En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

04.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

05.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

06.

Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif

07.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

01.

Happy Birthday Mister President

01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 9 min 41 sec
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 12 min 37 sec
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 29 min 49 sec
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 43 min 13 sec
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 1 heure 26 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Politique
Lâches, cyniques et/ou aveugles

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Peau d'homme" de Zanzim et Hubert : une fable "genrée"

il y a 14 heures 37 min
pépites > Santé
Négociations
Le Ségur de la santé a été prolongé en l’absence d’un accord
il y a 15 heures 29 min
pépites > Politique
Plus que quelques heures à patienter ?
Gouvernement de Jean Castex : "le remaniement est bouclé", selon un dirigeant de l'exécutif
il y a 17 heures 23 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 11 min 22 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Catarina Bonvicini

il y a 14 min 31 sec
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 32 min 19 sec
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 1 heure 9 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 1 heure 44 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les secrets de la Maison Blanche" de Nicole Bacharan et Dominique Simonnet : Lincoln, incroyable !

il y a 14 heures 9 min
light > Culture
Joie des touristes
Post-Covid-19 : le Musée du Louvre va réouvrir ce lundi 6 juillet
il y a 14 heures 57 min
pépite vidéo > Politique
Nouveau Premier ministre
Retour sur le parcours politique de Jean Castex
il y a 16 heures 6 min
light > High-tech
Game over
Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel
il y a 19 heures 51 min
Éditorial

Quand le recours à la transparence finit par masquer la dilution de la notion d'intérêt général

Publié le 04 mars 2014
Pour faire la transparence sur les comptes de l’UMP, Jean-François Copé s’est engagé à mettre à disposition "l’intégralité de toutes ses pièces comptables, des factures et autres justificatifs". Une belle résolution qui risque, comme pour l'affaire Cahuzac ou celle des profanateurs du cimetière juif de Carpentras, d'être jetée aux oubliettes une fois le coup de com' politique terminé.
Pierre Guyot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour faire la transparence sur les comptes de l’UMP, Jean-François Copé s’est engagé à mettre à disposition "l’intégralité de toutes ses pièces comptables, des factures et autres justificatifs". Une belle résolution qui risque, comme pour l'affaire Cahuzac ou celle des profanateurs du cimetière juif de Carpentras, d'être jetée aux oubliettes une fois le coup de com' politique terminé.

L’air grave, le teint pâle et la voix nouée par l’émotion de Jean-François Copé ont participé hier à cette curieuse sensation de Grand-Guignol qui n’était pas sans rappeler les gesticulations de l’avocat Gilbert Collard sur un plateau de télé, agitant au début des années 90 une enveloppe censée contenir les noms des profanateurs du cimetière juif de Carpentras ou, plus récemment, le décalage entre les promesses de François Hollande de rendre public le patrimoine des ministres et des parlementaires au lendemain des aveux de Jérôme Cahuzac et la loi finalement votée par les parlementaires concernés.

L’enveloppe de Gilbert Collard n’a jamais été descellée. Les députés et sénateurs ont lutté et obtenu que leur patrimoine soit rendu bien moins accessible au public que ce que le président de la République laissait entendre au printemps dernier (Il faudra pour les consulter se rendre en préfecture et leur publication est passible d’une amende de 15.000 euros). Pour la transparence des comptes de l’UMP, Jean-François Copé s’engage cette fois à mettre à disposition « l’intégralité de toutes ses pièces comptables, des factures et autres justificatifs », mais commence par entasser tous ces documents dans une pièce fermée à double tour. Il préconise plus de clarté, mais refuse de répondre aux questions après la lecture de sa « déclaration solennelle ».

Une fois de plus, la sacro-sainte transparence est exhibée et exigée par des politiques qui sitôt leur coup de com’ terminé s’empressent de jeter sur elle un voile opaque. Hier, Jean-François Copé a enchaîné si rapidement les deux étapes que le résultat final est d’un rare ridicule. Surtout, il a montré que la vieille ficelle qui consiste à associer à la notion de transparence la légalité, la vérité et l’honneur - comme le concevaient les philosophes des Lumières face aux démocraties occidentales naissantes, lorsque la moralisation de la vie publique passait par la disparition des secrets royaux et l’exigence de l’exposition au grand jour des gouvernances - commence à sérieusement s’effilocher.

Tout simplement parce qu’à trop invoquer la transparence - de surcroît sans la pratiquer ! -, les responsables politiques rappellent aujourd’hui à la société qu’elle se focalise trop sur le remède et qu’elle en oublie le principal : la maladie. La transparence est devenue une qualité de substitution qui s’impose à nous parce qu’elle en remplace d’autres, devenues presque insolites. L’idée de l’intérêt général, la vérité, l’intégrité sont des vertus sinon en voie de disparition, au moins en voie de raréfaction. Le recours à la « transparence » ne peut suffire seul à combler le vide qu’elles sont en train de laisser.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Anguerrand
- 05/03/2014 - 07:50
D'accord vécu copé
Tous les partis, syndicats, acteurs,journalistes, association touchant des subventions devraient avoir les mêmes obligations que les entreprises privées.
On aurait beaucoup de surprises de TOUS ces organismes y compris à ceux qui pensent que rien n'est critiquable ( intervenants du FN par ex) qui serait étonnés de la provenance de l'immense richesse de la famille Le Pen, le château de Saint Cloud par exemple mais pas que...
Tane06
- 04/03/2014 - 23:19
Ah...la Sacro-Sainte dictature de la transparence...
Le début d'un monde totalitaire à la Orwell...Sous couverts de bons sentiments, i n'y a que dans les régimes totalitaires ou "l'on sait tout".;;A méditer...
jurgio
- 04/03/2014 - 23:06
C'est moins le désir de transparence
que la lame d'un couteau retournée vers l'agresseur. Astuce de tribun, sans plus.