En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

02.

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

07.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Données des Ehpad communiquées
Covid-19 : plus de 6.500 morts en France, selon les derniers chiffres dévoilés par Jérôme Salomon
il y a 1 heure 55 min
pépite vidéo > Economie
Leçons de la crise
Jacques Attali estime que "commencer à parler" maintenant "du déconfinement est une plaisanterie du 1er avril"
il y a 3 heures 26 min
pépites > Santé
Recommandations
Covid-19 : l'Académie de médecine se prononce pour le port obligatoire du masque, même pour les modèles "alternatifs"
il y a 5 heures 16 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir se noircit et quand le bleu devient plus bleu : c’est l’actualité toujours pas déconfinée des montres
il y a 8 heures 40 sec
pépites > France
Polémique
Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse
il y a 9 heures 9 min
pépites > Justice
"Bombe" sanitaire
Coronavirus : les prisons françaises comptabilisent 6.266 détenus en moins depuis le début du confinement
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Politique
Contagion

Abjurez le libéralisme et vous serez sauvé !

il y a 11 heures 21 min
décryptage > Economie
Ralentissement

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

il y a 12 heures 3 min
décryptage > Science
Prouesse

Super décodeur : une machine réussit désormais à traduire des ondes cérébrales en phrases

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Politique
Premier ministre face à la crise

Edouard Philippe joue la carte de l'humilité (et s'avère meilleur acteur qu'Emmanuel Macron)

il y a 13 heures 55 min
light > France
Manœuvres militaires
Bayonne : le journaliste Christophe Hondelatte déplore les nuisances sonores du 1er RPIMa en plein confinement
il y a 2 heures 29 min
Avec modération
Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique
il y a 4 heures 26 min
light > Culture
"Magie" du confinement
J.K Rowling lance un site Internet dédié à Harry Potter en cette période de confinement
il y a 5 heures 48 min
pépites > International
Bilan présidentiel
Coronavirus : Donald Trump révèle qu'il a été testé une nouvelle fois et qu’il est toujours négatif
il y a 8 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
"Restez chez vous" pour sauver des vies
Le gouvernement a un message clair : "ne partez pas en vacances" et "respectez le confinement"
il y a 9 heures 45 min
pépites > Education
Calendrier bouleversé
Jean-Michel Blanquer révèle que les épreuves du bac 2020 et du brevet seront remplacées et validées par le contrôle continu
il y a 10 heures 37 min
décryptage > France
Face à la crise

L’incapacité bureaucratique française face au Covid-19

il y a 11 heures 35 min
décryptage > International
Le bon vieux temps ?

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

il y a 12 heures 44 min
décryptage > International
Enseignements

Si l’union (européenne) fait la force, mais comment survivent la Corée du Sud, Taïwan… dans la compétition internationale ?

il y a 13 heures 21 min
décryptage > International
Règles strictes

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

il y a 14 heures 10 min
© Reuters
La Banque centrale européenne semble se diriger vers une acceptation d'un "assouplissement quantitatif".
© Reuters
La Banque centrale européenne semble se diriger vers une acceptation d'un "assouplissement quantitatif".
Crucial

BCE : la semaine qui pourrait tout changer

Publié le 31 mars 2014
La Banque centrale européenne semble se diriger tout doucement vers une acceptation d'un "assouplissement quantitatif" pour relancer une économie atone. Une décision qui impacterait bien plus la vie des Français que n'importe quel remaniement gouvernemental.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Banque centrale européenne semble se diriger tout doucement vers une acceptation d'un "assouplissement quantitatif" pour relancer une économie atone. Une décision qui impacterait bien plus la vie des Français que n'importe quel remaniement gouvernemental.

Alors que François Hollande se pose la question d’un éventuel changement de Premier ministre, une autre question semble perturber les gouverneurs de la Banque centrale européenne. Une question qui aura manifestement un impact d’une ampleur bien plus importante sur la vie des Français que toute décision de remaniement.

En effet, les dernières semaines ont pu offrir leur lot d’inquiétudes sur l’économie européenne. La première, sans doute la plus décisive, est le retournement de l’indice IFO, indice de confiance économique en Allemagne. Les récents développements de la crise ukrainienne, le coup de froid porté aux échanges avec la Russie, et le refroidissent de l’optimisme allemand. Le ralentissement économique à l’est vient peser sur les perspectives de la première économique de la zone euro.

D’autre part, les récents chiffres venant d’Espagne ont eu tendance à faire sonner le signal d’alarme. La déflation pointe le bout de son nez et l’évolution des prix espagnols plonge à un niveau de -0.2%. Une déflation qui a tout pour mortifier les autres membres de la zone. Une déflation qui a pour effet surtout d’alourdir mécaniquement le poids de la dette du pays et qui vient encore s’ajouter à un déficit espagnol plus important que prévu.

L’ensemble de ces dernières statistiques font craindre de voir l’inflation européenne chuter au niveau de 0.5%, alors même que la BCE se doit de maintenir ce chiffres à 2%, ou proche mais inférieur à 2%. Une différence qui inquiète. Pour lutter contre ce phénomène, les gouverneurs de la BCE ont multiplié les déclarations au cours des derniers jours. C’est ainsi que Jens Weidmann, président de la Bundesbank a pu faire état de la possibilité de lancer un programme « d’assouplissement quantitatif » en Europe, et ce sur le modèle de ce qui a été fait aux Etats-Unis. Un assouplissement quantitatif étant le langage technique pour désigner une action d’augmentation de l’offre de monnaie en Europe par la voie de rachats de dettes, c’est-à-dire un plan de relance. « Un assouplissement quantitatif n’est pas hors de question » déclarait-il à l’organe de presse MNI le 25 mars dernier.

Une déclaration qui ne passe pas inaperçue alors même qu’une telle option paraissait inenvisageable il y a encore quelques semaines. Les inquiétudes à l’est ont eu raison de la surdité de la Bundesbank. Car l’objectif d’un tel plan est de soutenir l’activité économique par la voie monétaire afin de s’extirper des sables mouvants de la déflation en Europe et de venir contrer les effets d’éventuelles répercussions économiques  du ralentissement russe en cours. Un plan qui permettrait à l’ensemble de la zone de sortir la tête de l’eau et de pouvoir respirer un peu.

Mais Jens Weidmann n’est pas le seul. Erkki Liikkanen, gouverneur de la Banque de Finlande, Jozeph Makuch, gouverneur de la Banque de Slovaquie ont également fait part de leurs inquiétudes, tout en acceptant l’utilisation de telles mesures considérées comme « non conventionnelles ».

Mais rien n’est encore acquis. La prochaine réunion du conseil des gouverneurs de la BCE se tiendra ce jeudi 3 avril, et une telle action n’a rien de certain, elle ne fait que devenir probable. La naissance de cette probabilité aura au moins permis à l’euro de passer du seuil de 1.3967 dollar au niveau actuel de 1.3750 ; une simple respiration. Si les conditions économiques de la zone euro ne venaient pas à s’améliorer au cours des prochaines semaines, cette probabilité se fera de plus en plus pressante.

Une telle action viendrait au secours de François Hollande, aujourd’hui désemparé par le manque de résultats évidents de la politique qu’il mène à l’échelon national. Il n’y a qu’un pas à franchir pour imaginer que l’action de la BCE sera considérée comme une victoire pour le Président français, bien qu’il n’y soit pour rien. Une victoire surtout puisque les effets sur la croissance française d’un tel plan de relance seront immédiats. Des résultats qui seront bien entendus utilisés par le gouvernement pour mettre en évidence la « réussite » du pacte de responsabilité ou de toute autre mesure, tout en éludant l’action monétaire. Le théâtre habituel. Mais peu importe, seule la baisse effective du chômage est importante.

Pour lire le Hors-Série Atlantico, c'est ici : "France, encéphalogramme plat : Chronique d'une débâcle économique et politique"

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

02.

Inflation en chute libre : la déflation est en marche et nous ne réagissons pas (assez)

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

05.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

06.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

07.

Coronavirus : où l’on apprend qu’en Afrique du Sud les heures les plus sombres de l’apartheid sont revenues…

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ignace
- 01/04/2014 - 01:17
depuis le NON au referendum de 2005
L'europe, la BCE , et tout autre crane d'oeufs ne sont que des parasites
Sarko a été un traitre , Hollande un félon , le FN est une illusion
(mais un moyen de crier sa colére) dont le programme ne correspond pas aux dires (aller voir le programme sur le site du FN)..l’extrême gauche pour une partie est a la traine du PS
(mairies et autres obligent...)

la seule solution...malheureusement est d'attendre l'implosion en faisant des réserves de nourriture...bon courage
sicenetoi
- 31/03/2014 - 19:37
Quoi ? il y aurait une autre politique de la BCE ?
Ah, ben ça alors ! vla que cette satanée BCE va racheter les dettes de certains Etats ? mais le peut-elle ? légalement il semble bien que non ! et si elle le peut ça veut dire qu'elle viole LES TABLES DE LA LOI ? Décidément tout fout le camp !
L'Europe et sa constitution que plus de la majorité ont refusé il y a quelques années est une belle opération de foutage de G... dont nous n'avons pas fini de payer les intérêts.
Jean Bayard
- 31/03/2014 - 18:14
Merci Mandoz des informations
Merci Mandoz des informations que vous me donnez et que j'ignorais.
Je ne fais pas de politique, seulement de la macroéconomie depuis plus de 30 ans.
Du portrait que vous m'avez tracé de M° Goetzmann, je comprends maintenant pourquoi il défend avec autant de vigueur les intérêts des capitalistes qui se cachent derrière les autorités monétaires dont nous sommes les otages.
Cordialement à vous.