Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 22 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le jour où Jean-Jacques Urvoas a violé le secret judiciaire pour aider Thierry Solère…

Selon Le Canard enchaîné, l'ex-garde des Sceaux de François Hollande aurait transmis à Thierry Solère une note confidentielle sur une enquête policière le concernant.

Épinglé

Publié le - Mis à jour le 13 Décembre 2017
Le jour où Jean-Jacques Urvoas a violé le secret judiciaire pour aider Thierry Solère…

Mise à jour : le parquet de Nanterre a confirmé que des éléments "susceptibles d’engager la responsabilité pénale de Jean-Jacques Urvoas" avaient été transmis au procureur général près la Cour de cassation.

Selon Le Canard enchaîné, à paraître ce mercredi 13 décembre, à l'époque où Jean-Jacques Urvoas était ministre de la Justice, il aurait violé le secret judiciaire pour rendre service à Thierry Solère. Le socialiste lui aurait transmis une note confidentielle sur une enquête policière le concernant.

Une synthèse qui détaillait les investigations en cours au sujet de Thierry Solère

L'histoire se déroule entre les deux tours de la présidentielle, indique l'hebdomadaire satirique. L'élu, alors encarté chez Les Républicains, est visé par une enquête pour fraude fiscale, blanchissement et trafic d'influence. Pressenti pour obtenir un ministère en cas de victoire d'Emmanuel Macron, il s'adresse à Jean-Jacques Urvoas pour tenter d'avoir quelques informations sur ses déboires judiciaires, croit savoir Le Canard enchaîné, qui précise que le ministre de François Hollande aurait répondu favorablement à cette demande.

Il aurait donc interrogé la Direction des affaires criminelles et des grâces (DACG). Celle-ci s'était alors tournée vers le procureur général de Versailles. C'est ainsi que l'ancien garde des Sceaux aurait reçu une synthèse qui détaillait les investigations en cours au sujet de Thierry Solère. Le ministre l'aurait ensuite transmis à l'intéressé, selon l'hebdomadaire.

"Amitiés Jean-Jacques Urvoas"

Un message signé "Amitiés Jean-Jacques Urvoas" a été retrouvé par les enquêteurs le 26 juin dernier lors d'une perquisition menée au domicile de Thierry Solère. Si Jean-Jacques Urvoas a utilisé la messagerie cryptée Telegram pour préserver une certaine confidentialité, l'élu, lui, avait gardé le document dans son téléphone, écrit Le Canard enchaîné. La provenance de ce document ne fait aucun doute, selon l'hebdomadaire satirique, car il comporte une faute d'orthographe. Il y est écrit "HTAVP" au lieu de "HATVP" pour "Haute autorité pour la transparence de la vie publique". Une procédure pour violation du secret professionnel pourrait bientôt être ouverte devant la Cour de justice de la République, indique enfin Le Canard enchaîné. Depuis fin novembre, Jean-Jacques Urvoas est aussi accusé par une association de s’être "enrichi personnellement" en acquérant un bien immobilier avec son indemnité de frais de mandat.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par borissm - 12/12/2017 - 20:19 - Signaler un abus Pas un pour sauver l'autre

    Comment imaginer que les Français pourraient encore avoir confiance (?) en leurs représentants politiques ?

  • Par VV1792 - 12/12/2017 - 20:54 - Signaler un abus Tout s' explique pour l'

    Tout s' explique pour l' attitude de traitre Solere...des l' entre deux tours.. Meme Talleyrand n' a pas fait mieux..

  • Par lilasbleu - 13/12/2017 - 00:51 - Signaler un abus Francs maçons ?

    Seraient ils frères francs maçons ?

  • Par zen-gzr-28 - 13/12/2017 - 07:00 - Signaler un abus le brave !

    Le premier à avoir quitté le navire FILLON en perdition. Trop honnête pour accepter les vilenies de ce dernier. Déplorable !

  • Par jmafrique - 13/12/2017 - 08:47 - Signaler un abus République

    Vous avez dit corruption ? CORRUPTION !!!! Vous avez dit engagement ? Vous avez dit égalité ? Vous avez dit service du peuple ? On vous dit CORRUPTION !!!

  • Par lexxis - 13/12/2017 - 08:54 - Signaler un abus RIEN QUE DU BEAU LINGE!

    D'un côté à l'autre, on se rend des services, en faisant croire à l'électeur, ce niais, que l'on est adversaire. En même temps, toutes les leçons généreusement prodiguées par Solère le transfuge commencent à prendre un caractère sulfureux. C'est curieux quand même comme à chaque fois qu'on gratte, on s'aperçoit que nombre de ceux qui, dans l'entourage du Président de la République, ont voulu laver plus blanc que blanc, ne sont pas vraiment irréprochables sur leurs personnes . On attend avec intérêt la suite pour le Modem, qui doit être une affaire extrêmement difficile vu le temps que le Parquet financier et le reste de la Justice, d'ordinaire si prompts lorsque Monsieur Fillon est en cause, mettent à boucler ce délicat dossier. Quant au secret de l'instruction, ce n'est pas le moindre paradoxe que ce soit le journal qui a le plus profité de sa violation qui se mette en tête de le faire valoir. On n'est toutefois pas sûr que ce soit l'idée d'intégrité des parlementaires, ni celle d'indépendance des juges qui viennent en premier à l'esprit des citoyens lorsqu'on évoque ces affaires trop nombreuses pour ne pas trahir un pourrissement profond des prétendues valeurs de la République

  • Par hermet - 13/12/2017 - 09:21 - Signaler un abus Merci au canard

    Encore 2 pourris de plus, il est temps d'en finir avec cette république de pourris, Solère doit démissionner de tous ses mandat d'élus car d'une part il a usurpé ces électeurs sur son appartenance politique et surtout c'est une grosse raclure, comme Urvoas et la plus part des politiques, cette petite affaire nous démontre une fois de plus combien l'élection de Macron était prévu en haut lieu depuis longtemps, les Français sont des veaux, mais vraiment.

  • Par ISABLEUE - 13/12/2017 - 09:32 - Signaler un abus ce traitre de Solère !!

    pas étonnant. Judas !!

  • Par Salgado - 13/12/2017 - 10:20 - Signaler un abus Et Fillon ?

    Urvoas etait dejà à la manoeuvre dans l'affaire Fillon .Il faudrai bien que certaines langues se delient .Le parquet obeit au ministre de tutelle. Facile de flinguer un adversaire politique.

  • Par cholt - 13/12/2017 - 11:33 - Signaler un abus Solère, la taupe a Macron

    Solère, l'initiateur des primaires pour favoriser Juppé et torpiller la droite. On comprend mieux pourquoi ce triste sire ne se sent pas a l'aise avec la nouvelle direction des LR et n'attend qu'un signe de Macron pour aller chercher sa pitance.

  • Par Anguerrand - 13/12/2017 - 16:20 - Signaler un abus Solère le traître à ses électeurs

    Élu avec les voix LR, il quitte les LR pour Macron. Ses électeurs qui ont voté pour les LR et non pour LREM NE SONT ILS PAS COCUS ? C'est néanmoins très bien les LR se débarrassent des centristes afin de faire une vraie politique de droite. Allez Juppé un effort et rejoignez Macron, vous en mourir d'envie.

  • Par KOUTOUBIA56 - 13/12/2017 - 18:08 - Signaler un abus la voila l'explication de

    la voila l'explication de lécheur de bottes de Macron de ce triste sire de Solère. cela faisait un bout de temps que je ne le sentais pas franc du collier cette raclure!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! comme quoi mon nez ne me trahissait pas lui

  • Par Atlante13 - 13/12/2017 - 18:50 - Signaler un abus Ah, on va voir

    Il a fallu 4 jours au PNF-Houlette pour mettre en examen Fillon; à votre avis, combien vont-ils mettre pour Solere/Urvoas? Je prends les paris, et je dis : non-lieu dans deux mois, le temps de laisser passer Noel et Jour de l'an, un peu avant les vacances de Pâques. C'est vrai que c'est beau, une République bananière...

  • Par jurgio - 13/12/2017 - 18:59 - Signaler un abus Que ne ferait-on pas pour attraper Solère ?

    Une grenouille prête à coasser et sauter pour celui qui lui présente un bout de chiffon rouge. Ce n'est pas un homme politique mais une navette de tisseur.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€