Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Février 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sans la participation des électeurs de gauche, François Fillon aurait probablement remporté la primaire dès le premier tour

Après ce premier tour de la primaire de la droite et du centre, la victoire de François Fillon aurait pu être encore plus importante si les électeurs de gauche ne s'étaient pas mobilisés. Mathématiquement le désaveu de la droite envers Alain Juppé aurait pu avoir comme conséquence la victoire de François Fillon dès le premier tour. Cependant, le débat de cette semaine peut encore avoir un impact sur les résultats de dimanche prochain.

Et si la gauche ne s'était pas déplacée

Publié le - Mis à jour le 25 Novembre 2016
Sans la participation des électeurs de gauche, François Fillon aurait probablement remporté la primaire dès le premier tour

Nous pouvons constater que les électeurs considèrent que Alain Juppé est le meilleur pour pouvoir incarner la fonction présidentielle, beaucoup plus que François Fillon, en tout cas d’après les sondages de la semaine dernière. Crédit JEAN-FRANCOIS MONIER LOIC VENANCE / AFP

Atlantico : Comment peut-on mesurer et interpréter l'impact qu'ont pu avoir les électeurs de gauche sur le résultat finalement réalisé par Alain Juppé ? Si ces derniers n'avaient pas voté, quel aurait été le résultat de l'élection ?

Frédéric Dabi : Dans les enquêtes de l'Ifop faites avant le scrutin ou celles de confrères faites le jour du vote, on voit que les sympathisants de gauche sont un électorat minoritaire mais pas marginal.

Environ 12% d'électeurs se disant de gauche ont voté ce dimanche. Quand on ramène ce chiffre à la participation - qui dépasse les 4 millions -, ça fait 480 000 voix qui se sont implémentées dans le rapport de force électoral.

Il est très difficile de dire exactement comment ces voix se sont réparties : on peut imaginer qu'elles sont allées majoritairement chez Alain Juppé, mais elles ont pu aller chez Nathalie Kosciusko-Morizet, chez Bruno Le Maire, voire chez François Fillon. Les enquêtes qualitatives et les questions ouvertes ont mis en évidence que l'anti-sarkozysme a été le moteur des électeurs de gauche ayant voté à la primaire : un sondage Ifop pour L'Obs a montré que les deux motivations majeures du vote de ces électeurs à la primaire étaient premièrement faire battre Nicolas Sarkozy et deuxièmement éviter un second tour Nicolas Sarkozy- Marine Le Pen.

Si Alain Juppé a fait des scores meilleurs que ceux de Fillon dans des territoires marqués à gauche (l'est parisien, la Seine Saint-Denis, Mantes la Jolie etc.), attention aux contre-sens : en 2011, Manuel Valls a eu des scores plus élevés dans les 16e et 7e arrondissements de Paris, des territoires marqués à droite. Est-ce parce que des gens de droite ont voté pour lui ou parce que malgré tout il y a des gens de gauche dans le 7e, le 16e qui sont allés voter ? Par ailleurs, dans l'est parisien, la gauche n'est pas hégémonique et la droite existe (elle a même progressé, en dehors du 20e arrondissement, lors des élections municipales). Attention donc à ne pas sur-interpréter même si on peut avoir une intuition : dans la dernière enquête électorale de l'Ifop auprès des sympathisants de gauche, Alain Juppé obtenait 58% des voix. 58% de 480 000, ça fait 250 000 électeurs de gauche qui auraient voté Juppé. Alain Juppé est certes majoritaire mais il n'est pas hégémonique. 

Le fait majeur de la primaire de ce dimanche, par homothétie avec la primaire socialiste d'octobre 2011, est que l'électeur type, majoritaire, est un électeur de droite et du centre, plutôt de droite d'ailleurs.

Jean-Daniel Lévy : Près d’un électeur sur deux qui a voté pour Alain Juppé provient effectivement de la gauche et du centre, ce qui n’est pas négligeable. Si cet électorat ne s’était pas déplacé pour voter pour le maire de Bordeaux, il aurait donc probablement réalisé un score deux fois inférieur. Mathématiquement si les électeurs de gauche ne s’étaient pas déplacés, François Fillon aurait pu gagner dès le premier tour.

Cela étant cette hypothèse doit être regardée d’un point de vue politique. Si nous soustrayons les électeurs, nous considérons l’intérêt que certains ont à aller voter et que d’autres n’ont pas. Si François Fillon a réalisé ce score là c’est aussi parce qu’il a réussi à parler à un électorat qui était promis à Nicolas Sarkozy.

Cette hypothèse est intéressante politiquement, même s'il s’agit d’une hypothèse d’école : la campagne d’Alain Juppé correspond au rassemblement d’électeurs qui ne sont pas de droite. Il faut néanmoins aussi considérer le fait que si les électeurs de gauche ne s’étaient pas déplacés, la campagne aurait été différente et son discours aurait pu toucher d’autres personnes, des électeurs de droite. 

En réalité, Alain Juppé a bénéficié d’un apport de voix important de la gauche et du centre car mais cet électorat là s’est mobilisé autour de thématiques de campagne ; si ces thématiques avaient été différentes, des électeurs de droite ou même d’extrême droite auraient pu se retrouver derrière Alain Juppé. Cependant, ces résultats sont révélateurs d’une absence d’engouement à l’égard du maire de Bordeaux.

Qu'est-ce que cette participation en faveur du maire de Bordeaux peut nous dire sur sa capacité à incarner la droite ? Qu'est-ce que cela dit, à l'inverse, du rapport qu'entretiennent les électeurs de droite vis-à-vis d'Alain Juppé ? Dans ces conditions, a-t-il une chance de l'emporter dimanche prochain lors du second tour de la primaire de la droite ?

Quand nous observons les différentes enquêtes et notamment celle que nous avons réalisée pour LCP, nous pouvons constater que les électeurs considèrent que Alain Juppé est le meilleur pour pouvoir incarner la fonction présidentielle, beaucoup plus que François Fillon, en tout cas d’après les sondages de la semaine dernière.

Il va y avoir un débat cette semaine, potentiellement sur des thèmes de société. La question de fond majeure qui sera certainement posée est : faut-il des mesures radicales ou non dans notre pays ? Si les électeurs pensent qu’il faut des mesures radicales alors ils voteront pour François Fillon, s’ils veulent des mesures moins radicales, plus rassembleuses, ils se dirigeront vers la candidature d’Alain Juppé.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par von straffenberg - 21/11/2016 - 15:09 - Signaler un abus La demi- mesure

    Il est toujours plus facile de rassembler en caressant l’électorat dans le sens du poil , c'est pour cela qu'il était hors de question pour moi de voter Juppé a qui une partie de l’électorat de gauche a éviter l'humiliation . Pour ceux qui pensent naïvement que le Maire de Bordeaux a les coudées franches ;Surtout pas de démobilisation de l'électorat Fillon dimanche prochain

  • Par J'accuse - 21/11/2016 - 15:28 - Signaler un abus Je crois plutôt que c'est le contraire

    Un électeur de gauche (ou de droite), ça ne veut rien dire: des déçus de Hollande sont venus voter surtout pour Fillon, Juppé incarnant la continuité du système honni chiraco-hollandiste. La forte domination de Fillon est donc due à ces électeurs flottants qui veulent du changement, et ont été séduits par le candidat qui veut "casser la baraque", Sarkozy ayant perdu sa crédibilité d'homme de la rupture. Si Fillon perd la primaire, ils voteront Le Pen.

  • Par 2bout - 21/11/2016 - 15:43 - Signaler un abus … et sans les instituts de sondages

    et autres prédicateurs cathodiques, la lecture du scrutin aurait été plus limpide, car à force d'observer, de mesurer, d’interpréter, d’échafauder, de disserter, de supputer, on finit par dénaturer le résultat des scrutins. Si par exemple aujourd'hui on établit pour le second tour une prévision à 56 contre 44 %, un rapport de force suffisamment équilibré pour maintenir la pression sur l'ensemble de l'électorat, dans les faits on peut l'affirmer, seuls le plus motivés se déplaceront, et donc le pronostic aura eu une influence sur le résultat.

  • Par DrPal - 21/11/2016 - 15:43 - Signaler un abus Fillon n'a jamais rien caché

    Le diagnostic et le programme de redressement de Fillon est bien connu. Pendant que d'autres faisaient le buzz avec des formules creuses ou s'écharpaient sur Bayrou, lui écoutait le pays et répondait clairement aux questions de fond sur son programme. Devant cette soit-disant "promesse de sang et de larmes", et face à celle du rassemblement et de l'identité heureuse, qu'ont fait les français? Ils ont couru les bureaux de vote pour plébisciter Fillon et reléguer le chouchou des médias très loin derrière. Les français ne sont pas tous des veaux. Derrière un leader digne de confiance, honnête, respectable et déterminé, ils sont prêts aux efforts que la situation du pays exige. Pour sortir de la décadence lente et remonter la pente du déclin, ils savent bien qu'il y a un virage courageux à prendre résolument. Au bout de cet effort, c'est la France qu'on aime, sa prospérité, ses valeurs et son identité qu'on pourra retrouver. Les demi-mesures, la trouille des manifs et des sempiternels procès de la gauche morale, garantiraient la poursuite de notre déclin et l'arrivée du FN au pouvoir. Voilà pourquoi l'équipe Juppé-Raffarin-Bayrou n'est pas qualifiée pour conduire le renouveau.

  • Par Benvoyons - 21/11/2016 - 15:57 - Signaler un abus C'est clair sans les votes de gauche environ 650000 et bien

    Fillon était élu dès le premier tour avec + de 50% et avec NS en 2 puis Juppé en 3. La gauche est venue voter contre NS en prenant Juppé qui penche à gauche très fortement. Possible quelques voix sur NKM qui a aussi un esprit de gauche. La gauche n'allait pas voter Fillon Premier Ministre de Sarkozy Pour eux cela étaient voter Sarkozy aussi.

  • Par gerint - 21/11/2016 - 16:08 - Signaler un abus Je ne pense pas que Fillon se laisse déborder par Juppé

    même aidé de ses sbires. ll a visiblement préparé son programme de longue date et saura répondre, il ne lui manque pas beaucoup de voix et Sarkozy lui offre ses 20% dont la moitié suffisent. Lemaire apporte un léger appoint. Juppé n'a que NKM et 2.6% de désistement et peut-être un tout petit apport de Copé. Je ne pense pas que la gauche aille plus massivement voter au second tour maintenant que Sarkozy est écarté. Sinon elle fera le lit de MLP et il y a de quoi réfléchir.

  • Par gerint - 21/11/2016 - 16:09 - Signaler un abus Juppé incarne mieux la fonction présidentielle?

    Rien de moins sûr, surtout après, une réelle défaite

  • Par assougoudrel - 21/11/2016 - 16:31 - Signaler un abus Si Juppé vole la victoire de

    F. Fillon à cause des voix de la Gauche, il doit maintenir sa candidature. Il devra l'annoncer jeudi de façon à décourager ceux qui seraient tenter de le faire. Quand on voit que Juppé aurait dû être éliminé et Fillon vainqueur dès le premier tour et même si Sarkozy serait perdant, ça aurait été d'une façon plus honorable. C'est pour cette raison que ce sont les militants qui auraient dû voter.

  • Par mymi - 21/11/2016 - 16:34 - Signaler un abus mais surtout

    sans les 15% de gauchistes parjures qui ont voté, Sarkozy aurait été au 2ème tour. Juppé a réussi (partiellement !) son pari : voler cette primaire aux vrais personnes de droite. Honte à lui et à la gauche qui reste à l'image d'elle-même sans aucune ethique, ni morale. Je voterai donc Fillon, même si je n'oublie pas son rôle détestable et sournois dans les élections de l'UMP et dans l'affaire Jouyet.

  • Par ZeArno - 21/11/2016 - 17:25 - Signaler un abus Surprise dimanche ?

    A force de croire à des surprises, il finira par ne plus y en avoir. La surprise semble être le seul espoir de Juppé. Pendant que Fillon récitait son projet ficelé de longue date, Juppé n'en était qu'à de grandes lignes (oserais-je dire incantations). Dans les faits, on voit les comportement professionnels face aux girouettes.

  • Par Texas - 21/11/2016 - 18:11 - Signaler un abus Prudence...

    ....tout de même . La tonalité de l' article des faiseurs de pluie ci-dessus , ne me rassure pas vraiment .

  • Par mili95 - 21/11/2016 - 18:23 - Signaler un abus juppé

    Si .M.Juppé avait été le grand Monsieur que je pensais il aurait reconnu la victoire de M.Fillon compte tenu des résultats afin d'éviter une semaine de débats et coups bas qui ne peuvent que nuire à l'unité du mouvement .Il partait avec panache au lieu de partir sur un échec s'il n'est pas gagnant . .

  • Par raslacoiffe - 21/11/2016 - 18:24 - Signaler un abus D'accord avec tous les commentaires.

    A Dr Pal , soyez complet dans votre démonstration et moins caricatural. Les attaques de Sarkozy sur Bayrou n'étaient pas inutiles. Par contre elles ont amplement profité à Fillon et non à Sarkozy(les commentateurs politiques l'ont reconnu).Ces attaques ont fait chuter le vote Juppé c'est indiscutable, Le vote Fillon est devenu en plus du vote d'adhésion un vote refuge.

  • Par edac44 - 21/11/2016 - 18:30 - Signaler un abus L'objectif du premier tour était pour beaucoup "tout sauf Sarko"

    Juppet était donné par nos médias très "avisés" comme toujours ... comme le grand favori de ce premier tour. Donc pas de soucis pour lui. Il fallait donc que Fillon y soit aussi pour sortir Sarkosy, d'où un vote massif sur ce dernier avec probablement de nombreuses voix de gauche. On verra bien Dimanche prochain si cette hypothèse se vérifie !...

  • Par jurgio - 21/11/2016 - 18:49 - Signaler un abus Un gros risque que ce soit Juppé qui rameute !

    car la Gauche déboussolée prendra Juppé comme candidat et la primaire de droite risque de se transformer en une quasi présidentielle !

  • Par langue de pivert - 21/11/2016 - 19:00 - Signaler un abus Primaires pour tous ! ☺

    LR : du plus modeste adhérent au président en passant par les cadres, tous étaient dans la combine des primaires ouvertes à tous les vents mauvais ! Qu'ils assument ! Quand on confie son destin à ses plus farouches adversaires ça ne peut pas bien se terminer ! Dans 20 ans la gauche en rira encore ! Hier ils sont venus pour casser du Sarko mais dimanche ? Soit ils restent à la maison et Juppé va ramasser la raclée de sa vie, soit ils reviennent pour finir le boulot et on aura "le meilleur chiraco/islamo/socialiste d'entre nous" pour représenter les électeurs de droite !

  • Par jurgio - 21/11/2016 - 20:04 - Signaler un abus Juppé persiste au lieu de laisser la place

    car il sait qu'il peut compter sur les voix de gauche. Quel crétinerie de faire des primaires « ouvertes » (on devine ce qu'on a ouvert...)

  • Par Deudeuche - 21/11/2016 - 20:34 - Signaler un abus @jurgio

    On l'a déjà dit si la gauche élit son candidat Juppé alors la voie est libre pour Marine.

  • Par cafecreme - 21/11/2016 - 21:43 - Signaler un abus entre un qui a été condamné et l autre jamais

    il n y a pas photo. quand au petit énervé désormais bon père de famille quelle farce.

  • Par Liberte5 - 21/11/2016 - 23:44 - Signaler un abus La dynamique est du côté de F. Fillon...

    A. Juppé va attaquer,F. Fillon connaît bien son sujet et saura y répondre. D'autant qu'il connaît les attentes des Français. A. Juppé va s’énerver et devenir le diviseur de la droite. Ce qui va lui être fatal.

  • Par cloette - 22/11/2016 - 06:25 - Signaler un abus @Deudeuche

    Si Juppé était élu aux primaires dimanche, , je suis du même avis , ce serait Marine.

  • Par Anguerrand - 22/11/2016 - 07:46 - Signaler un abus Ce n'est as normal des primaires " ouvertes"

    Effectivement le vote socialiste a modifié le resultat final en faveur du candidat de droite molle. Les médias sont déjà en train de casser du Fillon, Libération représente ce matin Fillon avec la tête de Tatcher qui rappelons le a remis l'économie de la GB sur les rails et a été réélu 3 fois. Ces journaux largement subventionnés par nos impots ne se cachent même plus d'être de gauche et anti Fillon.

  • Par Anguerrand - 22/11/2016 - 07:56 - Signaler un abus A cloette et Deudeuche

    Votre affirmation n'est pas certaine en effet dès que MLP devra s'expliquer lors de la campagne électorale sur son programme " économique " on se rendra compte qu'il ne tient pas debout et mène la FRANCE dans le mur et ferait exploser la dette. Le programme Fillon est suffisamment à droite et économiquement réaliste pour sauver ce qui reste de l'Économie. Il suffit de lire ces programmes pour se rendre compte de la similitude du programme FN -Philippot et Mélanchon pour se rendre compte qu'il est irréalisable financièrement.

  • Par bern4243 - 22/11/2016 - 08:14 - Signaler un abus a ce rythme bientot les scuds vont tomber!!

    le clan juppe et ses allies mediatiques vont bientot recevoir un scud rappellant que Juppe a été condamné pour financement d'emploi fictif (ce qui lui a interdit d'etre candidat en 2007)et aussi rappellé a l'ordre (on a pas oser le condamner) pour avoir procurer un appartement a l'un de ses fils ( n'est ce pas Mr Montebourg). Bravo la droite la plius C... du monde

  • Par zouk - 22/11/2016 - 11:05 - Signaler un abus Simple opinion

    Qui sait la composition des 4 millions de participants à cette primaire? Il est plus probable que Juppé a malheureusement fait le plein de voix de centre-gauche, plus celles des suiveurs de son ami Bayrou. Quant à la vraie gauche, qui ira s'en vanter?

  • Par joke ka - 22/11/2016 - 18:02 - Signaler un abus les 600000 gauchistes et

    les 600000 gauchistes et sympathisants ont permis à Juppé d'exclure Sarko au 1er tour et ils s'en vantent sur FB mais ils ne sont pas les seuls à s'être mobilisés pour "fausser" les résultats des primaires de droite Nabil Ennasri, activiste islamiste proche de Tariq Ramadan, a vote pour Alain Juppé Ce même Nabil Ennasri fait campagne pour Juppé en dénigrant Fillon : http://www.bfmtv.com/politique/primaire-a-droiteune-adjointe-de-gauche-a-vote-pour-juppe-1061546.html http://www.europe-israel.org/2016/11/selon-diverses-sources-des-organisations-musulmanes-ont-discretement-appele-a-voter-pour-alain-juppe/ http://www.europe-israel.org/2016/11/ali-juppe-les-juppeistes-denoncent-une-campagne-nauseabonde-de-diffamation-sur-les-reseaux-sociaux/

  • Par Orchidee31 - 22/11/2016 - 18:10 - Signaler un abus Comme Mymi

    Je n'oublierai jamais le rôle de FF dans l'épisode avec Copé en 2012 et surtout avec Jouyet et tout ce qu'il a fait et dit contre Sarko - cependant il faut être pragmatique comme Sarko nous l'a dit dans son émouvant discours - il faut absolument éliminer Juppé gaucho et islamo compatible Comme Sarko pensons à la France et à l'avenir - j'avais décidé de ne pas voter le 27/11 mais après réflexion je vais écouter la voix de la raison et celle de Sarko même si j'y vais à reculons, j'irai voter contre AJ

  • Par Jean-Benoist - 22/11/2016 - 23:36 - Signaler un abus Pépé Juppé doit

    Rester a Bordeaux et si les électeurs de gauche navaient pas voté, il y aurait eu u duel Fillon Sarkozy. . Quelle honte pour ce repris de justice qui ne doit pas accéder a la fonction suprême

  • Par Nicolas V - 26/11/2016 - 12:08 - Signaler un abus Sommes-nous concernés ? Vraiment ?

    Juppé a eu une réunion av Tarik Oubrou et Mr Henniche juste avant le 1er tour. C'est à St Denis qu'il a réalisé son + gros score. C NKM, il est gauchi-bobo compatible. 1 France couverte de mosquées, nos églises détruites. Fillon, parle France et souveraineté nationale. Vraiment ? En restant ds l'UE et l'€ ? Economie? Démanteler droit du travail et protection sociale, la politique de l'offre qui ne marche pas (cf FMI), appliquer la feuille de route de Bruxelles, bravo. Secu ? Si l'état lui reversait les taxes collectées qu'il lui doit, elle est excédentaire de 9 millards. Bon, c pas 1 repris de justice ms son bilan est effrayant

  • Par Anguerrand - 02/12/2016 - 16:26 - Signaler un abus Juppé touché dans son ego

    Quand on a vu sa tête de vieillard après sa défaite, en quel état il se serait trouvé à 77 ans en fin de mandat. Il se disait champion de la modernité ! JE Depuis Chirac qui l'avait traité de meilleurs d'entre nous, il avait pris une grosse tête, persuadé qu'il était effectivement le meilleurs de TOUS. Il sera très bien à Bordeaux ville d'adoption mais Président ça aurait eu une autre allure... Au moins Fillon sera avec ses convictions personnelles plus enclin à arrêter l'immigration musulmane au minimum.

  • Par Anguerrand - 02/12/2016 - 16:28 - Signaler un abus Le PS mériterait un retour de baton

    que la droite votent en masse pour le candidat qui a le moins de chance d'être élu et de voter pour lui.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Daniel Lévy

Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.

Voir la bio en entier

Frédéric Dabi

Frédéric Dabi est directeur général adjoint de l'Ifop et directeur du pôle Opinion et Stratégies d’entreprise.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€