En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

04.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

05.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

06.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

07.

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 3 heures 39 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 4 heures 17 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 7 heures 19 sec
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 11 heures 57 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 12 heures 18 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 12 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 13 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 3 heures 59 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 6 heures 1 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 7 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 8 heures 55 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 11 heures 39 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 11 heures 54 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 12 heures 9 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 13 heures 42 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 13 heures 4 min
© Reuters
La trente-quatrième édition du Salon du livre vient d'ouvrir ses portes.
© Reuters
La trente-quatrième édition du Salon du livre vient d'ouvrir ses portes.
Tendances

Salon du livre : dis-moi ce que tu lis, je te dirai quel Français tu es

Publié le 21 mars 2014
La trente-quatrième édition du Salon du livre vient d'ouvrir ses portes. Au moins 200 000 visiteurs sont attendus pour venir rencontrer les 3500 auteurs qui seront présents. La lecture reste encore une activité bien présente en France et un marqueur sociologique fort.
Christophe Evans
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Evans est sociologue, responsable du service Etudes et recherche de la Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou. Il a coordonné l'ouvrage Lectures et lecteurs à l'heure d'Internet, paru Aux Editions du Cercle de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La trente-quatrième édition du Salon du livre vient d'ouvrir ses portes. Au moins 200 000 visiteurs sont attendus pour venir rencontrer les 3500 auteurs qui seront présents. La lecture reste encore une activité bien présente en France et un marqueur sociologique fort.

Atlantico : Quelles sont les principales tendances qui animent actuellement le marché du livre ? Quels sont les genres, les types d'ouvrage, les plus appréciés des Français ?

Christophe Evans : Au cours des 10 dernière années environ, on a vu assez nettement les romans policiers prendre la tête du classement des livres les plus achetés et les plus appréciés par les lecteurs français adultes (au détriment notamment de la catégorie romans non policiers ou non SF). Les livres pratiques arrivent en seconde place de ce classement (cuisine, bricolage, jardinage, arts de vivre, etc.), ce qui confirme, avec les lectures contraintes pour des raisons scolaires ou professionnelles, le développement de ce que l'on appelle le "lire utile". On voit par ailleurs une catégorie hybride se développer ces derniers temps en librairie : celle des romans "jeunes adultes", qui fédère un lectorat jeunesse et jeunes adultes attiré par la fantasy ou certains best sellers du type Twillight, Hunger games, etc.  

Quel est le profil type du lecteur français ? Existe-t-il des tendances sociologiques lourdes sur le type de population qui s'adonne à un loisir en principe courant et accessible ?

Quand on parle de lecture de livres, et en particulier de lecture de romans, le profil type du lecteur français est celui d'une femme active, urbaine, plutôt diplômée, d'âge moyen. La moyenne d'âge du lecteur tend d'ailleurs à augmenter, elle est passée à 46 ans en moyenne pour les lecteurs de livres imprimés d'après la dernière enquête Ipsos-Livres Hebdo de février 2014. Au plan sociologique, le niveau de diplôme en premier, puis l'origine sociale et ce que l'on appelle "l'ambiance livresque" de la famille sont encore des influences fortes de l'investissement dans la pratique de lecture de livres. Il y a par conséquent encore des barrières sociales et culturelles qui freinent l'accès au livre malgré le coût relativement modique de cet objet, sans parler de l'illettrisme qui touche tout de même 7% des personnes âgées de 18 à 65 ans ayant été scolarisées en France d'après la dernière enquête Insee.

Assiste-t-on ces dernières années à des mutations ou des évolutions notables dans le comportement des lecteurs ? Quels ont été les derniers changements les plus marquants ?

Les changements notables concernent essentiellement en France le recul de la population des "grands lecteurs" : les personnes qui déclarent lire 20 ou 25 livres et plus au cours de l'année. Le nombre moyen de livres lus par lecteurs est en baisse régulière, si la pratique de lecture de livres ne disparaît pas dans la société française, on peut dire qu'elle tend à devenir plus occasionnelle du fait notamment du développement de la culture des écrans et des nouveaux écrans (jeux vidéo, ordinateurs). Entre 1973 et 2008, par exemple, le taux de Français âgés de 15 ans et plus déclarant lire 25 livres et plus au cours des 12 derniers mois est passé de près de 23% de la population à 11% : il a diminué de moitié alors que cette population de grands lecteurs est traditionnellement très active dans les librairies et les bibliothèques. On voit également se développer des pratiques de lecture segmentées, fragmentées, à l'occasion des pratiques de lecture numériques, en particulier des pratiques de lecture "en diagonale" sur Internet : pour s'informer, se distraire, communiquer, etc. La féminisation des pratiques de lecture de livre est enfin assez notable depuis le milieu des années 1980.

Selon vous, que peut nous apprendre de la situation sociologique française la situation du marché du livre en France ?

Par rapport à d'autres secteurs (la musique enregistrée commercialisée de façon traditionnelle), le marché du livre résiste relativement bien même si les librairies indépendantes sont aujourd'hui à la peine du fait notamment des marges économiques limitées du produit livre et de l'augmentation du coût des loyers. Comme j'ai tenté de le dire, c'est un marché en mutation qui se recompose à la faveur des évolutions sociales et culturelles contemporaines : plus de lecteurs occasionnels, des changements dans la hiérarchie des genres appréciés, le développement de pratiques de lecture numériques ou d'autres activités de loisirs domestiques. Le marché du livre est au diapason de l'essor de l'éclectisme culturel et du phénomène de relâchement culturel qui caractérisent la soci été française.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
gueux et preux
- 22/03/2014 - 01:39
Je viens de me taper
un Ray Bradbury,ça se passe de commentaires.Et dernièrement ai relu "SOS Bonheur" une BD et "334" de Thomas M.Disch,hormis le tout numérique et la communication à outrance,tout notre futur proche (et même moins) y est déjà.
Sinon deux ouvrages récents qui appréhendent le temps d'une manière novatrice:"Complications" de Nina Allan et "Le temps,le temps" de Martin Sutter.
Et toujours "Peter Pan" De J.M.Barrie,une merveille de littérature pour la jeunesse.Barrie a tout compris aux mouflets.
yavekapa
- 21/03/2014 - 22:44
j'aime bien lire les bouquins américains
ça ragaillardit