Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 28 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Programme UDF RPR de 1990 sur l’immigration : un regret pour Alain Juppé… mais pour les Français ?

Alain Juppé a estimé jeudi 2 octobre dans l'émission "Des paroles et des Actes" que les propositions très droitières du RPR dans les années 1990 étaient "une erreur". De nombreuses études montrent pourtant que c'est ce qu'attendent les Français.

Délavage idéologique

Publié le
Programme UDF RPR de 1990 sur l’immigration : un regret pour Alain Juppé… mais pour les Français ?

Alain Juppé estime que les propositions très droitières du RPR dans les années 1990 étaient "une erreur". Crédit Reuters

Fermeture des frontières », « suspension de l'immigration », « réserver certaines prestations sociales aux nationaux », « incompatibilité entre l'islam et nos lois »… Ces propositions ont été émises en 1990 par le RPR et l’UDF, lors de leurs états généraux sur l’immigration organisés à Villepinte.

Des propositions choc, qui ressemblent plus aujourd’hui au programme du FN qu’à celui de l’UMP. Elles ont été rappelées à Alain Juppé, jeudi, lors de l’émission "Des paroles et des actes" sur France 2.

« Bravo, vous avez marqué un point... Super », a réagi Alain Juppé. « Rétrospectivement, je pense que c'était une erreur », a-t-il ajouté, en admettant qu’il ne s’y retrouvait plus aujourd’hui.

 

Ces regrets ne sont pas forcément partagés par les Français, qui ont depuis été interrogés sur ces questions.

La fermeture des frontières

En février 2014, un sondage Ifop pour Atlantico donnait 59% des Français favorables à une restriction des conditions de circulation et d’installation des Européens dans le cadre des accords de Schengen.

On relevait alors un clivage : 44 %  des électeurs PS étaient favorables à une limitation des immigrés européens en France, contre 68 % pour l'UMP et 75 % au Front National. L'électorat le plus hostile à cela est celui de l'UDI (37 % favorable) et du Modem (46 %). Il y a donc un doute très profond dans l'électorat, y compris à gauche.

Jérôme Fourquet expliquait à l’époque : « L'on avait posé une question plus ou moins similaire en mars 2012, après le meeting de Villepinte de Nicolas Sarkozy, où il avait parlé d'une réforme du traité de Schengen sur la libre-circulation des personnes. A l'époque, 59 % des Français étaient favorables à une réforme du traité de Schengen afin de mieux contrôler l'immigration clandestine. Le fait que l'on ait exactement le même chiffre aujourd'hui laisse à penser que lorsque les Français se prononcent pour une réforme du traité de Schengen, c'est moins sur l'immigration des frontaliers qu'ils se positionnent que sur la question des Roms ou l'arrivée sur le territoire de populations venues d'Europe de l'Est. »

La compatibilité de l’islam avec la société française

74% des Français estiment que l'islam est incompatible avec les valeurs de la société française ; alors que 89% d'entre eux estiment a contrario que la religion catholique est tout à fait compatible, selon un sondage Ipsos publié dans Le Monde le 24 janvier 2013.

Chiffre plus radical encore, huit Français sur dix jugeaient alors que la religion musulmane cherche « à imposer son mode de fonctionnement aux autres ». Enfin, plus de la moitié des Français pensaient que les musulmans sont "en majorité" (10 %) ou "en partie" (44 %) « intégristes », sans que l’on sache ce qu’ils entendaient par ce qualificatif.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 06/10/2014 - 10:44 - Signaler un abus Corruption et Sincérité

    Mr Juppé pense-t-il vraiment que ''l'Immigration est une chance pour la France'' ? Et pourquoi le petit Sarko va-t-il nous promettre de ''modifier Schengen'', mais il ne fait rien quand il est au pouvoir ? Pour la même raison que François Hollande ne peut pas tenir sa promesse de ''Combattre la Finance'' : les députés, la classe politique UMP et PS est grassement payée par le grand patronat, et l'oligarchie. Ce qui est vraiment étonnant, ce sont les commentateurs qui viennent ici nous expliquer ''qu'il ne faut surtout pas essayer le FN : Marine, elle risquerait peut-être de tenir ses promesses : sa famille est riche, elle aussi, mais elle a l'air d'être un peu plus sincère...''

  • Par Ganesha - 06/10/2014 - 10:50 - Signaler un abus Enfer

    Ces intervenants, ils sont eux aussi contre l'immigration, ils se plaignent d'être de plus en plus écrasés par les impôts, mais il y a un dernier pas qu'ils n'arrivent pas à franchir : d'après eux, il faut continuer à augmenter les inégalités sociales, que les hyper-riches continuent à s'en mettre plein les poches. Est-ce mr le curé qui leur a dit cela à la messe le dimanche, ou bien c'est ce qu'ils lisent quotidiennement dans le Figaro : être de économiquement de Gauche, comme semble l'être Marine Le Pen, cela pourrait améliorer les conditions de vie de la plupart des français, mais cela reste tout de même ''très mal'', cela conduit directement en Enfer...

  • Par vangog - 06/10/2014 - 11:24 - Signaler un abus Il est fort Juppé!

    ...tellement fort que son intelligence le submerge...comment savoir si des propositions sont erronées, alors qu'elles ne furent jamais appliquées? Et comment un homme si intelligent peut-il ne pas s'apercevoir que tout ce qui a été appliqué à la place, grand remplacement, ghettoïsation des villes de grande couronne, manipulation mentale, victimisation, désinformation, chômage et immigration de masse, ont échoué lamentablement! Le syndrome de la grosse tête, quoi...

  • Par JG - 06/10/2014 - 12:10 - Signaler un abus Jamais, je ne voterai Juppé

    JAMAIS !! C'est le prototype du mou de droite qui a grandi à l'ombre d'un des plus grands escrocs de tous les temps : Jacques Chirac qui s'est fait passer de droite pour se faire élire alors qu'il avait une mentalité gangrénée par les idées de gauche. Quitte à avoir un gauchiste à l'Elysée, autant que ce soit Valls (bon, pas Hollande quand même, faut pas exagérer...;-)). Quant à Marine le Pen, je trouve que son programme économique est parfois absurde : "taxer les revenus du capital" pour pouvoir "revenir à la retraite à 60 ans", c'est -excusez moi du terme- complètement con pour une population qui vieillit et qui n'a plus assez d'enfant et pour des chefs d'entreprise qui sont déjà exsangues. La seule solution raisonnable est de repasser à 65 ans pour tout le monde (régimes spéciaux et fonctionnaires compris) et de réserver la retraite à 60 ans à ceux qui : - Ont bossé toute leur vie dehors sous la pluie à soulever des trucs (travailleurs du bâtiment) - Ont commencé à bosser avant 18 ans. - Et aux français bien sûr (seul point sur lequel je suis d'accord avec elle) Qu'elle arrête d'écouter les gauchistes qui l'ont rejoint et je voterai peut-être pour elle.

  • Par winnie - 06/10/2014 - 12:14 - Signaler un abus Faux cul !

    le titre se suffira à lui même comme commentaire !

  • Par bebert2 - 06/10/2014 - 12:27 - Signaler un abus A JG

    Juppé n'est pas de droite.

  • Par Leucate - 06/10/2014 - 13:28 - Signaler un abus L'UDF aussi

    il est amusant de relire de vieux bouquins et de comparer avec la situation actuelle. Voici ce qu'écrivait Michel Poniatowski l'ami de VGE, ancien grand ministre de l'intérieur avec Marcellin en 1991 dans son livre intitulé "La catastrophe socialiste". (A comparer également avec l'analyse et le programme du FN) .. Car les socialistes sont déterminés à noyer le problème de l'immigration dans une immigration accrue. Ils en prennent tous les moyens: régularisation accélérée des clandestins, assouplissement du regroupement familial et généralisation des naturalisations. Ainsi provoquent-ils l'installation rnassive sur notre territoire d'ethnies étrangères cohérentes ayant leur culture, leur civilisation et leur religion. Le gouvernement socialiste est ainsi devenu le gouvernement de l'anti-France. Lorsque le Président de la République (NDLR: Mitterrand) incrimine les «réflexes de rejet», il en porte toute la responsabilité. Lorsqu'il dit que ces réflexes sont en train de « dangereusement s'exacerber », il est tout simplement en avance sur l'événement. (...)

  • Par Leucate - 06/10/2014 - 13:31 - Signaler un abus l'UDF aussi (suite)

    A nos frontières, en effet, la pression immigrante va se faire toujours plus pressante car l'Afrique Noire, hantée par la faim, la maladie, la misère, implose littéralement, et le Maghreb explose démographiquement. Il n'est pas raisonnable de penser qu'il ne se passera rien si nous ne mettons pas en place les moyens de nous protéger. n y a une limite au nombre d'étrangers qu'un pays peut intégrer à chaque génération sans modifier son identité. Au delà d'un certain chiffre qui est connu, les situations conflictuelles et violentes se développent inévitablement. Ce n'est pas seulement un problème de quantité mais aussi de qualité. A partir de ce chiffre la mutation étrangère ne s'assimile pas, la population nationale souffre dans son identité, dans sa manière de vivre, dans son environnement et dans ses conditions de vie. (...)

  • Par Leucate - 06/10/2014 - 13:45 - Signaler un abus l'UDF aussi (suite et fin)

    ""En résumé, il s'agit de: - fermer la porte à toute nouvelle immigration pendant quelques années et suspendre le regroupement familial, - ne rouvrir les portes le moment venu qu'en fonction de l'intérêt national et des besoins de l'économie, donner alors la préférence à l'immigration d'origine européenne, - renvoyer les clandestins, les chômeurs de longue durée, les condamnés en justice, les fauteurs de troubles et les agitateurs, - assimiler ceux qui peuvent et veulent l'être, combattre les multicultures et la pluri-ethnie, source de division et de conflits."" Le livre de l'ancien baroudeur du 1er Choc durant la guerre, ancien UDF et ancien ministre d'Etat date de 1991. Cela montre d'abord que les "centristes" n'étaient pas tous des tièdes, des grenouilles du Marais. Cela montre aussi que nous avons fait beaucoup de chemin dans la décadence depuis 1990 et que les appareils des partis improprement appelés "de droite" mais acquis à l'idéologie "compassionnelle" de gauche ont tout fait pour étouffer ceux des leurs qui étaient conscients du danger mortel auquel notre France est confrontée et voulaient y remédier. Le plus amusant que ceux là soient étonnés de la montée du FN ...

  • Par Gré - 06/10/2014 - 14:11 - Signaler un abus sa stature, son charisme, son

    sa stature, son charisme, son expérience d’homme d’état, ............. et son passé judiciaire ...

  • Par toupoilu - 06/10/2014 - 20:46 - Signaler un abus Pour le charisme, je me demande ou ils l'ont vu.

    Peu importe. l'important, c'est que la droite a été il y a 20 ans capable a la fois de nous écouter, et de s’accorder sur un tel programme. Quand je lis les déclarations de Hervé Mariton, on n'en est pas loin non plus. Un petit effort les gars, on ne demande que ça.

  • Par L.Leuwen - 07/10/2014 - 07:54 - Signaler un abus Des fautes !

    Encore un article bourré de fautes ! Soit les textes ne sont pas relus, soit le relecteur est nul.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’IFOP.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€