Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Voici (en exclusivité) les scénarios de la guerre civile qui s'annonce !

Atlantico a publié sur la question un débat animé entre MM. Jean Petaux et Thierry Get. Mais maintenant il faut aller plus loin.

Du grand spectacle

Publié le - Mis à jour le 26 Septembre 2016

Voilà donc ce qui va sans doute se passer si les craintes d'Alain Juppé se révèlent fondées. "En hystérisant le débat sur l'islam on va droit vers la guerre civile" a dit le maire de Bordeaux. Toutefois il n'a pas donné de précisions sur ce que pourraient être ces affreux déchirements intestins. Nous allons essayer – sans bien sûr lui en faire porter  la responsabilité – de le faire pour lui.

Si l'on comprend bien – et tout le monde comprend bien – la guerre civile redoutée serait le fait de Français de souche fanatisés, de catholiques fondamentalistes et de juifs complètement allumés.

Voyons ça de plus près. La guerre civile, ce serait si un juif à papillotes, passablement haineux, irait tuer des enfants arabes à Toulouse à la sortie d'une école coranique. Et là tout de suite halte à l'amalgame : les juifs sont, dans leur écrasante majorité, des êtres charmants et pacifiques…

La guerre civile, ce serait si des Français de souche, radicalisés par Éric Zemmour et les prédications de Sarkozy, s'en allaient mitrailler de paisibles fumeurs de chicha à la terrasse des cafés d'Aubervilliers. Si d'autres Français de souche, fichés S pour la plupart, allaient massacrer les journalistes d'Oumma.com et du Bondy Blog en criant "Toutatis est grand!". Et là aussi refusons l'amalgame : la plupart des Français de souche sont des citoyens au-dessus de tous soupçons, respectueux des lois de la République…

La guerre civile, ce serait si deux catholiques fondamentalistes pénétraient dans la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray pour y égorger l'imam local. Ce serait si deux jeunes filles, fraichement sorties du Couvent des Oiseaux, allaient placer une voiture remplie de bombonnes de gaz à proximité de la Grande Mosquée de Paris. Et là aussi, barrons la route à l'amalgame : le catholicisme est une religion de paix et d'amour avec un Messie qui a dit de tendre l'autre joue…

Voilà donc ce qui pourrait se passer si la voix des prophètes de malheur était plus forte que l'appel du bonheur et du vivre ensemble. Une perspective dont on conviendra qu'elle n'est pas souhaitable tellement elle est effrayante. Au fait ça ne vous rappelle rien ? Vraiment rien ? Bien sûr il s'agit de la guerre civile saison 2. Pour la saison 1, reportez-vous à vos journaux habituels. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par padam - 25/09/2016 - 11:11 - Signaler un abus Par dessus tout, et même du plus grand, pas d'amalgame...

    Un vrai régal. Aujourd'hui vous vous surpassez, monsieur Rayski. Chapeau bas!

  • Par vangog - 25/09/2016 - 11:25 - Signaler un abus La guerre civile a démarré hier...

    car une arabe voilée s'est faite assassiner en pleine rue d'Aubervilliers Aussitôt, Le Monde, Libe, Mediapart, Marianne et tout ce que la France compte de bien-pensants progressistes a piqué une crise d'hystérie contre les assassins d'extrême-droite fasciste, islamophiles et dangereux réactionnaires contre la mondialisation heureuse...l'hystérie a fait pssshhhiiiiiiit et elle est retombée comme un soufflet: la femme voilée faisait partie du grand banditisme et fut victime d'un règlement de comptes...sa mort ne sert donc plus à rien pour les bien-pensants...encore raté pour la guerre civile!

  • Par assougoudrel - 25/09/2016 - 11:27 - Signaler un abus J'ai toujours entendu de la bouche

    de Juppé et autres du même genre (journalistes compris), que le FN surfe sur la peur. Depuis quelques temps Valls raconte que si ce dernier viendrait au pouvoir, ce serait criminel de lui laisser l'Arme Nucléaire, le pays serait à feu et à sang. Maintenant Juppé parle de guerre civile, mais les belliqueux seraient les français de souche qui exaspéreraient les gentils musulmans, un feu attisé par Sarkozy et Zemmour. Juppé et vals sont des pyromanes et ce sont eux qui alimentent les feux. "L'ennemi actuel est Hollande et sa bande de pourris et Juppé, en digne élève de Jacques Chirac qui a tout fait pour faire passer Mitterrand, n'a pas retenu la leçon, ce qui prouve que c'est un "Agecaconix" qui ne fait pas rire comme dans Astérix. En guise de couilles au cul, il n'a que deux tout-petits raisins de Corinthe, mais avec une grande gueule d'hippopotame. On dirait un footballeur idiot qui marque des but contre son camp. Il ne boit pas le Sidi-Brahim avec modération, le vieux.

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 25/09/2016 - 13:11 - Signaler un abus la preuve par l'absurde !

    Bel article

  • Par Borgowrio - 25/09/2016 - 13:50 - Signaler un abus Cachez cette guerre que nous ne saurions voir

    Entendu à C'dans l'air hier , il n'y a que 5 % de musulmans en France de quoi ridiculiser ceux qui comme Zemmour parlent du grand remplacement et des dangers d'une guerre civile . Pourtant ,cet article nous ouvre les yeux que la guerre civile est bien là , avec déjà 230 morts d'un coté , zéro de l'autre ..

  • Par Anguerrand - 25/09/2016 - 15:37 - Signaler un abus Il y a 15 ans que l'on nous dit qu'il y a 5% de musulmans

    en France. Donc on nous ment. J'ai entendu Kanner ministre socialiste des sports affirmait chez Bourdin, peut être par maladresse, qu'il y avait 13 millions de musulmans en France, 13 millions serait plus proche de 20%. C'est bien pour ça que les statistiques ethniques sont interdites en France et que l'on nous interdit parler de remplacement de population. La guerre civile n'est pas si loin d'autant que contrairement à ce que dit MLP les musulmans ne seront jamais s'intégrer dans la Republique, ils obéiront à la charia, c'est une obligation pour eux. MLP joue donc un double jeux avec l'islam, comment la croire ? elle a déjà trahi son père, ses adhérents de droite, et à maintenant de " nettoyeurs " charges d'en faire un parti hégémonique où elle ne sera pas élue à 99,9% comme la dernière fois mais au score démocratique de 100%.

  • Par cloette - 25/09/2016 - 17:02 - Signaler un abus Que fera Juppé

    si comme il est probable les attentats continuent de plus belle ? eh bien rien, il y aura des débats à n'en plus finir sur le fait que c'est notre faute car nous sommes coupables forcément coupables de ne pas avoir su les intégrer ( heu... je viens de lire le blog de Michel Wievorka qui l'explique après l'attentat de Nice ) , il n'y aura pas de guerre civile mais une recrudescence de niqab dans les rues ( au fait il y a 13 millions et non 3 millions de Musulmans si on compte ceux qui n'ont pas encore la nationalitè française ( travailleurs règuliers ou irrèguliers qui l'auront bientôt d'ailleurs ) .

  • Par abracadarixelle - 25/09/2016 - 17:10 - Signaler un abus Et bien soit !

    Que la guerre éclate , nous saurons qui et où sont nos ennemis ! Certes le partage des camps ne nous prémunira pas contre la fourberie de ceux pratiquant la taqyia ( orthographe non garantie) , mais nous nous débarrasserons des actifs . Par le passé, les Français étaient bien moins craintifs et économes de leur peau......

  • Par abracadarixelle - 25/09/2016 - 17:17 - Signaler un abus pour @ Borgowrio.....

    Très cher, entre le dhimmi M. Vieworka qui use de circonvolutions pour démentir ce que le vulgum pécus constate et l'animateur du jour dont les recommandations doivent être " pas de vagues.....le sujet a largement été édulcoré. De toute façon, on voit de plus en plus les mêmes intervenants très souvent connivents avec l'air du temps et le pouvoir ( dont l'ineffable L. cabrol), cette émission a perdu toute justification quant aux débats.....Hélas, déjà du temps d'Yves Calvi ce reproche était justifié !

  • Par Eolian - 25/09/2016 - 18:04 - Signaler un abus Excellentissime

    Excellentissime, merci pour cet article! ,

  • Par beg meil - 25/09/2016 - 18:52 - Signaler un abus Merci Monsieur Rayski ! ! !

    Merci Monsieur Rayski !!!!!!!!!!!!!!

  • Par mahesa - 25/09/2016 - 19:48 - Signaler un abus 1/3 d'enfants musulmans dans les écoles

    Ça fait 33 pour cent, ce qui explique l'importance de la question cantines. Même s'ils sont prolifiques. Nous avons au moins 10 millions de musulmans en France, certains disent 13, en comptant les Comoriens et Mahorais (Mayotte) .

  • Par Gémap - 25/09/2016 - 23:31 - Signaler un abus Excellent

    Article absolument excellent. Bravo monsieur Rayski.

  • Par Alapage - 26/09/2016 - 06:38 - Signaler un abus 13 millions

    C'est le chiffre, le vrai chiffre, que le monde politique et le monde mediatico-bobo-bien pensant veut absolument occulter pour ne pas effrayer les français. Ce chiffre de 13 millions qui commence enfin à sortir et circuler est bien connu en haut lieu. Il m'a été confirmé par un de mes patients et amis Prefet. Donc d'excellente source. Et d'alleurs, si ils n'etaient que 4 ou 5 millions sur 65, croyez vous qu'on verrait autant de voilées, de debats sur les cantines halal ou les piscines reservées au femmes ?? Non, bien sur. On nous prends donc pour des cons.

  • Par ISABLEUE - 26/09/2016 - 08:48 - Signaler un abus hahaha

    Excellent vous égayez mon lundi matin!!

  • Par Marie-E - 26/09/2016 - 09:55 - Signaler un abus Comme d'habitude

    excellent et tellement bien écrit que c'en est un régal

  • Par Liberdom - 26/09/2016 - 09:56 - Signaler un abus @abracadarixelle

    Les circonvolutions sont dans le cerveau.... Les circonlocutions c'est quand on nomme les choses sans les nommer.... Chapeau Rayski ! La guerre civile vue comme ça c'est un vrai délice!

  • Par C3H5.NO3.3 - 26/09/2016 - 10:48 - Signaler un abus 13 millions de musulmans

    Ça fait 13 millions d'ouailles à convertir. "Brûle ce que tu as adoré, adore ce que tu as brûle". Attendons déjà que les musulmans nous débarrassent des gauchistes, lors des prochaines élections (déjà, dans certaines banlieues parisiennes, l'UDMF est le troisième parti et siphonne la gauche et l'extrême gauche) ensuite, on convertira les survivants.

  • Par ombelline - 26/09/2016 - 11:41 - Signaler un abus Identité heureuse

    Ou tout ira bien dans le meilleur des mondes, selon Juppe-Candide. Et c'est pour cela que je ne voterai pas Juppe qui pratique trop l'enfumage du vivre ensemble et poursuivra la politique islamophile de Flanby s'il est élu.

  • Par trotro75 - 26/09/2016 - 21:53 - Signaler un abus Pauvre RAYSKI.

    J'ai rarement vu un article aussi nul. Je n'en vois pas l'intérêt. Il est vide, inintéressant au possible. Une deuxième Shoah n'arrivera pas Benoît. Va voir un psy, fait de la méditation, enfin, je ne sais pas mais fait un truc. C'est aussi pour toi que je dis ça, tu dois vivre sacrément mal. Il ne te reste plus beaucoup de temps dans notre beau monde, alors fait un truc pour toi, que pour toi...

  • Par viandapneu - 26/09/2016 - 23:50 - Signaler un abus rassurant à bon compte

    Monsieur Rayski semble croire qu'une guerre civile se déclare comme une guerre tout court, et qu'elle ne peut être l'oeuvre que de "méchants". Les Français sont des gens charmants, toutes confessions confondues, et pourtant, la France a déjà connu des épisodes de guerre civile. On peut en dire autant des Espagnols, des Allemands, des Russes, qui ont pourtant vécu lors du dernier siècle des guerres civiles sanglantes. L'évènement déclencheur est différent dans les trois exemples, mais se situe toujours dans une période de crise grave, économique et politique. La France connait elle une crise grave économique et politique ? à n'en pas douter. Espérons pour que cela n'aille pas jusqu'à la guerre civile, où les victimes sont les plus vulnérables. Cela dit, c'est sûr que je vois assez mal Juppé en chef de guerre, avec son identité heureuse qui ressemble surtout à de la niaiserie heureuse

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€