En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 3 heures 16 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 6 heures 42 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 7 heures 37 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 8 heures 22 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 9 heures 20 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 11 heures 36 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 12 heures 23 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 13 heures 5 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 14 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 3 heures 3 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 3 heures 40 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 7 heures 4 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 7 heures 58 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 8 heures 36 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 9 heures 43 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 11 heures 57 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 12 heures 49 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 14 heures 42 min
© Reuters
78 personnes sont décédées en Guinée depuis janvier à cause du virus Ebola.
© Reuters
78 personnes sont décédées en Guinée depuis janvier à cause du virus Ebola.
Démunis

Épidémie d'Ebola : la mort atroce des victimes du virus

Publié le 04 avril 2014
En l'espace de trois mois seulement, 78 personnes sont décédées en Guinée à cause du virus Ebola, qui laisse les autorités sanitaires presque impuissantes.
François Bricaire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Bricaire est un médecin. Il est chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris. Il est professeur à l'Université Paris VI-Pierre et Marie Curie. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En l'espace de trois mois seulement, 78 personnes sont décédées en Guinée à cause du virus Ebola, qui laisse les autorités sanitaires presque impuissantes.

Atlantico : D'après les chiffres officiels, 78 personnes sont décédées en Guinée depuis janvier à cause du virus Ebola, "soit un taux de létalité de 63 %" selon le ministère guinéen de la santé. Comment ce virus se manifeste-t-il ?

François Bricaire : On constate une poussée de fièvre, assortie d'une évolution très rapide, avec des signes pharyngés, des maux de tête et des signes hémorragiques. C'est le plus souvent à cause de ces signes hémorragiques graves que les personnes décèdent. Cela peut se présenter de diverses manières : une hémorragie interne, du tube digestif par exemple, peut ensuite s'extérioriser. S'ensuivent des troubles hémodynamiques, avec des chutes de tension entraînant les décès constatés depuis janvier. Comme c'est très contagieux, et extrêmement rapide, on n'a pas le temps d'effectuer un quelconque traitement.

Comment expliquer que ce virus laisse les médecins devant un tel sentiment d'impuissance ?

Nous n'avons pas de médication antivirale contre cette classe de virus. Les recherches n'ont pas permis de trouver un moyen de lutter contre, ou n'ont pas été assez nombreuses.

Comment le virus se transmet-il d'une personne à une autre ?

Il se communique aussi bien par la sueur que par les humeurs en général, et produit ses effets en seulement quelques jours. En cas de diarrhée par exemple, les mains souillées d'un individu permettent la contamination. C'est pour cela qu'on observe beaucoup de malades chez les personnes qui s'occupent de celles qui sont déjà contaminées et qui décèdent. Les cérémonies d'enterrement sont l'occasion d'être contaminé, notamment.

Comment expliquer cette résurgence de cas de contamination au virus Ebola ?

Jusqu'à présent on n'avait pas vu dans cette région d'épidémies de ce type. Elles étaient cantonnées à des zones forestières très reculées. L'ennui, aujourd'hui, c'est que la capitale, Conakry, est touchée. Ce qui veut dire qu'il est potentiellement beaucoup plus difficile de contrôler le virus.

Quelles sont les solutions à apporter ?

Il faut repérer les cas, les isoler, et veiller à prendre des mesures d'hygiène stricte, avec le port de gants et autres protections. C'est ainsi que les épidémies se stoppent, en général.

Peut-on comparer cette épidémie aux cas de peste noire que l'Europe a connus il y a plusieurs siècles ?

Dans une certaine mesure, oui, puisque la contamination est directe, comme entre un pesteux et un individu sain. On est à l'opposé des maladies qui se transmettent par un vecteur comme un moustique (chikungunya) ou l'air (coronavirus). En l'occurrence, un contact suffit ; c'était le cas avec la peste, ça l'est aussi avec Ebola. Il est maintenant à craindre que le virus voyage par avion vers d'autres continents.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Christophe Bugeau
- 04/04/2014 - 15:20
Ebola, est-il temps de s'inquiéter ?


L’épidémie de fièvre hémorragique Ebola qui vient de se déclencher en Afrique de l’Ouest est inédite à plusieurs titres. Elle représente un vrai danger pour cette région et peut devenir un point de déclenchement pour une épidémie élargie sur le continent africain voir l’ensemble du monde. S’il ne faut pas paniquer, il serait peut-être nécessaire de prendre des mesures d’urgence.

http://www.christophebugeau.fr
pierre325
- 03/04/2014 - 09:10
en même temps on nous orait pas bourré le mou avec l'ebola?
Moi je me rappel clairement des médecin qui disait que c'était un virus extrêmement rapide et tueur. 3 mois pour 78 mots, je dis temps mieux si ça tue pas en chaine, mais on est loin du virus destructeur dont on nous a rabattue les oreille un temps.