En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

06.

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 54 min 6 sec
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 3 heures 10 min
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 4 heures 1 sec
décryptage > Santé
(Art)thérapie

Comment la danse peut aider à lutter contre la dépression, Parkinson et autres troubles neurologiques

il y a 5 heures 49 min
décryptage > Faits divers
Accroche : Ça s'est passé chez nous…

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Politique
Techno-suicide

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

il y a 9 heures 10 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

il y a 9 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 21 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 1 jour 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 1 jour 34 min
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 5 heures 45 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?
il y a 7 heures 38 min
décryptage > Sport
Formule magique

PSG/ Galatasaray : Neymar, M’Bappé et les millions : les Parisiens trouvent leur formule magique

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Politique
Erreurs de stratégie

Quand LR se transforme en machine à fabriquer des orphelins politiques

il y a 9 heures 21 min
décryptage > Economie
Impact au long cours

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

il y a 9 heures 23 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 22 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 1 jour 28 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 1 jour 51 min
© Reuters
Pascal Lamy et ses amis estiment qu'il serait bien placé pour conduire la politique économique du Président Hollande
© Reuters
Pascal Lamy et ses amis estiment qu'il serait bien placé pour conduire la politique économique du Président Hollande
L'Édito de Jean-Marc Sylvèstre

Remaniement :les trois conditions qui peuvent rendre Pascal Lamy incontournable

Publié le 18 mars 2014
Les rumeurs circulent sur l’entrée possible de Pascal Lamy au gouvernement, mais Pascal Lamy dément à chaque fois, affirmant qu’il n’est candidat à rien… sauf qu'il n’arrête pas d’y penser. Certains de ses amis disent qu'il s’y prépare. Il mobilise ses réseaux…et s’organise pour mener ce qui ressemble fort à une campagne de candidature.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les rumeurs circulent sur l’entrée possible de Pascal Lamy au gouvernement, mais Pascal Lamy dément à chaque fois, affirmant qu’il n’est candidat à rien… sauf qu'il n’arrête pas d’y penser. Certains de ses amis disent qu'il s’y prépare. Il mobilise ses réseaux…et s’organise pour mener ce qui ressemble fort à une campagne de candidature.

Depuis le mois de janvier, Pascal Lamy, l’ancien directeur de L’OMC, l’Organisation mondiale du commerce, a accepté toutes les invitations à intervenir en public, il a répondu a toutes les sollicitations des journalistes, certains de ses amis se  chargent même  de les organiser. Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que lui et ses amis estiment qu'il serait bien placé pour conduire la politique économique du Président Hollande et de gérer le virage de la modernité annoncé au début de l’année.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz
   

Comme quelques autres, Pascal Lamy aurait sans doute l’expertise et l’expérience pour permettre aux entreprises françaises   de retrouver de la compétitivité, de l’innovation et donc de se réinscrire dans la concurrence mondiale. La mondialisation, il connait, l’Europe et l’euro aussi, quant à l’économie de marché, il considère que c’est aujourd’hui le seul moyen de créer de la richesse et cela dans le monde entier. Donc pas question de tourner le dos à l’économie de marché, à la concurrence mondiale, mais Pascal Lamy  démontre en long et en large que l’efficacité du capitalisme est compatible avec des idées de gauche. Ce qui prouve bien qu'il est en campagne.

Et tout ce que dit Pascal Lamy depuis quinze jours dans les nombreuses interviews qu'il accorde correspond à la réalité. Sur le diagnostic, sur les réformes à engager (compétitivité à renforcer et dépenses publiques à réduire), une grande majorité des décideurs politique et économique, une majorité de l’opinion publique, sont d’accord. Il dispose donc d’une certaine crédibilité à vouloir participer à la gestion du gouvernement.

Son problème est qu'il n’a aucune légitimité politique. Il n’est pas un élu du Parti socialiste, et, jamais, les cadres du Parti le soutiendront. Plus grave encore, Pascal Lamy n’est pas homme à faire des compromis qui viendraient handicaper sa performance. Il vise les résultats et pour obtenir des résultats, il explique que François Hollande devrait aller plus vite, qu' il devrait s’affranchir du faux soutien de l’extrême gauche et des écologistes. Ajoutons qu'il ne se prive pas pour dire que la faiblesse de ce gouvernement vient au manque de professionnalisme des cabinets et du jeu personnel de certains des ministres qui sont à contrecourant de l’évolution moderne. Arnaud Montebourg en défendant l’État colbertiste ne participe guère à consolider la France dans la mondialisation. En revanche, il sait que les Français sont frileux, inquiets. Il passe donc son temps non pas à redresser l’appareil industriel mais à rassurer les Français sachant que ça lui profitera le jour venu.

Officiellement François Hollande n’accorde donc aucun intérêt à Pascal Lamy…Quand il s’est agi de le nommer a l’Agence du développement, il a bien vu que Jean-Marc Ayrault n’était pas très chaud et que surtout Laurent Fabius était contre. Donc pas question d’agacer le cœur du parti socialiste pour remettre en selle un homme qui potentiellement pourrait faire de l’ombre aux autres. François Hollande a donc refermé le dossier. Jusqu’au jour où il pourra l’ouvrir à nouveau.

 A Pascal Lamy donc de se rendre intéressant et utile.  A Pascal Lamy de se rendre incontournable. D’où sa campagne de communication doublée d’une campagne de lobbying. Il fréquente donc autant les plateaux de télévision que les grands patrons d’entreprise, les hauts fonctionnaires.

Objectivement, il existe une situation et surtout une évolution de cette situation qui peuvent rendre un homme comme Pascal Lamy utile et même incontournable. François Hollande qui va remanier son gouvernement très rapidement peut avoir besoin de Pascal Lamy pour répondre à la conjugaison de trois conditions.

1ère condition, s’il estime qu'un gouvernement très politique est incapable d’appliquer le pacte de responsabilité, il peut pour un temps jouer la carte d’une équipe de techniciens manager un peu à l’image de ce qu' avait fait Mario Monti  en Italie. Devant l’urgence, le président de la République peut utiliser des fortes personnalités de la société civile type Louis Gallois, Jean-Pierre Jouyet ou Pascal Lamy.

2ème condition, une pression intenable des marchés qui pourraient considérer que les risques sur la France sont trop importants. D’ où des taux d’intérêt insupportables. Pour calmer le jeu, François Hollande pourrait avoir besoin de personnalités crédibles auprès de la communauté financière et de nos partenaires européens.

3ème condition, une classe politique complètement dévaluée par les affaires et en risque d’être emportée par l’extrême droite et la démagogie ... François Hollande n’aurait pas d’autres solutions que de répondre à une telle situation de crise par un gouvernement d’union nationale ou de professionnels de la gestion.

François hollande n’est pas protégé contre ce type d’évolution. Actuellement un homme de la trempe de Pascal Lamy ne lui est pas utile. Dans un mois, il peut lui être nécessaire. L’ancien directeur de l’Organisation mondiale du commerce a raison de penser qu'il a encore un avenir…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

02.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

03.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

04.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

05.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

06.

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Le Lampiste
- 19/03/2014 - 01:03
Il semble qu'on prépare de grandes manoeuvres
A voir la tronche, et connaissant les antécédents du modèle, sachant que l'or est au plus haut, que les Chinois soutiennent l'euro pour peut-être à terme le laisser retomber lorsqu'il sera bien mur, c'est à dire quand toute compétitivité industrielle aura déserté ce qui reste de l'Europe, grâce à ce Seigneur;
Constatant que la crise ukrainienne n'est que le détonateur amorcé délibérément par les américains, via leurs relais d'oligarques en relation avec la forte immigration ukrainienne en Amérique du Nord, et que si la situation semble leur avoir échappé, il ne faut pas en déduire que cela affecte le but final, qui est de généraliser les conflits sur le territoire eurasien...
N'oubliant pas une certaine affaire étrange de ménage et d'astiquage dans un hôtel de Manhattan, qui nous a valu le gouvernement le plus guignolesque qu'il était possible d'imaginer...
Affaire dont on peut se demander quels étaient les commanditaires réels, tant pour la politique française que pour les projets de réformes du système monétaire international, peu prisés de Wall Street...
On se dit que la fin est proche, et que le fossoyeur est déjà appelé.
A voir la tête et le sourire constipé, comment en douter
Guzet31
- 18/03/2014 - 23:37
En cas de malheur...
Son heure ne viendra que le jour ou la France sera entré dans le mur avec la flambée des taux d'intérêt et se trouvera dans la situation ou se trouvaient l'Espagne ou l'Italie il y a deux ou trois ans... Une situation dramatique ...comme en 1940.. !
celasepasseenfrance
- 18/03/2014 - 20:31
Nous y sommes, nous y voilà
Nous y sommes, nous y voilà : la troika prend les rênes de la France.