Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mise en examen de Nicolas Sarkozy : son avocat assure qu'il peut être candidat à l'élection présidentielle de 2017

"Etre mis en examen n'empêche pas d'être candidat à l'élection présidentielle car il existe la présomption d'innocence", a déclaré Thierry Herzog.

La soif de pouvoir

Publié le
Mise en examen de Nicolas Sarkozy : son avocat assure qu'il peut être candidat à l'élection présidentielle de 2017

Le message est clair : Nicolas Sarkozy n’est pas hors course. L’avocat de l’ancien chef d’Etat s’est exprimé au micro d’Europe 1 ce mercredi matin et a assuré que la mise en examen de son client ne serait pas un frein à sa possible candidature présidentielle. "Etre mis en examen n'empêche pas d'être candidat à l'élection présidentielle car il existe la présomption d'innocence", a-t-il clarifié. Thierry Herzog a également assuré que Nicolas Sarkozy était "soulagé (...) que la justice ait assuré que l'affaire Bygmalion ne le concernait pas".

Me Herzog avait déjà fait part de sa "satisfaction" à l'issue de l'audition de l'actuel président des Républicains. "Le juge d'instruction a considéré que l'infraction formelle de dépassement du compte électoral qu'il avait signé était donc constitué et il n'a été mis en examen que de ce chef. C'est donc une satisfaction car je rappelle que le Conseil constitutionnel, par une décision définitive (...) a déjà jugé ce dépassement de ce compte de campagne en infligeant cette pénalité de dépassement qui avait déjà été réglée", avait-il déclaré. Mis en examen pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012, Nicolas Sarkozy risque un an de prison de 3750 euros d’amende. Pour son ancien ministre Benoist Apparu, il s'agit d'une erreur : "J'ai la conviction que Nicolas Sarkozy ne s'est évidemment pas occupé une seule seconde de ses comptes de campagne, il avait autre chose à faire."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lafayette 68 - 17/02/2016 - 09:15 - Signaler un abus L'image écornée

    Pour ou contre Sarko : ce n'est pas la question. Il risque 3750 euros d'amende ( pourquoi pas 3782 ! ridicule) et 1 an de prison... ça me fait penser au pauvre proviseur de lycée qui est responsable parce que le panneau de basket s'est effondré quand un élève s'est suspendu pour faire une traction avec les copains. Au fait , si on s'occupait plutôt des terroristes qui préparent leur prochain coup ?

  • Par clint - 17/02/2016 - 13:20 - Signaler un abus Si il ne se présentait pas, qui serait de droite alors aux LR ?

    Fillon ??, Le Maire ? = droite molle !, Mariton ? = un candidat pour défendre quelques idées cathos, alors ? on est reparti pour 5 ans de centre droit où rien ne se fera, excepté de l'eau tiède et de l'immigration !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€