Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Crédits Photo: Reuters
98% des blogueurs américains sont actifs sur Twitter, 94% sur Facebook, et 90% sur LinkedIn.

Le blog est mort, vive le...

Deuxième vie : Comment les réseaux sociaux sont en train de ressusciter les blogs

Qui a dit que le blog était mort ? Supplanté par les réseaux sociaux, plus faciles à mettre à jour et plus populaires, il se remet au goût du jour. Le blog 3.0, augmenté d'une connexion aux réseaux sociaux, redevient l'espace d'expression personnelle par excellence.

Caroline Hugonenc

Caroline Hugonenc

Directrice des études du groupe Ebuzzing, Caroline Hugonenc a réalisé une étude sur les blogueurs publiée par la  plateforme Overblog à l’occasion du salon Blogworld de New-York.

Voir la bio »

Une nouvelle page de l’histoire des outils de publication sur internet s’écrit, celle du blogging augmenté d’une dimension sociale.  Cette orientation intègre l’évolution des usages, comme le confirme une étude publiée par Overblog à l’occasion du salon Blogworld de New-York.

Une population hyper connectée

Conduite dans le courant du mois de mai 2012 auprès d’une population de 5000 blogueurs influents, elle montre à quel point ces derniers sont connectés aux réseaux sociaux.  Ainsi, 98% des blogueurs américains sont actifs sur Twitter, 94% sur Facebook, et 90% sur LinkedIn. Le constat est  vrai pour les Européens, même s’ils sont davantage centrés sur Facebook  (82%)  que sur Twitter (49%). Plutôt pionniers dans leurs usages, ils ont également adopté les plateformes plus récentes, telles que Google + (85% des Américains et 47% des Européens).

Cet usage intensif des réseaux sociaux n’est pas sans incidence sur les pratiques des blogueurs et donne lieu à un certain nombre d’arbitrages.

Les réseaux sociaux ont transformé la pratique du blogging

De part et d’autre de l’Atlantique, les réseaux sociaux ont ainsi supplanté le blog comme plateforme relationnelle: 49% des Américains utilisent Twitter pour animer leur communauté, et 55% des Européens lui préfèrent Facebook.

Pour les blogueurs, les réseaux sociaux participent également à la promotion et à la distribution du contenu. Les Américains semblent un peu plus avancés en la matière: 60% d’entre eux relaient automatiquement les publications de leurs blogs sur les plateformes sociales, contre 30% des Européens.

Paradoxalement, ils sont plus mesurés sur la capacité des réseaux sociaux à générer du trafic sur leurs blogs. Ils les envisagent davantage comme un moyen de se rendre visibles et de garder le contact avec leur communauté entre deux posts.

Un décentrage des blogueurs les plus connectés vers la sphère sociale

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les blogueurs américains passent moins de temps à bloguer : 12,7 heures en moyenne contre 16 heures par semaine pour les européens. Mais le fait de publier sur leur blog devient une part minoritaire de leur activité : il n’y investissent que 19% de leur temps contre 49 % pour les Européens.

Cet écart ne tient pas aux différences culturelles entre les deux continents mais davantage au degré d’utilisation de réseaux sociaux. En effet, ce comportement peut être également observé chez les blogueurs italiens, parmi les plus connectés en Europe.

Ce déplacement vers les réseaux sociaux, où la mise à jour d’un statut ne prend que quelques secondes, se fait au détriment de la publication sur le blog : deux tiers des blogueurs américains vont ainsi publier du contenu spécifique  sur Facebook ou Twitter, et cela plus fréquemment que sur leur blog. Les plateformes spécialisées sur un type de format comme la vidéo et l’image sont également largement investies : 73% des blogueurs américains qui publient du contenu en dehors de leur blog, postent des photos sur Pinterest.

Cette stratégie de publication tous azimuts a cependant des limites, dans la mesure où le contenu publié sur ces plateformes a une portée limitée à la taille de leur communauté respective. Par ailleurs, ce contenu est perdu pour le blog et invisible dans les moteurs de recherche. Elle peut également décourager le lecteur, qui voudrait suivre le blogueur, quels que soient le lieu et le format de publication employés.

Le blog redevient un point d’ancrage pour leurs auteurs et leurs lecteurs

Le blog nouvelle formule, qui agrège automatiquement les flux en provenance des différentes plateformes et les agence sous la forme d'une timeline accessible à tous les internautes, pallie à cette dispersion du contenu publié sur les médias sociaux en lui offrant une deuxième vie.

Il lève également un frein inhérent à la maintenance d’un blog : le temps nécessaire à la rédaction des posts.

Ainsi, la nouvelle plateforme devrait  réconcilier les internautes avec cet outil de publication, en leur permettant de capitaliser sur leurs activités au sein des réseaux sociaux.

Le blog fait sa mutation, mais il conserve ce que les blogueurs de toutes nationalités considèrent comme un avantage majeur : celui d’offrir un espace d’expression personnelle à son auteur.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !