En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 heure 34 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 59 min
light > Culture
7e art
"Soumission" : le roman de Michel Houellebecq sera bientôt adapté au cinéma par le réalisateur Guillaume Nicloux
il y a 8 heures 9 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 9 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 11 heures 12 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 11 heures 35 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 12 heures 30 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 15 heures 19 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 16 heures 25 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 heure 47 min
light > People
Parisian Way of Life
Une plaque a été installée dans un restaurant KFC à Paris après le passage de Kim Kardashian et Kanye West
il y a 6 heures 28 min
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 9 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 10 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 11 heures 20 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 11 heures 56 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 13 heures 34 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 14 heures 21 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 15 heures 49 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 16 heures 41 min
© Reuters
A une semaine des élections municipales, les affaires se multiplient.
© Reuters
A une semaine des élections municipales, les affaires se multiplient.
3... 2... 1...

J-7 avant les municipales, J+7 de la semaine horribilis politico-judiciaire : qui peut raisonnablement attendre quoi

Publié le 16 mars 2014
A une semaine des municipales, les différents partis politiques sont tiraillés entre les affaires judiciaires et les campagnes menées sur le terrain par leurs candidats.
Jérôme Sainte-Marie est président de la société d'enquête et de conseils PollingVox. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Sainte-Marie
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Sainte-Marie est président de la société d'enquête et de conseils PollingVox. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A une semaine des municipales, les différents partis politiques sont tiraillés entre les affaires judiciaires et les campagnes menées sur le terrain par leurs candidats.

Atlantico : A 7 jours du premier tour des élections municipales, les socialistes avancent confiants vers le scrutin, comme l'a déclaré Harlem Désir, Premier secrétaire du PS. En pleine affaire Taubira, laquelle a menti en déclarant ne pas avoir été informée de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy, que peut raisonnablement attendre la gauche à l'issue des élections ?

Jérôme Sainte-Marie:  Le pouvoir espère casser la dynamique négative qui l’accompagne depuis le début du quinquennat. Pour cela il mise sur l’effet de contraste entre une relative stabilité du paysage politique urbain, et l’impopularité historique de l’exécutif, mais aussi du Parti socialiste, dont seuls 31 % des Français ont une bonne opinion, selon le barometre BVA/L’Express. Il demeure que les responsables socialistes se préparent sans le dire à la perte d'une trentaine de villes de plus de 9 000 habitants. Quels que soient les résultats, la gauche sera rendue après ces élections a ses tendances centrifuges : si l’intérêt de listes communes, comme a Paris où le Parti communiste accompagne Anne Hidalgo dès le premier tour, a modéré les critiques contre la politique gouvernementale, cela durera d’autant moins que les élections européennes poussent naturellement a la division de toutes les coalitions.

Harlem Désir est-il réaliste quand il déclare "Notre objectif c'est de conserver ces villes conquises en 2008. […] Nous avons transformé les villes, nous avons créé une sorte de modèle municipal de gauche fait d'innovation, de solidarité, […] avec de nouveaux modes de transport écologiques […] et l'objectif, c'est de conquérir de nouvelles villes" ?

Le secrétaire national du Parti socialiste aborde le scrutin avec une double inquiétude. Politique, parce qu’il ne peut ignorer l’impact du climat national sur le scrutin, et personnel, dans la mesure ou il est a la tête d’un parti qui, a l’exception des européennes de 2009, a gagné toutes les élections depuis 2007. Dès lors, il s’emploie a « relocaliser » l’enjeu. De fait, la commune demeure un espace politique préservé dans le climat général de défiance : une récente étude de LH2 nous montre 58 % des Français satisfaits de l’action de leur municipalité, et même 50 % satisfaits de l’utilisation qu’elle fait de l’argent public. Or, dans ce sondage, 70 % déclarent qu’ils vont voter avant tout en fonction du bilan de leur maire et de son équipe, 11 % sur la situation économique et sociale du pays, et 9 % sur la politique du gouvernement. Voilà qui peut nourrir le discours de Harlem Desir quant au supposé « modèle municipal de gauche », et son espérance d’une relative déconnexion du scrutin par rapport a la politique nationale. Cependant, si l’on considère que cette prime locale jouera aussi pour les maires sortants de droite – avec l’exemple extrême de Bordeaux, ville ayant voté majoritairement pour François Hollande mais dont 90 % des habitants apprécient Alain Juppé comme maire, et se préparent a le réélire au premier tour –, les perspectives de conquête de nouvelles villes par la gauche n’en sont que plus réduites.

Les élections se déroulent à peine deux semaines après la publication de "l'affaire Copé" par Le Point, par la divulgation des enregistrements par Patrick Buisson par Le Canard Enchainé et Atlantico, et par la révélation de la mise sur écoute de l'ex-président Nicolas Sarkozy par Le Monde. Dans ce contexte, que peut attendre la droite ?

Des victoires, tout simplement : à Strasbourg, à Amiens, à Valence, à Toulouse et dans nombre d’autres villes. Leur impact psychologique dépend d’un éventuel succès défensif a Marseille, ou Jean-Claude Gaudin a refait une grande partie de son retard dans les secteurs décisifs de la ville. Il s’agit pour elle aussi de briser une spirale descendante et de stopper l’attraction qu’exerce le Front national sur ses electeurs. En d’autres termes, elle doit enfin réussir à apparaître comme le debouché politique du mécontentement des Français. En une période où l’UMP n’était appreciée que de 37 % des Français, avant « l’affaire Copé », il y a urgence. D’autant plus que selon les premieres etudes realisées sur le sujet, par exemple par BVA pour Le Parisien, l’image de Nicolas Sarkozy en est egalement affectée.

Selon une enquête BVA pour i>télé « CQFD » et le Parisien, 81 % des Français estiment que les affaires affectent l’ensemble de la classe politique française, et 69 % (contre 54 % il y a trois ans) pensent que la corruption y est bien présente. L'issue des élections municipales est-elle remise en cause par cette semaine horribilis ?

Ma réponse est très claire : selon moi, très peu, voire pas du tout. Les raisons sont multiples. Tout d’abord, l’opinion est installée depuis longtemps, un quart de siècle, dans un jugement exagérément sévère sur les élus. L’étude annuelle sur la confiance menée par Ipsos montrait cela avant cette vague d’affaires, qui ne concernent d’ailleurs pas les pouvoirs locaux, a l’inverse de celles que l’on a connu au début des années 1990. Par ailleurs, dans la composante nationale du vote municipal, l’essentiel tient en l’incapacité du gouvernement à tenir ses promesses sur l’emploi, la fiscalité et la justice sociale. Enfin, les développements récents touchent aussi certains ministres, donnant à l’opinion l’impression d’un match nul. Donc l’élément stratégique du prochain scrutin, la sur-abstention des sympathisants de gauche, n’en sera pas changé. Et l’effet paradoxal de cette exaspération de l’opinion, l’attirance pour les listes FN et donc la possibilité de nombreuses triangulaires salutaires pour le PS, non plus.

Propos recueillis par Marianne Murat

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron

05.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

06.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

07.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Doxa
- 17/03/2014 - 15:05
Intérêt personnel / intérêt collectif
L’intérêt personnel l’emporte outrageusement sur l’intérêt collectif : Argent et égo démesuré sont les piliers de notre Vie Politique aujourd’hui. Internet – téléphone – télévision, vacances en Yacht voilà le dur labeur de nos représentants, mais sur le terrain, ils sont où….. ????????? Que deviennent les belles paroles d’un avenir meilleur enfin tourné vers l’essentiel : nos jeunes, qui sont notre avenir ; nos emplois : qui sont notre présent et notre environnement : qui nous permet d’avoir un avenir ? L’abstention sera probablement importante car c’est le ras le bol qui l’emporte sur le devoir de citoyen. Mais qui doit-on blâmer ? Certainement pas les électeurs mais les Acteurs politiques qui tournent notre société en Fourberie ! Elle est belle la droiture politique !!!!!
Doxa
- 17/03/2014 - 10:05
On peut tout attendre
Les électeurs ont la possibilité en France de faire des choix politiques en toutes connaissance de causes, et c'est une chance car beaucoup n'ont pas cette liberté. Les grands partis politiques gauche / droite / centre / extrêmes comprises, nous ont montré qu'ils étaient dans l'incapacité de gérer notre société, mais qu'il maniaient très bien l'Art du "parler même si je n'ai rien à dire pourvu qu'on l'on parle de moi". Les élections doivent refléter le travail accompli par nos représentants sur le terrain et non leur présence permanente dans les médias. Il est là le pouvoir des municipales: Du concret fini les chimères!
pave777
- 16/03/2014 - 15:09
Raisonnablement attendre quoi ?
RIEN !! pas de proportionnelle, alors pas de démocratie, les dés sont pipés? aux profits de ceux qui mènent la France à la ruine, et au grand changement de sa population.