Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi la France a un vrai problème avec l’islam (mais pourquoi les Français, eux, n’en ont pas)

Alors que les Républicains se réunissent ce jeudi pour débattre sur l'islam, une étude montre que les Français sont les plus tolérants d'Europe à l'égard de leurs compatriotes de confession musulmane. Le réflexe qui consiste à brandir l'islamophobie s'agissant des défis de l'intégration de l'islam prouve combien l'approche collective du sujet est déficiente.

Remise à plat

Publié le - Mis à jour le 5 Juin 2015
Pourquoi la France a un vrai problème avec l’islam (mais pourquoi les Français, eux, n’en ont pas)

Selon une étude réalisée par le think tank américain Pew research Center, les Français ont l'opinion la plus favorable (76%) à l'égard des musulmans résidant en France. Les Britanniques (72%) et les Allemands (69%) arrivent aussi dans le trio de tête des pays partageant cet avis. Les Italiens et les Polonais sont les deux populations majoritairement défavorables aux musulmans de leur pays avec respectivement 61 et 56% d'opinion hostile. Les Espagnols, quant à eux, sont 52% à se manifester en faveur des musulmans situés en Espagne.

Atlantico : Un sondage réalisé par Pew Research Center, révèle que, parmi les Européens, c'est la population française qui a l'opinion la plus favorable des musulmans - à 76%, devant les Britanniques qui sont 72% à partager cet avis (voir ici). Pourtant, les Français sont aisément soupçonnés d'islamophobie, en témoigne les innombrables campagnes lancées sur le sujet et la focalisation sur le décompte des actes islamophobes. Pourquoi un tel biais ?

Rémi Brague : J’espère que l’inventeur du mot "stigmatisation" l’a fait breveter, car, si oui, il a dû faire fortune. On fait passer sous ce pavillon les marchandises les plus variées. J’aimerais que l’on mette à la place le mot de "critique". Et pour deux raisons : d’une part, il implique que l’on distingue (c’est le sens du verbe grec qui en constitue l’étymologie) ce qui est bon de ce qui est mauvais. Et d’autre part, il suppose que l’on a des arguments à faire valoir, et pas simplement des affects. Or, parler de stigmatisation, ou de phobie, c’est suggérer que l’on est en présence de réactions purement épidermiques, et en tout cas injustifiées.

Lire aussi : Laïcité : revenir à la loi de 1905 pour intégrer l'islam, certes, mais en connaissance de cause

L’emploi du mot "racisme" est aussi un de ces mots qui empêchent de penser. Une religion n’est pas une race. Si la notion de race est vraiment solide (pour ma part, je la trouve molle…), elle désigne une qualité innée que l’on ne peut pas perdre : un Saint-Bernard ne devient pas un chihuahua. Or, une religion, en revanche, est quelque chose dont on peut changer. Sauf peut-être, justement, pour l’islam, qui se considère comme étant la religion "naturelle" de l’humanité. Une déclaration attribuée à Mahomet dit que tout homme naît selon le "naturel" (fitra) et que ce sont ses parents qui en font un juif ou un chrétien. Mais ils n’ont pas besoin de le faire musulman, car il est supposé l’être déjà.

Guylain Chevrier : Tout d’abord, la France ne l’oublions pas est une terre d’accueil et d’intégration, de tolérance des différences, mais sur le modèle du pacte républicain, à savoir, sous la condition de respecter ce qui nous est commun, la loi, les libertés, le politique, la démocratie, la Nation. La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour L’égalité (HALDE) lorsqu’elle était en fonction, avait rendu une étude où parmi les critères de discrimination la religion ne représentait que 2% de l’ensemble, ce qui est encore vrai dans les récentes études du Défenseur des droits. On sait combien cet argument de l’islamophobie est avancé par certains à bon escient, avec l’exagération qu’il porte, pour parer à toute exigence critique constructive dans les rapports que l’islam entretien avec notre société, alors que les choses ici ne vont pas de soi. Dans la plupart des pays dits musulmans, l’islam est religion d’Etat contrairement à la France, dont la loi de séparation des Eglises et de l’Etat est le pilier de sa République. Il y a pour toute nouvelle religion un chemin à accomplir pour embrasser les institutions républicaines et trouver sa place, c’est là l’enjeu qui a été brouillé derrière l’entretient du fantasme d’une société rejetant massivement l’islam, bien que refusant certains excès du religieux (loi interdisant de se dissimuler le visage dans l’espace public, dite par certains, anti-burqa).

Ghaleb Bencheikh : En toute rigueur et dans l'absolu, dans les nations démocratiques, les sondages qui sollicitent l'opinion d'une frange de la nation sur une autre frange sont plus que problématiques. Toutefois, le résultat de ce  sondage remet les choses à plat. Il permet d'engager des ressources afin de gagner cette bataille pour construire une nation commune, fière de son Histoire commune, le général de Gaulle a raison de dire "cette France qui vient du fond des âges". Et tous les citoyens doivent aussi être solidaires de ce patrimoine. 

En tant que citoyen de confession islamique, il est nécessaire de refonder notre pensée théologique. Nous pouvons le faire en France, et nous devons le faire en France. Les musulmans, les théologiens, doivent s'atteler à cette vaste entreprise qui ne pourra se passer de la désacralisation de la violence, de revoir le discours classique, voire rétrograde, de sortir de l'obscurantisme qui prévaut dans les banlieues ou dans certaines mosquées. Il faut également former les imams à l'esprit intelligent ; insuffler l'amour de la France dans le cœur des imams et des musulmans, prier pour la République comme le font nos compatriotes juifs. Se sentir corps dans la nation, répondre par le fameux aphorisme prophétique "aimer sa patrie d'une marque de foi". Cela correspond à participer au récit national. Cela permettrait de passer outre une vision archaïque de la religion, et surtout entreprendre ce travail de refondation de la pensée théologique. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Phlt1 - 04/06/2015 - 08:40 - Signaler un abus Intéressant...

    Il est intéressant de constater que les sondages effectués hors de France reflètent souvent une plus juste réalité que ceux effectués par les instituts français.!. Il y a quelques années, une enquête faite par l'Unesco avait démontré que le professeur est l'élément clé du bon apprentissage de l'élève, sur le court, moyen et - surtout - long terme. Tous les pays européens avaient accepté de collaborer à cette enquête formidablement intéressante, sauf...la France.!. Dans le même temps, et sur le même thème, sortait en France une enquête "démontrant" que "le professeur n'a qu'une importance très relative dans le parcours de l'élève". Où comment se débarrasser de toute responsabilité. Ce strabisme à géométrie variable (suivez mon regard...ça penche sérieusement à gauche...) de la part d'Instituts officiels fait partie des dangereuses dérives de notre pays.

  • Par Mike Desmots - 04/06/2015 - 09:44 - Signaler un abus Coluche avait raison sur le fond ...!

    La Tunisie aux tunisiens bravo, l'Algérie aux algériens bravo, le Maroc aux marocains bravo, la Palestine aux palestiniens bravo ...la France aux français...racistes ...!

  • Par ISABLEUE - 04/06/2015 - 09:56 - Signaler un abus Où est ce sondage ??

    Quelles questions étaient posées ??

  • Par ISABLEUE - 04/06/2015 - 09:58 - Signaler un abus LOI DE 1905 ARTICLE 2

    La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. C'est clair, pourtant !!!!!!!!

  • Par evy - 04/06/2015 - 10:00 - Signaler un abus Encore des palabres

    Les français ne sont sûrement pas fondamentalement racistes mais cet envahissement avec ses obligations de se plier aux exigences de l'islam agacent les français chrétiens qui refusent de changer leur mode de vie. Cette façon d'imposer en France des choses que les français ne pourrons jamais imposer à un pays musulman donne une envie de rejeter l'islam. Si chacun pouvait tranquillement vivre sa vie sans être obligé de plaire à son voisin tout irait mieux. Il y a 20 ans que cette pression s'installe avec la bénédiction de nos gouvernements successifs.

  • Par Frédéric Bastiat - 04/06/2015 - 10:28 - Signaler un abus Code civil ou charia: qui prime?

    Que de baratin pour ne pas dire des choses très simples : Les musulmans peuvent pratiquer leur religion comme ils veulent à condition de respecter les principes fondamentaux du vivre ensemble français : L’égalité en droits de l’homme et de le femme, la liberté de conscience c’est-à-dire le droit au choix de sa religion ou même de ne pas en avoir ou d’en changer, la liberté d’expression c’est-à-dire l’inexistence du délit de blasphème puisque ce sont les religieux eux-mêmes qui en donnent la définition, la primauté de la loi civile sur la loi religieuse. Les juifs, les catholiques, les protestants, les bouddhistes respectent ces conditions, pas les musulmans ou du moins pas tous les musulmans et c’est ce qui crée le problème.

  • Par yaka - 04/06/2015 - 10:47 - Signaler un abus pourquoi je n'y arrive pas avec l'Islam?

    pourquoi il y a t-il une démultiplication du port du voile, en hausse constante, depuis quelques années? pourquoi ce signe ostentatoire d'une croyance religieuse est-il si caricatural qu'il en est si difficile à accepter? ... Suis-je profondément Laïque?... est-ce pour cela que je vis/vois l'Islam comme une régression intellectuelle qui vient balayer des décennies/siècles de luttes parfois sanglantes pour que l'Homme (hommes et femmes) soit le plus libre possible... et non pas sous l'emprise d'une croyance dominante qui vient réfléchir à sa place et ce dans les moindre détails... Qu'est-ce qui fait que j'arrive pas à m'y faire?... je n'arrive pas à trouver d'arguments pour changer d'avis...

  • Par protagoras - 04/06/2015 - 10:49 - Signaler un abus Curieux

    Les Français seraient plus tolérants que d'autres vis à vis de l'islam. Quels autres peuples seraient moins tolérants que nous ? Les Suédois, les Hollandais, les Allemands ? Ce sont des fadaises. Les Français, à juste titre deviennent de moins en moins tolérants au vu de ce raz de marée islamiste qui les envahit et qui menace de détruire leur pays. Tous ces politologues qui parlent du phénomène sont ou bien des aveugles ou bien des autruches qui se voilent la face, c'est le cas de le dire. C'est l'islam, en ce qu'il est fondamentalement, qui constitue un problème, un problème majeur majeur. Ce qu'il n'a pu faire aux VII et VIII èmes siècles lors de sa première expansion, il est en passe de l'accomplir grâce à l'idéologie des droits de l'homme qui, abusivement interprétée, nous pousse à vouloir être l'Autre plutôt que Nous-mêmes. Dernier avatar d'un christianisme moribond !!!

  • Par vauban - 04/06/2015 - 12:08 - Signaler un abus Obscurantisme prosélytisme machisme terrorisme socialisme(ça peu

    Servir u Le temps de s établir....) Tout est dit Tout est à rejeter

  • Par vauban - 04/06/2015 - 12:08 - Signaler un abus J oubliais

    ENTRISME

  • Par cloette - 04/06/2015 - 12:29 - Signaler un abus " le Français " ( ou la Française )

    est courtois(e) , s'il croise une burka ou un nikab avec seul les yeux visibles ou une femme vraiment très enveloppée de tissus , il ne l'agressera pas, si elle demande son chemin , elle aura une réponse, mais il y a un problème quand même qui est intériorisé et qui met ce Français mal à l'aise

  • Par ccourouve - 04/06/2015 - 13:29 - Signaler un abus Réputation

    On se demande bien pourquoi, pour tant d'auteurs français et étrangers, l'islam a i mauvaise réputation, et ce bien avant l'émergence du terrorisme islamique. http://laconnaissanceouverteetsesennemis.blogspot.fr/2011/03/mauvaises-et-bonne-reputations-de.html

  • Par Gilly - 04/06/2015 - 13:55 - Signaler un abus Une analyse à partir d'un sondage

    Qui peut répondre au téléphone, à un inconnu, qu'il a un problème avec l'islam ? Vous prenez les gens pour des imbéciles.

  • Par valencia77 - 04/06/2015 - 14:13 - Signaler un abus valencia77

    les francais veulent accepter de vivre comme en Algerie, tunisie, Libby, Egypte, Irak, Syria, Yemen, Saudi Arabia?

  • Par El Flander - 04/06/2015 - 15:24 - Signaler un abus Bizarre ce site

    Mais où se positionne Atlantico? Je commence à perdre mes repères. Un éclaircissement me paraît nécessaire. Ce site ne peut continuer à vivre entre deux eaux.

  • Par zouk - 04/06/2015 - 15:49 - Signaler un abus Islam français

    Oh combien est-il urgent de sortir des mots "hochets" que sont islamophobie, racisme et autres condamnations proférées par la "gauche " et ses dévôts à l'encontre de quiconque pense hors des schémas "obligatoires" qu'ils professent. Que l'appartenance à l'Islam entraîne certains types de comportement, costumes, coutumes alimentaires où est le problème? Le Nord et l'Est de la France boivent de la bière et honnissent l'ail, le Midi préfère le vin et aiment l'ail, au moins dans certains plats, à nouveau où est le problème? Et sur le plan religieux, un catholique se sent-il souillé par le contact avec un bouddhiste, juif ou musulman? Certes le judaïsme demande à ses fidèles, mais à ses fidèles seulement, d'observer un certain nombre de règles alimentaires, mais ne prétend pas les imposer aux non-juifs. Ghaleb Bencheikh a infiniment raison, l'Islam a besoin de reconnaître les mérites de nos civilisations, nous ne pouvons pas les leur imposer, mais les aider à évoluer dans le respect réciproque. Je vais également rendre El Flander très perplexe à écrire cela: je suis conduit par le bon sens qui commande de mettre fin aux polémiques et préjugés stériles et surtout porteurs de menaces

  • Par jurgio - 04/06/2015 - 16:48 - Signaler un abus À quoi peut servir un tel sondage dans une France « réprimée »

    par des lois répressives, des associations agressives, du mépris, des mises au ban par des anti-racistes qui montrent nativement le plus bel exemple d'une haine destructive et ségrégationniste ? Maintenant, qu'est-ce alors la tolérance ? Bien sûr, dans les quelques grosses entreprises où j'ai travaillé, les relations entre employés de toutes origines se déroulaient bien puisque nous travaillions pour le même but, souvent dans une entraide réaliste. Mais quoi encore ? Eh bien ! ça s'arrête là, tout simplement. En dehors, jamais vraiment d'affinités entre confessions et communautés chrétiennes et musulmanes, difficultés permanentes de culture, peu d'amitiés approfondies, etc. La gauche se contente facilement de ce patchwork humain. Mais je pense toujours qu'une société ne peut s'améliorer ou même survivre que si elle tend vers l'homogénéité.

  • Par jurgio - 04/06/2015 - 17:00 - Signaler un abus Non, la laïcité n'est pas un pilier de la République

    mais un compromis où l'Église a été lésée. Sans la religion chrétienne, la République française n'aurait certainement pas survécu. Elle n'assure même plus la conservation des lieux de cultes qu'elle s'est appropriés et dont elle devrait se montrer garante.

  • Par Liberte5 - 04/06/2015 - 18:23 - Signaler un abus Ah les sondages!!!!!

    On peur leur faire dire tout et n’importe quoi. Il me semble que dans un sondage réalisé il y a environ 1 an , 70% des Français considéraient l'islam comme une religion dangereuse. Un constat en revanche, aujourd'hui tous les conflits(sauf l'Ukraine) et tous les attentats viennent de musulmans. La France envoie des troupes au Mali pour combattre qui ? des islamistes. Quant aux barbares de l'EI qui dira que ce ne sont pas des musulmans?????

  • Par Jardinier - 04/06/2015 - 18:53 - Signaler un abus C'est vrai que les sondages, on leur fait dire n'importe quoi.

    mais le pire, c'est que le débat ensuite s'oriente selon les résultats de ces sondages un peu bidons. On a l'impression qu'on essaye de nous faire avaler une orientation "raisonnable", pensée de la haut, et validée a l'avance par le bon sondage au bon moment. De ce que j'en vois, a la ville comme a la campagne, ce qui règne chez les français "au carré", comme il faut dire, c'est un réel rejet de l'islam, et malheureusement des musulmans. En tout cas malheureusement pour tout ceux qui ne demandent qu'a être des français comme les autres. Ça commencerait a s’améliorer si on décidait d’arrêter le flux, parce que la crainte principal, c'est de disparaitre progressivement sous le nombre, différentiel démographique et flux migratoire continu aidant.

  • Par Gilly - 04/06/2015 - 19:28 - Signaler un abus @ El Flander

    Un début de réponse ici : http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/david-assouline-en-flagrant-delit-de-conflit-dinteret/....... Je ne sais pas si je vais continuer à m'abonner. La teneur des articles pose effectivement question sur l'indépendance du site.

  • Par Gilly - 04/06/2015 - 19:32 - Signaler un abus @ toupoilu

    J'ai aussi remarqué qu'un sondage tombe toujours à point lorsque le gouvernement est saisi d'une nouvelle lubie ou s'est trouvé un nouveau bouc-émissaire.

  • Par Haddock36 - 04/06/2015 - 20:45 - Signaler un abus Article absurde

    Tout à fait d'accord avec vous Gilly. La couverture du dernier Valeurs Actuelles montre une Marianne bâillonnée avec le titre suivant: On ne peut plus rien dire. C'est comme si on avait fait un sondage sous Staline en demandant aux russes: aimez vous Staline.

  • Par C3H5.NO3.3 - 04/06/2015 - 21:36 - Signaler un abus Qui a fait le sondage ?

    T'as une chance-pour-la-frans, barbu, en djellabah, qui sonne à la porte et te demandes pour un sondage si tu es pour ou contre l'Islam en France. Qu'est-ce que tu réponds ? Qu'est-ce que tu va faire aux prochaines élections ?

  • Par vangog - 04/06/2015 - 21:41 - Signaler un abus Je ne saurai jamais si les commentaires sont moins

    intéressants que l'article, car je n'ai pas lu l'article, (ou en diagonale rapide...). Mais les quelques bribes du texte me semblent parfaitement conformes à la pensée unique d'un site qui doit faire allégeance au pouvoir gauchiste, pour passer le cap...à l'inverse, les commentaires sont exactement révélateurs de ce que pensent la majorité des Français...et leur conception de la place que doit garder l'islam hors de France est très éloignée de la pensée unique. Bravo, car il y a urgence pour la France!

  • Par Gilly - 04/06/2015 - 22:06 - Signaler un abus J'ai trouvé le sondage

    Réalisé par un think thank AMÉRICAIN ! De qui se moque-t-on ???? http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/06/04/01016-20150604ARTFIG00298-les-francais-ont-une-meilleure-opinion-des-musulmans-apres-les-attentats.php

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 04/06/2015 - 22:09 - Signaler un abus La vrai question est :

    La vrai question est : comment se fait-il que 76% des Français puissent-être tolérants vis à vis d'une religion qui impose à la moitié de la population( les femmes) un statut d'esclave ? Pour le reste, rien à f..tre...

  • Par Anouman - 04/06/2015 - 22:11 - Signaler un abus Sondage

    Je ne nie pas la pertinence du sondage qui estime que 76% des Français ont une bonne opinion de l'islam. Mais je me demande alors quelle est la probabilité que je tombe toujours sur les 24% restant. C'est tellement improbable que ce n'est pas possible.

  • Par hmrmon - 04/06/2015 - 23:04 - Signaler un abus Problèmes avec l'Islam.

    Si la France a des problèmes avec l'Islam, ça remonte loin, déjà Voltaire parlant de Mohammed disait de lui, qu'il fut un "génial mystificateur". Génial, le mot n'est pas trop fort, en effet, parti de rien ou presque, les effets de la réussite de sa dite "mystification" dixit toujours Voltaire, se mesurent encore 14 siècles plus tard. D'autres, après lui. ont essayé, de refaire le même coup, celui de démarrer une nouvelle religion, en prétendant avoir reçu un message de l'au-delà, pour n'en citer qu'un, Smith aux États-Unis, fondateur de l'église mormone, mais aucun n'a jamais pu, il s'en faut, rééditer son exploit, faute, faut le préciser, du bras armé dont il a disposé, bien utile à l'époque pour convertir en masse.

  • Par Phlt1 - 05/06/2015 - 00:13 - Signaler un abus Dommage ou inquiétant.?.

    Il est assez dommage de constater ici les échanges de certains internautes au sujet de Atlantico. Il me semble que Atlantico joue son rôle de site d'information différent des autres médias dans ce pays. Sur Atlantico, combien d'articles très justement écrits sur les graves dérives de l'islam: est-ce que cela fait d'Atlantico un site islamophobe.?. Non.!. Si Atlantico présente un autre point de vue, est-ce que cela fait de lui un site islamophile à la solde de Hollande.?. Non.!. Ca fait d'Atlantico un site d'information meilleur que les autres.!. Dans leurs commentaires, certains crachent sur la liberté de penser: ils ne sont pas très éloignés de ceux qu'ils jugent et condamnent. De plus, ils feraient bien d'essayer de lire entre les lignes et de comprendre le point de vue de cette enquête qui, à mon avis, permet de décrire une réalité...très française.!. Effectivement, personne en France n'a un à priori négatif vis-à-vis de l'autre. Naturellement, les français sont curieux de l'autre, d'où qu'il vienne. Et c'est bien cela qui les met ensuite dans un conflit parce qu'ils se sentent trahis de la confiance qu'ils ont accordée. Je pense que c'est ce que révèle cette enquête.

  • Par Bulldozer - 05/06/2015 - 06:03 - Signaler un abus Heureusement

    Heureusement les Français ne sont pas leurs médias, leurs politiques ou uniquement les internautes, qui sur-représentent une défiance hystérique vis-à-vis de l'Islam (unes de magazines, commentaires sur les sites d'infos, discours politiques, etc.). Dans la réalité quotidienne effectivement ça se passe très bien avec les musulmans, ce serait bien que ceux qui occupent le débat public cesse d'essayer de terroriser la population avec des polémiques qui n'ont pas lieu d'être (halal, voile à l'université, lubies identitaires, etc.).

  • Par winnie - 05/06/2015 - 07:49 - Signaler un abus la laicite ?

    Ça a exister quand tout le monde avait la même culture, mais c'est bien fini ! Merci UMPS ou plutôt RPS ou plutôt comme dit Phillipot : Herpès !

  • Par genbea75018 - 05/06/2015 - 08:57 - Signaler un abus Pourquoi la France a un vrai problème avec l’islam .............

    .....................mais pourquoi les Français, eux, n’en ont pas. En fait, il ne s'agit pas de l'islam mais des "islam". En effet, l'islam a plusieurs visages : dont un qui est tolérant, qui ne pose pas de problème majeur et un autre islam qui impose se façon de voir, qui admet que les femmes soient reléguées au rang d'esclaves, soumises aux hommes, un islam qui voudrait s'imposer en France, pays laïc, c'est celui-là qui pose problème et dont les français ne veulent pas.

  • Par Benvoyons - 05/06/2015 - 12:10 - Signaler un abus Les gens qui quittent leur Pays car ils ne peuvent y vivre

    correctement ne peuvent demander à la France de devenir comme le pays qu'ils ont quitté. Donc ils doivent respecter la République et en plus ne pas vouloir la domination de leur religion sur la République. Autrement ils retournent là bas d'où ils viennent puisque cela est mieux.

  • Par Gilly - 05/06/2015 - 13:30 - Signaler un abus @ Phit1

    Allez consulter la page que j'ai mis dans un commentaire plus haut. Cela pose question. Il y a encore six mois, je ne me serais posé aucune question. Mais doucement, la ligne change mais si doucement et avec tant d'habileté qu'on peut passer à côté. Certains contributeurs ? Des gages d'indépendance qui ne sont pas légion depuis quelques mois.

  • Par Clarokési - 05/06/2015 - 16:24 - Signaler un abus Coéxistence ou intolérence ?

    Cet article à deux voix (plus le journaliste) envisage de sujet de l'Islam en France sous des angles intéressants, avec ce grand avantage d'être dépassionné, ce qui sur la religion en général est rarement le cas. Cependant je noterai deux choses : Premièrement, la France est une étape historique pour une rénovation ou "Réforme" de l'Islam, qui au XXIe siècle, reste encore empêtré dans ses archaïsmes, tiré en arrière par le Wahabisme et les Frères Musulmans. Il ne peut en faire l'économie car ne satisfait pas plus les jeunes issus de cette culture/religion musulmane, progressistes, rompus à la mondialisation et aux échanges via Internet ici ou ailleurs (Iran, Maroc, etc.). Deuxièmement, l’athéisme représente le premier parti français en terme de classification religieuse. Tout expliquer sous l'égide et le regard scrutateur de Dieu/Allah, ça ne pourra jamais fonctionner au pays des Lumières et de l'esprit critique. J'en reviens donc au premier point, ici l'Islam est obligé de s'adapter pour répondre aux défis de la modernité. Un débat verrouillé dans l'Oumma il me semble depuis des siècles. https://lapartmanquante.wordpress.com/2015/02/20/coexistence-ou-intolerance/

  • Par MIMINE 95 - 05/06/2015 - 16:30 - Signaler un abus Pour avoir bien longtemps véçu

    proche de populations venues du Maghreb, j'ai véçu à Roubaix (quartier de la Potennerie), puis proche du quartier des Hauts champs surnommé, le petit Chicago dans les années 70, ma grand mère habitait sur la place du Pile. Dans les écoles que j'ai fréquentées (de 1960 à 1975), j'ai eu, (et j'ai toujours), des amis (es) dont les parents étaient originaires de cette région du monde et ce qui était déjà évident à cette époque, c'est que la volonté d'endogamie religieuse était très largement majoritaire, rares étaient les familles qui acceptaient que leur enfants convolent avec un non musulman sans cette condition lamentable et non négociable d'exiger de l'autre qu'il renie sa culture et, ou, accepte que les futurs enfants soient exclusivement musulmans, voilà ce qui me pose un sérieux problème. A propos des sondages, en février 2015, un sondage d'opinion Way estimait que 69% des Français percevaient négativement la religion islamique donc, qui croire ?

  • Par Texas - 05/06/2015 - 16:41 - Signaler un abus Impossible de trouver..

    ... ce sondage sur le site du Pew Research Center , dont l' independance est légendaire . Le seul disponible en date du 14 Mai a été redigé par Richard Wike , mais ne tire pas du tout les mêmes conclusions .

  • Par Arbannais - 05/06/2015 - 20:29 - Signaler un abus C'est drôle, tout de même,

    C'est drôle, tout de même, que la majorité des sondages disent que les français en ont assez des émigrés musulmans, des voiles intégraux, des prières de rues, etc... Le Front National (dont le fond de commerce est la lutte contre l'immigration africaine, qu'on le veuille ou non) est en hausse constante dans les urnes et dans les sondages, mais les français n'ont aucun problème avec les musulmans ! Étrange... Comment sont posées les questions ? Et données les réponses ? Généralement, c'est lorsqu'on dit "je n'ai rien contre les jeunes..." qu'on est prêt à tirer sur tout ce qui a moins de 20 ans.

  • Par Anguerrand - 05/06/2015 - 21:27 - Signaler un abus Je ne crois pas un mot de ce sondage

    Non seulement les français ont un vrai problème avec l'islam religion rétrograde, moyenâgeuse, et inégalitaire c'est à dire en contradiction avec TOUTES nos valeurs, mais de plus en plus cette religion fait peur du fait de son expansionnisme, de sa violence et tout simplement de la guerre a mort qu'elle a déclaré à l'Occident et de ce que sont nos valeurs millénaires. Des quartiers et villes ont été vidé de leurs habitants " gaulois" pour une occupation de secteurs de plus en plus vaste, et il est impossible de savoir si ça peut s'arrêter, vu le nombres grandissants d'immigrés qui s'introduisent chez nous. Alors oui les français refusent massivement l'islam.

  • Par Ganesha - 05/06/2015 - 23:58 - Signaler un abus Tandem Philippot-Marine Le Pen

    Comme de nombreux commentateurs ci-dessus, ce sondage me paraît complètement ''bidon'' ! A-t-il été réalisé sur la place du marché à Roubaix, par des barbus en djellaba, portant une kalachnikov en bandoulière ? Les français ne sont vraiment pas prêts à se convertir à l'Islam, à ce que la Charia remplace notre Constitution ! Pourrons nous encore longtemps manger un ''pain au chocolat'' en public, en rue ou dans le bus, en période de Ramadan ? Reste l'hypothèse du ''Grand Remplacement''. Ceux qui veulent vraiment y échapper devraient cesser de nous importuner avec leurs copiés-collés sur ''ce que fera le tandem Philippot-Marine Le Pen'' quand il arrivera au pouvoir ! Faites plutôt le ''bilan migratoire'' de Sarko et de Hollande !

  • Par joke ka - 07/06/2015 - 10:38 - Signaler un abus sondage

    "pourquoi je n'y arrive pas avec l'Islam?" je fais également partie des 24% qui ne supporte plus de voir mon quartier autrefois paisible être "envahi" à présent par des burqas ,entourées d'une multitude de mioches, des hommes barbus en pyjamas ,des crachats ,des papiers gras ,me donnant l'impression de vivre dans le tiers monde

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Ghaleb Bencheikh

Ghaleb Bencheikh préside la Conférence mondiale des religions pour la paix. 

Voir la bio en entier

Guylain Chevrier

Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.

Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.

Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL
 
L’Harmattan, Sous la direction de Guylain Chevrier, Les Ecrits de BUC Ressources SOCIOLOGIE TRAVAIL SOCIAL, juillet 2017, 270 pages.

Voir la bio en entier

Rémi Brague

Membre de l'Institut, professeur de philosophie à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne et à la Ludwig-Maximilians-Universitat de Munich, Rémi Brague est l'auteur de nombreux essais dont Europe, la voie romaine (1992), la Sagesse du monde (1999), La Loi de Dieu (2005), Au moyen du Moyen Age (2008), le Propre de l'homme (2015) et Sur la religion (2018).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€