Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 30 Mai 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Fillon reconnaît avoir "fait une connerie" avec Sens commun

"Je n'aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne", affirme-t-il dans les colonnes du Parisien.

Regrets

Publié le
François Fillon reconnaît avoir "fait une connerie" avec Sens commun

Depuis la victoire d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle, François Fillon est resté très discret. Le Parisien a toutefois réussi à obtenir quelques commentaires de l'ex-candidat des Républicains. Ce samedi 20 mai, le quotidien rapporte donc les propos de François Fillon. Ce dernier aurait admis, auprès d'un ancien ministre, quelques erreurs qu'il a commises pendant sa campagne présidentielle. Et c'est Sens commun, l’émanation politique de la Manif pour tous, que vise François Fillon.

"Par rapport à Sens commun, j’ai sûrement fait une connerie. Je n'aurais pas dû leur donner autant de place dans ma campagne", aurait affirmé l'ex-Premier ministre de Nicolas Sarkozy. Ce n'est pas la première fois que François Fillon regrette d'avoir trop "parlé" de cette organisation pendant sa campagne. En effet, une semaine avant le premier tour, il affirmait même qu'il nommerait des membres de Sens commun au gouvernement en cas de victoire. 

Un élu parisien cité par le journal déclare, lui, que François Fillon "a fait tout ce qu'il a pu". "Mais il [François Fillon, NDLR] reconnaît quelques erreurs, notamment de ne pas avoir envoyé assez de signaux vis-à-vis des classes populaires dans son programme", précise-t-il.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 20/05/2017 - 17:19 - Signaler un abus C'est trop tard, Lascar.

    Beaucoup trop d'erreurs et beaucoup trop de mollesse. Quand on prend un coup de poing, il faut en rendre au moins trois et quand l'autre est à terre, il faut lui sauter dessus à pieds joints encore et encore. En face, ils le savent et l'appliquent avec une efficacité de professionnel. La Droite la plus "Konne" de toute la galaxie. Et puis, il faut vivre avec son temps et ne plus se battre avec des armes de musés; nous sommes au 21 ème siècle et se méfier de ses amis autant que de ses ennemis. Au suivant!!!

  • Par von straffenberg - 20/05/2017 - 17:49 - Signaler un abus C'est exact

    FFIllon (et la droite en général ) paye son manque de punch depuis la fin du quinquennat Sarkozy (même si celui ci est critiquable) . Un grand ménage est nécessaire . Macron qui n'a pourtant pas la maturité politique de Fillon l'a bien compris puisqu'il a grillé Valls et est arrivé à ses fins et j'ajouterais il faut connaitre ses vrais amis .

  • Par langue de pivert - 20/05/2017 - 18:09 - Signaler un abus L'équipe des Mickeys !

    Seuls ceux qui ne font rien ne font pas d'erreur. Sans le coup d'état institutionnel de l'Elysée et "les tirs amis" dans le dos il passait les doigts dans le nez. Ce qui lui a manqué c'est un "Pasqua" dans son équipe pour faire passer la "machine-à-laver" et préparer des munitions.

  • Par cloette - 20/05/2017 - 18:33 - Signaler un abus C'est pourtant eux

    qui l'ont fait rebondir au Trocadéro .( où je n'étais pas ) Même pas la plus élémentaire reconnaissance .Vraiment un drôle de personnage !

  • Par clint - 20/05/2017 - 19:28 - Signaler un abus Faute avouée ... ! Merci M. Fillon, je regrette (-) mon vote !

    Je pense que derrière leur présence c'est surtout le cauchemar de la période mariage pour tous que l'on a vu revenir. Le moins que l'on puisse dire est que ce n'était pas fédérateur ! De plus après le 1er tour ils ont laissé allègrement tombé LR en se ralliant sans vergogne pour certains à MLP (OK la position des évêques a été des plus ambigües) !

  • Par ClauZ - 20/05/2017 - 20:09 - Signaler un abus Non

    Si Fillon a perdu ce n'est pas à cause de cette organisation. Son positionnement était trop tourné vers les retraités et les possédants. C'était important mais pas suffisant. F.Fillon a oublié de parler aux classes populaires. Les derniers sondages le montrent. Sa campagne a été conduite sans une véritable stratégie marketing.

  • Par assougoudrel - 21/05/2017 - 08:15 - Signaler un abus @ cloette

    F. Fillon est blessé grièvement après qu'un convoi de blindés lui soient passé dessus. Il est à l'agonie et dans cet état, c'est normal de délirer. Celui qui est tout là-haut sera pire que Hollande et il est entouré des "conseillers" qu'il faut. Celui qui devra le remplacer devra être costaud, car il sera attendu face à des "nids" de mitrailleuses, des missiles et des lance-roquettes. Il n'y a que lui-même qui pourra le détruire, mais un train peut cacher un autre et ceux d'en face ont une machine à "tuer" bien rodée et huilée. Une arme de destruction massive.

  • Par Deudeuche - 21/05/2017 - 09:11 - Signaler un abus @cloette

    vous avez raison et les sales aristos libertaires bobos de droite, ont toujours la même attitude; utiliser le petit peuple de droite aller se faire casser la gueule, puis ensuite pratiquer l'entre sois avec leurs congénères de gauche, mais surtout du centre. Les LR Baroin, Pécresse peuvent mourir, ...même pas mal!

  • Par C3H5.NO3.3 - 21/05/2017 - 11:14 - Signaler un abus quel kon

    c'est grâce à sens commun qu'il n'aura pas totalement sombré. Ni honnête ni clairvoyant. Mais faute de mieux...

  • Par hermine_20 - 21/05/2017 - 12:16 - Signaler un abus Très déçue

    par Fillon. Je pense qu'à ce stade, il ferait mieux de se taire et s'en aller se reposer quelque part. Quelle ingratitude!

  • Par ajm - 21/05/2017 - 12:29 - Signaler un abus Conviction et marketing en politique

    Ce n'est pas très brillant d'avoir honte et d'insulter un des noyaux durs et fidèles de son électorat. Le signal aux classes populaires ce devait être un accent plus fort sur le régalien, sécurité, nation etc avec passion et conviction. Le marketing politique finit toujours mal. On le verra avec EM plus tard.

  • Par abracadarixelle - 21/05/2017 - 12:44 - Signaler un abus Non, il a perdu en raison...

    ..de son attitude face aux histoires d'argent qu'on lui a reprochées et qu'il a prises un peu au mépris ; dans un premier temps, il ne voyait pas trop ce qu'il y avait de choquant pour les électeurs ( qui sont parfois à 100 euros près pour finir le mois) à avoir rétribué femme et enfants sur les deniers publics ; pire, il a rappelé que nombre d'élus agissaient de même. Oui, c'est vrai mais il aurait dû sauter sur l'occasion pour affirmer que ces pratiques seront abolies dès le début de son mandat ; il a fini par regretter ces pratiques ( ou leur mise à jour ) mais bien trop tard et trop mal. Alors se défausser sur les gens de Sens Commun, excusez du peu, je trouve cela petit, petit....

  • Par Septentrionale - 21/05/2017 - 12:54 - Signaler un abus Maintenant taisez-vous Monsieur Fillon

    Votre esprit, n'ayant pas la fougue honorable d'un chef, s'est laissé écraser par la moraline ordurière socialiste, cette sinistre Senestra souillant sans état d'âme et dans l'outrance grâce à ses champs abjects médiatiK.... Et Juppé dans la contrariété d'une "cruelle" déconvenue a cru, avec les traîtres républicains, à une opportunité d'un destin qui lui était dû. Et pourtant le casierjudiciarisé se serait fait exploser par la même machination machiavélique. Avec le recul s'en est même dommage.

  • Par Septentrionale - 21/05/2017 - 13:18 - Signaler un abus Maintenant taisez-vous Monsieur Fillon. 2

    Vous n'aurez donc rien appris du cynisme de ce piège fangeux. Votre esprit a été catéchisé par la moraline de la bannière de l'immoralité de la gauche. Et vous devenez indigne en balayant d'un revers de main le socle conséquent de _toute_ une Droite ferme qui vous a soutenu. Oui à présent taisez-vous. Et malheureusement pour la Droite ce n'est pas avec ce Baroin ronronnant et ses acolytes, cette Droite emplâtrée, que risque d'être élevé un débat magnétisé. |||| Le FN s'autodétruit. |||| La toute jeune Marion Maréchal avec son intelligence, son intelligence politique, sa classe devient un futur pour une Droite non assujettie et déterminée dans des objectifs libératoires . ||||| Mais les asservis d'office auront-ils l'envie, le courage de se désintoxiquer d'un machiavélisme sociétal.

  • Par Max.B - 21/05/2017 - 13:23 - Signaler un abus Trop Facile

    F.Fillon a gagné la primaire à droite en tapant sur les autres candidats surtout Sarkozy en se présentant comme le seul Mr Propre puisque Juppé à déjà été condamné, ce n'est que lui et ses casseroles qui ont perdu la présidentielle et de ce fait mis à mal LR. Quand on voit aujourd'hui le porte parole de sa campagne qui appel à vote pour Macron aux législatives honte à lui et parlons de sa recette de 3M€ qu'il veut garder pour son mouvement. Sarkozy avait raison de se méfier et de le traité comme il l'a traité

  • Par Septentrionale - 21/05/2017 - 14:09 - Signaler un abus correction 12:54

    c'en est même dommage

  • Par g16 - 21/05/2017 - 14:24 - Signaler un abus François Fillon

    Est mort et Macron un espoir. La réussite est impérative avant 5 ans sinon on passe à l'extrême.

  • Par jurgio - 21/05/2017 - 14:56 - Signaler un abus Oui, il n'y a en politique qu'une seule connerie

    c'est celle de ne pas gagner. Les autres sont de fausses excuses.

  • Par pale rider - 21/05/2017 - 15:01 - Signaler un abus Bon très bien

    Mr Fillon ne sera donc pas regretté. Finalement son échec est une excellente chose.

  • Par Tatras69 - 21/05/2017 - 16:46 - Signaler un abus Voila la gartitude

    Je ne comprends pas comment dans un pays qui se dit démocratique on peut diaboliser de cette façon un mouvement citoyen. De grace les journalistes un peu d'objectivité! La campagne que vous avez fait contre sens commun était honteuse. Et Fillon -sans commentaire -un peu facile de chercher un bouc émissaire

  • Par Frangipanier123Paris - 21/05/2017 - 16:51 - Signaler un abus Je savais FF borderline sur le plan éthique ...

    ... mais je ne le connaissais pas ignorant de la cartographie politico-électorale et ingrat à ce point: Mon pote ! 1/ Si Sens Commun dont je suis proche sans être membre n'était pas venu te ramasser à la p'tite cuiller le 5 mars au Troca, c'est l'islamophile lèche-babouche Ali Shakib Le Bordelais qui trônerait à l'Elysée aujourd'hui 2/ Si, perdant tout "sens commun", tu n'avais pas suggéré à tes électeurs de voter Macrouille le 23 avril à 20h05, tu aurais encore (un peu de) la considération des militants qui se sont cassé le Q pendant des semaines et des semaines pour te garder la tête hors de l'eau ... Alors, Fillon ? Jamais plus ...

  • Par lafronde - 22/05/2017 - 09:37 - Signaler un abus Sens Commun est capable de fonder un parti conservateur

    Si Les_Républicains se scindent entre progressistes ralliés avant ou après les Législatives, d'une part et conservateurs d'autre par, alors les conditions sont remplies pour l'émergence d'un puissant parti conservateur dans notre pays. Sens Commun réunit toutes les compétences intellectuelles et les volontés morales nécessaire à la réussite d'un tel projet. L'UMP n'était somme toute qu'un cartel électoral. Elle aurait pu s'affirmer au Centre par le Libéralisme, ce que Chirac a refusé, et où Sarkozy a hésité. L'UMP aurait pu aussi s'affirmer sur le terrain identitaire pour reconquérir les trois quart d'e l'électorat FN. L'UMP n'a affirmé ni la Liberté, ni l'identité, et les gouvernement UMP ont laissé des progressistes aux commandes de tout l'audiovisuel. C'est cette Presse partisane, formant un oligopole audiovisuel sélectionné par le CSA, qui a fait et défait les réputations des candidats et donc l'élection à la place du Peuple. Celui-ci a été privé sous la présidence hollandesque, d'une bonne partie de ses libertés publiques (ce que le partisan du pouvoir contesteront). L'Art.34 de notre Constitution ne nous a pas été garanti : liberté, pluralisme et indépendance des medias.

  • Par OP - 22/05/2017 - 10:36 - Signaler un abus Quelle perte de temps

    Dire que je me suis farcie le déplacement au Trocadéro pour le soutenir au lieu de rester tranquillement chez moi. Franchement, quelle manque de dignité et de classe. La pleutrerie n'est pas une qualité requise pour un chef d'Etat. Les Français ont donc eu raison de ne pas le qualifier pour le second tour, il ne le méritait pas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€