Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Voici en exclusivité la liste (hélas encore incomplète) des "connards" qui défient Macron !
©Thomas SAMSON / AFP

Courageux mais quand même pas trop

Voici en exclusivité la liste (hélas encore incomplète) des "connards" qui défient Macron !

Vont-ils périr glorieusement au combat ? On le saura quand on comptera les morts et… les déserteurs.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Leur but est d’infléchir la ligne du gouvernement jugée par eux insuffisamment de gauche et pas assez écologique. Ils vont former un nouveau groupe à l’Assemblée baptisé « Démocratie, solidarité, écologie ». C’est bien plus attirant que « dictature, égoïsme, pollution ».

D’après Le Figaro, bien informé, ils sont une vingtaine dont la moitié issue de LREM à qui la création de ce groupe va faire perdre sa majorité absolue à l’Assemblée. Pas de panique pour autant : les macronistes pourront toujours compter sur les voix de leurs supplétifs du Modem et d’Agir.

Ca les énerve quand même. Un proche de l’Elysée a eu une formule lapidaire pour qualifier les membres du nouveau groupe : « des connards qui ne méritent pas d’être où ils sont ». Mais les « connards » sont, pour certains d’entre eux au moins, fiers de l’être et persuadés que la victoire est à leur portée. « Nous sommes une vraie dream team. Nous avons les meilleurs dans chacun des domaines : donc ça va cartonner !», a triomphalement déclaré l’un d’eux.

Quand ils étaient sagement obéissants dans les rangs du groupe LREM on ne s’était pas vraiment aperçu qu’ils étaient les meilleurs. Mais maintenant qu’ils sont débarrassés de l’étouffante tutelle de Gilles Le Gendre sans doute vont-ils faire des étincelles. Ils auraient aussi avantage à changer de nom : « Dream team » serait beaucoup plus chic que « Démocratie, solidarité, écologie ».

Quelques noms de « connards » maintenant. Matthieu Orphelin, Paula Forteza, Cédric Villani, Barbara Pompili, Delphine Batho, Aurélien Taché. Les autres n’ont pas encore été dévoilés.

Nous ne voulons pas croire que cette armée des ombres va rester encore longtemps dans l’ombre. C’est pourquoi nous comptons sur Gilles Le Gendre pour les sortir de l’anonymat. Une méthode très simple s’offre à lui : s’inspirer du Syndicat de la Magistrature et installer un Mur des connards...  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !