Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Voici les 32 pays pour lesquels Google Maps ne dessine pas les frontières

L'entreprise américaine ne souhaite pas entrer dans les conflits géopolitiques et pour cela son outil a trouvé des parades visuelles. L'occasion de se rendre compte que les frontières du monde sont loin d'être clairement établies.

Géopolitique des cartes

Publié le - Mis à jour le 17 Juin 2014
Voici les 32 pays pour lesquels Google Maps ne dessine pas les frontières

Google répond présent quand il s'agit d'aider à la surveillance des gouvernements. En revanche, lorsqu'il s'agit de Google Maps, il faut éviter les conflits. En effet, l'entreprise mondiale montre de manière différente les frontières de 32 pays par rapport aux 165 autres états reconnus par les Nations unies. Parmi ces 32 pays pays, beaucoup ont depuis longtemps des frontières contestées où sont actuellement confrontés à des conflits militaires. La carte ci-dessous dresse un panorama complet de la situation actuelle des pays engagés à des degrés divers dans un conflit lié aux frontières. 

La France fait partie des pays engagés dans ces discussions.

En effet, la République malgache réclame à la France la restitution de plusieurs petites îles telles que Bassas da India, l'île Juan de Nova, Europa, les îles Glorieuses qui sont considérées par la France comme partie des îles Eparses. Il y a aussi des discussions sur les frontières de la Guyane française avec le Surinam, sur l'île Hunter située à l'Est de la Nouvelle-Calédonie ainsi que l'ile Matthieu et l'île Walpole revendiquée par le Vanuatu. Il y a un litige entre la France et l'Italie sur le Mont-Blanc, un litige entre la France et les Pays-Bas pour l'île Saint-Martin.

Google Maps prend pas en compte tous ces conflits. Le but de cet outil Google est bien avant tout de "mieux aider les gens à se géolocaliser en fonction de leur emplacement, des lois locales, de la règlementation en vigueur et des préférences de chaque utilisateur", explique l'entreprise américaine. Toutefois, la fonction qui permet de mettre en avant les frontières avec des bords lumineux, sa géographie dépend de l'emplacement d'une personne. Pour plus de clareté, regardez cette carte qui répertorie les pays dont les frontières ne sont pas clairement définies par Google. 

Prenons l'exemple du Brésil, pays dont les frontières sont clairement établies, voici ce que Google Maps vous offre comme vision. 

C'est assez simple. Le nom du Brésil ainsi que ses frontières sont identifiables avec une surbrillance rouge vive. Toutefois, si vous effectuez exactement la même procédure avec comme mot clé : "Soudan du Sud", voici ce qui apparaît sur votre écran : 

Il n'y a plus aucune bordure rouge ni le nom du pays. Il reste toutefois la puce sur le pays qui indique son emplacement. D'autre recherches donnent des résultats encore moins détaillés. Prenons maintenant le cas de l'Inde. Tapez cette recherche dans la barre conçue à cet effet dans Google Map. Qu'est-ce que l'on constate ? Que dès lors il n'y a plus aucune indication qui précise ni même les frontières du pays, ni même une punaise qui pointe son emplacement exact. Il reste simplement la carte géocentralisée sur l'Inde, sans plus de précision. 

Pourquoi cette différenciation sur Google Map ? Parce que l'Inde est un Etat particulièrement sensible quand il s'agit d'aborder ses frontières. En décembre 2005, puis en novembre 2013, le pays a tapé sur les doigts de Google, lui reprochant d'avoir montré le territoire du Cachemire comme partie intégrante du Pakistan dans de nombreux outils Google. De même, un récent rapport du département de Défense américain a fait le même choix géographique à l'heure de présenter sa cartographie, ce qui a fait la Une des médias indiens. Suite à cet événement, le site Internet du Département américain a du retirer sa carte après que New Delhi a protesté. 

Google se défend en expliquant que l'entreprise s'engage à promouvoir ses utilisateurs avec le plus de richesse et d'actualité possible, arguant ensuite que les salariés de Google utilisent "de nombreuses ressources pour décider comment depeindre au mieux les différentes zones géopolitiques". 

Voici la liste des pays dont les frontières ne sont pas mises en évidence comme les autres sur Google Map : 

Albanie, Boutan, Chine, Corée du Nord, Egypte, Georgie, Inde, Israël , Japon, Kenya, Malawi, Mauritanie, la République de Maurice, Monténégro, Maroc, Nauru, Pakistan, Palestine, Philippines, Corée du Sud, Russie, Serbie, Soudan du Sud, Soudan, Syrie, Macédoine, Ukraine, Tanzanie, Vanuatu, Venezuela, Vietnam.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Enjoy - 15/06/2014 - 17:44 - Signaler un abus Marrant

    Essayez de créer un itinéraire à partir de google map pour partir de France vers la Grèce par ex , en voiture, google empêche le passage par l'Albanie , même en essayant plusieurs fois c'est impossible ... inutile de préciser que j'ai changé d'itinéraire ..lol ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€