En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 3 min 51 sec
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 2 heures 55 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

il y a 2 heures 36 min
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 12 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 15 heures 19 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 16 heures 48 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 18 heures 27 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 19 heures 45 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 42 min 2 sec
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 1 heure 43 min
décryptage > Santé
Drame de la désindustrialisation

Vaccins contre le Covid-19 : mais qui sera capable de produire les dizaines de millions de doses nécessaires ?

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Environnement
Alimentation

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

il y a 3 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 14 heures 56 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 15 heures 49 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 17 heures 54 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 18 heures 50 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 20 heures 52 min
© Reuters
Le détail des postes de dépenses fourni par l’INSEE est accablant.
© Reuters
Le détail des postes de dépenses fourni par l’INSEE est accablant.
Les bras croisés

4,3% de déficit public : la réalité de l'inaction du gouvernement éclate dans le détail des chiffres

Publié le 31 mars 2014
La France affiche un déficit de 4.3% pour l’année 2013, soit un écart de 0.2% par rapport à ce qui était anticipé par l’exécutif. Aucune économie sur les dépenses n’a été réalisée.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La France affiche un déficit de 4.3% pour l’année 2013, soit un écart de 0.2% par rapport à ce qui était anticipé par l’exécutif. Aucune économie sur les dépenses n’a été réalisée.

Le déficit public français n’en finit plus de déraper. La France affiche ainsi un déficit de 4.3% pour l’année 2013, soit un écart de 0.2% par rapport à ce qui était anticipé par l’exécutif. Un écart minime qui reste pourtant plus alarmant qu’il n’y parait. Car aucune économie sur les dépenses n’a été réalisée.

Le détail des postes de dépenses fourni par l’INSEE est accablant. Alors que les dépenses de fonctionnement de l’état progressent de 2.3% à 400 milliards d’euros, les prestations et transferts augmentent quant à eux de 2.8%. Ces chiffres sont à mettre en relation avec la croissance nominale du pays en 2013, qui a été de 1.7%. C’est-à-dire que ces dépenses augmentent plus vite que le rythme de croissance, ce qui permet bien d’affirmer qu’aucune « économie » n’a été réalisée. Le seul point positif, et de taille, est la baisse du coût des intérêts de la dette française. Alors que la France dépensait 52 milliards sur ce poste en 2012, les équipes du Trésor sont parvenues à le contenir au niveau de 46 milliards, soit une économie de 6 milliards. Une économie qui doit tout aux marchés financiers et au travail des équipes en charge du placement de la dette française. Mais concernant  ce qui relève de l’exécutif, au total, les dépenses publiques s’accroissent de 2.2% entre 2012 et 2012.

Du côté des recettes, c’est une augmentation de 3.3%. La baisse du déficit entre 2012 et 2013, de 4.8% à 4.3% ne provient ainsi que de la hausse d’impôts. Si la baisse des taux sur la dette n’avait pas eu lieu, c’est un déficit de 4.6% que la France aurait eu à présenter. La leçon de cet exercice est que le gouvernement était parvenu à enregistrer une hausse des recettes de 4% en 2012, et qu’il pensait pouvoir en faire de même en 2013. Mais cela n’a pas été le cas. Les recettes n’ont augmenté « que » de 3.3%, ce qui n’est rien d’autre que le signe de la limite atteinte par l’exécutif au titre des prélèvements. Le pays est au bout de ce qu’il peut donner. On ne fait pas saigner une pierre.

Source. Insee.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
MauvaiseFoi
- 01/04/2014 - 07:02
Le déficit est en gros de 27%
Le déficit exprimé en % du PIB est l'escroquerie servie par les politicards et les merdias aux citoyens lambdas qu'ils prennent depuis toujours pour des cons.
Explication pour les nuls de CM2 :
Prenez un PIB de 2000 milliards et un déficit de 4% :
valeur absolue du déficit = 80 milliards.
Rapportez-le à un budget de 300 milliards :
résultat en % = 27 (VINGT-SEPT).
C'est la dernière fois que j'explique.


yavekapa
- 31/03/2014 - 19:27
comme on dit
le diable se cache dans les détails !
yavekapa
- 31/03/2014 - 18:00
et pourtant les solutions existent depuis belle lurette
yaka consulter les rapports de la cour des comptes chaque année, les rapports Galois et Attali et autres
et bien sur les commentaires des lecteurs d'Atlantico
une priorité: supprimer le mille-feuille administratif qui va de la commune à l'Europe, symbole d'inefficacité, de gabegie, de doublons voire de triplons, de corruption, de dépenses somptuaires, du record du monde de rond-points; il y a de quoi virer 1 000 000 fonctionnaires inutiles au bas mot.
et supprimer réellement le cumul des mandats
et limiter les mandats successifs à 2, pas un de plus.
et appliquer la retraite à 65 ans pour les "élites" qui n'arretent pas de cumuler.