Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Syrie, pétrole, rouble et... Donald Trump : bienvenue dans un monde où Vladimir Poutine a toutes les cartes pour revenir au centre de la scène internationale

Depuis deux ans, Vladimir Poutine descendait aux enfers. Depuis quelques mois, il revient sur le devant de la scène internationale avec en prime une relation pacifiée entre les Etats-Unis et la Russie.

Atlantico Business

Publié le
Syrie, pétrole, rouble et... Donald Trump : bienvenue dans un monde où Vladimir Poutine a toutes les cartes pour revenir au centre de la scène internationale

Vladimir Poutine doit ce retour en grâce à trois séries de facteurs : il le doit à Donald Trump d’abord, au prix du pétrole ensuite, et à une gestion habile de sa monnaie, le rouble, ce qui peut lui permettre de redresser son économie interne.

La brutalité du couple Poutine-Assad qui triomphe sur les ruines d’Alep n’y changera rien. Tout se passe comme si Vladimir Poutine était redevenu fréquentable. Du coup, il s’apprête à revenir sur la scène internationale et y jouer un rôle central aux côtés des Américains. C’est totalement nouveau.

En intervenant massivement en Syrie en appui des troupes de Bachar el-Assad, il a déjà prouvé que dans cette partie du monde, il était incontournable. Quoi qu'on pense de ses méthodes, les Occidentaux vont avoir besoin de lui pour trouver une solution politique.

Vladimir Poutine doit ce retour en grâce à trois séries de facteurs : il le doit à Donald Trump d’abord, au prix du pétrole ensuite, et à une gestion habile de sa monnaie, le rouble, ce qui peut lui permettre de redresser son économie interne.

1) L’élection de Donald Trump a tout changé. La Russie gouvernée par Poutine était devenue pestiférée et infréquentable sur la scène internationale. Un régime brutal, des habitudes vulgaires et une conception de la démocratie très particulière avec en prime un irrespect caractérise des Droits de l'Homme les plus élémentaires. Pour Barack Obama, la Russie de Poutine était insupportable. Pour beaucoup d’Européens également. En quelques semaines et quelques tweets, Donald Trump a transformé cet adversaire historique en partenaire possible au sein du jeu international.

En fait, ceux qui n’avaient pas compris que la Russie était gérée comme une entreprise n’avaient rien compris. Donald Trump avait déjà beaucoup d’estime pour l’homme, Vladimir Poutine, voilà qu’il le considère désormais comme un partenaire privilégié avec lequel il pense pouvoir cogérer les affaires du monde et instituer un nouvel ordre mondial.

Le choix et la nomination de l'ex-président d’Exon Mobil comme chef de la diplomatie américaine a créé la surprise dans toutes les chancelleries mais va évidemment accélérer cette réhabilitation.

Le nouveau secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères n'a évidemment aucune expérience des affaires diplomatiques, sauf qu’il a tissé une relation d’amitié forte avec Poutine depuis qu’il a signé des accords de commerce sur le pétrole.

Le rapprochement entre les Etats-Unis et la Russie préfigure une gestion des affaires internationales complètement différente de ce qu'elles étaient jusqu’alors. Beaucoup de conflits au Moyen-Orient peuvent avoir l'occasion de s'éteindre. En revanche, les antagonismes avec la Chine vont s’exacerber.

Cette nouvelle liaison entre les Etats-Unis et la Russie va obliger l'Europe à se repositionner. En Europe, il n’y avait guère que l'Allemagne à regarder avec intérêt ce qui se passe en Russie. Mais en France par exemple, la Russie n'avait pas très bonne presse. On sait la campagne qui s’est développée contre François Fillon pendant la primaire en lui reprochant de trop grandes proximités avec la Russie. Les critiques venaient autant de son propre camp que de l’opposition. Maintenant que le climat est en train de changer, parions que partout on va se rabattre sur des positions beaucoup plus pragmatiques. C’est l’attitude américaine. Ça va être l’attitude en Europe.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lasenorita - 15/12/2016 - 17:23 - Signaler un abus Poutine et la Syrie.

    Poutine a ''aidé'' Bachar al Assad à combattre les ''rebelles'' à son régime! Ces ''rebelles'' ont pris en ''otages'' les populations civiles et ils s'en servaient comme ''boucliers humains'' Les habitants d'Alep ont réussi à s'extirper des pièges tendus par les terroristes, grâce à Poutine...Ces ''rebelles'' sont des terroristes armés et financés par la France!.. ''Un village chrétien a été massacré par les ''rebelles'' syriens..'' qui sont de vrais BARBARES, des coupeurs de tête.. Parmi les rebelles, on trouve de nombreux combattants de l'E.I...Dans ''les zones libérées d'Alep-Est on a découvert un centre de torture djihadiste et de nombreux stocks de nourriture réservés aux combattants ..''ces djihadistes,que nos gauchistes aiment tellement,puisque Bernard Cazeneuve a dit: ''Faire le djihad n'est pas un délit'' ...sont bien reçus par nos ''dirigeants''...L'aveuglement de ''la gauche'' française concernant les djihadistes met toute la population de la France en danger!...Le bafouement des ''droits de l'Homme'' et le laxisme des gauchistes mettent en péril la sécurité de la France et des Français!...

  • Par lasenorita - 15/12/2016 - 18:13 - Signaler un abus La désinformation des médias.

    Une journaliste canadienne, Eva Barlett, accuse les médias de mensonges sur la situation en Syrie...voir http://francais.rt.com/international/30587-onu-journaliste-dement-rhetorique-presse-syrie les médias français ainsi que Hollande, Fabius, Ayrault sont anti-Assad...Les Occidentaux se battent sur ordre des Qataris, des Saoudiens, des Turcs. .Le secrétaire général de l'ONU, Baan Ki Moon, a dit: ''que les Nations Unies ne peuvent vérifier les informations concernant des massacres de civils. .''Le gouvernement français a armé les ''rebelles'' en Syrie depuis 2011 et notamment Al Nosra!...

  • Par Deudeuche - 15/12/2016 - 18:28 - Signaler un abus Le Lobby totalement oxymore Islamist & Gay friendly

    n'aime pas Poutine, et depuis Trump ce lobby se sent mal, très mal, alors Poutine remonte! Nazdrovie !

  • Par lasenorita - 15/12/2016 - 18:59 - Signaler un abus Les médias français.

    Pourquoi cette désinformation des médias français??Le Centre russe annonçait qu'à 24 heures:13.346 civils dont 5.831 enfants ont été évacués des quartiers sous contrôle des combattants. .Après 4 ans de conflit, la bataille d'Alep touche à sa fin.. .l'armée syrienne, appuyée par la Russie, progresse dans toutes les dernières poches de résistance. .C'est de l'imposture de la part des médias français:2 poids,2 mesures entre les informations relayées par nos médias et la réalité des faits!...

  • Par assougoudrel - 15/12/2016 - 21:11 - Signaler un abus Comment va

    Mossoul? Silence assourdissant des médias. Mais ce n'est pas pareil qu'en Syrie, car c'est une guerre "propre".

  • Par Anouman - 15/12/2016 - 21:52 - Signaler un abus médias

    @lasenorita Depuis le début de la rébellion les médias nous mentent sur la situation en Syrie. Ces mensonges ont fini par transparaître et surtout depuis que les Russes sont intervenus. Mais tout est à prendre avec des pincettes. Une anecdote révélatrice: lors de la primaire de la droite N. Sarkozy a déclaré sérieusement que B. El Assad était responsable de 250000 mort soit la totalité, comme si les rebelles s'étaient contentés de prendre des coups. L'intox est partout, à tous les niveaux.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€