Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Donald Trump confirme l'annulation de sa rencontre avec Kim Jong-un à Singapour

Le président américain Donald Trump a annoncé l'annulation pure et simple du sommet historique avec le leader du régime de Pyongyang, Kim Jong-un.

From Washington with love

Publié le - Mis à jour le 25 Mai 2018
Donald Trump confirme l'annulation de sa rencontre avec Kim Jong-un à Singapour

 Crédit SAUL LOEB

La poignée de main entre Donald Trump et Kim Jong-un n'aura finalement pas lieu le 12 juin. Le président des Etats-Unis a indiqué ce jeudi 24 mai qu'il avait annulé le sommet prévu à Singapour avec le leader du régime de Pyongyang. 

Donald Trump a dénoncé "la colère" et "l'hostilité" de la Corée du Nord. Le président américain a adressé un courrier au leader de Pyongyang. Cette missive a été rendue publique par la Maison Blanche.  
 
"J'étais très impatient de vous y rencontrer. Malheureusement, au regard de l'énorme colère et de l'hostilité affichée dans votre dernière déclaration en date, j'estime qu'il n'est pas opportun, à ce stade, de maintenir cette rencontre prévue depuis longtemps".
(…) Vous évoquez votre arsenal nucléaire, mais le nôtre est si massif et puissant que je prie Dieu que nous n'ayons jamais à en faire usage".
 
Le locataire de la Maison Blanche indique que le sommet n'aurait pas lieu "pour le bien des deux parties, mais au détriment de celui du reste du monde".
 
Le président américain ne ferme pas totalement la porte à une rencontre officielle avec le dirigeant nord-coréen à l'avenir. 
 
"J'avais l'impression qu'un merveilleux dialogue était en train de s'instaurer entre vous et moi, et en dernier ressort, c'est le seul dialogue qui compte. Un jour je serai très heureux de vous rencontrer."
 
Des otages américains ont pourtant récemment été libérés par le régime de Pyongyang. Kim Jong-un a également tendu la main lors d'une journée symbolique à l'occasion de la rencontre avec son homologue sud-coréen, le président Moon Jae-In, le 27 avril dernier, à la frontière entre les deux Corées et sur le sujet sensible de la dénucléarisation du régime. Pyongyang a également officialisé le démantèlement de son site d'essais nucléaires de Punggye-ri, ce jeudi 24 mai. 
 
 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 24/05/2018 - 18:13 - Signaler un abus Prix Nobel remis à plus tard

    Mais Trump ne désespère pas de l'avoir un jour, grâce à Kim, ou un Syrien, un Iranien ou un Russe. Obama l'a bien eu pour rien, lui. Ce serait pas juste.

  • Par Ex abrupto - 25/05/2018 - 16:31 - Signaler un abus Depuis le début...

    de cette affaire,je me demandais qui , de l'américain ou du coréen annulerait le premier. Car ils ont des techniques de négo et de lutte assez voisines. Il ne faut pas avoir l'air d'être trop demandeur.... Et là, c'est un peu comme ces courses de vitesse de vélo sur piste ou il faut plonger vers le bas de la piste le premier, mais le plus tard possible....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€