C’est maintenant avéré, la pollution de l’air peut nous rendre malades. Ces pathologies ont bien entendu un impact sur l’espérance de vie. C’est ce qu’a évalué l’étude Aphekom publiée en 2011 et menée dans 12 pays européens. Par exemple, à Paris, si on respectait l’objectif de qualité de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les microparticules inférieures à 2,5 micromètres (PM2,5 pour les intimes), les habitants pourraient vivre 6 mois de plus. A Marseille, c’est 8 mois !

En plus d’avoir des effets nocifs sur notre santé, la pollution de l’air aurait également des conséquences économiques. Entre les soins, la perte de revenus liés à l’absentéisme, la perte de capacité productive, mais aussi les amendes pour non-respect des normes, la pollution de l’air nous coûterait chaque année des millions voire des milliards d’euros.

Les particules fines sont en grande partie responsables de ces effets sanitaires. Elles sont très nocives car, étant de petites tailles, elles pénètrent plus profondément dans l’appareil respiratoire jusqu’à atteindre les poumons. Elles sont émises principalement par les véhicules – les diesel notamment – le chauffage et les industries.

De quelles maladies parle-t-on ? A-t-on toutes les données en main ou sommes-nous encore face à une inconnue sur les conséquences de cette pollution ?

Les impacts de la pollution de l’air sont maintenant avérés : elle affecte notre système respiratoire en favorisant l’asthme, les allergies, les maladies respiratoires chroniques, voire même le cancer du poumon. En octobre 2013, elle a d’ailleurs été classée comme "cancérigène certain" par l’OMS. Notre système cardiovasculaire en pâtit aussi. Les pathologies les plus fréquentes sont les maladies coronariennes et les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

On commence en effet à comparer ce fléau au tabagisme. L’étude Aphekom a justement montré que la pollution automobile aurait un impact comparable à celui du tabagisme passif dans la survenue de l’asthme chez l’enfant. A Barcelone par exemple, 23% des cas d’asthme sont associés à la pollution de l’air. Or, selon l’OMS, le tabagisme passif pourrait être impliqué dans 4 à 18% des cas d'asthme.

42 000 personnes décèdent chaque année en France, est-ce le nouvel enjeu sanitaire de ce siècle ? La situation va-t-elle sérieusement empirer ?

C’est en tout cas un problème à prendre très au sérieux. Si on ne fait rien pour améliorer la qualité de l’air, la situation va surement empirer d’autant plus que le réchauffement climatique fait craindre une accentuation de la pollution de l’air.

En 2012,  selon l’OMS, la pollution de l’air extérieure a été à l’origine de 3,7 millions de décès dans le monde. L’Asie du Sud-est et le Pacifique occidental endossent la grande majorité de ces décès, avec 5,9 millions de morts. Il y a quelques semaines, la Chine a d’ailleurs été plongée dans un épais brouillard de pollution, à tel point que la visibilité ne dépasse pas plus d’une centaine de mètres. Les causes principales ? L’industrie, la production d’électricité pour se chauffer - 70% de l’énergie est produite à partir de charbon - et l’explosion du trafic automobile (depuis 2005, le nombre de voitures a triplé en Chine).

Face à cet enjeu sanitaire, le gouvernement promet des mesures en limitant par exemple le nombre de nouvelles immatriculations ou en diminuant la part du charbon dans la production d’énergie. Mais cela suffira-il pour revenir à un air pur ? Pas si sûr si certains gouvernements locaux estiment que l’amélioration de la qualité de l’air sera un obstacle au développement économique du pays.

Espérons tout de même qu’en France, nous n’attendrons pas d’être dans cette situation pour agir.

Peut-on s'en protéger ? Et comment ?

Prendre sa voiture ou se chauffer, c’est le quotidien de chacun d’entre nous. Pourtant, ces habitudes dégradent de plus en plus l’air que nous respirons. Nous en sommes donc tous responsables. Mais avons-nous vraiment le choix ? Si la pollution de l’air nous impacte individuellement, les décisions pour régler le problème doivent être prises collectivement (développement de transports en commun efficaces et sûrs et non polluants, réaménagement de l’espace urbain…). Mais c’est un problème complexe et les mesures efficaces pour la limiter demandent beaucoup de courage politique, car elles nécessitent un changement d’attitude et de pratiques actuelles des déplacements.

Néanmoins, individuellement, nous pouvons aussi adopter des mesures simples pour limiter notre exposition. On préféra par exemple faire son footing ou promener son enfant dans un parc ou dans des espaces verts plutôt que le long des grands axes routiers. On parle aussi beaucoup de la nocivité de l’air intérieur et la nécessité d’aérer. Mais il ne faut pas le faire n’importe quand. Aérez votre maison aux heures les moins denses en circulation : tôt le matin et tard le soir. De même en voiture : il est évident qu'on ne va pas aérer le véhicule, alors qu'un camion est juste devant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

02.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

03.

Corinna Betsch, la femme de Michael Schumacher, évoque l'état de santé de l'ancien champion de Formule 1

04.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

05.

Emmanuel Macron en passe d’entériner la victoire posthume des Gilets jaunes

06.

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

07.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
WebVortex
- 29/04/2014 - 00:34
Rassurez vous très vite !
La con....rie ambiante fait bien plus de mort et personne n'en parle !
Donc pas de problème, à Marseille on ne s'en fait pas ....
BOUNTY
- 28/04/2014 - 18:05
bien sûr !!!
Entre le recul de l'âge de départ en retraite et la pollution, bientôt retour à moins de 10 ans de retraite. Durée maxi préconisée par tout les bons economistes et journaleux de droite !!!!
Salvatore Migondis
- 28/04/2014 - 15:24
@Jean-Pierre @amike
Ce tour de passe-passe qui consiste a draper une idéologie politique criminelle de l'aura de "la Science" s'appelle le marxisme. Un siècle et demi plus tard la méthode a seulement changé de couleur en virant du rouge au vert. (Re)lire The Poverty of Historicism de K. Popper à ce sujet.