Samedi 19 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sauve qui peut : pourquoi quitter (légalement) la Sécurité sociale devient un impératif pour les Français

Depuis 2006, il est possible de quitter le régime de la Sécurité sociale pour souscrire à n’importe quel organisme, français ou étranger, de prestations d’assurance de la branche maladie.

Que choisir

Publié le 30 mars 2013
 
"Si ce système est si bon, les gens y resteront."

"Si ce système est si bon, les gens y resteront." Crédit Reuters

Ce billet a été publié initialement sur le blog Hastable

Depuis février, Contrepoints nous livre les aventures de Laurent C. qui a décidé de se sortir du magma gluant de la Sécurité sociale pour souscrire à une assurance privée. Or, s’il semble que pour des indépendants l’exfiltration de ce système mafieux soit possible (au prix de démarches kafkaïennes), il en allait jusqu’à présent de façon différente pour les salariés. Ou tout du moins, c’est l’idée qu’on pouvait s’en faire…

Mais dernièrement, la situation a évolué.

Ce billet ne prétend pas à l’exhaustivité, mais même un rapide état des lieux permet de se rendre compte que la position des voltigeurs juridiques de la Sécurité sociale, qui fondent sur l’impétrant pour lui démonter la tête par le truchement des Tribunaux Administratifs de Sécurité sociale, n’est plus aussi solide qu’avant, au point qu’il est maintenant raisonnable d’imaginer pouvoir se sortir des griffes des organismes collectivistes de santé avant l’effondrement complet de la soviétie française.

Ainsi était-il encore récemment particulièrement risqué d’inciter les cotisants à briser leur mariage avec cette Sécurité sociale française qu’on avait forcé sur eux ; des textes de lois, comme on peut en lire sur le portail de l’organisme lui-même, semblait violemment punir toute tentative de rébellion ou toute publicité à quitter le giron de la Sécu. Or, depuis l’article L114-18 de 2006, qui a abrogé les dispositions du deuxième alinéa de l’article L 652-7 du code de la Sécurité sociale, il est maintenant seulement interdit d’inciter à ne plus s’affilier à un régime d’assurance obligatoire (français ou non).

Et comme je suis un petit gars qui respecte la loi, je vais mettre tout de suite les choses au clair : je vous incite très clairement à continuer à cotiser à un organisme d’assurance qui, comme son nom l’indique, est obligatoire. En revanche, je vous incite à laisser complètement tomber les organismes d’assurances collectifs français de Sécurité sociale, tant d’autres systèmes ont un bien meilleur rapport qualité/prix que le système collectiviste français.

Ceci posé, pourquoi parler de cet épineux sujet maintenant ? Eh bien, il apparaît que grossissent actuellement plusieurs mouvements d’individus désirant quitter ces organismes - médecins libéraux, indépendants ou nouveaux arrivants sur le marché du travail français - qui découvrent, stupéfaits, à quelle sauce ignoble on tente de les rôtir, cotisations monstrueuses et redressements intempestifs aidants. Certes, on entendait les années passées parler de l’un ou l’autre indépendant qui tentait de s’extraire des systèmes, avec plus ou moins de succès. Héroïquement, des petites cellules de résistance à l’oppression collectiviste se sont organisées, portées par les conseils indispensables (et essentiellement juridiques) d’associations comme le MLPS d’un certain Claude Reichman ; à chaque fois, l’idée est la même : le monopole détenu par les organismes quasi-publics d’assurance maladie de la Sécurité Sociale est tombé depuis la libre circulation des citoyens européens et l’ouverture à la concurrence imposée par les traités européens, et il est dès lors possible, pour tout assuré en France, de choisir n’importe quel organisme, français ou étranger, pour les prestations d’assurance de la branche maladie.

Et c’est logique, du reste : si un étranger, ayant contracté avec une assurance maladie qui le suit depuis des années arrive en France, on ne peut lui imposer de briser son contrat et perdre l’avantage de la fidélité à son assureur. Et la double cotisation n’est pas envisageable puisqu’inversement, un Français s’installant dans un pays étranger redécouvre la liberté de choix. Or, par réciprocité, si on n’impose pas la double cotisation à un Français, on comprend qu’on ne peut l’imposer à un étranger venant travailler en France.

Bien évidemment, si le raisonnement était aussi simple, la directive datant de 1992, les Français auraient déjà redécouvert la possibilité de s’assurer là où bon leur semble depuis plusieurs décennies. En pratique, les organismes sociaux collectivistes, parfaitement conscient de la perte abominable de pouvoir qu’une ouverture effective à la concurrence leur ferait subir, se sont donc battus, pied à pied, pour que le peuple ne soit pas au courant et que chaque démarche pour s’extirper de leurs griffes soit la plus pénible possible. Et lorsqu’on lit l’historique consternant de mauvaise foi et de coup bas des batailles lamentables de ces organismes sociaux (d’ailleurs largement aidés par des politiciens aussi cyniques que complices) contre la liberté des Français, on comprend que tous les moyens furent, sont et seront utilisés pour que le robinet à pognon continue à déverser les milliards d’euros de cotisation dans les caisses percées de la Sécu, pour que le gaspillage et le jmenfoutisme continuent sans faiblir.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par weirdman - 06/04/2013 - 04:52 - Signaler un abus oui mais

    utiliser les services de compagnies privées est peut-être moins chère en rapport qualité prix, mais il faut regarder qui sont les clients de ces compagnies : des cadres, des libéraux, bref des gens qui ont plutôt des revenus élevés, et sont peut-être moins malades.
    Donc y recourir c'est juste renoncer à la solidarité nationale en matière de santé. Surement "efficace" à titre individuel, certes.

  • Par habitrouge1 - 05/04/2013 - 20:19 - Signaler un abus mal informé!

    j'habite le Brésil donç expatrié (non fiscal)
    je continu de payer mes impôts en France, + la S.S + caisse des français de l'étranger soit environ le double d'un assuré français et j'ajoute aussi une mutuelle.Payer une assurance maladie au Brésil, coute trop cher il n'y a pas de système de solidarité, et la cotisation est fonction de l'âge.Le service public de santé quasi inexistant, est entre les mains de banques et des assurances
    Je dénonce avec vigueur inégalité de traitement entre les français
    puisque la SS française même en cotisant sur les revenus de Métropole ne prend pas en charge les remboursements saut à adhérer a la cfe..(cotisation supplémentaire). L'article dans ce domaine n'est pas bien documenté. Je dois aussi prévoir une assurance rapatriement;en cas ou!lla base de remboursement pour la SS se fait sur le critère national alors que la médecine au Brésil se situe au niveau des dépassements d'honoraires...je vous laisser cogiter.Donc pour résumer...payer plus mais se faire rembourser moins tel est le lot des expatriés.J'ai tenté d'obtenir une assurance privée dont je tairais le nom mais qui publicite sur TV5 monde (sourire) tarif : 15 000€ ANNUELS comparez!!!

  • Par wperrad - 05/04/2013 - 05:35 - Signaler un abus Réponse aux défenseurs de la sécu

    "H16 se garde bien de donner des preuves pour étayer sa conviction dans cet articulet. Cela relève de la violence gratuite, comme de coutume, et c'est un relent tellement populiste ! "
    Vouloir quitter la sécu c'est populiste ? Et vouloir changer d'épicier ou de garagiste c'est quoi, du fâââchisme ?
    Bref, ça me fait marrer ce genre d'arguments. Si la sécu était tellement géniale, ses défenseurs n'auraient pas peur de la mettre en concurrence avec d'autres organismes. Pourris comme ils sont censés l'être, les assurés reviendraient rapidement dans le giron de la première.
    En fait des gens comme Robert, Montclar, Caillou et les autres trahissent par leur agressivité la peur qu'ils ressentent à la perspective d'une réelle mise en concurrence, qui mettrait au grand jour l'inefficacité de leur système chéri, qui coûte de plus en plus cher à ceux qui travaillent et rembourse de moins en moins à tout le monde.

  • Par boise - 04/04/2013 - 15:59 - Signaler un abus je sais pas si c'est vraiment possible !!!

    Mon comptable me dé-conseil vivement de quitter et surtout d’arrêter de payé mes cotisations.
    on ce demande au final si c'est pas juste du vent...

  • Par Ali ce - 02/04/2013 - 19:12 - Signaler un abus un mal nécessaire

    nous ponctionner des sommes monstrueuses sur nos salaires et sur les entreprises qui nous embauchent,
    nous faire cotiser en plus à une mutuelle souvent obligatoire en supplément,
    et nous faire payer une 3ème fois, nos lunettes ou nos lentilles par exemple,
    lunettes remboursement sécu 2,59 € par verre, faut pas pleurer !!
    la mutuelle donne 120 € et si on passe aux lentilles c'est 0 € et 300 € de notre poche.
    Solution simple, j'ai la chance de ne pas avoir de mutuelle obligatoire par l'entreprise, donc j'ai tout annulé et je paye moi même mes soins,
    j'ai juste encore une assurance hospitalisation.
    Economie 1000 € par an environ, avec ça je paye les lunettes et lentilles de toute la famille !!

  • Par Ilmryn - 02/04/2013 - 16:52 - Signaler un abus Ah les USA !

    Le seul argument des socialistes "regardez aux USA" comme si ce pays pourri par une dette publique record et un foutoir de caisses publique et privée sur-réglementée était le paradis du libéralisme, quel logique ! Regardez du coté des pays bas plutôt, assurance privée, quasi le meilleurs système de santé mondial et pas du tout en faillite.

  • Par jlbaty - 02/04/2013 - 16:10 - Signaler un abus chesterfield

    Exactes l ' absentéisme et un fléau , mais ne coute pas un centime a l ,' administration hospitaliere puisque ce sont les collègues plutot énervés qui assument les absences, le partenariat public privé existe déjà pour les gros équipements type irm et le financement est partage comme les heures d ' utilisation du matériel

  • Par jlbaty - 02/04/2013 - 16:01 - Signaler un abus sezac

    Vous n avez jamais cotiser et maintenant vous touchez une retraite
    ?......?????...

  • Par Sezac - 02/04/2013 - 14:53 - Signaler un abus Le racket de la Securite Sociale

    Trente sept ans après avoir quitté la France pour de bon, j'ai eu la désagréable surprise de découvrir que les vampires bureaucrates de la SS continuaient à ponctionner ma maigre pension de retraite française du montant de "cotisations de SS" qui, curieusement, ne me donnent strictement aucun droit à des soins médicaux, ni en France, ni ailleurs. "Stultus lex, sed lex!"

  • Par Chesterfield - 02/04/2013 - 12:12 - Signaler un abus COCORICOUAC

    jlbaty - 02/04/2013 - 09:34
    Bonjour, merci pour votre interet sur mon petit billet.
    Hopitaux = Je regardai le planning des services où les arrêts de maladie sont déjà provisionnés en début d'année et considérés comme acquis.... C'est un droit qui est DEJA inscrit sur le planning prévisionnel... avant tout symptôme......!!!
    Médecine de luxe = Il existe 2 contrats mutuelles de très grand standing en France avec des commerciaux spécifiques s'adressant à la clientèle haut de gamme.
    la liste des droits et services ouverts est sidérante.
    D'une façon globale, tout le monde "pompe à fond" sur le système, même le petit ambulancier de base (...) ou autres.
    Vous remarquerez que je n'ai même pas fait figurer Les Politiques, ... ne perdons pas de temps...!!!
    Le système français qui est ,bien sur, le Meilleur du Monde (COCORICO...!!!) est à bout de souffle et il sera ramasser par des assureurs financiers.
    D'ailleurs aujourd'hui, les Complémentaires Santé proposent déjà des listes de médecins, spécialistes, ou opticiens agrées et moins chers.
    Ils géreront aussi la recherche en s'alliant aux labos mais aussi ET SURTOUT aux fabricants mondiaux de matériel d'investigation (scanner, IRM...)

  • Par Ishtar - 02/04/2013 - 11:06 - Signaler un abus Réformer

    Ceux qui ont vécu en expatriation et ont essayé d'autres régimes d'assurance savent que ça marche assez bien. Mais plutôt que d'abandonner la sécu, ne pourrait-on essayer de la réformer et de la débarrasser des sangsues qui l'affaiblissent ? Au lieu d'accabler les classes moyennes de nouveaux impôts, qui iront se perdre dans le tonneau sans fond du parasitage institutionnalisé, le gouvernement serait bien avisé de regarder ses comptes de plus près pour y mettre de l'orde. Mesure certes impopulaire auprès de sa clientèle électorale, mais qui permettrait de redresser les finances du pays. Il n'ose pas, dommage.

  • Par jlbaty - 02/04/2013 - 10:34 - Signaler un abus chesterfield

    Analyse pertinente sauf que,
    Comparer la ratp aux hp c' est un non-sens
    Ratp une bande de nantis marxistes qui parasitent le reste de la population .
    Les hopitaux des usines a gaz qui récupérent toutes les pathologies non rentables du secteur privé , ainsi que la totalité des urgences ( cadeau de Bachelot) la formation des medecins et paramédicaux
    ! La recherche , ont peut rationnaliser l ' activité hospitaliere et la décharger de ses activités secondaire , est ce que globalement l ' état peut y trouver un intérêt pas certain.
    La solution ne serrait elle pas de créer un secteur privé haut de gamme avec du personnel bilingue et des prestations rémunératrices pour un tourisme médicale conséquent

  • Par jlbaty - 02/04/2013 - 10:11 - Signaler un abus le candide faux

    L' ame dont tu parle est a charge de l' etat et pas de la sécu
    Quand a la cmu cadeau de Jospin et Chirac est financée par les taxes sur les mutuelles et pas la sécu

  • Par LECANDIDE - 02/04/2013 - 09:15 - Signaler un abus @kettle

    Vous vous trompez, les dépenses de santé aux USA ne sont pas moindre qu'en France et les assurances privées coûtent la peau des burnes--- yeux---!
    En plus , 47% des faillites civiles aux USA sont dues à la santé. (En France, 0%)
    Et le niveau de santé aux USA est derrière celui du Costa Rica...(source OMS)
    Bref, aux USA, ça coûte cher et ça marche pas.
    Ensuite, la Sécu en France serait à l'équilibre si
    1) l'activité économique tenait la route
    2) on ne soignait pas la moitié du Maghreb, de l'Afrique et certaines populations de l'Est gratuitement.

  • Par Chesterfield - 02/04/2013 - 08:07 - Signaler un abus Le folklore a la française en agonie

    1 - La Sécu = Un gouffre sans fond et une "gestion à la française".
    2 - Les Médecins Libéraux = Une coorporation protégée (x députés +x sénateurs+législation favorable+corporatisme syndical à outrance+concession BMW pas trop loin du cabinet+rapport ensoleillement/eneigement superbe à Courchevel).
    3 - Les Labos = Un modèle de marketing jouant sur les peurs sanitaires.de tout à chacun, incontrolables mais inévitables.
    4 - Le Secteur Hospitalier = Cf La Poste ou la RATP
    5 - La Population = Consomme de la médecine comme on fait ses courses à Auchan le samedi et veut vire plus de 100 ans en excellente santé avec une retraite à 55/60 ans.
    1+2+3+4+5 = Les Assurances Privées : Futur patron du système, ils arriveront à l'équilibrer financièrement mais il sera à 2 ou 3 vitesses, et effectueront la fusion entre les Pôles financiers Assurances Privées et les Labos ....

  • Par batmanou - 01/04/2013 - 18:32 - Signaler un abus kettle - 01/04/2013 - 12:35 -

    kettle - 01/04/2013 - 12:35 - écrit : L'assurance maladie privée aux USA est moins cher que la secu francaise.
    --------
    C'est faux :
    Dépense de santé par habitant en 2010 (source Banque Mondiale) :
    USA : 8362 $
    France : 4691 $
    Dépense de santé en % du PIB (source université de Sherbrooke) :
    USA : 11.33 %
    France : 9.91%
    Le système de santé privé américain est un naufrage : l'essentiel des cotisation sert à engrosser les actionnaires, les malades n'en voient pas la couleur.

  • Par batmanou - 01/04/2013 - 18:21 - Signaler un abus Faudra m'expliquer....

    Comment un système privé, dont la vocation première est de distribuer des dividendes aux actionnaires peut coûter moins cher qu'un système publique qui investi tout l'argent perçu dans le dédommagement des ayant-droits. On peut parler du gaspillage, de l'incompétence des agents d'état mais comme ils ont fait les mêmes écoles que les agents du privé, ils devraient être en mesure de rétablir la situation, si on leur en donne les moyens. Mais il est vrai que le précédent gouvernement a tout fait pour créer le conditions d'un naufrage du système social français. Etait-ce lié à sa proximité avec des société privées désireuses de collecter les fonds sociaux pour poursuivre leur développement ?

  • Par kettle - 01/04/2013 - 12:40 - Signaler un abus C'est toute la différence

    @LECANDIDE "L'assureur a comme philosophie de dégager des profits, pas la Sécu. C'est toute la différence."
    ---
    C'est tout le probleme. La Secu ne fait que degager des pertes.

  • Par kettle - 01/04/2013 - 12:35 - Signaler un abus USA

    @walter99 "casser la sécu et la remplacer par des assurances privées comme aux Etats-Unis: cela ne fonctionne pas"
    ---
    L'assurance maladie privée aux USA est moins cher que la secu francaise.
     

  • Par walter99 - 01/04/2013 - 09:14 - Signaler un abus C'est ce que vous voulez vraiment,

    c'est le programme du FN: casser la sécu et la remplacer par des assurances privées comme aux Etats-Unis: cela ne fonctionne pas ,30% des Américains n'ont pas ou très peu de couverture et ces assurances sont très chères ,vous n'avez aucune chance d'avoir un contrat si vous êtes ..malade. Le FN au pouvoir ce sera terrible pour les plus pauvres :pourront-ils se payer une sécu privée à 500 euros par mois? si vous pouvez ,tant mieux pour vous pour moi c'est non .Obama est en train de faire une sécu universelle comme en Europe ......

  • Par jlbaty - 01/04/2013 - 00:03 - Signaler un abus vangog ,pas vraiment

    ''où le prix des médicaments est plus conforme aux lois du marché,''
    La sécu hollandais se fournie directement chez les fabricants en inde a raison d' un seul labo par molécule Et exit les médocs a effets discutables . seule les médicaments hospitaliers vendus aussi en ville sont remboursés
    D ' autre part les comprimés non prescrits sont retirés de la boite et vendus a un autre patient
    Le revenus des pharmaciens en baissés de moitié les 10 dernières années
    Et oui c' est un autre monde

  • Par vangog - 31/03/2013 - 22:08 - Signaler un abus Mais si, mais si Jerem, les prix des médicaments

    remboursés est fixé par l'état, via l'HAS et le CESM qui étudient leurs rapports bénéfice-risque( SMR) et fixent leurs prix en fonction des médicaments existants dans la même classe.
    http://www.le-medicament-parlons-en.com/qui-fixe-le-prix-des-medicaments-en-france/
    Contrairement à vos idées reçues, rien de libéral la-dedans et le Labo n'a voix au chapitre que pour insister auprès des représentants de la Sécu et de l'état pour que le prix de leurs médicaments ne soit pas faibles au point qu'ils ne compensent pas la RetD ( en chute libre...)et les charges du Labo.
    Si les labos français résistent encore à ce système technocratique et typiquement socialiste, c'est parcequ'ils arrivent à dégager des bénéfices grâce à leurs exportations en Europe notamment, où le prix des médicaments est plus conforme aux lois du marché, et ne sert pas a maintenir en survie artificielle une sécurité sociale française déficiente par sa gestion et ses choix...

  • Par chrisgpm - 31/03/2013 - 20:42 - Signaler un abus la sécurité sociale se porterait mieux si...

    Elle se porterait bien mieux si elle n'était pas la sécurité sociale des demandeurs de tous pays européens ou non, seulement alimentée par un nombre sans cesse décroissant d'actifs pour un nombre sans cesse croissant d'inactifs. Et comme ça ne suffisait pas les droits ont été élargies sans commune mesure aux demandeurs non participatifs à l'alimentation des caisses et au détriment de ceux qui payent chaque mois.

  • Par jerem - 31/03/2013 - 16:22 - Signaler un abus @vangog - 31/03/2013 - 09:41

    "Chimiothérapies et thérapies virales incluses, mais c'est elle (la secu) qui fixe les prix des médicaments via les AMM"
    Grave erreur l'ami . Jsutement Douste Blazy et xavier Bertrand (encore lui) ont fait voté une loi sur l'assurance maladie pour laquelle il ont hurler avec porte voix sur le générique mais ont su faire silence vocale sur le prix de nouveaux medicaments (robinet grand ouvert) et la derniere manip sur ce médicament pour des soins ophtlamo retiré et remplace par une nouveauté sans grand progres supplémentaire a part son prix (20 fois plus) en est encore une bonne .
    Evidemment des Bachelot ont le coeur sur la main qu'elle ont toujours défendu la sécurité sociale .....

  • Par jerem - 31/03/2013 - 16:12 - Signaler un abus la belle mentalité qui nous parle de la jeunesse

    eduquer par la collectivité pres a cracher sur son pays quand il commence sa carriere a l'etranger mais pret a revenir toucher des allocs bien francaise quand soudain était venu la crise et l'application de la flexibilité et des licenciements (pardon des départs entre amis de bonne compagnie) quand la crise de 2008 fut venue. Qu'il etait interesser de toucher plus et plus longtemps en revenant en france.... en continuant encore a faire l'article en diffusant son french bashing.
    un bon coup de pompe au cul et le bon retour a un service militaire obligatoire , ca te decrasserait des esprits qui vivent dans leur petit confort et passerait en plus pour des victimes

  • Par jerem - 31/03/2013 - 16:09 - Signaler un abus l'imperatif d'un bouffeur a tous les rateliers

    imperatif de payer moins sans jamais voir ce que vous coutez , avez coutez e couterez ..... Imperatif de vosu remettre les pendules a l'heure.
    Dans la brillante etude du cercle Tomas More qui faisait son comparatif france allemagne ; on a pu lire tres sereinement que pour des dépenses d'assurance complémentaires de meme ordre 27 milliards , le pourcentage d'assurés couverts par une assurance complémentaire est de 97% en france pour 19% en allemagne .
    Donc pour des dépenses quasi identiques pour couvrir 5 fois moins de monde ...... TRES FORT !!!!
    et Thomas More d'ecrire tres sereinement en plus :
    "en permettant la concurrence entre le système d’assurance publique et les assurances privées, et la liberté de choix donnée aux citoyens pourraient être les principes directeurs d’une réformes enfin innovante et indispensable pour permettre la
    survie de notre système de santé dans un contexte où l’austérité et la raréfaction des moyens s'imposent à tous et pour longtemps."
    tu nous étonnes une efficacité pour le dividende avec de moins en moins d'habitant assurés ..Manque pas de culot aussi !!
    p6 et 10
    http://www.institut-thomas-more.org/upload/media/notebenchmarckingitm-10.pdf

  • Par jerem - 31/03/2013 - 15:49 - Signaler un abus Hash Table dégazer vous l'ami

    Quand vous nous présenter le parcours de ce cher homme , n'oubliez pas de nous rappeler que le régime d'indépendant auquel il pense payer tres cher sa securité sociale fait parti des regimes STRUCTURELLEMENT déficitaires que le regroupement avec le régime général a permis de maintenir a flot .
    PAr ailleurs le bel arnaqueur qui présente sa situation, devrait nous donner ses chiffres de cotisations pour que l'on puisse mettre en face le cout des cotisations payées par le patron et son salarié a partir du brut . on verra s'il paie si cher .
    QUANT A VOUS qui avez la correction de la courte vue , il est a esperer que vous avez bien pris vos précautions pour que vos aines soient bien laisser sur le carreaux quand viendra le temps de la maladie et que vous aurez a etre rappeler aux obligations de soutien de vos ascendants comme de vos descendants , par clause incluse dans votre démarche de rabais a courte vue.
    A vouloir faire du concurrentiel dans tous les sujets , nous verrons ce que couteront les soins ....; a mais non pas besoin on a les usa : depenses de santé avec 40 millions de gens qui n'ont pas d'assurance minimum : 17% du PIB . quand la france avec sa CMu en est a 12%

  • Par jlbaty - 31/03/2013 - 14:27 - Signaler un abus lecandide ferme la et reste dans ton ignorance de naze

    Le regime PAM des professionnels de santé libèraux conventionné est prise en charge par la cpam reste a charge des professionnels 0, 1% ceci n' inclus pas l ' urssaf qui couvre les prestation familiales

  • Par LECANDIDE - 31/03/2013 - 12:46 - Signaler un abus @jlbaty

    100 Euros, votre cotisation à votre club des amis du pastis, peut-être...
    "le candide quand on est con on est con"
    Vous êtes bien sévère avec vous-même. Certes, la teneur de vos posts illustre bien votre propos, mais j'admire quand même votre lucidité: Ils sont rares les gens qui se jugent si bien.

  • Par jlbaty - 31/03/2013 - 12:02 - Signaler un abus vangog

    Salaire moyen d ' un pharmacien en France 8000 euros , je vais pleurer
    Oui les grossistes rognent sur les marges des pharmaciens et alors , ils sont a pleidre ? parmis les grossistes il ya des boîtes allemandes et elles ne se pleignent pas non plus,
    Dans le nord de l ' europe il ont réglé vite fait bien fait le probleme
    Hp privatisés, pharmacie en libre service , limitation des soins par habitant avec enveloppe annuelle par habitant

  • Par jlbaty - 31/03/2013 - 11:51 - Signaler un abus le candide quand on est con on est con

    C ' est le montant de ma cotisation

  • Par Cap2006 - 31/03/2013 - 10:49 - Signaler un abus Simplifions la vie des entreprises qu'il a dit ?

    et bien commençons par donner 100% des salaires aux salariés...
    soit le salaire net + les cotisations ( sauf accident du travail)
    Chaque citoyen reverserait alors aux différents organismes son assurance santé, retraite, etc...
    Et si la secu est un monopole illégal, et bien il tombera de lui même.... et devra enfin améliorer le rapport cout/efficacité...

  • Par walküre - 31/03/2013 - 10:46 - Signaler un abus Il est vrai

    qu'il existe une foule de domaines hier monopoles français, aujourd'hui livrés à la concurrence qui sont plus avantageux pour le souscripteur que le surtaxé desdits organismes publics. Voyez internet. Comparez. Jugez. Choisissez. D'un côté l'étatisme déficitaire, de l'autre une gestion bénéficiaire (ce qui ne signifie pas qu'il faille être béat et confiant). Ca va des banques aux assurances en passant par la sécu.
    Bonne chasse citoyen.

  • Par LECANDIDE - 31/03/2013 - 10:44 - Signaler un abus @jlbaty

    "La cotisations annuelles des professionnels de santé libéraux se monte a 100 euros en moyenne"
    D'où peut bien sortir cette connerie???

  • Par vangog - 31/03/2013 - 10:41 - Signaler un abus Oui, la Sécu rembourse(presque) tout et heureusement!

    Chimiothérapies et thérapies virales incluses, mais c'est elle qui fixe les prix des médicaments via les AMM et c'est elle qui fixe les remboursements des actes et la marge des pharmaciens( en chute forcée depuis trente ans avec une accélération actuellement!)
    Le système libéral tant recrié par les pourfendeurs de l'économie libre n'existe pas, les labos et les grossistes font leur marge a l'etranger et la Sécu est seule responsable de son naufrage.
    Il faut arrêter avec les vieux poncifs gauchistes des grands laboratoires qui se gavent car ils ont tué toute initiative libérale dans ce pays

  • Par jlbaty - 31/03/2013 - 09:19 - Signaler un abus icare73

    Il est flagrant que la connivence entre le pourvoir les labos et les medecins est flagrante , ceci en toute impunité ( résultats de la commission d ' enquête sur Bachelot : enterrée)

  • Par icare73 - 31/03/2013 - 09:04 - Signaler un abus le probleme à l'envers

    Certains défendent le systeme social francais en arguant que la sécu rembourse les grosses pathologie les plus couteuses...
    Avez vous pensé seulement qu'une dose de chimio (exemple) et vendu à pris exorbitant car justement la vache à lait CQ peu se le permettent via nos dons forcés.
    renseignez vous du tarif de cette même dose dans un autre pays.
    Vous prenez le problème pour certains à l'envers c'est le système actuel qui fait que les tarifs sont exorbitants...
    continuons à croire aux politicos qui nous endorment et payons toujours et toujours comme des cons....ils prennent biens soins de nous....
    Merçi Hash table d'essayer de nous ouvrir les yeux, mais pour certains trop endoctrinés le réveil sera tardif et douloureux

  • Par jlbaty - 31/03/2013 - 08:17 - Signaler un abus blade

    L urssaf couvre les allocations familiales, ceci est un autre debat, et les ponctions sont monstrueuses

  • Par jlbaty - 31/03/2013 - 08:09 - Signaler un abus vangog

    Pas loin de la vérité sauf qu ' il y a pas 2 France mais une et que les dérives de la sécu ne sont pas idéologiques mais financiers et que les acteurs de cette dérive sont plutôt les entreprises du cac 40 et leurs toutous de ministres de tous poils que le coco cégétiste enfermé dans leur idéologie de débile (voir les connivence de Bachelot)

  • Par jlbaty - 31/03/2013 - 07:58 - Signaler un abus blade faux

    La cotisations annuelles des professionnels de santé lkbéraux se monte a 100 euros en moyenne
    Ce sont les entreprises qui portent la charge

  • Par blade - 31/03/2013 - 01:19 - Signaler un abus Pffft

    Cela concerne principalement les professions libérales et indépendantes. Celles qui se font massacrer chaque trimestre par les URSSAF, CSG et CRDS. Pour elles, il est très intéressant de quitter la sécu et supprimer ces charges sociales assassines. Les très riches, ils s'en foutent ( de toute façon, ils sont pour beaucoup déjà partis). Et quant à la masse des classes moyennes et en dessous, fonctionnaires ou petits salaires, cette discussion n'a pas lieu d'être. Aucun intérêt tant que la sécu actuelle existe.

  • Par vangog - 31/03/2013 - 00:48 - Signaler un abus @jbaty vous avez un vrai talent de procureur socialiste!

    Mais méfiez-vous jbaty:
    Car vivre dans une France dont 80% des habitants auront été exclus et envoyés dans les goulags de la pensee socialiste par les zélés procureurs de l'étatisme archaïque, ne la sauvera pas!
    Car les fonctionnaires, les syndicalistes, les associations et les journalistes qui continuent a croire en Flamby, ont besoin des autres Français pour alimenter leur tonneau des Danaïdes.
    La Sécu s'est tuée, elle-même, et je n'ai pris aucune part à ce suicide...

  • Par jlbaty - 31/03/2013 - 00:05 - Signaler un abus vangog cracher dans la soupe n ' avance le schmilblick

    C ' est bizarre les individus de ton genre crachent dans la soupe mais ne peuvent s En passer, si la France te débecte à ce point va vivre chez tes pottes us ,t auras pas besoin de cotiser à la sécu , les rois du m16 t ' arrangeront ta fin de vie au premier coin de rue

  • Par jlbaty - 30/03/2013 - 23:49 - Signaler un abus la pourriture est entretenue par les pouvoirs politiques

    La secu est un excellent outil
    Le probleme ce sont les médecins qui confondent instrument de santé et machine a s ' en foutre un max dans les poches avec la complicité des politicards vereux "" Bacbelot en est un exemple flagrant avec ses connivence avec les labos

  • Par vangog - 30/03/2013 - 23:29 - Signaler un abus Très belle utopie Libérale, Hashtable!

    ...digne des utopies Prudhonnistes post-révolutionnaires qui nous ont conduites à cet état tentaculaire, impécunieux et spoliateur de nos Euros et de notre Liberté...
    La boucle est bouclée!
    Plus le peuple s'apercoit de leur inutilite ( si on peut remplacer un système obligatoire et étatiste géré par des syndicalistes mafieux, par un système mutualiste et privé deux fois moins cher...), moins les utopies égalitaristes ont la côte!
    Le plus drôle dans tout cela, c'est que ce sont les plus fervents défenseurs de l'égalitarisme, les Delors, Mitterrand, Lamy, qui en sont devenus les fossoyeurs par anticipation:
    En créant des structures Européennes ultra-libérales et desindustrialisantes, ils ont créé, eux-mêmes, la concurrence qui mettra fin à l'étatisme Français!
    Belle utopie libérale, Hashtable, qui vaut au moins l'utopie égalitariste de Prudhon...
    Je souscris et j'adhère!

  • Par jlbaty - 30/03/2013 - 22:48 - Signaler un abus historique

    Cmu mise en place par jospin sont .Chirac
    Pour nous bais..... ils s ' entendent queue et chemises

  • Par jlbaty - 30/03/2013 - 22:40 - Signaler un abus madfox

    Mise au point
    C ' est pas parceque tu as la cmu que tu ne cotises pas, la cmu est indexées sur les revenus pas sur ,, le fait de cotiser ou non
    Pour t ' enerver un peu , la cmu est financée par une partie de tes cotisations à la mutelle privée
    Les gens qui ne cotisent pas et qui beneficient d' une secu a 100% ce sont les bénéficiaires de l' ame payée par l ' état

  • Par Madfox78M - 30/03/2013 - 21:10 - Signaler un abus Ss complementaire, surcomplementaire versus cmu

    Parmi les grands scandales de la secu existe la cmu. Je cotise, mon patron cotise pour moi, je suis obligé de payer une complementaire car la secu ne rembourse pas tout. Je suis obligé de prende une surcomplementaire pour atteindre presque 100 pour 100 de remboursement... toujoirs sans l'atteindre sur certain points. Par contre une personne n ayant jamais cotisé et donc ayant droit à la cmu est remboursé à 100 pour 100. En effet il n'y a pas de problème avec la secu.... en gros je cotise pour un club privé, on me dit qu avec ce que je verse je n ai droit qu a la premiere salle, pour atteindre la deuxieme salle je dois payer plus cher, pour la troisieme salle on me dit que je dois encore payer mais que si je veux tout obtenir dans cette nouvelle salle, parfois certains articles seront payant. Par c9ntre celui qui ne cotise pas a droit aux trois salles integralement.... mais non je n ais pas la rage... mais non

  • Par jlbaty - 30/03/2013 - 20:33 - Signaler un abus dépendante du pouvoir politique

    Contairement aux dires au vitriol de l ' auteur la sécu bien que gérée par les syndicats, elle ne repose que sur les prescriptions médicales, pas de prescritions pas de remboursement,
    1/2 député sur 2 est médecin ce qui explique les dérives scandaleuses de la sécu, Bachelot est un exemple flagrant de copinages magouilles noyautage au détriment des cotisants

  • Par jlbaty - 30/03/2013 - 20:23 - Signaler un abus la main mise des pourritures de la finance sur la santé

    Pour qui roule l auteur de cette article.? vraisemblablement une mutuelle des bandits de la finance du type suiss....... ou vos cotisations doubles tous les ans et qui vous virent du jour au lendemain en cas de grosse pathologie , sans compter des contats alambiqués qui vous promettent la lune et vous remboursent de rien

Hash Table

H16 tient le blog Hashtable.

Il tient à son anonymat. Tout juste sait-on, qu'à 37 ans, cet informaticien à l'humour acerbe habite en Belgique et travaille pour "une grosse boutique qui produit, gère et manipule beaucoup, beaucoup de documents".

Voir la bio en entier

Fermer