Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La dégringolade d'Anne Hidalgo dans les sondages

La maire de Paris recueille peu d'avis favorables chez les sympathisants de gauche comme chez les Franciliens, selon le dernier baromètre Elabe.

En chute libre

Publié le
La dégringolade d'Anne Hidalgo dans les sondages

Selon le dernier baromètre Elabe pour Les Échos et Radio classique révélé jeudi 1er février, Anne Hidalgo ne recueille que 18% d'opinions favorables (soit -12 points). De plus, la maire de Paris se retrouve au septième rang parmi les personnalités socialistes chez les sympathisants de gauche avec 32% d'opinions favorables, alors qu'en 2015, elle figurait en tête de liste. In fine, en neuf mois, l'édile est passée de 35% à 16% d'avis positifs chez les Franciliens.

"Ce qui était jadis perçu comme étant de vraies convictions environnementales est aujourd'hui perçu comme étant idéologique. Pour beaucoup, elle est allée trop loin", estime dans Les Échos Bernard Sananès, président d'Elabe.

Côté l'électorat gauche, "il y a une vraie déception", pense-t-il. Et d'ajouter : "Elle aurait pu incarner la relève et n'y est pas allée".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 02/02/2018 - 14:44 - Signaler un abus Les paupières se relèvent

    la cire commence à fondre et la vue des parisiens s'améliore..

  • Par Alain Proviste - 02/02/2018 - 14:49 - Signaler un abus Quand même !

    Il en aura fallu du temps pour comprendre. C'est peut-être les bouchons parisiens qui ont fini par déboucher les Parisiens.

  • Par pierre de robion - 02/02/2018 - 15:17 - Signaler un abus Oxymore/Synonyme

    Socialiste/Gestionnaire, synonyme: socialiste de gôche :sectaire! A part les bobos, qui peut en douter!

  • Par J'accuse - 02/02/2018 - 15:37 - Signaler un abus Putain, 2 ans !

    Elle est encore là jusqu'en 2020, et les conséquences se feront sentir pendant plusieurs années au-delà. Les Parisiens et autres franciliens boiront l'écolo-socialisme jusqu'à la lie.

  • Par vangog - 02/02/2018 - 16:17 - Signaler un abus La rumeur court qu’Hidalgomygode veuille détruire les voies sur

    berge, histoire qu’aucune autre municipalité ne puisse y rétablir la liberté de circulation...la politique de la terre brûlée, comme Staline!

  • Par essentimo - 02/02/2018 - 16:21 - Signaler un abus Ne peut-on

    la destituer ? Les américains savent le faire !

  • Par lexxis - 02/02/2018 - 17:19 - Signaler un abus MERGITUR NEC FLUCTUAT?

    On reste confondu que la politique du pire ait pu si longtemps tromper ses partisans, dont c'est vrai la qualité de jugement n'est pas la vertu première.

  • Par Atlante13 - 02/02/2018 - 18:35 - Signaler un abus Non non,

    il faut qu'elle reste, qu'elle aille jusqu'au bout . Pour une fois que la province peut se marrer. les parisiens l'ont adoubée, alors qu'ils boivent la coupe jusqu'a la lie. Et puis, ça em***de bien les bobos.

  • Par hannibal barca - 02/02/2018 - 18:46 - Signaler un abus Hannibal barca

    Hidalgo n est qu une apparatchik socialiste sans envergure un produit du PS décadent pas une maire eclairée

  • Par jurgio - 02/02/2018 - 19:18 - Signaler un abus Dans un trou d'air !

    « J'ai un trou dans mes quais...»

  • Par Liberte5 - 02/02/2018 - 19:58 - Signaler un abus Le triomphe de l'incompétence

    associé à un dogmatisme effréné et aveugle conduit irrémédiablement à une catastrophe. Les Parisiens vont payer cher et longtemps leur choix démagogique en élisant A. Hidalgo. Avec NKM cela eut été moins pire, mais en aucun cas une réussite.

  • Par Anguerrand - 02/02/2018 - 20:32 - Signaler un abus Hidalgo la reine de Paris

    Elle se croit avoir le droit de tout décider comme Macron. Qu’est devenu Paris depuis qu’elle en est Maire ? Les bouchons polluants, les décisions unilatérales, la saleté, près de 2 rats par habitants y compris dans les parcs, les merdes de chiens, les chewing-gums, les poubelles, des PV a 60 euros pour combler la dette qu’elle a honteusement creusée, les monuments historiques en particulier les églises, même Notre Dame de Paris où St Germain des près n’ont plus de crédit d’entretien. Quand les monuments ne seront plus réparables ils seront rasés et quels emplacements pour sa religion preferee: l’islam, et des budgets pour fêter le Ramadan la construction de belles mosquées qui n’empêchent pas les prières de rues. Avec un bilan comme celui la si les parisiens la réélise, c’est à désespérer

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 02/02/2018 - 22:17 - Signaler un abus PARIS OUTRAGÉ , PARIS MARTYRISÉ PARIS BRISÉ ...PAS LIBÉRÉ..

    Il est aberrant qu'une ville -capitale comme Paris , puisse être livrée à des idéologues comme cette inspectrice du travail au gauchisme affirmé (pourquoi pas Filoche prochain maire ?) ... Une Capitale appartient au Pays , pas à une faction quelle qu'elle soit . On devrait revenir au système d'avant Chirac . Un haut fonctionnaire qui peut être démis quand il divague ...

  • Par assougoudrel - 02/02/2018 - 22:52 - Signaler un abus Gens de la ville de Paris

    https://www.youtube.com/watch?v=CV1Y6J_-jXA ....au sens propre comme au figuré.

  • Par kelenborn - 03/02/2018 - 08:05 - Signaler un abus he

    Hidalcrotte va pouvoir rendre le seul service qui ait été le sien! rejoindre le tas de compost!

  • Par jurgio - 03/02/2018 - 16:24 - Signaler un abus Le plus grand échec et la plus grande consternation

    est qu'aux élections municipales est qu'il n'y ait eu que deux gourdasses en lice. Pourquoi ne pas revenir à un conseil de gestion ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€