En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Les dirigeants les plus polluants

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 2 heures 7 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 3 heures 58 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 5 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 7 heures 42 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 9 heures 6 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 10 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 10 heures 43 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 11 heures 18 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 3 heures 12 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 4 heures 29 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 6 heures 32 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 7 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 7 heures 24 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 9 heures 33 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 11 heures 13 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 11 heures 48 min
© wikipédia
© wikipédia
C'est l'histoire de la vie

Le secret de l’apparition de la vie sur terre était sous nos pieds : les dernières découvertes de la science de la tectonique des plaques

Publié le 20 avril 2014
Les plaques tectoniques sont apparues il y a plus de 5 milliards d’années et ont participé à l’apparition de la vie sur terre. Mais d’où viennent-elles et comment se sont-elles formées ? Début avril, des chercheurs ont publié une étude expliquant comment la surface de la terre s’est découpée. Un voyage à travers le temps fascinant.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les plaques tectoniques sont apparues il y a plus de 5 milliards d’années et ont participé à l’apparition de la vie sur terre. Mais d’où viennent-elles et comment se sont-elles formées ? Début avril, des chercheurs ont publié une étude expliquant comment la surface de la terre s’est découpée. Un voyage à travers le temps fascinant.

Comment la vie s'est-elle développée sur terre ? En se penchant sur la tectonique des plaques, les chercheurs s'intéressent aussi à cette question. Car si la communauté scientifique internationale sait que les plaques tectoniques - ces plaques parfois plus grosses que des continents qui flottent à la surface du magma entourant la terre, mobiles les unes par rapport aux autres - ont joué un rôle dans l’apparition de la vie, ils ne savaient pas encore comment elles s'étaient formées.

Jusqu’à récemment. Dans une étude publiée ce 6 avril dans la revue britannique Nature, et rapportée par Business Insider, Yanick Ricard, chercheur CNRS au laboratoire de géologie de Lyon et David Bercovici de l’Université de Yale, ont détaillé un modèle qui explique comment la surface de la Terre s’est découpée en plaques, il y a au moins 5 milliards d’années. Et pourquoi seule la terre en a. "La tectonique des plaques n'existe pas sur Vénus, ni sur la Lune ou Mercure. C'est une spécificité de la terre qu'on essaye d'expliquer", précise Yanick Ricard.

Les chercheurs s’interrogeaient sur l’origine de la création des plaques, dont le déplacement est à l’origine des séismes et des volcans, des chaînes de montagne et des dorsales océaniques ; car ces dernières, en participant à la capture, donc à la diminution du taux de CO2 dans l’atmosphère, ont contribué à l’apparition de la vie, en rendant l’air plus "respirable". Et la terre habitable.

Depuis au moins 200 ans, les chercheurs se cassaient le nez sur la présence d’une roche, aux frontières des plaques, de toutes les plaques, appelée "mylonite". Une roche dont les grains très petits, et très déformés, ont suscité l’intérêt des deux chercheurs.

Pourquoi cette roche était-elle déformée ? Les plaques tectoniques, dont l’ensemble constitue la lithosphère, sont tiraillées par des forces provoquées par la couche du manteau terrestre situé juste en dessous. D'après les deux chercheurs, sous l’effet de ces forces, et de la déformation qu’elles provoquent, la taille des grains composant les minéraux des roches diminue, accentuant le potentiel de déformation de ces grains.

Or, plus le grain d’une roche est petit, plus la roche est fragile. C’est ainsi que sont nées des zones de fragilité, les prémices des frontières des plaques tectoniques. C’est ensuite qu’est intervenu un autre facteur : la chaleur. Vous allez comprendre. Grace aux températures clémentes qui régnaient sur terre - une planète ni trop proche du soleil, ni trop éloigné - les chercheurs se sont aperçus que les zones de fragilités n’avaient pas le temps de disparaître, d’être résorbées sous l’effet d'autres mouvements du manteau terrestre. "Les zones de faiblesse se créent assez vite, en une dizaine de millions d'années. Comme la planète est assez froide, elle met plusieurs centaines d'années à cicatriser", explique le chercheur. 

Les zones de faiblesses se sont alors accumulées, et même renforcées, dessinant tout doucement les frontières des plaques en plusieurs millions d'années. Un timing que le CNRS souligne être compatible avec l’histoire géologique de la planète.

Grâce au modèle théorisé par les deux chercheurs, ces derniers seraient ainsi en mesure d’expliquer pourquoi Vénus, une planète comparable à la terre en termes de taille, de masse et de composition, souvent évoquée comme une planète "jumelle", n’a jamais eu de tectonique des plaques : il y faisait beaucoup trop chaud !

Si des zones de faiblesse ont pu exister sur la lithosphère, le manteau supérieur de la planète, à cause de la température extrêmement chaude de son atmosphère, dû à un important effet de serre, elles se sont résorbées très vite, plus vite que sur terre. Résultat : la tectonique des plaques n’a jamais existé, le CO2 est resté dans l’atmosphère, en trop forte concentration pour que la vie puisse se développer sur la planète.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
EOLE
- 21/04/2014 - 09:14
La dérive des continents...
...est donc antérieure à la formation de notre planète... quelle incontinence d'âneries!
Le gorille
- 20/04/2014 - 23:12
Titre et sujet
Bonjour cronos
Merci d'être intervenu.
En fait je suis plutôt critique vis à vis de Atlantico qui, et ce n'est pas la première fois, affiche des titres sans rapport (ou si peu) avec le sujet réellement traité. Une simple phrase, voire, comme ici, une partie de phrase [ "ont joué un rôle dans l’apparition de la vie"] est censée justifier le titre.
Du fait du titre, je m'attendais à plus de développement sur la vie et la part jouée par cette formation de plaques continentales... Rien !
Et au fond... même le titre est faux, puisque la vie est née dans la mer, et l'apparition des continents n'a fait que permettre une extension terrestre au développement de la vie.
Donc la
Salvatore Migondis
- 20/04/2014 - 21:28
@Benvoyons..
Sans mettre en doute vos connaissances de médiévaliste, je pense vous seriez bien en peine de trouver une quelconque symbolique (judéo)-chrétienne dans "tous les livres du Moyen-Âge" (sic). Si vous souhaitez le vérifier, commencez-donc par lire le Roman de Renart... The Canterbury Tales.. les Mabinogi (Llyfr Gwyn Rhydderch, & Llyfr Coch Hergest)... Ironie suprême, même la Divina Commedia (rien que le titre) de Dante Alghieri doit beaucoup plus au païen Virgile qu'à la paranoia mortifère du juif araméen telle qu'elle fut galvaudée par ses prétentieux comparses. En vous référant aux œuvres originales plutôt qu'à ce qu'en bafouille la petite caste d'exégètes qui vit si confortablement de ce commerce, vous pourrez constater de visu que la greffe de cette idéologie exogène n'a au fond jamais pris sur le vieux fond païen et libertaire des peuples européens. Bon sang ne sait mentir.