Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l’estimation du nombre de musulmans en France réalisée par l’Institut Montaigne est très éloignée de la réalité

Une enquête réalisée par l’Ifop a servi de base à une étude de l'Institut Montaigne sur les musulmans de France. Grâce à des questions filtres sur la religion des enquêtés et celles de leurs parents, un échantillon de 1029 personnes musulmanes a été ainsi établi. Les quotas - âge, sexe, nationalité, etc. - permettent de garantir à peu près la représentativité sur ces critères mais n'assurent pas la représentativité selon la religion.

A la baisse

Publié le - Mis à jour le 23 Septembre 2016
Pourquoi l’estimation du nombre de musulmans en France réalisée par l’Institut Montaigne est très éloignée de la réalité

Atlantico : Dans son rapport sur les musulmans de France publié en exclusivité par le JDD, l'Institut Montaigne avance qu'il y a entre 3 et 4 millions de musulmans en France. Ces derniers représenteraient par ailleurs 5,6% des plus de 15 ans. Ces estimations vous semblent-elles correctes ?

Michèle Tribalat : L’enquête de l’IFOP réalisée pour l’Institut Montaigne a été conduite auprès de personnes âgées de 15 ans ou plus. Très prudemment, nulle part dans le rapport de l’Institut Montaigne, il n’est écrit qu’il y a entre 3 et 4 millions de musulmans. Seul le pourcentage de 5,6 % est cité et 5,6 % de la population de France métropolitaine de cet âge correspond exactement à 3 millions. Je suppose que l’on a extrapolé, sans trop savoir comment, aux plus jeunes (moins de 15 ans), ce qui a donné cette fourchette incroyable : entre 3 et 4 millions.

Ces chiffres sont très en-dessous d’estimations plus fiables. J’avais estimé, à partir de l’enquête Teo de 2008 dans laquelle on demandait la religion, à 4,2 millions le nombre de musulmans. Le tableau de l’accroissement en 2008 (à partir de l’estimation des naissances, des décès et du solde migratoire) m’avait amenée à écrire que les 5 millions seraient franchis autour de 20141. Imagine-t-on, compte tenu des flux migratoires et de l’accroissement naturel, que le nombre de musulmans a diminué depuis 2008 ? Les musulmans se seraient-ils mis à quitter en masse leur religion ces dernières années ?

1 Assimilation. La fin du modèle français, Le Toucan, 2013.

Sur quelles bases ces estimations ont-elles été faites ? 

En fait, l’enquête Ifop est une enquête par quotas auprès d’un peu plus de 15 459 personnes, réalisée sur une quarantaine de jours entre le 13 avril 2016 et le 23 mai 2016. Grâce à des questions filtres sur la religion des enquêtés et celles de leurs parents, un échantillon de 1029 personnes musulmanes ou ayant au moins un parent musulman (dont 874 se déclarant musulmanes) a été ainsi établi. Les quotas - âge, sexe, CS, nationalité, région, taille d’unité urbaine - permettent de garantir à peu près la représentativité sur ces critères et non sur d’autres critères. La représentativité selon la religion n’est ainsi pas assurée. Il est d’ailleurs vraisemblable que l’enquête de l’Ifop n’a pas touché la population musulmane en proportion comme elle l’aurait dû. Il n’est pas sûr non plus qu’elle ne souffre pas de biais d’observation. Rappelons que les estimations réalisées précédemment par l’IFOP en 2005-2009 et en 2008-2011 donnaient une proportion légèrement plus élevée de musulmans (5,8 % dans les deux cas).

L’enquête Teo, réalisée de manière aléatoire (tirage au hasard) par l’Ined et l’Insee en 2008 auprès de personnes âgées de 18-50 ans est un outil plus fiable. Elle comprenait un échantillon d’un peu plus de 5 000 musulmans. Les informations recueillies sur les enfants ont permis de compléter la pyramide des âges, par le bas. Restait à estimer les plus de 50 ans. Je l’ai fait. L’équipe de chercheurs de l’enquête Teo a, ensuite, fait à peu près la même chose, donnant des résultats similaires. Et le Pew Research Center s’en est lui-aussi servi pour estimer la population musulmane en France à la mi-2010 (4,7 millions).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cauchoise - 20/09/2016 - 09:48 - Signaler un abus Ce qui nous attend est plus important

    Que ce soit 4 ou 5 millions ne me semble pas le plus important. Ce qui l'est, c'est la proportion de jeunes, sans oublier tous les migrants qui arrivent et vont arriver dans les prochaines années, et qui seront eux aussi jeunes ... et donc susceptibles d'engendrer à nouveau de nombreux petits musulmans. Et il ne faut pas oublier que chaque famille aura 2 fois plus d'enfants qu'une famille "de souche". Effet boule de neige assuré ! Au rythme des arrivées continues, du regroupement familial, combien de temps faudra t-il pour que la population musulmane approche ou même dépasse la population d'origine chrétienne ? 40 ans ? Un siècle ? Le temps d'une vie humaine ? A partir de quel pourcentage nos lois commenceront-elles à être modifiées ? Personne ne veut y penser, mais l'Histoire suivra son cours ... et nos petit-enfants aussi ...

  • Par lafronde - 20/09/2016 - 10:58 - Signaler un abus La bascule démographique arrive.

    Pour rester souverain chez lui, un peuple doit veiller lui même sur son avenir. Car l'Etat même démocratique, lointain, déconnecté du réel ne le fait pas à sa place. Avant la mesure d'une majorité d'origine étrangère (ou extra-européenne) arrivera une majorité de jeunes (13 à 30 ans) allogènes. La jeunesse est turbulente, et elle a pour elle la pleine force physique. Dès que cette jeunesse sera hors de contrôle (n'est-ce pas déjà le cas ?), le pays sera foutu, aucune police ne pourra les tenir. Mesurer les naissances est donc essentiel, et déjà un tiers à un quart des naissances ont d'origine extra-européenne, le plus souvent dans des familles musulmanes. (Sahel islamique 7 à 8 enfants par femme, sans éducation saur le Coran et le fusil). Nos politiciens vous ont vendu du citoyen républicain universel, que vous aidiez à s'intégrer. En fait c'étaient des musulmans venus coloniser et islamiser notre pays. Solidarité nationale se traduit en islam par impôt sur les kouffars. Voici où nous a mener notre socialisme républicain ! Il est probable que les régions et départements de France qui feront sécession au plus vite sauveront leur identité traditionnelles avant d'être envahies.

  • Par jurgio - 20/09/2016 - 11:57 - Signaler un abus La politique de la Gauche est de foncer dans l'idéologie,

    en masquant les dommages collatéraux et en niant que le mur approche. Mais il n'y aura pas de Providence pour les bobo-gauchos. Ces individus qu'ils croient aujourd'hui leurs amis seront demain leurs ennemis. Irréductibles.

  • Par Aghir - 20/09/2016 - 12:19 - Signaler un abus Une chose est sûre

    C'est qu'ils sont trop nombreux! Si on considère les arrivées massives et la vitesse de reproduction, ce n'est pas gagné! Sinon pour eux..........!

  • Par MIMINE 95 - 20/09/2016 - 12:44 - Signaler un abus INSTITUT IFOP

    Personnes clés de cet institut:Claude Bébéar et H de Castries, auteur du rapport: Hakim El karoui proche d'Emmanuel Todd. Sans douter de sa bonne foi, ce brillant essayiste (lire: réinventer l'occident), à l'arbre généalogique à pâlir de jalousie, a une obsession, rendre l'islam compatible avec la république Française. Il y a 2 jours dans l'Opinion (journal financé par B Arnaud et la famille Bettencout) et dans lequel Monsieur El Karoui écrit, il affirmait : «Près de 40 % des musulmans de France ne connaissent rien à leur religion» (là, je dirais ouf ! c'est heureux) ou dans Leaders Tunisie :"Un rapport - choc de Hakim El Karoui : Un islam français est possible". Pour parvenir à ce but tout est permis, y compris l'habillage qui rassure. C'est la vérité pure et dure, si difficile soit elle,qu'il faut révéler pour permettre à l'islam d'effectuer son virage démocratique, louvoyer sans cesse dans les "oui mais non" est contre productif. De mère française, si Hakim avait pu s'appeler Laurent ou Maxime là, ça aurait eu d'la gueule. Mais non, ton père est musulman, t'as pas le choix, tu nais et tu restes musulman. C'est peut être par là qu'il faut commencer.

  • Par MIMINE 95 - 20/09/2016 - 12:50 - Signaler un abus POUR MA PART

    j'aurais donné plus de crédit à un rapport signé conjointement par Hakim El Karoui et Malika Sorel ou Michèle Tribalat . Certes mais, faut pas rêver!

  • Par Alain Proviste - 20/09/2016 - 12:58 - Signaler un abus ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN

    Michèle Tribalat est très réservée dans cet entretien. C'est un sujet proprement existentiel que nos despotes éclairés se gardent bien de mettre en lumière. Les commentaires ci-dessus montrent bien que beaucoup ne sont pas dupes. Il suffit d'ailleurs de passer devant une maternité ou une école dans de nombreux quartiers pour avoir une idée de l'avenir radieux qui se prépare. C'est une guerre des ventres impitoyable qui nous est menée.

  • Par jc0206 - 20/09/2016 - 14:59 - Signaler un abus Entre 3 et 4 millions de musulmans

    En France ? Cessez de nous prendre pour des cons ! 5 millions il y a vingt ans déjà, au rythme ou ils se reproduisent et ou ils arrivent, 10 à 15 millions aujourd'hui selon Azouz Begag lui même. Il suffit de se promener dans n'importe quelle ville de France pour en vérifier l'estimation. Il est urgent de fermer l'institut Montaigne.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 20/09/2016 - 15:19 - Signaler un abus il n'existe aucune

    il n'existe aucune statistique ethnique ou religieuse en France car elles sont interdites. 2/ notre ministre de l'intérieur à annoncé au lendemain de l'attentat de Charlie Hebdo une base de 1,5 million de musulmans en France, aussitôt démenti sur la même radio par le recteur de la modquée de Paris qui parlait de 9 millions. L'article parle de 3 millions, mais il est plutôt fait état de 4,3 millions dans l'étude Montaigne..???? Ces chiffres sont bien sür très loin de la réalité qui se situe entre 10 et 13 millions.....alors même en prenant le chiffre de 4,3 M. ça fait beaucoup de militants(pratiquants) ...............plus que de pratiquants catholiques......ce qui veut dire que la 1ère religion de France est sans contestel'Islam ..............Houellebecq avait donc raison ! Leurs études bidouillées ne sont là que pour endormir le bon peuple !

  • Par Lafayette 68 - 20/09/2016 - 16:03 - Signaler un abus On est pas dupe

    Nous ne sommes pas des buses...

  • Par Leucate - 20/09/2016 - 16:20 - Signaler un abus Où est l'arnaque ?

    Je me rappelle très bien que le chiffre retenu par le ministère de l'intérieur en 1993 (Pasqua n°2) était de 4 millions de musulmans en France qui avait à l'époque une population de 57 millions d'habitants. C'était il y a 23 ans, presque le temps d'une génération qui fait par convention 30 ans. Même si ce chiffre était minoré pour certains à l'époque, personne ne croira que la population musulmane n'a pas augmenté durant ce temps par le solde des naissances et décès et par l'arrivée de 150 à 200.000 migrants par an soit la population de la ville de Dijon ou de Rennes tous les ans pendant 23 ans. Je possède l'un des derniers Quid version papier, l'édition 2004. Le Quid était un outil précieux car il collectait chaque année les chiffres officiels fournis par l'ensemble des administrations et organismes internationaux en France et dans le monde. Concernant la population française, le Quid 2004 donnait les "projections centrales" de l'INED certainement pour ce qui concerne l'accroissement de la population française. Je lis: en 2003, la population française était de 59.625.919 (recensement au 1-1) Les projections étaient de 61M en 2010, 62M en 2020, 64M en 2050. Tu parles ! 66M en 2013

  • Par Liberte5 - 20/09/2016 - 19:28 - Signaler un abus Comme W. Churchill

    " Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées ». Cette manipulation grossière ne peut cacher la réalité qui oscille suivant les estimations entre 8 et 10 millions de musulmans.. Sinon , comment expliquer cette prolifération de mosquée? D'autant qu'on nous dit beaucoup de musulmans ne sont pas pratiquants. Comme c'est difficile de mentir !! On se fait toujours coincer.

  • Par gwirioné - 20/09/2016 - 23:48 - Signaler un abus Drépanocytose et statistiques...

    Si vous avez envie de statistiques dérangeantes, potassez le site del'Insee https://fr.wikipedia.org/wiki/Dr%C3%A9panocytose#France

  • Par vangog - 21/09/2016 - 01:57 - Signaler un abus il y a entre 3 et 13 millions de musulmans en France...

    selon les chercheurs...conseillons-leur de continuer à chercher, afin d'affiner leurs résultats...Nous, au Front National, on a fini de chercher, depuis bien longtemps, et on a trouvé la solution: arrêt total de l'immigration musulmane et immigration très mesurée et sous conditions pour les autres ethnies! Il n'y a plus à tortiller...

  • Par Paul Emiste - 21/09/2016 - 07:48 - Signaler un abus N´ayez pas peur!

    Nos politicouards et bien pensants ont mit leurs millions en sécurité outre atlantique pour quand ça pétera en Europe.

  • Par Stargate53 - 21/09/2016 - 15:49 - Signaler un abus Ne pas se focaliser que sur le nombre !

    Le rapport de l'institut Montaigne pose un éclairage sur le rejet de la France par près de 28% des jeunes d'obédience musulmane. Cette alerte mériterait d'être affinée car elle pose avec acuité un problème sociétal qui ne peut que s'amplifier. Qui va oser approfondir le malaise qui pointe année après année avec une partie croissante des populations issues des migrants (de 2è ou 3éme génération) , Quels sont les facteurs qui créent à la fois cette désaffection de notre mode de vie français et se poursuit par la radicalisation ? Comprendre pour corriger serait lucide !

  • Par KOUTOUBIA56 - 21/09/2016 - 23:08 - Signaler un abus la réalité c'est 12 millions

    la réalité c'est 12 millions de musulmans. il suffit de se promener et de regarder les tetes et les poussettes!!!!!! dans 25 ans ils nous boufferont

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michèle Tribalat

Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Elle a notamment écrit Assimilation : la fin du modèle français aux éditions du Toucan (2013). Son dernier ouvrage Statistiques ethniques, une querelle bien française vient d'être publié (éditions de l'Artilleur). Son site : www.micheletribalat.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€