Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loi Travail : Manuel Valls présente ses corrections aux partenaires sociaux

Le Premier ministre va tenter de mettre un terme aux contestations.Ce lundi soir, il sera l'invité du JT de France 2, tandis que Myriam El Khomri sera sur TF1.

Ca passe ou ça casse

Publié le
Loi Travail : Manuel Valls présente ses corrections aux partenaires sociaux

La journée s’annonce tendue et stratégique. Après avoir présenté un texte très libéral pour réformer le marché du travail, le gouvernement va désormais sortir de son chapeau une version ‘’light’’, chargée de faire passer la pilule auprès des syndicats, très hostiles à la première version.  C’est donc ce lundi que Manuel Valls va présenter le nouveau projet de loi El Khomri, pour lequel il avait promis de ‘’corriger, rectifier, changer ce qui doit l’être, lever les ambiguïtés et répondre aux interrogations.’’

S’il sera difficile, voire impossible, de convaincre les syndicats les plus à gauche (CGT, FO…), le Premier ministre espère bien obtenir le soutien des réformistes, à commencer par la CFDT qui accompagne le gouvernement dans ses projets depuis le début du quinquennat.

Deux sujets sont néanmoins des points de crispation important : le plafonnement des indemnités prud’homales pour licenciement abusif et les conditions du licenciement économique. Laurent Berger, patron de la CFDT, a d’ores et déjà prévenu qu’il fallait revenir sur ces deux articles. "Si les modifications que l'on souhaite ne sont pas apportées, nous continuerons à nous mobiliser" a-t-il expliqué ce lundi sur France 2.

Du côté de la droite, on redoute une ‘’édulcoration’’ de la loi, que beaucoup jugeaient ambitieuse. Manuel Valls a donc la lourde de tâche de rassurer sa gauche et les syndicats, sans dénaturer totalement la loi. Ce lundi soir, Manuel Valls sera l'invité du JT de France 2, tandis que Myriam El Khomri sera sur TF1.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Texas - 14/03/2016 - 11:31 - Signaler un abus Et parmi les corrections...

    ..il a inclut les salles de prières dans les entreprises ? . Profiter d' une réforme cosmétique du Code du Travail pour y inclure des salles de prières , c' est rajouter encore un peu de perversité à la logique Socialiste . Cette même Gauche qui s' est battue avec les dents contre le cléricalisme , nous en " offrent " un autre de son choix .

  • Par evy - 14/03/2016 - 12:57 - Signaler un abus Définitivement stupide

    Des salles de prière dans un pays laïque...! Pourquoi pas des salles d'accouchement, Ce qu'il faudrait : des crêches dans les grandes entreprises, des salles pour petits reposée 20mn au calme

  • Par evy - 14/03/2016 - 13:00 - Signaler un abus Correction

    ..des salles pour de petits repos de 20mn..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€