Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

SeaFrance :
les vraies raisons d'un gâchis

Le Tribunal de commerce de Paris a reporté à lundi prochain l'étude de l'offre de reprise de SeaFrance par une Société coopérative et participative. Un projet soutenu lundi par le gouvernement qui permettrait aux salariés de reprendre à leur compte la compagnie maritime. Pourtant, un rapport de la Cour des comptes en 2009 annonçait le naufrage de la compagnie en raison d'une gestion calamiteuse par une direction prise en otage par des syndicats tout-puissants, indifférents aux contingences économiques.

Ce qu'en pensait la Cour des comptes...

Publié le - Mis à jour le 6 Janvier 2012
Info Atlantico

[Mise à jour du 03/01/2012 à 15h]

La décision du tribunal de commerce est tombée. Pour en savoir plus, lire notre article : L’examen du dossier SeaFrance reporté à lundi prochain.

Le Tribunal de commerce de Paris devrait trancher ce mardi sur l'offre de reprise de SeaFrance par une Société coopérative et participative (SCOP).

L'enjeu est de taille pour l'ensemble des 880 salariés ainsi que pour les élus CFDT de la compagnie maritime française qui ont porté ce projet de SCOP et se sont illustrés par leur intransigeance, prêts a risquer le naufrage de l'entreprise en raison de leur difficulté a se projeter dans des solutions de reprise raisonnables.

Selon le rapport particulier de la Cour des comptes du 13 mars 2009 relatif aux comptes et à la gestion de SeaFrance pour les exercices 2004 à 2007 (avec actualisation à 2008 pour la gestion), la situation financière de la compagnie maritime était déjà fragilisée. Les sages avaient -déjà- pointé plusieurs « spécificités » qui menaçaient de couler SeaFrance :

(Pour se remémorer la chronologie qui précède la décision du Tribunal de commerce de Paris, lire en cliquant ici :  SeaFrance : chronique d'une reprise douloureuse) 


1

Un personnel embauché par cooptation

D’entrée, les sages de la rue Cambon signalent, dans un euphémisme dont l’administration a le secret, que « l’entreprise n’a pas fait preuve d’une politique de recrutement très transparente au cours de la période sous revue, ce qui se concrétise notamment par un sureffectif au niveau des équipages du service général ».

Et de juger qu’ « il ne semble pas que SeaFrance ait une véritable politique en matière de recrutement ». C’est peu dire. Ainsi, « pour les ADSG (« Agent de service général », NDLR), le recrutement s’effectue largement par cooptation selon des critères peu transparents. Les recommandations familiales et surtout l’appui de la formation syndicale majoritaire entrent comme un facteur déterminant dans la sélection des candidats. Le recrutement du personnel d’exécution a provoqué de nombreuses remarques au sein même de l’entreprise, faisant mention de personnes peu motivées et n’ayant souvent aucune qualification (…) Ce contexte ne peut que susciter des interrogations sérieuses sur la manière dont SeaFrance recrute son personnel ». Avant de citer plus bas : « l’étude AtKearney (qui) avait proposé de réduire le nombre d’ADSG par la suppression d’un certain nombre de postes, mais ce plan n’a jamais été mis en application ».

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

39 journées d’absence par an et par salarié !

Plus bas, la Cour note que « l’absentéisme a augmenté sur la période bien plus vite que les effectifs de SeaFrance ». Le nombre de journées d’absence étaient de 51 998 en 2004 et de 66 404 en 2007, soit une augmentation de 28%. Ce qui, quand on ramène ce chiffre aux 1699 salariés de l’entreprise, représente une moyenne de 39 journées d’absence par an et par salarié.

Le rapport évoque à ce sujet un « taux de fréquence des accidents de travail des personnels d’exécution (…) passé de 9,33% en 2004 à 12,12% en 2007, soit une augmentation de 30%. » Les sages signalent que les « maladies en cours de navigation (…) et surtout les maladies hors navigation qui se rapportent en général au cas du marin qui tombe malade au cours de la période qu’il passe à terre entre deux embarquements, ne sont le plus souvent l’objet d’aucun contrôle (…) pour la part la plus importante de l’absentéisme (90% des arrêts maladie sont hors navigation), aucun contrôle n’est finalement exercé. »

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Karamba - 03/01/2012 - 01:39 - Signaler un abus Les syndicats français ça ne sert à rien...

    ... mis à part faire de la politique (propagande communiste) et gérer des kolkhozes pour faire rentrer du fric et éviter de vivre avec des cotisations vu qu'il y a forcément très peu d'adhérents.

  • Par NewParadigm - 03/01/2012 - 05:07 - Signaler un abus Bureaucratie donneuse de leçons...

    Et la Cour des Comptes n'est pas foutue d'avoir une secrétaire capable d'utiliser convenablement un tampon-dateur… Et ne parlons pas de ce style ampoulé à base de litotes. Ça fait peur à qui ?

  • Par ZOEDUBATO - 03/01/2012 - 07:29 - Signaler un abus L'ethique syndicale

    c'est de pouvoir continuer à prélever sa livre de chair sur les travailleurs du privé et les contribuable pour s'enrichir en dormant

  • Par flogo - 03/01/2012 - 09:58 - Signaler un abus "meneurs d'hommes"

    Nous allons bien voir qui sont ces syndicalistes. Nous verrons s'Ils ne sont que des "meneurs d'hommes" et non des entrepreneurs qui savent être meneurs d'hommes.

  • Par Manuman - 03/01/2012 - 09:59 - Signaler un abus c'est moi ou

    çà rappelle les dockers de Marseille....

  • Par Ludo1963 - 03/01/2012 - 10:16 - Signaler un abus Syndicats mortifères

    Quand on voit ce que les syndicats sont capables de faire.... C est comme au port de Marseille... Un pur assassinat économique. Seule la France comporte encore ce type de pourriture... Dire que ces syndicats sont encore soutenus par des medias et l opinion publique... C est bien que la reprise en coop soit possible on va voir ce que ça donne un syndicat aux manettes

  • Par brennec - 03/01/2012 - 10:37 - Signaler un abus ce qu'on ne voit pas.

    Aucun économiste, même un intégriste ultra-neo-keynesien, ne pourrait sérieusement défendre une telle mesure. Bastiat nous l'apprend: ce qu'on voit c'est des emplois sauvés (on peut en douter), ce qu'on ne voit pas c'est les emplois détruits. Avec l'aide de l'état cette scop va faire concurrence a des entreprises bien gérées. Bingo!

  • Par gerard251 - 03/01/2012 - 10:51 - Signaler un abus Les usagers

    Oui, les usagers qui paient demandent aussi le service correspondant. Ce qui n'est pas le cas avec cette compagnie. Payer un déplacement, attendre, attendre, attendre. Etre maltraité par les personnels de la compagnie et ne pas embarquer. Et ses braves gens, pas tout à fait à la hauteur de leur travail se plaignent... Que cette entreprise disparaisse. Elle ne sert à rien.

  • Par Ex abrupto - 03/01/2012 - 10:58 - Signaler un abus Débandade

    Quand ils auront touché leur prime exceptionnelle de départ, ce sera le chacun pour soi, comme ils l'ont montré dans leur comportement passé dans la société. On ne se débarrasse pas d'une culture de parasitisme social comme ça. Dommage, car avec des gens motivés ça aurait été une expérience palpitante..

  • Par Tonton Colas - 03/01/2012 - 11:37 - Signaler un abus Chronique d'une mort annoncée

    La CFDT veut créer une s.c.o.p. avec l'argent de l' état, celui de la SNCF, et les indemnités de licenciement des personnels volontaires ? Nous, on regardera sombrer tout ça. S'il y en a, les sincères, les personnels volontaires qui auront sacrifié leur pécule, ils auront été cocus deux fois. Voilà voilà.

  • Par benj117 - 03/01/2012 - 12:42 - Signaler un abus le probleme également,

    c'est que les syndicats ont toujours été soutenus par Mr Henin (ancien maire) et toute sa clique de communistes qui ont detruit des centaines d'emplois grace a leur politiques de gréves et de manifs à profusion, pour un oui ou pour un non!! et par la Mairie, Calais étant profondement communiste, l'actuelle Maire UMP, Mme Bouchart est "obligée" de soutenir si vous voyez ce que je veux dire!!!

  • Par bacal - 03/01/2012 - 13:30 - Signaler un abus Bon débarras

    C'est ce qui attend les salariés des compagnies qui font le "trafic" France-Corse: même méthodes et pratiques, même destination finale pour tous: Pôle Emploi. Merci la CGT et autres "représentants" (sic) des salariés. Ces derniers pourront toujours vivre quelques temps de la revente des petits trafics en sous main qu'ils ont su si bien mettre en place.

  • Par Diable - 03/01/2012 - 13:41 - Signaler un abus syndicaliste

    Pour avoir vu grand nombre de syndicalistes dans ma société, je peux confirmer que leur priorité absolue n'est pas la défense des salariés mais bien la defense de leur propre intéret personnel ! (comment protéger leur position en en faisant le minimum) Vivement une grande reforme du syndicalisme en France, un plaie pour le pays, les sociétés et les salariés ...

  • Par alfan46 - 03/01/2012 - 13:45 - Signaler un abus La décadence, l'imposture et la tragédie

    Quelle honte de donner de l'argent des français pour confier une entreprise à des syndicats qui se sont caractérisés à de nombreuses reprises par des gestions incompétentes et sectaires. Bientot, ceux qui nous gouvernent devront payer et ce sera la tragédie. Honte à ceux qui déshonorent la France.

  • Par toulonrct - 03/01/2012 - 14:20 - Signaler un abus ils ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis!!

    ils ont coulé les chantiers navals avec les memes pratiques:j'embauche mon fils,mon neveu,mon cousin ,la direction ,d'une lâcheté incroyable accepte et se retrouve avec un sureffectif énorme et des salaires incroyables(on parle de 3000 euros pour un barman pour 10 jours de travail mensuels)sans parler du taux d'absentéisme monumental le résultat était attendu et maintenant le contribuable va payer

  • Par vangog - 03/01/2012 - 14:25 - Signaler un abus Cooptation ,AT, maladies, Mafias syndicales, ça se confirme!...

    On le savait avant même le rapport de la cour des comptes: Le recrutement dans les chantiers navals depuis les années 70 (Quand a commencé le grand bradage de notre industrie navale), est largement sous le contrôle de syndicats mafieux. La gauche n'a rien fait dans les années 80 pour mettre fin à ce déni de démocratie et la droite a acheté la paix sociale par son omerta...

  • Par vangog - 03/01/2012 - 14:40 - Signaler un abus Pourquoi pas un remake Français de"Sur les quais" d'E.Kazan?

    avec les chantiers navals français, si on avait des vrais acteurs de la classe de Marlon Brando (et non des présentateurs ou des humoristes qui jouent à faire l'acteur) et si on avait des réalisateurs dignes de ce nom et non idéologisés. Il leur suffirait d'aller faire un tour sur le port de Marseille ou (avec une bonne assurance vie) pour glaner un maximum d'idéees en quelques heures!...

  • Par montfallout - 03/01/2012 - 14:43 - Signaler un abus exception française...

    Ce n'est que la première étape: 1- d'abord on tape la Sncf: 50 millions dans quelques mois 2- le Conseil Général enfin lorsqu'il aura été claqué quelques centaine de millions 3- la faillite avec des mises à la retraite anticipée sur le dos des autres Croyez- vous que cela est inconnu des agences de notation ? Helas voila le modèle français que soit disant le monde nous envie!

  • Par vangog - 03/01/2012 - 15:09 - Signaler un abus E.kazan avait été étiqueté "de droite" après avoir

    décrit la réalité du syndicat des dockers du port de N.Y , film prémonitoire pour les chantiers navals Français . Aucun film Français n'a montré cette "réalité sociale"! Omerta ou art cinématographique idéologisé?

  • Par Lepongiste - 03/01/2012 - 15:33 - Signaler un abus Les chantiers navals de la Seyne sur Mer et de la Ciotat

    sont morts des mêmes "maladies" que la cour des comptes a relevées !!!

  • Par sheldon - 03/01/2012 - 16:14 - Signaler un abus Quel pays de ... ! le candidat Sarkozy n'a pas mal joué !

    Tout a été rappelé sur ce modèle français de clientélisme syndical. Mais pourquoi le CE de la SNCF et de la RATP n'ont pas fait un chèque. Si Sarkozy n'avait rien fait le technocrate Hollande lui serait tombé dessus : président du travail, etc. Maintenant aux "travailleurs" de prendre leur destin en main ! Combien parmi eux vont accepter de faire cadeau de leur super prime à leur entreprise ??

  • Par Gilles - 03/01/2012 - 16:40 - Signaler un abus Naufrage en vue

    Face à l'anglais P&O et Eurotunnel, Sea France va couler définitivement très prochainement. Alors que le Calaisis pourrait se redynamiser grâce à une liaison ferroviaire cadencée entre Calais et Ashford (métro Transmanche), les collectivités préfèrent "investir" dans ce tonneau des danaïdes. NKM a bien joué sachant très bien que la SCOP est vouée à l'échec.

  • Par Mimi Defrance - 03/01/2012 - 18:13 - Signaler un abus lorsque les salariés deviennent patrons

    Les absences, les jours de grève, les A.T. abusifs vont diminuer considérablement car lorsque les salariés même les plus ardents syndiqués deviennent patrons tout change...le travail devient moins pénible. En attendant essayer de sauver les meubles de cette entreprise, c'est courageux, bravo Nicolas.

  • Par Mimi Defrance - 03/01/2012 - 18:13 - Signaler un abus lorsque les salariés deviennent patrons

    Les absences, les jours de grève, les A.T. abusifs vont diminuer considérablement car lorsque les salariés même les plus ardents syndiqués deviennent patrons tout change...le travail devient moins pénible. En attendant essayer de sauver les meubles de cette entreprise, c'est courageux, bravo Nicolas.

  • Par FIGAROCB - 03/01/2012 - 18:22 - Signaler un abus LES NAVIRES VONT COULER !

    Les syndicats, qui sont ancrés dans leurs petites habitudes et turpitudes proposent aux personnels de reprendre l'affaire. Même si les fonds nécessaires sont trouvés, les mêmes maux donneront la même maladie : la faillite ! La reprise ne peut se faire que sur une base économique saine, avec un nombre de personnel réduit et mieux motivés. Encore les contribuables pour renflouer ce canard boiteux !

  • Par jesuismoi - 03/01/2012 - 22:44 - Signaler un abus Actualités Seafrance entre 2008 et 2010

    SeaFrance : La grève s'est poursuivie hier (07/04/2010) SeaFrance dans une situation critique (06/04/2010) SeaFrance : La grève de trop ? (02/04/2010) Plus de 200 départs volontaires chez SeaFrance (19/03/2010) SeaFrance : Les ferries Cézanne et Renoir toujours à vendre (29/01/2010) SeaFrance : Le Berlioz rentre de Brest et le Molière part à Gdansk (22/01/2010)

  • Par jesuismoi - 03/01/2012 - 22:45 - Signaler un abus Actualités Seafrance entre 2008 et 2010 (suite)

    SeaFrance : Tous les syndicats ont signé l'accord de médiation (08/01/2010) SeaFrance : La CFDT signe l'accord de médiation (17/12/2009) SeaFrance : Le référendum de la CFDT tourne en faveur de l'accord de médiation (16/12/2009) SeaFrance : La direction a déposé son dossier au tribunal de commerce (15/12/2009) SeaFrance : Ce sera donc le tribunal de commerce (11/12/2009)

  • Par jesuismoi - 03/01/2012 - 22:46 - Signaler un abus Actualités Seafrance entre 2008 et 2010 (re suite)

    SeaFrance : L'ultimatum du médiateur expire à 14 heures (10/12/2009) SeaFrance : « Nous risquons de passer de vie à trépas », prévient Pierre Fa (08/12/2009) SeaFrance : Les syndicats ont trois jours pour se prononcer (07/12/2009) SeaFrance : Vers une ultime réunion avec le médiateur (27/11/2009) SeaFrance : Le CE extraordinaire repoussé au 30 octobre (22/10/2009)

  • Par jesuismoi - 03/01/2012 - 22:48 - Signaler un abus Actualités Seafrance entre 2008 et 2010 (rere suite)

    SeaFrance : La CFDT annonce le blocage du port de Calais (16/10/2009) SeaFrance : Toujours l'attente... (09/10/2009) Le SeaFrance Rodin en arrêt technique à Gdansk (01/10/2009) Cédé à Stena Line, le ferry SeaFrance Manet arrive à Belfast (29/09/2009) SeaFrance : La CGT fait bloc (22/09/2009) Le fréteur Nord-Pas de Calais maintenu dans le détroit en septembre (07/09/2009)

  • Par jesuismoi - 03/01/2012 - 22:49 - Signaler un abus Actualités Seafrance entre 2008 et 2010 (encore)

    SeaFrance navigue toujours à vue (04/09/2009) SeaFrance : Droit dans le mur ? (28/08/2009) Redressement de SeaFrance : Le processus est en marche (10/06/2009) SeaFrance : Le Renoir toujours en activité (27/05/2009) SeaFrance : Pour Brittany Ferries, « la balle est dans le camp de la SNCF » (13/05/2009) SeaFrance : La direction présente un nouveau plan de redressement (12/05/2009)

  • Par jesuismoi - 03/01/2012 - 22:50 - Signaler un abus Actualités Seafrance entre (encore un peu)

    SeaFrance : Le projet de reprise par Brittany Ferries serait bien avancé (06/04/2009) SeaFrance : LD Lines jette l'éponge (18/03/2009) SeaFrance : Brittany Ferries fait son offre, LD Lines retire la sienne (17/03/2009) SeaFrance ne serait pas à vendre (11/03/2009) Brest : Sobrena installe un nouveau propulseur sur le SeaFrance Molière (05/03/2009)

  • Par jesuismoi - 03/01/2012 - 22:52 - Signaler un abus Actualités Seafrance entre (encore un peu)

    Brittany Ferries prudente sur le dossier SeaFrance (04/03/2009) Ce que LD Lines souhaite faire avec SeaFrance (02/03/2009) SeaFrance : La direction souhaite supprimer 650 postes pour sauver la compagnie (18/02/2009) Le président de la SNCF croit « en l'avenir de SeaFrance » (27/01/2009) SeaFrance : Les salariés toujours dans l'attente de réponses (20/01/2009)

  • Par jesuismoi - 03/01/2012 - 22:54 - Signaler un abus Actualités Seafrance (j'ai fini, excusez moi)

    SeaFrance : Les salariés dans l'attente de décisions (19/01/2009) SeaFrance dans la tourmente ? (16/12/2008) Pierre Fa prendra la barre de SeaFrance lundi prochain (09/10/2008) BONNE CHANCE AUX SALARIES (faudra discuter avec les syndicats, hein?)

  • Par cappucino - 04/01/2012 - 10:06 - Signaler un abus Douce (Sea) France

    C'est prend l'oseille (60 000 euros quand même) et casse-toi. Quand au 39 jours de maladie par salarié, c'est payé par la sécu. C'est mieux que le chômage technique. Faut des ressources Humaines pour calculer c'est tout. Et l'accord implicite de la Sécu bien sur.

  • Par cappucino - 04/01/2012 - 10:10 - Signaler un abus Maladie.

    Car c'est la logique du texte, absence puis arrêt de travail. mais ce n'est pas écrit expressément. Pourquoi?

  • Par vangog - 04/01/2012 - 13:53 - Signaler un abus Pourquoi Seafrance ne remboursererait-il pas son emprunt social?

    Je propose que SeaFrance rembourse d'ici quelques années aux Français l'emprunt social fait au peuple Français. Ce que nous avons demandé aux banques aidées par l'état, pourquoi ne pas le demander à une SCOP. Sur ce chapitre-là nous n'avons pas entendu, non plus, l'avis du candidat Hollande, qui se contente de ronchonner comme un boxeur qui attend son adversaire! Pauvre Flamby...

  • Par Le gorille - 05/01/2012 - 03:42 - Signaler un abus Chapeau ! Quel machiavélisme !

    L'a-t-il voulu ? Ou bien sa "sincérité" a-t-elle été mal interprétée ? Toujours est-il que c'est un coup de maître ! Réussir à faire dire aux grévistes "Nous ne voulons pas du plan de reprise", pour ça le gouvernement à droit à un coup de chapeau ! En leur disant : "Chiche! Voici de l'argent et soyez responsables!" NS a réussi à transférer le "Non" sur les impétrants eux-mêmes. Du grand art !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€