Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mea culpa, fiertés, rivaux : ce qu'il faut retenir du nouveau livre de Nicolas Sarkozy

Dans "La France pour la vie", l'ancien chef de l'Etat regrette plusieurs erreurs, notamment de communication.

Confidences pour confidences

Publié le
Mea culpa, fiertés, rivaux : ce qu'il faut retenir du nouveau livre de Nicolas Sarkozy

Il s’y livre comme "jamais il ne l’avait jamais fait auparavant". Nicolas Sarkozy sort son nouveau livre ce vendredi 22 janvier en librairie. Intitulé La France pour la vie (aux éditions Plon), l’ouvrage se veut un bilan de son quinquennat 2007-2012 et une réflexion sur l’action publique en France. Le Figaro précise que le livre a été écrit cet été, dans le plus grand secret, qu’il a été tiré à 120.000 exemplaires.

L’ancien chef de l’Etat ne s’épargne pas une séance d’autocritique, comme le note Le Point, notamment à propos de ses erreurs de communication.  Ainsi sur le fameux épisode du "Casse-toi pauv' con", il évoque  "une erreur que je regrette encore aujourd'hui. En agissant ainsi, j'ai abaissé la fonction présidentielle." Concernant ses jours de repos sur le yacht de son ami Vincent Bolloré, il estime que "ce fut une erreur de jugement incontestable. Encore aujourd'hui, je me demande comment j'ai pu commettre un tel impair." Il écrit : "Le problème est qu'on est jamais autant prêt à exercer le pouvoir que lorsqu'on le quitte".

Politiquement, il regrette la baisse des charges sur les entreprises qui "aurait dû être immédiate et surtout plus forte",  la mise en œuvre trop tardive de la TVA sociale, le RSA qui est "un échec".

>>>> A LIRE AUSSI : "Comment Nicolas Sarkozy projette de piéger ses adversaires en consultant les militants lors du prochain conseil national"

En revanche, il se félicite de plusieurs mesures : "l’autonomie des universités, la réforme de la carte judiciaire, le service minimum dans les transports, les jours de grève, la question prioritaire de constitutionnalité, la réforme des régimes spéciaux des retraites, la retraite à 62 ans, la rupture conventionnelle du contrat de travail, la suppression de la taxe professionnelle ou encore, autre exemple, la fusion de l'ANPE et de l'Unédic".

Le patron des Républicains livre aussi plusieurs jugements sur les membres de la vie politique française. Dans sa famille politique, il dresse un portrait flatteur d’Alain Juppé et loue "une amitié qui va au-delà de la politique". Il affirme également ne pas regretter d’avoir maintenu François Fillon durant 5 ans à Matignon, estimant avoir travaillé avec lui "en parfaite harmonie".

Sur son successeur à l’Elysée, il ne se montre pas tendre, tout en reconnaissant qu’il a été un bon candidat, avant d’ajouter, implacable : "C'est d'ailleurs ce qu'il sait faire le mieux, être candidat".

Il évoque également Patrick Buisson : "J'appréciais sa grande intelligence et sa capacité hors norme à s'engager dans des analyses prédictives en général cohérentes et souvent justes." Il ajoute, plus loin : "J'ai gravement sous-estimé des traits de son caractère qui auraient dû me mettre en garde. Je n'ai pas voulu écouter ceux qui pensaient qu'il sentait le soufre. Je me suis trompé et j'ai été abusé."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par arcole 34 - 22/01/2016 - 08:16 - Signaler un abus PAS SI SECRET QUE CELA DU MOINS EN APPARENCE

    Personnellement j'attendrai de le lire avant de la commenter , maintenant je sais que les habituels anti Sarkozy vont se déchainer , mais je leurs dis : ¨que celui qui n'a jamais commis de faute , lui jette la première pierre . ¨

  • Par attila - 22/01/2016 - 08:40 - Signaler un abus marre

    de toutes ces repentances !!!! ce sont les incompétents qui se repantissent !!

  • Par J'accuse - 22/01/2016 - 10:17 - Signaler un abus Miroir, mon beau miroir, suis-je toujours le plus beau ?

    Les citoyens n'attendent pas qu'un politicien parle de lui mais d'eux, pas du passé mais de l'avenir. On peut apprécier les mémoires d'un retraité de la vie politique, mais pas pour servir de tremplin à une éventuelle suite. Il a commis des erreurs de communication ? En voilà une autre.

  • Par GOYATSU - 22/01/2016 - 14:55 - Signaler un abus PAS TOUT A FAIT

    "Le problème est qu'on est jamais autant prêt à exercer le pouvoir que lorsqu'on le quitte".... non, ce n'est pas quand on le quitte, c'est quand on le perd.....

  • Par mymi - 22/01/2016 - 17:16 - Signaler un abus À j'accuse

    Eh bien moi je vous accusé de parler sans savoir. Le livre revient sur les erreurs qu'il a pu commettre (j'imagine que vous n'en faites jamais !) et voilà pour un passé, ce mea culpa dont l'absence n'a cessé de ministre reprochée. Pour l'avenir vous avez tout faux car son livre fait le plein de propositions (même BFMTV le reconnaît). Alors on en reparle quand vous l'aurez lu ! Bien amicalement tout de même

  • Par Sotlylaisse - 22/01/2016 - 19:43 - Signaler un abus Acte de contrition

    Pour reconquérir les francais...oui, c'est bien de reconnaître ses erreurs! Si d'aventure F.H.voulait bien reconnaître les siennes, ce serait en combien de tomes?,?,

  • Par Deudeuche - 22/01/2016 - 22:25 - Signaler un abus Sarko et Taubira

    même combat, quant à Juppé n'en parlons pas. Des convictions évolutive qui dévient selon l'humeur. Le référendum irlandais l'a impressionné mais pas celui de la Slovénie. Allez citons ce nabot; casse toi pauv...

  • Par Deudeuche - 22/01/2016 - 22:38 - Signaler un abus @mymi

    c'est clair maintenant qu'il est sociétalement "progressiste" toute la cavale centro gaucho droito libérale va le trouver intéressant. Ce type est fiable comme une planche à savon.

  • Par essentimo - 23/01/2016 - 07:12 - Signaler un abus Manifestement

    vous préférez tous Hollande et sa clique !

  • Par raslacoiffe - 23/01/2016 - 09:40 - Signaler un abus Bravo essentimo

    C'est bien connu que le FN roule pour Hollande et sa clique . Une démonstration de plus sur ce battage anti sarko par les trolls FN sur ce site.

  • Par vangog - 23/01/2016 - 10:45 - Signaler un abus Le mur des lamentations de Sarkozy...

    Juste avant de prendre sa retraite politique, Sarko-le-tricheur se lamente une dernière fois sur tout ce qu'il n'a pas fait...à cause des autres, bien-sûr! Mais certains autres sont là pour l'aider à vendre son bouquin de lamentations: et un dixième article publicitaire pour Sarko-le-pleureur...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€