Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 05 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Selon un proche de François Hollande, Manuel Valls se préparerait à quitter Matignon

"Valls se prépare à sortir, il ne veut pas rester à Matignon jusqu'à la fin et être coresponsable du bilan", assure un élu proche du chef de l'Etat, cité par le journal Le Monde.

Indiscrétions

Publié le
Selon un proche de François Hollande, Manuel Valls se préparerait à quitter Matignon

Attaqué sur plusieurs fronts, Manuel Valls assure qu'il ira "jusqu'au bout". Crédit Reuters

"Tant que je peux, je réforme", martelait la semaine dernière Manuel Valls en réponse à la tribune de Martine Aubry contre la loi El Komhri, et plus généralement contre la politique de l'exécutif. En première ligne sur plusieurs fronts, comme par exemple pour défendre l'inscription de la déchéance de nationalité dans la Constitution, le chef du gouvernement assure qu'il ira "jusqu'au bout", deux semaines après le remaniement ministériel. 

Mais selon plusieurs observateurs, la détermination apparente du Premier ministre serait surtout une stratégie visant à quitter Matignon la tête haute avant la fin du quinquennat Hollande.

"Il constate que François Hollande est démonétisé et il ne veut pas couler avec. Alors il avance ses pions", estime une journaliste habituée de la rue de Varenne, citée par France TV Info.

Selon un élu proche de François Hollande cité par le journal Le Monde, l'hypothèse du départ de Manuel Valls serait même plus qu'envisageable : "Valls se prépare à sortir, il ne veut pas rester à Matignon jusqu’à la fin et être coresponsable du bilan. Alors il tend au maximum l’élastique pour qu’il finisse par casser. S’il est mis en minorité sur la loi travail, il pourra sortir en disant qu’il n’a pas les moyens de son grand réformisme", déclare cette source citée par le quotidien du soir. "Sa hantise est d’être 'fillonisé' : Fillon était un premier ministre populaire avant 2012, mais il n’a pas su rebondir après la défaite de Sarkozy", observe également un ministre cité par Le Monde. 

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 29/02/2016 - 17:14 - Signaler un abus L'obsession des gauchistes: leur ego!

    Ah, c'est joli, ces gauchistes qui se refilent la patate chaude de leurs échecs, pour, surtout, éviter d'être le dernier à se brûler les mains...Nous aimerions avoir des politiciens responsables -jusqu'au dernier jour- de leur politique, mais l'ENA et Science pipo leur ont appris à rebondir, plus qu'à assumer leurs responsabilités...Bientôt des politiciens patriotes: ça va changer de cette infamie!

  • Par cloette - 29/02/2016 - 17:15 - Signaler un abus rIl est déja

    fillonisé !

  • Par tubixray - 29/02/2016 - 17:18 - Signaler un abus L'intérim est déjà prêt ...

    Ce bon M. Ayrault est bien au gouvernement ....

  • Par Benvoyons - 29/02/2016 - 17:41 - Signaler un abus Je pense que Caton H Hollande prépare sa sortie

    avant la primaire de la Droite. Ainsi il organise une nouvelle Présidentielle en gardant de multiple prétendants à droite ainsi qu'à gauche et il pense ainsi devant tant de pétaudière à droite et à gauche se refaire une virginité acceptable pour les Français. :)::))

  • Par Benvoyons - 29/02/2016 - 17:47 - Signaler un abus Ou une sortie d'Hollande pour lancer Valls ou Macron

    Se qui serait aussi un coup de maître aussi car cela serait une sortie de maître car il se grandirait :)::)

  • Par J'accuse - 29/02/2016 - 17:54 - Signaler un abus Sans le PS, Valls est à poil

    Lâcher Hollande, d'accord, mais pour faire quoi avec qui ? Ce n'est pas seulement Hollande qui est hors-jeu, mais toute la gauche, PS inclus. Pour avoir quelque chose à dire et à faire, sur quoi pourrait-il s'appuyer ? Son passé politique est trop faible pour rassembler en masse autour de son nom et de ses convictions (en a-t-il, d'ailleurs ?), et ses proches sont tous socialistes. Il ne peut donc pas quitter le PS : il doit le reconstruire avec des pragmatiques (incluant des renforts venant du Centre), éjecter les dogmatiques (Aubry et consorts), et passer au moins un quinquennat dans l'opposition pour se refaire une santé. Il doit effectivement partir, mais surtout bien assurer son départ; sinon, il ne pourra pas rebondir.

  • Par cloette - 29/02/2016 - 18:15 - Signaler un abus Benvoyons

    Valls va se casser la figure car ce n'est pas lui qui sort , c'est une stratégie tordue de Hollande qui lui va rester et espère bien rempiler encore cinq ans .

  • Par Fran6 - 29/02/2016 - 20:43 - Signaler un abus merci

    peut être et adieu

  • Par von straffenberg - 01/03/2016 - 00:43 - Signaler un abus Valls

    Je reconnais que VALLS est le seul vrai réformateur (avec Macron) du gouvernement Son handicap est d'être socialiste , de " s'être livré " à Hollande et son esprit manichéen ; mais c'est le prix à payer pour un avenir politique . Je suis convaincu depuis plusieurs mois qu'il quittera le bateau ;S'il veut donner un sens à son engagement il lui faudra rompre avec la gauche socialiste .

  • Par ISABLEUE - 01/03/2016 - 10:40 - Signaler un abus bon vent

    au suivant.

  • Par langue de pivert - 01/03/2016 - 11:03 - Signaler un abus Valls : tu sers à rien ! ☺ Dedans ou dehors c'est pareil !

    Il est fini ! Les rats quittent le pédalo ! qu'il reste ou qu'il parte ça ne changera rien ! A gauche il est cramé pour toujours (il était déjà carbonisé aux primaires socialistes !) A droite les jeunes et les vieux loups ne lui laisseront aucun espace ! Pourquoi les électeurs de droite voteraient pour ce type ? Ils ont déjà trop de choix dans leur camp ! Plus de socialistes déçus voteraient pour Juppé que d'électeurs de droite pour Valls. Idem pour le Macron : la droite a mieux en rayon !

  • Par kaprate - 01/03/2016 - 12:34 - Signaler un abus De la graine autoritaire...

    Attention que ce qui pourrait apparaître comme une alternative au socialisme actuel ne s'avère pas plus proche des modèles autoritaires d'hier en Europe... Sourcils constamment froncés, main sur le cœur, coups de menton, maintien de l'état d'urgence "tant qu'il y aura la menace terroriste", assignation à résidence des opposants politiques, écoutes généralisées, muselage des juges, système de délation fiscale... des signes très inquiétants...

  • Par genbea75018 - 01/03/2016 - 13:21 - Signaler un abus Manuel Valls se préparerait à quitter Matignon

    De cette façon, il signifie un certain désaccord avec FH et il éviterait ainsi que son avenir en politique soit "grillé".

  • Par gerint - 01/03/2016 - 15:14 - Signaler un abus Autoritaire étriqué

    et non d'une autorité liée à l'ampleur du personnage, superficiel et teigneux, colérique: ce me semble le fond de Valls. De plus il a intégré une équipe malfaisante dont toutes les lois ou presque sous des allures généreuses ou progressistes sont destinées en fait à casser la structure du pays, à briser les meilleurs (école par exemple) en faisant semblant de donner des moyens aux plus faibles, A fondre la France dans un internationalisme culturel bien pensant sans saveur. Non, pour moi pas de Valls encore que Hollande me paraisse bien pire encore.

  • Par Ganesha - 02/03/2016 - 05:36 - Signaler un abus Révolution

    Manuel Valls me paraît bien placé pour le titre de ''premier ministre le plus nuisible depuis Pierre Laval'' ! On a eu Edith Cresson l'incompétente, Raffarin le benêt, et Juppé ''droit dans ses bottes''… Comme Juppé en 1995 et Villepin en 2006, le couple maudit Valls-Hollande va réussir à faire sortir les français de leur torpeur et de leur soumission et déclencher une vraie Révolution !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€