Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 25 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sarkoleaks : les trois trahisons de Patrick Buisson (4e extrait)

Suite à la publication par le Canard Enchaîné du verbatim d'une réunion à l'Elysée le 27 février 2011, Atlantico publie des extraits d'un enregistrement de la matinée du samedi 26 février 2011 réalisé par Patrick Buisson à l'insu de Nicolas Sarkozy et de ses conseillers.

Info Atlantico

Publié le - Mis à jour le 14 Mars 2014
Info Atlantico
Sarkoleaks : les trois trahisons de Patrick Buisson (4e extrait)

La preuve de l'existence des enregistrements aurait rendu Nicolas Sarkozy furieux

Nous avons été contraints de retirer de notre site l’extrait de l’enregistrement et sa retranscription que nous avons publié le 4 mars dernier, en exécution d’un jugement du Tribunal de Paris du 11 mars 2014. Nous avons relevé appel du jugement, en espérant que la Cour, infirmant cette décision, nous permettra de le remettre alors en ligne.

Première trahison

Comme le révélait Le Point il y a trois semaines - sans preuves à l’époque - , Patrick Buisson, longtemps décrit comme l’éminence grise de Nicolas Sarkozy, a donc bien enregistré, à leur insu, l’ancien président ainsi que ses conseillers à l’Elysée.

Pourquoi aucun doute n’est possible.

Tout d’abord maître Gilles-William Goldnadel, l’avocat de Patrick Buisson a reconnu l’authenticité de l’enregistrement mentionné par le Canard Enchaîné le 4 mars. A l’écoute de celui qu’Atlantico s’est procuré, réalisé à un autre moment, on entend Patrick Buisson, seul, insérer un enregistreur dans la poche de sa veste puis rejoindre Nicolas Sarkozy et ses conseillers. L’enregistrement d’une durée de plusieurs heures comprend aussi bien les conversations de Patrick Buisson avec différents conseillers  qu’une réunion stratégique organisée le samedi 26 février 2011 à la Lanterne à Versailles. Il se conclut une fois que Patrick Buisson est à nouveau seul, après avoir salué la dernière personne avec laquelle il se trouvait.

Pourquoi il s’agit bien d’une trahison. Contrairement à ce qu’a tenté de laisser entendre l’avocat de Patrick Buisson après la publication de l’article du Canard Enchaîné, Nicolas Sarkozy n’était absolument pas informé des enregistrements pirates de son conseiller. Atlantico en a obtenu la confirmation auprès de différents membres de l’entourage de l’ancien président. Michel Gaudin en particulier, son actuel directeur de cabinet, nous l’a formellement confirmé et ne juge pas du tout crédible que ces bandes aient été des enregistrements de travail comme Patrick Buisson l’a soutenu au cours de la journée du 4 mars par la voix de son avocat.

>>>>>>>> A lire également : Enregistrements de Sarkozy par Buisson, 3e extrait : sur le remaniement de février 2011

>>>>>>>> A lire également : Enregistrements de Sarkozy par Buisson, 2e extrait : Nicolas, Carla, l'immobilier, leurs finances et leurs amours

>>>>>>>> A lire également : Enregistrements de Sarkozy par Buisson, 1er extrait : Guéant, Musca, Mercier et les interventions sur les juges

Deuxième trahison

Plutôt que d’avoir confessé ces enregistrements pirates au moment des révélations du Point et d’avoir prévenu Nicolas Sarkozy du fait que certains n’étaient plus en sa possession, Patrick Buisson n’a retrouvé la mémoire qu’au fur et à mesure de la journée du 4 mars, au terme de laquelle il a fini par reconnaître « de très bonne grâce avoir utilisé un dictaphone » et plus grave, avoir malheureusement laissé traîner certains de ces enregistrements et s’en être, selon lui, fait dérober d’autres par une personne X.

Problème, selon des informations d’Atlantico, Patrick Buisson se serait en fait déjà ému dans le passé auprès de membres de son entourage professionnel du fait que des copies de ces enregistrements puissent être entre les mains d’un de ses familiers avec lequel il se trouve dans un conflit privé violent.

Pendant trois semaines, celui qui dénonçait « un mensonge total et ignominieux » et qui annonçait qu’il portait plainte pour diffamation contre Le Point a tout fait pour convaincre Nicolas Sarkozy et l’ensemble de ses interlocuteurs qu’il ne s’agissait que d’un complot politique.

Bon indicateur de cette volonté de dénégation absolue de l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, les « éléments de langage » très buissonniens repris dans le feuilleton épistolaire de Valeurs Actuelles qui dévoile chaque semaine les dessous de la vie politique. Dans l’article « Une ténébreuse affaire » signée de M. de Rastignac mais dont l’auteur est un proche de Patrick Buisson par ailleurs employé au Figaro sur les pages Figarovox, on lisait ainsi comment l‘entretien entre Nicolas Sarkozy et son ex-conseiller se serait déroulé à la veille des révélations du Point. « Les deux hommes évoquèrent rapidement ce qu’ils appelèrent ce "bruit de vespasiennes" pour s’entretenir ensuite de tout autres sujets. Comme pris en faute, Martial Kropoly (NDLR : Nicolas Sarkozy) expliqua pourquoi il avait choisi de se rendre à la réunion publique d’Eleonore de Conygham (NDLR : Nathalie Kosciusko-Morizet) : "j’ai fait tout cela par amitié" s’excusait-il. » Cerise sur le gâteau des éléments de langage buissonniens, à en croire Valeurs Actuelles, ce ne serait pas Nicolas Sarkozy qui aurait pris ses distances avec son ancienne éminence grise mais Patrick Buisson lui-même : « cette conversation était hantée par l’inquiétude qu’à l’ancien chef de l’Etat de perdre son conseiller. On sentait aussi dans l’atmosphère la lassitude du conseiller, adulé en campagne, oublié entre deux élections. »

Toujours selon « Mr de Rastignac »,  « le lendemain [des révélations du Point], après la parution du funeste écho les deux hommes se sont parlé sur l’étrange cornet. Les cornets furent froids et sévères. La malveillance était parvenue à son but. Le jeudi, alors que Martial Kropoly était parti en voyage au bout du monde, son directeur de cabinet appelait M. de Bièvres (NDLR : Patrick Buisson) pour l’assurer de la confiance et de l’amitié du "président". Mais le conseiller ne dissimulait pas sa colère. "Vous direz à Martial Kropoly, a-t-il répondu, que je suis très choqué de son attitude" »

Selon les informations recueillies par Atlantico auprès de l’entourage de Nicolas Sarkozy, l’échange aurait effectivement été très très froid, l’ancien président ayant, lui, été extrêmement choqué par les révélations du Point.

Trois semaines plus tard, avec l’article du Canard Enchaîné et les bandes d’Atlantico, plus question de dénégation de la part de Patrick Buisson. Après plusieurs versions successives des arguments visant à défendre son client, Me Gilles-William Goldnadel en est venu à affirmer : « C’est bien lui qui a procédé mais il m’a expliqué que cela lui servait de notes. Ce n’était pas une fraude. (…) C’étaient des enregistrements de travail pour préparer les prochaines réunions. D’habitude, il les détruisait. Certaines ne l’ont pas été. Aujourd’hui, on en fait un usage malveillant. Ce n’est pas Patrick Buisson qui les a rendus public. Il n’en a pas fait le moindre usage… Il fera un communiqué pour le dire. Ce n’était pas dans un but pervers ou clandestin. D’ailleurs, il n’était pas le seul à user des enregistrements… » a indiqué l’avocat. Une dernière affirmation que rien n’étaye.

Selon le Point, l’ancien journaliste du périodique d’extrême droite Minute n’en serait pas à son coup d’essai. Patrick Buisson avait été soupçonné d’avoir fait installer des micros dans le bureau d’un des actionnaires du journal.

Troisième trahison

Outre le fait d’avoir enregistré Nicolas Sarkozy à son insu, la loyauté de Patrick Buisson envers l’ancien président est également mise à mal par le contenu même de ces enregistrements pirates. A plusieurs reprises et alors qu’il ne se trouve pas avec le président, Patrick Buisson échange avec d’autres interlocuteurs des propos peu respectueux sur Nicolas Sarkozy et son épouse.

Juste avant la fin de l'enregistrement, Patrick Buisson démontre par ailleurs l’estime dans laquelle il tient Nicolas Sarkozy en soulignant l’influence qu’il a sur le chef de l’Etat, notamment sur les questions d’immigration et d’intégration.

L’ancien journaliste de Minute et actuel président de la chaine Histoire, conclut par un rappel de son ADN politique profond… le royalisme.

***

Suite à la décision du juge des référés du  Tribunal de Grande Instance de Paris de ce 14 mars 2014, nous nous voyons contraints de procéder au retrait des extraits des "enregistrements Buisson" de Nicolas Sarkozy, de ses conseillers et de son entourage réalisés en date du 26 février 2011.

Atlantico a décidé de faire appel de cette décision.

Notre décision de publier ces extraits était motivée par notre volonté d’établir la réalité de l'existence d'un système d'enregistrements récurrents mis sur pied par Patrick Buisson. Suite à la révélation de l’existence des « écoutes Buisson» par le magazine « Le Point » en date du 12 février, le doute pouvait subsister. Patrick Buisson contestait lui-même formellement leur existence, que ce soit auprès de Nicolas Sarkozy ou en public par la voix de son avocat Me Goldnadel qui évoquait pour sa part un "mensonge total et ignominieux". Nous étant procuré l'un de ces enregistrements au terme d'une enquête débutée il y a plusieurs mois, nous avons considéré qu’en informer nos lecteurs relevait de l'intérêt général puisque M. Buisson avait non seulement pris l'habitude d'enregistrer ses interlocuteurs mais qu'il se vantait auprès d'un petit cercle de proches de tenir X ou X personnalité politique ou médiatique et qu'il s'agissait d'une forme d'assurance vie comme l'a d'ailleurs confirmé publiquement son fils Georges dans Le Point.  

Nous n'avons publié qu'une dizaine de minutes sur un enregistrement de plusieurs heures. Loin de nous préoccuper de la divulgation de l'ensemble des propos enregistrés ce jour là, nous avons choisi de nous concentrer sur les éléments qui, à notre sens, relèvent d'un droit légitime à l'information du public :

  • les considérations politiques et géopolitiques ayant présidé au remaniement ministériel annoncé le 27 février 2011 tout d'abord ;
  • la manière dont M. Buisson envisageait l'indépendance de la justice puisqu'il se préoccupait -hors de la présence de M. Sarkozy- de la nécessité de briefer rapidement le nouveau secrétaire général de l'Elysée afin qu'il apprenne à se "mouiller auprès du parquet" comme selon lui le faisait son prédécesseur ;
  • la réalité et l'ampleur de la trahison de M. Buisson vis à vis de l'ancien Président de la République, de son épouse et de ses conseillers enfin. En divulguant un extrait impliquant Madame Carla Sarkozy, Atlantico a ainsi démontré que Patrick Buisson enregistrait tout, et ce, sans discernement de la nature des propos. En publiant un extrait impliquant Patrick Buisson et un autre conseiller de M. Sarkozy, sortant de la réunion de travail qui venait de se tenir à La lanterne dans le parc de Versailles, Atlantico a aussi établi la déloyauté d'un conseiller pourtant longtemps présenté comme l'éminence grise du Président, puisque après s'être montré cordial et respectueux vis à vis de l'ancien chef de l'Etat et de son épouse, M. Buisson tenait ensuite hors de leur présence des propos beaucoup plus acerbes voire méprisants.

 

Notre décision de faire appel de la décision du TGI de Paris s'appuie en premier lieu sur le fait que la rédaction d'atlantico considère que les extraits diffusés ne portaient pas atteinte à l'intimité de la vie privée mais qu'il existait un intérêt légitime à les porter à la connaissance du public. Elle s'appuie ensuite sur la nécessité de mener un combat de principe afin que la presse française puisse agir comme nous l’avons fait, dans l’intérêt du public et ce en conformité avec la jurisprudence de la cour européenne des droits de l’homme. 

Sur le terrain juridique également, il est étonnant de constater que l'enregistrement dont nous avons diffusé de courts extraits est considéré comme illicite par le TGI de Paris mais qu'il deviendrait licite s'il devenait une pièce versée à une procédure judiciaire. Des poursuites pourraient même être engagées par la justice si l'existence d'un délit voire d'un crime était établie sur ces enregistrements. 

Illicite pour la presse, licite pour la justice? Ironique dans la mesure où l'un des enregistrements évoque clairement l'existence de pressions politiques sur la justice.

S'il est incontestable que le respect de la vie privée est un pilier fondamental d'une démocratie moderne et encore plus avec le développement constant de moyens techniques permettant de piéger les uns ou les autres en les enregistrant à leur insu, il convient aussi de rappeler que la liberté de la presse et le droit à l'information du public pour les sujets d'intérêt général est un autre pilier d'une démocratie saine. 

Atlantico entend bien sûr respecter la décision du TGI de PARIS en retirant les extraits visés par sa décision du 14 mars 2014. Pour autant, il nous semble que l'équilibre entre respect de la vie privée et liberté de la presse n'est pas satisfaisant dans cette décision et qu'un combat juridique s'impose pour défendre la liberté d'informer.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par MARVILLE - 05/03/2014 - 06:16 - Signaler un abus Manoeuvres gauchardes

    La gauche et ses larbins de la presse veulent choisir le candidat de la droite en 2017. Le candidat idéal pour eux est une couille molle à la Juppé qui ne mettra pas en péril leur magistère idéologique sur le peuple, leurs coupes réglées sur les finances publiques et les fromages clientélistes y afférents (enseignants, intermittents, fonctionnaires, journalistes et associations subventionnés, prochainement censure d'internet à la chinoise). Si Sarkosy est par malheur préféré par le peuple de droite, ce ne sera qu'aux conditions des potentats socialistes et les deux obstacles sont Copé et Buisson. Le premier est hostile au front ripoublicain qui permet des triangulaires et des élections avantageuses aux gauchos et les idées du second sont les seules susceptibles de mobiliser une droite forte et de libérer la France de la glaciation morale et de la faillite économique.

  • Par toupoilu - 05/03/2014 - 06:29 - Signaler un abus Allez les gars d'atlantico, lachez vous.

    Sortez nous le plus trash, histoire qu'on coule vraiment. La j'ai l'impression que vous vous limiter un peu, que vous en avez de bien pire sous la pédale. Dépeignez le nous en guignol, en marionnette, en demeuré, s'il vous plait, je veut toucher le fond.

  • Par Nana de la falaise - 05/03/2014 - 06:54 - Signaler un abus C'est tout !

    Je m'attendais à du tripatouillage, à une affaire de gros sous, de pression, de chantage :Patrick Buisson m'est encore plus sympathique car on voit qu'il est sincère dans ses convictions. Quant à la "trahison" de Sarkozy... Le comparer à Giscard, il y a pire comme insulte. On n'apprend rien : c'est vrai !

  • Par Jean-Pierre - 05/03/2014 - 06:58 - Signaler un abus ETONNANT !

    . Savoir que Patrick Buisson a des méthodes de voyou me gène, mais pas plus que cela, il n'est pas / n'a jamais été investi d'un vrai pouvoir au niveau des institutions de la République. S'il avait été Ministre, secrétaire d'Etat, ou secrétaire général de l'Elysée, par ex, je regarderais les choses différemment. . Il faut le traiter comme ce qu'il est, un petit voyou malfaisant. . Ce qui m'étonne, c'est que les enregistrements dont il est question sont des documents qui ont été volés. Volés par Buisson lui-même aux personnes espionnées. Puis volés à Buisson. Et la presse se fait écho non seulement de l'existence de ces enregistrements, mais surtout fait des gorges chaudes de leurs contenus. Pas seulement le Canard, mais tous les médias en chaleur, attirés par les bruits de scandale qui font de l'audience à bon prix. C'est du recel de documents volés deux fois ! . Il y a bal des voyous, pas seulement à l'Elysée, mais dans les bonnes rédactions qui aiment tant remuer le fumier tout en se bouchant le nez...

  • Par Anguerrand - 05/03/2014 - 08:02 - Signaler un abus Manières de voyous

    Enregistrer sans accord c'est des méthodes de voyous, on peux faire des enregistrements partout on se rendra compte que c'est partout pareil , des le départ de l'intéressé " on parle" Mais au fond qu'apportent ces enregistrement, j'ai beau lire pour moi pas grand chose, si ce n'est que nous somme savants les Municipales et que le PS a très peur du résultat, donc il faut taper sur l'UMP, bizarrement pas sur le FN, collusion PS/FN?

  • Par Lennart - 05/03/2014 - 08:09 - Signaler un abus A se tordre de rire si ce n'était pas aussi dramatique

    quand j'entend un ex premier ministre (UMP) parler d'éthique pour les grands commis de l'état. Et eux ? Faut quand même reconnaître que le mauvais exemple vient des politiques, qui sont tous pourris sans exception dans la mesure ou quand ils sont au courant des "magouilles" ils ne pipent pas mot de peur de voir en représailles des candidats parachutés dans leurs fiefs aux moment des élections.

  • Par Jackturf - 05/03/2014 - 08:17 - Signaler un abus ON S'EN TAPE DE TOUS CES VOYOUS DE LA REPUBLIQUE

    Comme par hasard une fois de plus, les affaires se succèdent à un rythme effrené après les mauvais chiffres du chomage et demain ce sera quoi ? Julie a couché avec le président ? Ah ben non c'est déjà fait...Bref ils ne manquent pas d'idées pour détourner l'attention des français sur les vrais enjeux. 2000 milliards de dette, 6millions de chomeurs, 9 millions de pauvres et après on viendrait nous dire qu'il ne faut pas que ce soit un enjeu National, mais que nous devons bien reconduire tous les toutous du P.S. à leur poste, pour qu'ils puissent continuer d'entrenir leurs clientèles d'assistés à nos frais. . Quand à l'UMP ils ne valent rien, entre Monsieur Pains aux chocolats qui baissent son froc dès qu'un drapeau vert l'insulte, Fillon l'épagneul de service qui change d'avis toutes les 5 minutes, l'ex Canadien Juppé (14 mois de prison avec sursis, et un an d’inéligibilité) qui n'a aucun programme et tous les autres caniches derrière aux dents longues à rayer le parquet, la France est mal barrée. . Heureusement Marine va nous nettoyer les écuries d'Augias vitesse grand V.

  • Par NCC - 05/03/2014 - 08:30 - Signaler un abus Source de la fuite ?

    Personne pour s'interroger sur l'origine de telles fuites ? Cela semble normal… Qui est allé faire les poches et les tiroirs ou le disque dur de Buisson ? Ou bien a-t-il monnayé l'info tout en protégeant ses arrières avec son avocat ? Je suis certain que vous aurez à cœur de nous en dire plus, "en toute transparence", comme on dit chez les Khmers Roses. A moins que l'on nous ressorte la sempiternelle "protection des sources et le droit inaliénable à l'information...

  • Par ZOEDUBATO - 05/03/2014 - 08:39 - Signaler un abus La France outragée et humiliée par les partis et leur idéologie

    A l’international son rôle se réduit à servir le café et à porter les valises ou à sortir le carnet de chèques Dans le sondage du Parisien Magazine ceux qui arrivent en tête sont ceux qui ont su se démarquer des hiérarques et de l’idéologie de leur parti ainsi que de la nomenklatura « juge et partie », des héritages monopolistiques de leur caste, de leur magouille et de leur pouvoir de nuisance Tous ces prédateurs unissent leur voix pour contester et refuser la transparence financière des partis et des médias (ce qui avait été fait pour l’administration a été supprimé dès l’entrée en fonction de FH élu par le FN) Ce n’est ni en faisant les poubelles de la justice « mur des cons », de l’Etat PS ,des médias aux ordres de leur privilèges financiers ni en injuriant, insultant, calomniant les autres, ni en pratiquant le terrorisme intellectuel que les partis et leur idéologie retrouveront la confiance des Français et de l’International La France fut grande et forte elle est maintenant étriquée et salie par des carriéristes et des idéologies de tout horizon Il faut revenir au pragmatisme d’une société de confiance pour refonder une France Forte de niveau internationale

  • Par Alain31 - 05/03/2014 - 08:55 - Signaler un abus quand on vote, on ne nous dit pas tout

    voilà par quels genres de pingouins la france d'aujourd'hui est dirigée, de quoi donner à réfléchir à nos intellectuels engagés et au menu peuple. pour la campagne les candidats se font lisse, ne présentent que le bon côté, mais la réalité, la face cachée existe aussi. on la voit, l'entend ici mise en pleine lumière et si ça fait rire, ce n'est pas aussi sans un sentiment de trahison et de colère pour tous ces intrigants sortis d'un mauvais roman balzacien.

  • Par Tan - 05/03/2014 - 09:01 - Signaler un abus Je suis toujours surpris

    par le niveau minable de quelques "hauts fonctionnaire". C'est du niveau classe maternelle, tant au niveau de l'acte que du contenu. Et c'est cela qui nous dirige! Le maire d'un petit bourg, au fin fond de la campagne, a beaucoup plus de jugeote et de dignité que ces guignoles issus de grandes écoles. De plus ce maire bosse pour des clopinettes. Cela ne fait que rajouter à l'immense écœurement que je récent pour la classe politique et surtout pour tous les parasites qui tournent autour des salons ministériels, soit disant issus de grandes écoles. Au fait, comment ces enregistrements sont-ils arrivés dans les bureaux d'Atlantico et au canard. Par téléportation je suppose. Je ne crois pas que cela vous grandisse MM les journalistes.

  • Par Tan - 05/03/2014 - 09:06 - Signaler un abus @Alain31

    je vous prie, n'insulter pas Balzac, cette affaire est à peine digne d'un mauvais roman de gare tellement ces personnages sont minables. Balzac donnait un peu de grandeur à ses personnages, cette affaire révèle des jean foutre de la pire espèce.

  • Par monteils - 05/03/2014 - 09:07 - Signaler un abus Hollande peut remercier atlantico

    A quinze jours des municipales LE POINT et ATLANTICO tapent sur la droite. Pour qui roulent ils? pour avoir des infos non partisanes il ne reste plus que la BBC ou la tribune de geneve Regardez tv libertes

  • Par Unhappy taxpayer - 05/03/2014 - 09:13 - Signaler un abus Ecoeurant

    Et à quoi bon ces révélations ? A part servir le pouvoir dictatorial socialiste en place en démolissant un peu plus Sarko, le seul à leur faire encore peur ? C'est rès bien ! Quand tous les médias lâches, veules, serviles et pourris aux ordres de cette bande d'incapables roses et verts auront réussi à faire ré-élire ce gros fainéant incapable d''Hollande, la France pourra enfin crever et nous avec. J'attends ce moment avec impatience, quand le soulèvement populaire arrivera, on saura où trouver tous ces salopards qui nous auront menti toutes ces années

  • Par Daniel carton - 05/03/2014 - 09:23 - Signaler un abus Le journalisme est tombé bien bas

    D'accord , il faut tout dire , mais alors la morale qu'on nous fait depuis la guerre sur la délation abjecte ne s'applique pas aux journalistes qui font leurs choux gras de ces "informations " volées, sans intérets pour les difficultés du pays . Uniquement pour leur propre profit .. Tous tabloides ... Déception de la part de Atlantico

  • Par Ravidelacreche - 05/03/2014 - 09:24 - Signaler un abus çon et lumière ! :o))

    Patrick Buisson c'est la NSA à lui tout seul façon auto-entrepreneur ! Il est a la NSA ce que le mur des cons est à la justice, la caméra cachée à la télévision, les poubelles aux journalistes, L’honnêteté à la politique...Bref que des bonnes choses car on le vaut bien.

  • Par pierre60 - 05/03/2014 - 09:42 - Signaler un abus Bande de Camelots

    Pov' Nicolas. Il etait bien mal entoure. Mais c'est lui qui avait choisi son entourage. Voila ce que c'est de frayer avec des FAFs: on attrape des puces, Peut-etre pense-t-il a flinguer Buisson ... en se rasant.

  • Par Loyola - 05/03/2014 - 09:49 - Signaler un abus Déception

    Je croyais que le site Atlantico était le seul organe de presse qui ne fût pas obsédé par la destruction de la droite républicaine, je me suis trompé. Le niveau des articles de ce jours me déçoivent au plus haut point (sans jeu de mot) tant Atlantico va fouiller dans les poubelles (enregistrement à l'insu des personnes). Attention au retour de bâton du 'tous pourris", messieurs les journalistes et intervenants d'Atlantico, les réveils sont toujours difficiles. Au fait, savez vous que la Police fait du chantage à la dénonciation des opposants de la Manif pour Tous sur une étudiante ? Comment trouvez vous cette méthode socialiste ? je vous laisse enquêter, je me réjouis par avance des révélations que vous allez nous faire sur un scandale immense qui mouille le plus haut sommet de l'Etat.

  • Par Dazghor - 05/03/2014 - 09:53 - Signaler un abus BRAVO !!!!!

    Bravo à Atlantico qui a le courage de livrer à M. toutlemonde ce que certains veulent conserver entre eux, voire cacher. Du véritable travail de démocratie n'en déplaise aux sbires-troll sarkophiles.

  • Par Santiago75011 - 05/03/2014 - 10:01 - Signaler un abus Avez-vous noté ici, parmi ces commentaires, ...

    Avez-vous noté ici, parmi ces commentaires, comment l'exaspération, parfois au bord de l'apoplexie, de certains tenants de la Sarkozye qui ne voient dans ces révélations que des manœuvres du pouvoir en place ? Prompts à accabler la nullité de la "gôche" (comme ils disent), ils n'hésitent pas à lui reconnaître des trésors d'habileté pour les actions dans l'ombre... Je crois qu'il faut rester cohérents, cette affaire est simplement révélatrice des dévoiements du pouvoir précédent et de son leader qui s'est livré aveuglément à un aussi sinistre sire... Je doute que tout cela fasse beaucoup pour la réélection de M. Sarkozy en 2017 tant par la démonstration qu'il ne sait pas s'entourer d'avis pertinents que par l'inimitié qu'il va se gagner de la part de soutiens potentiels dans son propre camp, soutiens potentiels qu'il aura éreintés dans ces propos volés à son insu...

  • Par Unhappy taxpayer - 05/03/2014 - 10:05 - Signaler un abus En réponse à Dazghor

    Désolé je ne suis pas un 'sarkophile', loin de là, ni un support du FN Mais rien qu'un français écoeuré par le traitement trop partisan de l'information en France Pourquoi tant d'affaires sorties contre la Droite, comme par hasard, juste après chaque nouvelle mauvaise nouvelle ou inaction du pouvoir actuel ? ou juste avant des élections ? Marre de ce 'hasard' servant bizarrement à couvrir toutes les saloperies et turpitudes socialistes Rien sur les arrestations arbitraires, rien sur la complaisance envres les casseurs, du moment où ils sont de gauche, rien sur les affaires socialistes toujours en cours ... En bref, marre de cette propagande et de ce lavage de cerveau permanent qui au final, enfonce notre pays dans le marasme. Et je le répète, je ne souhaite pas forcément le retour de Sarko ! Je souhaiterai la prise de pouvoir par un ou une politique réellement dévoué(e) à son pays, ne cherchant pas à se faire ré-élire à tout prix mais à faire ce qu'il faut pour le bien du pays ! avec courage Mais est-il encore possible de trouver un tel oiseau rare ?

  • Par Anguerrand - 05/03/2014 - 10:06 - Signaler un abus Mitterrand écoutait tout le monde

    Partout des micros, les politiques,les journalistes, les médias, on entourage immédiat. De plus il faisait tout pour cacher Mazarine, Buisson est un enfant de cœur par rapport à lui.

  • Par Marc-Robert - 05/03/2014 - 10:09 - Signaler un abus ET ALORS !

    Tout le monde sait quand réunion on se laisse aller et les mots utilisés n'ont pas la même porté que lorsqu'on les exprime dans un face à face. Je défie quiconque de dire qu'il n'a jamais dans le cadre d'une réunion employé de tels propos. QU'EST-CE QUE FAIT PAS FAIRE DES ELECTIONS QUI APPROCHENT...

  • Par Ishtar - 05/03/2014 - 10:12 - Signaler un abus ça vole bien bas

    La presse s'abaisse au niveau de Buisson, très très bas...

  • Par ohlala - 05/03/2014 - 10:16 - Signaler un abus origine de ces enregistrements?

    comment se fait-il que ces enregistrements soient redus public, vol et volonté de nuire? qui a intérêt à les publier? qui étaient au courant de ces enregistrements?

  • Par un_lecteur - 05/03/2014 - 10:22 - Signaler un abus Enfumage

    Ou comment. Noyer les média -atlantico compris- avec des choses de peu d'importance. Ou comment. Ne plus parler de l'échec de l'occident contre la Russie en ukraine. Voilà un article de fond : http://russeurope.hypotheses.org/2045 Ou comment ne pas parler du dîner du CRIF, qui attire presque toute la classe politique. http://www.panamza.com/040314-crif Et beaucoup d'autres sujets. Enfumage

  • Par siegfred71 - 05/03/2014 - 10:23 - Signaler un abus egare...mon oeil....!

    mais en fait,il n'y a rien sur ces enregistrements,tout est orchestre... c'est juste pour vendre du papier,ainsi qu'ouvrir un debat pour nos elus pour pimenter labataille des municipales et nous enfumer sur les reelles preocupations des francais. oh le citoyen aimerait avoir des verites qui fachent...mais des VRAIS!!! celle LA....ump,ps ou autres ils savent bien les planquer. les vrais scandales sont ceux deniches par les journalistes..... EX : L'affaire CAHUZAC.

  • Par Sniper - 05/03/2014 - 10:56 - Signaler un abus C'est le buisson

    qui cache la forêt. Démonstration implacable de ce que peuvent être les politiques, des nullités. Démonstration aussi du peu de sens commun et d'intelligence minimale de Martial Kropoly. Se faire trahir par son conseiller!!!! Et certains voudraient le voir revenir aux affaires

  • Par l'enclume - 05/03/2014 - 10:57 - Signaler un abus A chacun son tour

    Jackturf - 05/03/2014 - 08:17 Qu'elle commence par nettoyer les écuries du FN. Daniel carton - 05/03/2014 - 09:23 A ce niveau, ce n'est plus du journalisme, c'est de l'aveuglement suicidaire. Lorsque peuple, celui qui trime et en prend plein les gencives, va se réveiller, cela risque de faire mal, très mal. Santiago75011 - 05/03/2014 - 10:01 Je me permets de vous rappeler qu'Attali a fait de même sous le règne de Mitterrand, qui par ailleurs était un expert dans les écoutes illégales. C'était à une autre dimension, tout le microcosme parisien y est passé. Vous n'étiez pas né à cette époque si réjouissante.

  • Par Benvoyons - 05/03/2014 - 11:11 - Signaler un abus Sniper - 05/03/2014 - 10:56 Pauvre pomme tu n'as jamais été

    trahi. Regarde bien mais bien le naïf. Naïfter

  • Par Benvoyons - 05/03/2014 - 11:19 - Signaler un abus Les journalistes pensent faire du journalisme et bien non il

    font la même chose que Buisson , ils sont du même acabit , de la même pourriture. Le niveau d'Atlantico baisse très sérieusement !

  • Par Coxi - 05/03/2014 - 11:22 - Signaler un abus Buisson, le génie français...

    On raille Buisson, mais il a réussi à écouter "les grands" de ce monde pour moins de 30 € là où la NSA en dépense 5 milliards... Si c'est pas prendre soin du bien public...

  • Par Ex abrupto - 05/03/2014 - 11:24 - Signaler un abus Que penser...

    ...des émissions en caméra cachée de Mmes et Mr les journalistes....???

  • Par wym - 05/03/2014 - 11:49 - Signaler un abus SARKO ET LA CUREE §

    Je suis d'accord avec la plupart des commentaires. C'est d'un minable cette soi-disant révélation ! j'ai regardé, écouté et je n'ai rien trouvé qui soit différent de ce qu'un autre gouvernement puisse dire ou faire ... même à propos de M. Fillon dont les français parlaient de son changement éventuel ... cette curée coûte très cher à la France ! malheureusement !

  • Par gegedubeausset - 05/03/2014 - 11:50 - Signaler un abus EN FRANCE ON FAIT TOUT ET N'IMPORTE QUOI

    TRAITRE, ce buisson mérite la corde ou une balle dans la tete , il ne doit pas bien dormir en ce moment et ne dormira plus bien du tout car ce qu'il vient de faire est inqualifiable ,je lui souhaite la haine de tout le peuple Français jusqu'à la fin de ces jours

  • Par Maison Blanche - 05/03/2014 - 11:53 - Signaler un abus Mémoire courte

    Certes ce que fait Buisson n'est pas joli joli. Mais comment des enregistrements qui auraient été saisis lors d'une perquisition se retrouvent dans la presse. Et puis surtout cela n'a AUCUNE mesure avec la cellule spéciale de l'Elysée qui sous Mitterrand espionnait les communications téléphoniques d'un nombre considérable de citoyens!!!

  • Par jacomino-babady - 05/03/2014 - 12:12 - Signaler un abus judas

    Buisson est un traitre, un judas,on s'en doutait vu ses origines politiques.L' on ne peut reprocher à un flic d'etre toute sa vie un flic, comme on ne pourrait reprocher à un juge d'etre juge c'est à dire suspicieux toute sa vie durand,ni à un artiste de créer jusqu'à la la fin de ses jours, c'est ainsi, l'homme ne change jamais.La faute dans ce cas tres précis n'incombe qu'à Sarko, il n'à pas sut filtrer ses reletions.Et comme le dit si bien Alain Mink, dans la vie il faut etre "snob" ce mot peut paraitre aujourdui désuet voir démodé,mais il veut bien dire qu'il faut toujours tres bien savoir s'entourer et surtout ne jamais jamais jamais se mélanger comme le font par éxemple les socialistes avec les "verts rouges" c'est à dire marron couleur éstron.Pouah, ça pue!!!!!!

  • Par troiscentsalheure - 05/03/2014 - 12:16 - Signaler un abus La droite socialiste vous a ruiné au niveau national,

    elle vous ruinera au niveau municipal.

  • Par Allaïc - 05/03/2014 - 12:32 - Signaler un abus @troiscentsalheure

    Le FN communiste nous anéantira complètement ?

  • Par Allaïc - 05/03/2014 - 12:33 - Signaler un abus Le comble du Sarkozysme !

    On est puni par ce que l’on a péché ! On meurt par ce que l’on a créé !

  • Par Jackturf - 05/03/2014 - 12:41 - Signaler un abus AFFAIRE D'ETAT

    Outre le dégoût que cette affaire donne, il y a un point que personne ne soulève, c'est celui qui touche à la personne même du Président. . Comment le pouvoir en place peut laisser divulguer de telles choses, le secret d'état n'existe donc plus ? La justice devrait saisir et inculper ceux qui sont à l'origine et diffuse ces écoutes (1 ans de prison pour atteinte à la vie privée). Car cela relève de la vie privée présidentielle, étant à mille lieux par exemple des écoutes du Wattergate ou la il était normal que ces écoutes soient dévoilées puisqu'elles portaient atteinte à autrui. . Les gens, les médias, n'ont plus de moral, c'est scandaleux, en quoi cela fait avancer la République, les gens sont déjà dégoûtées, mais la c'est à vomir, et qui cela sert-il ? POSEZ VOUS LA QUESTION ? Sinon les rats immondes qui nous gouvernent....

  • Par Jackturf - 05/03/2014 - 12:44 - Signaler un abus REPONSE A l'enclume - 05/03/2014 - 10:57 -

    Vous parlez souvent à tort et à travers, soit vous savez des choses sur Marine et vous les dévoilez courageusement, soit vous ne savez rien et vous vous taisez, car la diffamation gratuite est ce qu'il y a de plus détestable en politique et dans la nature humaine. . J'espère pour vous et je le souhaite sincèremente, que vous vallez mieux que cela...

  • Par Baskerville - 05/03/2014 - 12:46 - Signaler un abus Médiocratie

    Ce que je trouve intéressant dans ces extraits, c'est la révélation... de la médiocrité de ces conseillers soi-disant grands professionnels. Le niveau d'échange est pathétique !

  • Par URANIE - 05/03/2014 - 12:49 - Signaler un abus Quand on veut monter au cocotier

    ...il faut avoir le caleçon propre ...Evidemment tout cela inspire le dégout, non pas sur la teneur des enregistrements,, rien de bien scandaleux finalement et rien qu'on ne sache déjà , les jugements de Sarko sur les uns et les autres on les connait depuis longtemps... Mais l'indignation de la Gauche , Harlem Désir ! C.Taubira ! et tant d'autres qui se pressent devant les micros pour dénoncer les turpitudes de la Droite, mais c'est risible ! Où étaient ils quand il aurait fallu s'indigner sur la révélation du "Mur des Cons" ? et tant d'autres petites bassesses dont le PS a le secret .?.Elections truquées, Cahuzac, DSK . Ils pensent qu'ils vont tirer un bébéfice de cette lamentable affaire .? Non ! Personne ne sort grandi ou gagnant de ce scandale , la classe politique est discréditée depuis longtemps et tous nous donnent la nausée..un sentiment de pourrsissement dans tous les milieux, je le ressens qautour de moi et c'est inquiétant ...la colère c'est encore la vie, la résignation c'est déjà la mort ..

  • Par ZOEDUBATO - 05/03/2014 - 12:50 - Signaler un abus Les vrais raisons des procès politiques contre NS

    La Commission Européenne vient de placer la France sous contrôle renforcée pour cause de déficit public trop élevé et parce que le contrat de responsabilité qui ,au départ, avait été favorablement acceuilli, est en train de se déstructuré faute à FH, au gouvernement, au PS et aux syndicats d'assumer leurs responsabilités Les idéologies y compris le FN sont destructrices des nations de la société et de l'humanisme Revenons aux citoyens avec une politique pragmatique qui s'occupe d'abord de l'urgent : l'emploi, le pouvoir d'achat, les économies structurelles, l'égalité privé/public et la transparence de la vie publique, des partis et des médias

  • Par walter99 - 05/03/2014 - 12:59 - Signaler un abus Qui sont les traitres?

    L'extrême droite tient dans sa main l'UMP , Sarkozy a mis le loup dans la bergerie. Il faut que les Français comprennent que c'est une manipulation du plus bas étage , c'est le FN qu'il faut sanctionner ,ce sont bien des admirateurs de Pétain ... le plus grand traitre que la France ait connu , la boucle est bouclée leur modèle c'est la traitrise

  • Par pave777 - 05/03/2014 - 13:04 - Signaler un abus La trahison de qui ? svp ?

    d' Atlantico qui aide à la transparence d'un monde politique qui est pourri dans l'âme ? de Patrick Buisson, conseiller d'un président opportuniste ? heureusement pavé va vous donner une réponse, la seule qui vaille !!! Atlantico, est comme les lanceurs d'alerte, il aide par l'info la vraie démocratie à survivre ! Patrick Buisson lui, a été trahi par Nicolas et encore , plus particulièrement, par la direction bicéphale de l'UMP post élections présidentielles ! C'est grâce à Buisson qui a fait un copier/coller du programme du FN, que Nicolas a réussi à faire un score honorable, il était dans les choux ! puis vint le départ de Zorro, et la reprise en mains par les seconds couteaux ! dès cet instant changement de cap ! haro sur le FN, recentrage vers les girouettes ni ni, Borloo pour la sacristie et Bayrou pour ratisser à gauche, et cerise sur le gâteau un procès à Buisson pour ses sociétés qui comme celles de Copé pratiquaient des prix hors normes. Alors, Buisson s'est défendu, de la trahison de la fausse droite, en mettant sur la place publique ce qu'elle était vraiment, une clique carriériste opportuniste, bravo Patrick et bravo Atlantico !!! C'est du beau boulot, chapeau bas.

  • Par pave777 - 05/03/2014 - 13:12 - Signaler un abus ZOEDUBATO / COPE / FILLON pin pon ! pin pon .

    3 cuillères de théralène, une berceuse, changer la couche et bonne sieste ! vous êtes cuits, les petits besogneux de la ripoublique en débandade, mais restez quand même sur les forums, vous êtes trop comiques ! après Takièdine, les affaires puantes multiples et variées, la taxe Copé sur la caisse de l'UMP, les Balkany, les T

  • Par prochain - 05/03/2014 - 13:12 - Signaler un abus Dites bonjour au micro ... bonjour micro!

    Buisson sait ce qu'il dit ... au micro. Tu parles des écoutes de la NSA et des écoutes de ton Tonton Mytherrand ...

  • Par wolfgangamadp - 05/03/2014 - 13:13 - Signaler un abus Bon, faut remettre les choses

    Bon, faut remettre les choses dans l'ordre. Il a fait des enregistrements pirates, c'est mal certes. Mais ce qui est encore plus mal c'est que ces enregistrements aient été diffusés. Le vrai coupable c'est l'auteur de la fuite. J'ose espérer que ce n'est pas une fuite judiciaire...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€