Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi la menace terroriste actuelle est gérable : sa réalité, c’est quelques dizaines de bombes humaines potentielles parmi quelques milliers d’islamistes radicalisés

Alors que, suite à la série d'attentats vécus en France ces derniers mois, de nombreux discours fatalistes et impuissants ont pu voir le jour dans le débat public français, la menace terroriste actuelle n'est pas forcément ingérable. Encore faut-il prendre les bonnes décisions.

Que voulez-vous y faire qu’ils disaient

Publié le - Mis à jour le 29 Juillet 2016
Pourquoi la menace terroriste actuelle est gérable : sa réalité, c’est quelques dizaines de bombes humaines potentielles parmi quelques milliers d’islamistes radicalisés

L'actuel gouvernement est médusé, pétrifié, stupéfait. Depuis ce premier attentat de janvier 2015, il ne sait que faire d'essentiel et est KO debout.  Crédit Reuters

Atlantico : Au vu des récents attentats commis sur le territoire français ces derniers temps, on constate un certain discours d'impuissance de la part de nos dirigeants politiques face à cette menace terroriste. Ce type de discours n'est-il pas contre-productif dans la lutte antiterroriste ?

Xavier Raufer : Depuis Charlie Hebdo, je m'acharne à dire, et personne ne m'a contredit jusqu'à maintenant, que l'actuel gouvernement est médusé, pétrifié, stupéfait. Depuis ce premier attentat de janvier 2015, il ne sait que faire d'essentiel et est KO debout. Il a fait énormément de choses accessoires : essayé de défendre sa réputation, organisé des spectacles, planté des arbres, invité des chanteurs à chanter, appelé à l'unité nationale, défendu son bilan, etc. Aujourd'hui, nous sommes 250 morts plus loin à peu de choses près, et sur le fond des choses rien n'a changé.

Ce qu'il faudrait faire pour mettre la France en ordre de bataille face au péril terroriste n'est pas fait.

Au moment où cette vague énorme de terroriste commence en janvier 2015, la France avait une vingtaine d'acteurs autour de la table quand se réunissait l'Uclat (coordination antiterroriste au ministère de l'Intérieur) : les différents services de renseignements, la douane, Tracfin, etc. Aujourd'hui, ils sont 22, ce qui ne fait qu'encombrer un peu plus cet immense mille-feuilles de services avec un état-major opérationnel de lutte antiterroriste (EMOPT) qui rajoute une couche de plus mais qui ne résout rien.

Attentat après attentat, le criminologue que je suis ne peut que répéter la même chose : la France n'a pas de service dédié à l'antiterrorisme. Elle a un service de renseignement intérieur dont la mission originale était le contre-espionnage (empêcher des espions étrangers de nous espionner en France). Ce n'est pas du tout le même métier que l'antiterrorisme. Dans le contre-espionnage, il y a du secret, du long terme, de la discrétion et de la durée ; dans l'antiterrorisme il y a la détection précoce des menaces et le partage le plus immédiat des informations. Cela demande donc des talents à peu près opposés… Tant que la France n'aura pas un tel service dédié à l'antiterrorisme capable de déceler rapidement les éléments menaçants et de les mettre hors d'état de nuire avant qu'ils ne passent à l'acte, nous subirons attaques après attaques au milieu des jérémiades, des ébranlements de la société, de l'immense émotion de la population française et, si les choses continuent, de son immense colère.

J'insisterai enfin sur un point : les peuples ont une histoire. Il faut toujours se méfier des peuples régicides. Il y a très peu de peuples sur cette planète qui ont tué leur roi : la Russie, la France et l'Angleterre du temps des guerres religieuses. Ces peuples ont une pratique constante : ils supportent, ils subissent, et un beau jour ils renversent la table. Chaque attentat, hélas, nous rapproche un peu plus d'une situation dangereuse et violente.

Quelle est l'ampleur réelle de cette menace ? Vivons-nous vraiment avec des milliers de terroristes potentiels en France ? Parmi ceux-ci, tous sont-ils vraiment prêts à passer à l'action ?

Xavier Raufer : C'est un problème technique. Résoudre la crise terroriste que vit violemment la France depuis un an et demi revient à faire une chose, et si on la fait, on règle le problème à 90%. Il faut d'abord partir des fondamentaux : plus une situation est dangereuse, périlleuse et affolante, plus il faut garder son calme. L'élément fondamental est le suivant : pas plus qu'en biologie, il n'y a en matière de criminologie de génération spontanée. Il n'arrive jamais qu'un individu décide brutalement de passer à l'acte, sur l'heure. Chaque fois qu'un drame terroriste se produit, le lendemain ou le surlendemain des magistrats ou des hommes politiques nous disent qu'il préparait son coup depuis un an. C'était le cas à Nice : on nous a d'abord fait le coup de la radicalisation expresse, c'était un mensonge.

Pour Nice, j'ai moi-même transmis au public sur Atlantico un avertissement sur le fait que l'Etat Islamique réclamait depuis quelques semaines des attentats avec des camions. Si l'on avait tenu compte de cet avertissement-là, ce qui n'a pas été fait, on aurait sans doute fait plus attention au camion qui approchait de la zone où les gens étaient en train de regarder le feu d'artifice.

Par ailleurs, les futurs terroristes, à un moment donné, préparent leurs actes, et sont donc repérables pendant cette phase de préparation, si on sait être attentif ! Prenons un exemple simple : deux individus connus pour être des voyous, des gens un peu paumés, instables, etc. Ils présentent des caractéristiques marquantes de ce qu'on appelle les hybrides : ces individus à mi-chemin entre le terrorisme et le crime organisé. Ils commencent par voler une voiture, vont dans des cités pour négocier et acheter un fusil d'assaut, qui vont faire des repérages autour de Charlie Hebdo (une cible mondialement connue des islamistes depuis l'affaire des caricatures du Prophète), qui se procurent des cagoules et mettent tout cela dans une voiture… Est-il besoin d'être Sherlock Holmes pour se rendre compte de ce qu'ils vont faire ? Si vous les surveillez préventivement, vous voyez tout ce que je viens de vous indiquer et vous pouvez intervenir au moment du passage à l'acte. Cela n'a pas été le cas pour Mohamed Merah, les Kouachi, Sid Ahmed Ghlam, Amedy Coulibaly, le commando du 13 novembre, Lahouaiej Bouhlel et les auteurs de l'horreur de Saint-Etienne du Rouvray. Le service de renseignement intérieur français est incapable à l'heure actuelle – la preuve : il y a 250 morts – de détecter les signes annonciateurs d'un passage à l'acte.

La situation est simple : vous avez en France quelques milliers d'individus fanatisés. Sur ces milliers, quelques dizaines sont des bombes humaines capables de mourir pendant l'action. Séparer, distinguer et sélectionner ces bombes humaines des fanatiques ordinaires, c'est la seule tâche et la seule mission d'un service antiterroriste. Ce n'est pas surhumain à comprendre, et c'est réalisable car il n'y a pas de génération spontanée. Les individus préparent toujours les choses, on peut donc voir ce qu'ils vont faire. Si vous voyez chez vous votre mère prendre une poêle, battre des œufs et mettre du beurre dans la poêle, ce n'est pas la peine de sortir de Polytechnique pour se rendre compte qu'elle va préparer une omelette…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par lecteur33 - 27/07/2016 - 10:08 - Signaler un abus casque et scooter

    Si je vous dis casque noir et scooter : vous pensez aux événements Merah qui a eux seuls justifiait une telle prise de conscience il y a 4 ans déjà ....ou à l'insouciance d'un amant filant retrouver son amante....

  • Par REVERJOVIAL - 27/07/2016 - 10:22 - Signaler un abus il n y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

    Hollande a été élu et acclamé par une forêt de drapeaux marocains, tunisiens, algériens, il sera battu a cause de sa principale faute croire comme toute la gauche que l'Islam est compatible avec les valeurs des démocraties occidentales.

  • Par Lafayette 68 - 27/07/2016 - 10:51 - Signaler un abus On est gouverné par des incapables

    Ces 2 auteurs comme d'autres sur Atlantico ( par exemple Gilles William Goldnadel aujourd'hui) font des analyses pertinentes , réfléchies. Coup d'épée dans l'eau : nous sommes bien informés amis nous sommes très mal dirigés par des gens aveugles, incapables ou qui ne veulent pas agir car guidés par une idéologie stupide qui nous mène à l'abattoir . Des Chamberlain. Gandhi prônait certes la non violence mais avait aussi une stratégie déroutante : non coopération ,armement moral et résistance active par ce biais. Nous , rien , le vide : on se défile judiciairement et culturellement par faiblesse .On allume des bougies. Nous sommes faibles.

  • Par schmurtz - 27/07/2016 - 10:51 - Signaler un abus merci pour ce développement

    Merci Monsieur Raufer pour ce résumé clair et concis qui transcende les polémiques actuelles. Vous avez dit l'essentiel mais ce gouvernement malfaisant qui n'a fait que diviser les français est totalement incapable de vous entendre ni même de vous écouter. Je crains malheureusement que le suivant ne soit guère plus vaillant car il existe chez les électeurs un noyau dur composé de soixante huitards et leurs descendants, dont de nombreux fonctionnaires, qui perdront beaucoup idéologiquement et financièrement si une majorité "réactive" arrivait au pouvoir. J'espère me tromper mais je suis pessimiste quant à une véritable prise de conscience de masse pour balayer 40 ans d'incompétence. Continuez votre excellent travail, dommage que vous ne soyez pas (encore?) aux commandes des forces qui doivent à tous prix protéger la population des "sans histoires" dont d'ailleurs beaucoup de musulmans qui n'aspirent qu'à vivre en pays chez nous, chez eux...

  • Par trotro75 - 27/07/2016 - 11:10 - Signaler un abus Guignol le retour

    Xavier RAUFER demande à nouveau le remplacement du directeur général de la sécurité intérieure comme il l'avait déjà fait dans son précédent article. J'en suis désormais convaincu il est en mission politique. L'histoire de l'omelette est à mourir de rire. Guignol a sorti sa vanne... Fustiger la gauche alors que la DGSI est un pur produit de droite, et que la centralisation absolue de l'information à PARIS au mépris du renseignement local (suppression des RG ) a été voulu par SARKO est véritablement comique. Sous entendre que les policiers de la DGSI sont incapables de déceler les plus radicaux sans rappeler le nombre d'attentats dejoués est de la mauvaise fois. Bien sûr qu'il y a des choses à faire mais il faut donner les bonnes solutions en laissant les batailles politiques de côté : - Condamner plus fermement l'infraction d'association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme. - Remettre en place les RG. - Augmenter AU NIVEAU LOCAL (donc pas à la DGSI) les effectifs de police chargés de la lutte antiterroriste. Bref... Il est bel et bien en mission politique l'ami RAUFER...

  • Par raslacoiffe - 27/07/2016 - 11:34 - Signaler un abus Tiens un troll FN/PS sur Atlantico

    A Trotro75. Votre haine antisarkozyste est tellement viscérale que votre masque tombe bien rapidement . Sur ce site on souhaite des contributeurs développant des points de vue variés. A nous lecteurs de nous faire notre opinion. La pensée unique nationale socialiste on n'en veut pas. Merci M. RAUFER de nous rappeler que tout n'est pas fichu en France et que le pouvoir politique peut encore agir quand il en a la volonté.

  • Par l'enclume - 27/07/2016 - 11:36 - Signaler un abus On n'est les meilleurs, on est les meilleurs.

    trotro75 - 27/07/2016 - 11:10 - Si vous voulez être crédible, cesser d'ânonner des contre vérités. Les RG n'ont pas été supprimés, dixit monsieur Bénichou, magistrat anti-terroriste au parquet de Paris. Les RG ont fusionné avec un autre service afin de créer la DGRI. Vous faites partie de la catégorie de Francais adhérent du club des "Yaka et yfaudrait que.

  • Par pandore - 27/07/2016 - 11:43 - Signaler un abus En mission ???

    @ Trotro75 Il faut une certaine mauvaise foi pour affirmer comme vous le faites qu'il faudrait remettre les R.G en place alors que durant des années la gauche n'a cessé de les présenter comme une police politique au service du pouvoir. Que dire de Taubira qui n'a pas construit une seule place de prison quand elle était Garde des sceaux.....Que dire de l'angélisme dont fait preuve la gauche depuis des années à l'égard de l'islamisme ( pro-palestinien notamment )... Et enfin dire dans la même phrase que la DGSI est un pur produit de la droite ( donc Nul !! ) et dire qu'elle a su déjouer de nombreux attentats semble pour le moins paradoxal. Il semblerait que vous aussi soyiez en service commandé.

  • Par vangog - 27/07/2016 - 11:51 - Signaler un abus Ce n'est pas le débat qu'il faut dépolitiser,

    mais la justice, le commandement de la Police, la DGSI, les médias...il faut virer tous les gauchistes islamophiles qui ont été mis à des potes clefs, les petites juges naïves et vulnérables qui croient que les délinquants islamistes ont "changé", comme celle qui a remis en liberté Adel Kermiche, et virer les gauchistes comme Michele Notta, qui ont fait des médias une officine de propagande gauchiste et padamalgamantesque...il n'y a plus à tortiller...Virons les collabos!

  • Par GP13 - 27/07/2016 - 12:16 - Signaler un abus Incapacité de Hollande

    Nous sommes en guerre a dit le Président. Et il a aussitôt ajouté qu'il ne comptait agir que le cadre de l’État de droit. Hollande ne veut pas comprendre que l'état de guerre c'est le droit des armes, ni le droit civil ni le droit pénal. Qu'il s'en aille et rende enfin un service à la France.

  • Par schmurtz - 27/07/2016 - 12:27 - Signaler un abus Tiens un troll FN/PS sur Atlantico

    Il y a aussi la dénommée ganasha, pas triste non plus . Ce sont eux qui paient l'abonnement ou radio-coco ?

  • Par Philippine - 27/07/2016 - 12:36 - Signaler un abus Stratégie !

    Lorsqu'une stratégie adoptée ne fonctionne pas, pour moi, c'est obligatoire, IL FAUT EN CHANGER ! C'est tout ! Et tout le reste n'est que bla bla bla et propos stériles !!

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 27/07/2016 - 12:47 - Signaler un abus Gérable a condition de le vouloir.....!

    Et notre président préfère le "coup du père François" aussi vicieux que le "coup de Jarnac".....ça fait grimper le FN et augmente ses chances d'être au 2e tour....

  • Par Deneziere - 27/07/2016 - 12:57 - Signaler un abus On a encore oublié la magistrature au passage

    Cette histoire de St Etienne du Rouvray est autant un cas de remise en liberté d'un récidiviste potentiel qu'un cas de terrorisme. Encore une fois, par coquetterie idéologique, les juges ont méprisé l'avis du parquet. Encore une fois, on néglige de voir que le vrai chantier sécuritaire n'est pas tant à mener dans le renseignement que dans le pouvoir judiciaire..

  • Par jc0206 - 27/07/2016 - 14:13 - Signaler un abus La menace terroriste gérable ?

    Surement pas avec ces trois têtes d'abrutis sur la photo ! Il suffit d'écouter le discours du porte-parole de nos deux andouilles pour comprendre qu'ils ne maîtrisent rien.

  • Par trotro75 - 27/07/2016 - 16:36 - Signaler un abus Objectif et intellectuellement honnete

    Vous avez bien lu le premier paragraphe de Mr RAUFER !!! "La situation est Simple". Je ne peux pas le laisser comparer le travail que mes collègues font à deviner que maman prépare une omelette. Les "y'a qu'à, faut qu'on" même criminologues il y en a. Moi pensée unique !!! Vous l'avez en statuette Sarkozy ? Parce que pour dire que j'ai une haine viscérale contre lui alors que mon raisonnement fait suite à un manque de précision de RAUFER... Les RG ont bel et bien été supprimé par Sarkozy donc (sans haine c'est un fait et ce n'est pas moi qui ai abordé le sujet). La partie la plus délicate de leur mission a été confiée à la DGSI et à leur correspondant locaux des DRSI. Les missions restantes moins délicates ont été confiées aux SDRT. Je ne suis pas là pour critiquer la droite mais pour être objectif. La DGSI était la DCRI crée et voulue par Sarkozy. Cette centralisation à outrance de l'information conduit à un manque de confiance accordés aux services territoriaux et ainsi à passer à côté d'informations cruciales. On me reproche de faire une tribune alors que précisément j'ai cité des exemples concrets de solutions. Et je pourrais en citer bien d'autres.

  • Par trotro75 - 27/07/2016 - 17:04 - Signaler un abus Solutions

    En plus de celles que j'ai déjà citées : - Laisser moins de champ libre aux défenseurs des droits de l'homme : comme pour la création d'un observatoire de l'état d'urgence qui va demander aux familles si ça c'est bien passé avec la police pendant les perquisitions administratives ! - Ne plus accorder de libération conditionnelle aux mis en examen pour des infractions de terrorisme. Surtout que le risque de trouble à l'ordre public justifié par la période qu'on traverse et le risque de non representation (pour quelqu'un qui est partie en Syrie c'est facile) font partie des arguments d'un maintien en détention mentionnés dans le code pénal. Le prêtre serait vivant - Que le législateur arrête de se poser tant de questions comme lors de la mise en place légale de l'IMSI catcher. Même si maintenant qu'il existe Mr RAUFER peut dire qu'avec l'IMSI Catcher ont aurait pu sentir l'odeur des oeufs... ...... Aucune des propositions que j'ai faite ne remettent en cause notre démocratie et ne diminuent les seules libertés des terroristes... Ma haine viscérale en politique : MLP.

  • Par langue de pivert - 27/07/2016 - 17:05 - Signaler un abus Oui mais non ! ☺

    Il faut jeter la baignoire (mosquées et autres assoc's cultu(r)elles mahométanes) l'eau du bain (l'ensemble des membres de la secte mahométane où barbotent joyeusement les petits diables) et le bébé (les petits diables) par la fenêtre (hors de nos frontières) Si l'Europe suit c'est bien ! Si on veut un travail de fond pour les 50 prochaines années il faut arrêter le bricolage ! La France ne pourrait pas se passer de muzz qu'on ne se pose même pas la question ? Elle s'en ait passer sans problème pendant 2000 ans, ça devrait pouvoir se faire pour les 20 siècles à venir non ? Ça sert à quoi un muzz en France ? 8 000 000 pas plus ! Pas de mosquées, pas d'islam, pas de muzz, pas d'attentat musulman ! Trop simple ou trop compliqué à comprendre ?

  • Par lecteur33 - 27/07/2016 - 17:25 - Signaler un abus en guerre

    Si nous sommes en guerre, pourquoi le quai d'Orsay est si muet : il y a forcement des pays qui exportent cette vision radicale de la religion et qui sont une des causes de notre problème. Et si nous sommes en guerre, notre chef de guerre doit il se rendre sur tous les drames et assister aux commémorations? Il est loin le temps où ces horreurs restaient exceptionnelles.

  • Par zouk - 27/07/2016 - 17:47 - Signaler un abus Terrorisme islamiste en France

    Et n'oubliez pas que Cazeneuve se refuse à "sortir du cadres des lois présentes", selon lui largement suffisantes. Si c'est le cas, c'est sa responsabilité de les appliquer et faire appliquer, jusqu'in les résultas sont peu édifiants.

  • Par rodmcban - 27/07/2016 - 18:26 - Signaler un abus Jusqu'à quand ?

    Gérable, jusqu'à quand ? Et puis on parle de morts là...

  • Par essentimo - 27/07/2016 - 19:04 - Signaler un abus Ils tiendront

    ce discours jusqu'au prochain attentat ! 34 mois entre Mehra et charlie, 10 mois jusqu'au Bataclan, 7 mois jusqu'à Nice, 12 jours jusqu'à St. Etienne. Mais manifestement, ils ne rassurent pas les touristes avec les conséquences prévisibles. Croient-ils vraiment que les Français vont rester les bras croisés ? Quoique, le personnel d'Air France est en train de faire aussi chuter le tourisme !

  • Par Solognitude - 27/07/2016 - 19:47 - Signaler un abus Un gouvernement de proscratinés !

    Mr Raufer a au moins le mérite de bien estimer le bordel ambiant, et de donner de vraies solutions aux faits de délinquance et de terrorisme. Un peu à la manière d' Agnès Verdier Molinier dans le domaine des économies budgétaires. Mais les solutions envisagées par des gens compétents, ne sauraient être pris en compte dans ce gvt d'idéologues et experts en jeux politiciens . C'est çà le drame. Alors, attention à la casse !

  • Par vangog - 27/07/2016 - 22:27 - Signaler un abus 60 mosquées salafistes...mouhaiiiis!

    les patriotes en dénombrent une centaine. Et même si la loi parvient à les interdire, qui nous prouve que d'autres ne prendront pas le relai...taqya oblige?

  • Par winnie - 28/07/2016 - 08:37 - Signaler un abus Ce ne sera pas...

    cet imposteur de Hollande qui s'est fait elire avec les voix des musulmans qui fera quelque chose.

  • Par zouk - 28/07/2016 - 09:48 - Signaler un abus Qq dizaines d'islamistes dangereux

    Peut être, mais le vrai problème est de les identifier assez tôt pour les empêcher de nuire.... en vérité un nouvel écran de fumée de Hollande et ses pitres. Raufer, lui, s

  • Par zouk - 28/07/2016 - 09:50 - Signaler un abus .... Raufer, lui, sait de

    .... Raufer, lui, sait de quoi il parle. Que Cazeneuve ne l'écoute-t-il?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Xavier Raufer

Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet.

Voir la bio en entier

Guillaume Jeanson

Maître Guillaume Jeanson est avocat au Barreau de Paris. Il est également porte-parole de l’Institut pour la Justice.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€