Si la présidentielle 2017 avait lieu de nouveau, Emmanuel Macron ferait un peu mieux au premier tour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Si la présidentielle 2017 avait lieu de nouveau, Emmanuel Macron ferait un peu mieux au premier tour
©LUDOVIC MARIN / AFP

Bis repetita

Si la présidentielle 2017 avait lieu de nouveau, Emmanuel Macron ferait un peu mieux au premier tour

C'est l'étonnant enseignement d'un sondage Ifop publié dans le Journal du Dimanche.

Bien que sa cote de popularité soit au plus bas dans les sondages, Emmanuel Macron se maintiendrait au premier tour si l'on rejouait l'élection présidentielle de 2017, montre un sondage Ifop publié par le JDD ce dimanche. Il améliorerait mieux son score d'un point, passant de 24 à 25%. Mais la grande différence avec le scrutin de l'année dernière est le fait qu'il ne serait pas en tête, loin de là : Marine Le Pen atteindrait le score de 27%, alors qu'elle avait rassemblé 21,3% des électeurs en avril dernier.

"La campagne ratée de Marine Le Pen en 2017, sa prestation catastrophique lors du débat de l'entre-deux-tours semblent avoir été oubliées, analyse Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. Il y a un vrai effet Gilets jaunes qui la pousse." Le Pen "atteint un score impressionnant chez les ouvriers, à 58%", ajoute le sondeur.

Derrière ces deux finalistes, Jean-Luc Mélenchon ne serait toujours pas élu, et il lui manquerait cette fois plus que 600.000 voix, puisqu'il ferait 14% (contre 19,58% en 2017). Le leader de la France insoumise devancerait François Fillon, à 13% (20,01% len 2017).

Le JDD a testé une autre hypothèse : si l'actuel patron des Républicains, Laurent Wauquiez, se présentait à la place de François Fillon, Emmanuel Macron et Marine Le Pen finiraient alors tous les deux à égalité, avec 27,5% d'intentions de vote des sondés. Laurent Wauquiez serait lui à 10%.

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !