Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 24 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Manuel Valls regrette "des faux débats" sur la déchéance de nationalité et loue "un patriotisme nouveau"

Le Premier ministre a publié une longue tribune dans les colonnes de L'Obs.

Au créneau

Publié le
Manuel Valls regrette "des faux débats" sur la déchéance de nationalité et loue "un patriotisme nouveau"

Paroles de Premier ministre. Manuel Valls a publié mercredi sur le site Internet de L'Obs une tribune intitulée "Tous Français!". Dans cette dernière, il défend notamment la très controversée mesure sur la déchéance de nationalité, qui provoque l'ire d'une partie de la gauche, mais que l'exécutif veut inscrire dans la Constitution après les attaques du 13 novembre,

La tribune commence par des mots particulièrement sombres du chef de gouvernement.

"La menace du terrorisme islamiste, du djihadisme, est omniprésente : l’ennemi peut surgir n’importe où et n’importe quand." Il poursuit : "Nous tous – responsables politiques, intellectuels, société civile – devons être à la hauteur de l’exigence qui a alors été posée. Une exigence d’unité et de sécurité". Pour Manuel Valls,  "le plus grand péril qui nous guette, c’est la désunion".

Le Premier ministre revient ensuite sur la mesure très décriée de la déchéance de nationalité, et regrette des "faux débats".  "Pour cette question comme pour d'autres, il peut y avoir des débats. Ils sont légitimes. Mais je n'accepte pas qu'il y ait de faux débats, fondés sur des allégations trompeuses "Cette mesure, bien loin des idées du régime du Vichy ou de l’extrême droite – le premier recours à cette procédure visait ainsi, dès 1848, les esclavagistes –, rappelle qu’être français, binational ou pas, naturalisé ou de naissance, par le sang ou par le sol, c’est partager les mêmes valeurs, une même espérance, se retrouver dans l’épreuve et dans les souffrances".

Manuel Valls conclut par un éloge sur le "patriotisme nouveau". "Le 11 janvier, les Français ont dit leur attachement à la République. Après le 13 novembre, ils ont tous dit, individuellement et collectivement, leur amour de la nation. Un patriotisme nouveau s’est exprimé. Un patriotisme qui dit que nous sommes, au-delà des clivages, rassemblés. Un patriotisme qui, parce qu’il se fonde non pas sur l’origine, mais sur l’adhésion à un projet qui dépasse très largement les aspirations personnelles, permet à notre nation de s’enrichir de sa diversité sans jamais perdre de vue ce qu’elle est. Un patriotisme nouveau qui ne doit pas faiblir."

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par langue de pivert - 06/01/2016 - 18:55 - Signaler un abus La jactance ! Encore et toujours ! ☺

    Pourquoi modifier la constitution ? Des lois existent ils faut les appliquer ! Les arrestations des émeutiers casseurs-voyageurs ( autoroute, gare, ville), des "caillasseurs" de pompiers et de policiers, mais pas que, Corses, mais pas que : c'est pour quand ? Et il veut s'attaquer aux terroristes fous d'allah ? Il parle de faux débat sur quelle base ? Qu'il mette le projet de modification en ligne dans son intégralité après on discute ! pour le moment il n'y a que du vent et du flou ! Et quand c'est flou.....☺

  • Par Lafayette 68 - 06/01/2016 - 19:16 - Signaler un abus l'union ?

    Il est contradictoire , en fait sectaire : "ce qui nous menace c'est la désunion "mais il associe Vichy et l'extrême droite ...qui n'en est pas une et qui fait 27 % des voix aux régionales .Il n'est ni crédible ( l'antifa ça va bien comme manip... ) ni donc rassembleur mais politicard.

  • Par vangog - 06/01/2016 - 22:19 - Signaler un abus Le patriotisme ne se fonde ni sur l'origine ni sur l'adhésion

    à un projet gauchiste, qui sont des procédés exclusifs des gauches historiques, mais il se fonde sur l'appartenance à une communauté de destin. Ceux qui appartiennent à cette communauté se rassemblent, quelles que soient leurs origines ethniques, religieuses, politiques, pour défendre cette communauté contre la perte de ses valeurs et de sa cohésion. Rien à voir avec un "projet gauchiste" ( UMPUDIMODEM inclus) qui est l'incohérence même et l'inverse des valeurs de la France. Contrairement à ce que croient les gauchistes, le destin de la France ne se fabrique pas à coup de mensonges et de tromperies, mais il s'anticipe et se maîtrise...les Francais ont enfin compris cette erreur gauchiste historique. Les politiciens du passé sont finis, lessivés, asphyxiés par leur propre haine de ce qui leur est étranger...

  • Par Malaparte - 07/01/2016 - 10:51 - Signaler un abus Petit manuel de la bien-pensance

    Pour ce qui est de la déchéance du parti socialiste, pas besoin de décret, cela se fait tout seul, dans l'indifférence générale.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€