Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi les casques de vélo ne protègent de presque rien (et aggravent même les choses)

Si le vélo est à la mode, le port du casque l'est moins. Pourtant plébiscité par de nombreuses associations, il semblerait que son efficacité soit à nuancer. En effet, diminuant l'attention des cyclistes et rassurant les automobilistes qui baissent alors leur vigilance, il serait même à l'origine d'accidents.

Surenchère

Publié le
Pourquoi les casques de vélo ne protègent de presque rien (et aggravent même les choses)

Le port du casque serait à l'origine de certains accidents.  Crédit Reuters

Atlantico : Selon une étude de 2005 de la Sécurité Routière (lire ici), le vélo ne serait responsable que de 17% des blessures à la tête, derrière les accidents de piétons (26%) et des automobilistes (24%). Comment expliquer une telle focalisation sur le casque de vélo et pas sur le casque en voiture ou à pied par exemple ? Sait-on vraiment quelle proportion d'accidents le casque de vélo permettrait d'éviter ?

Claude Lievens Souday : La focalisation sur le vélo est principalement liée au fait que l’utilisation de ce moyen de transport est en train de croître de manière significative dans beaucoup de villes. Autrement dit, le pourcentage de déplacements qui sont effectués à vélo en ville est en croissance et ce point représente une gêne pour un certain nombre de personnes. Nous assistons à une récupération de l’espace au profit des cyclistes mais également des piétons, ce qui provoque une saturation à des endroits dans les villes.

C’est la raison pour laquelle dans plusieurs villes dans le monde, il a été mis en place des péages urbains ou encore des zones de trafic limitées afin de laisser la place également aux cyclistes.

Les raisons qui font que la sécurité n’est pas  focalisée sur le port de casque en voiture sont encore méconnues au même titre que les incidents en noyade qui sont bien plus nombreux et pourtant sous-représentés. Il faut savoir que sur les derniers chiffres, il y a eu 155 morts en vélo dont un tiers en ville, les deux tiers restants sont des morts sportifs, c’est-à-dire en dehors des agglomérations. Nous ne savons toujours pas pourquoi la focalisation reste sur les victimes en vélo alors que les accidents mortels de la vie courante par exemple sont bien plus importants. Le dernier chiffre s’élève à environ 6800 morts dans des accidents de tous les jours.

Si nous revenons sur l’exemple de la noyade qui connaît davantage de victimes, pourquoi ne pas obliger le port d’une brassière protectrice, la logique serait bien plus acceptable au vu des chiffres alors que ce n’est pas une activité essentielle, nous n’allons pas à la nage au travail ou à l’école ! Le débat sur le port d’un casque en vélo est une aberration certaine. Nous n’avons pas de chiffres exacts sur la proportion d’accidents que son port pourrait éviter. Une chose est sûre, le casque en vélo au-dessus de 20 km remet en cause son efficacité. En dessous de 20 km, nous pouvons estimer que le casque est une protection, au-dessus, cela semble assez complexe. Or, la majorité des chocs sont estimés au-dessus des 20 km car ils sont constatés en dehors des villes, dans un usage sportif. Les accidents en ville sont principalement des altercations avec des automobiles.

Le port du casque en vélo provoquerait des comportements à risques et serait donc dangereux ? Que doit-on en penser ?

Je réalise de nombreuses interventions au sein des collèges pour sensibiliser aux usages du vélo. Aujourd’hui, les parents répètent à leurs enfants qu’il faut absolument mettre son casque. Or, les jeunes portent leur casque comme s'ils prenaient une manette de console de jeux entre leurs mains. A partir du moment où ils ont leur casque, ils pensent être invincibles. Je passe mon temps à leur expliquer qu’avant de porter le casque, il faut avant tout avoir les bonnes pratiques en ville, respecter les règles. La focalisation sur le casque est dramatique car elle fait oublier l’aspect éducationnel de la pratique du vélo, à commencer par le respect du code de la route et autres règles civiques. A cela s’ajoute le côté pervers du port du casque vis-à-vis des automobilistes qui sont moins vigilants en pensant que le casque est une protection suffisante.

Revenons en à l’attitude des automobilistes : ils seraient effectivement moins attentifs aux cyclistes qui portent un casque. Ils auraient, par exemple, tendance à réduire la distance entre le cycliste et leur voiture. Que devons-nous en penser ?

Il faudrait prendre le problème à l’envers. En réalité, plus les automobilistes seront sensibilisés sur la place à laisser aux cyclistes, moins il y aurait d’accidents. Aujourd’hui, toute une génération entre 30 et 60 ans a essentiellement été habituée aux déplacements en voiture. Ces personnes n’imaginent pas un trajet autrement qu’en voiture, ils sont complètement inconscients vis-à-vis des cyclistes. C’est avant tout un problème d’éducation aux problématiques des cyclistes.

La conception et un design inadapté des casques de vélo, pourraient poser problème et engendrer des fractures du cou, par exemple en cas de chute. Est-ce vrai ?

Certaines publications sur le sujet avancent le fait qu'un casque qui serait totalement efficace pèserait 5 kg. Or, c’est impossible car il serait fortement nuisible et importable car les vertèbres du cycliste ne le supporteraient pas. En revanche, les personnes ne sont pas du tout sensibilisées aux usages du casque, à sa durée de vie, à la manière de la positionner sur la tête. Nous n’avons pas ce problème chez les motards qui savent exactement quand un casque n’est plus valide. Ce phénomène est constaté chez les jeunes cyclistes qui ne savent pas qu’il ne faut pas jouer avec son casque, qu’il faut l’enlever une fois la balade terminée. L’efficacité du casque est déjà bien limitée, si en plus celui-ci est endommagé, son port est obsolète.

Il faut commencer par éduquer tous les cyclistes et les automobilistes. Le casque est uniquement un moyen facile d’évacuer les problèmes de la sécurité des cyclistes. Un constat prégnant le nombre d’accidentés n’augmente pas alors que le nombre de cyclistes augmente.

Le port du casque ne représente-t-il pas un frein à l'utilisation du vélo ?

Dans tous les pays où le port du casque est obligatoire, une réduction de la pratique a été constatée. Obliger les cyclistes à porter un casque en dehors des pratiques sportives est négatif car cela représente une contrainte. Il faudrait davantage les former. Nous allons d'ailleurs en ce sens. L’école commence à s’y mettre, l’année dernière a eu lieu la première journée du vélo à l’école, cette année cette sensibilisation s’étale sur une semaine. Ce serait effectivement dommage que le port du casque engendre à un nivellement vers d’autres moyens de transports moins sûrs.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Pierre - 06/05/2014 - 06:43 - Signaler un abus De même, le casque de moto...

    ... ne protège pas la tête, sauf des photographes ! C'est la raison pour laquelle il est inutile de mettre la bride. Mais il faut une visière foncée et descendue en permanence. En agissant de la sorte, vous serez "invincible" ! . Propos établis grâce aux déclarations et au au comportement présidentiel : " moi-président, je serai à chaque instant un modèle pour tous !" Dont acte. .

  • Par lexxis - 06/05/2014 - 07:35 - Signaler un abus UN ARTICLE PLEIN DE BON SENS

    20 km/h, cela permet déjà la ballade et même un peu mieux. Les propos sensés et responsables de l'auteur font plaisir à lire, même si l'on peut regretter qu'un certain nombre de cyclistes revendiquent agressivement leur statut soit en ville en faisant n'importe quoi ou presque, soit ailleurs en dédaignant les pistes cyclables qui ont été aménagées à grands frais à leur intention. Et en tant qu'automobiliste/cycliste/piéton, comment ne pas être frappé de certains comportements ( non-respect des feux, circulation sur trottoirs à grande vitesse, déboitement sans signalement ) qui dénotent une intrépidité peu adaptée à la fragilité intrinsèque du cycliste. Pour ma part, deux règles simples m'ont évité beaucoup d'accidents. En tant qu'automobiliste dans la mesure du possible, ne doubler un cycliste qu'en ménageant - (fût-ce au prix de la ligne jaune, si la route est libre- un espace suffisant pour parer à une chute à gauche. En tant que cycliste, considérer que toute portière d'un véhicule en stationnement peut s'ouvrir à n'importe quel moment. Mais l'essentiel, c'est de conserver avec soi quel que soit le moyen utilisé sa triple réflexe de chauffeur, de cycliste et de piéton.

  • Par amike - 06/05/2014 - 08:17 - Signaler un abus Article sectaire. En allemagne, dans les zones intercommunales,

    on fait 2 routes, l'une destinée aux véhicule, l'autre aux vélos ou piétons. . Mais ici, l'auteur ne pense qu'à faire de "l'EDUCATION". Pourquoi faire simple (séparer les 2 mobiles, trop différents) quand on peut faire compliqué (circulation mélangée, cyclistes ont tous les droits, règles de sécurités inappropriés...)

  • Par pguillermo - 06/05/2014 - 08:52 - Signaler un abus Et les pouvoirs publics ?

    Cet article - intéressant au demeurant - met l'accent sur la sécurité individuelle. Mais habitant Paris, je suis surtout sensibilisé à l'incompétence absolue des pouvoirs publics. Depuis l'élection de Hollande, des cyclistes circulent systématiquement sur tous les trottoirs même là où la chaussée est bien sécurisée. Et je ne vois jamais plus la police verbaliser. Quant-aux voies et pistes cyclables, il est difficile de faire pire. . Elles disparaissent parfois subitement pour passer de l'autre coté de la chaussée. Elles sont souvent encombrées de voitures stationnées tout le long. Et surtout elles sont fréquentées par des tas de piétons. Le plus souvent les piétons les empruntent tout-à-fait involontairement puisqu'elles ne sont pas signalées ni différentiées des trottoirs, par une peinture spécifique par exemple. Bref là comme ailleurs, rien de propre ou d'intelligent ne pourra se faire avec des gens aussi incapables que les SOCIALAUDS. Ils sont nuls comme en Justice, comme en prévention, comme en écologie, comme en économie. Ils sont nuls en tout. On ne voit pas pourquoi la voirie et la prévention ferait exception à leur nullité.

  • Par Mani - 06/05/2014 - 09:29 - Signaler un abus Le casque "à l'origine

    Le casque "à l'origine d'accidents" ? Non mais on croit rêver... bientôt on va nous dire que la ceinture de sécurité en voiture est à l'origine d'accidents... Hallucinant de lire des âneries pareilles ! Un gamin se croit invincible de toute manière, qu'il porte un casque ou pas ! . Et qu'ils portent un casque ou pas, les cyclistes (du moins en ville) font n'importe quoi sur la route, et c'est ça qui provoque des accidents, pas le fait de porter un casque ! De même, de très nombreuses pistes cyclables ont été construites partout dans les grandes villes de France et pourtant on continue à voir beaucoup de cyclistes les snober complètement. . D'une manière générale, je trouve toujours admirable cette manière de rejeter la faute des deux-roues sur les voitures. Les voitures ont des angles morts, tout le monde le sait, mais comme la plupart des deux-roues circulent n'importe comment, passent entre deux voitures qui roulent à 130 km/h, etc, il faut une vigilance énorme et constante des automobilistes pour repérer à l'avance quelle bêtise le deux-roues qui le suit va tenter. . Et surtout, c'est le plus fragile qui doit faire le plus attention, non ? Ça me paraît pourtant élémentaire...

  • Par Mani - 06/05/2014 - 09:36 - Signaler un abus Quant à cette histoire des 20

    Quant à cette histoire des 20 km/h, les bras m'en tombent. Quand on a la tête qui vient percuter le bitume, peu importe si on va à 5 ou 25 km/h, le choc est de toute façon très violent ! . Si on recommande le port du casque à vélo et pas quand on marche, ce n'est pas une question de vitesse mais tout simplement parce qu'on a infiniment plus de risques de tomber par terre et de percuter le sol avec la tête quand on est à vélo que quand on est à pied. . Et paradoxalement, on a plus de chances de se vautrer quand on roule très doucement que quand on roule vite... Il suffit pour s'en convaincre de voir ces cyclistes du dimanche qui roulent doucement et font toutes les cinq secondes des écarts parce qu'ils ne parviennent pas à maintenir leur guidon tout droit ! En faisant ces écarts sur la route à 5 km/h, ils prennent des risques beaucoup plus importants que s'ils roulaient à 50 km/h...

  • Par lorenzo13 - 06/05/2014 - 09:58 - Signaler un abus titre dangereusement racoleur....

    Dommage que le titre soit dangereusement racoleur, fâcheuse habitude de journalistes qui traitent un sujet qu'ils ne connaissent pas avant de passer à autre chose, quant à Claude Lievens Souday son message est contre productif, c'est consternant...Le casque en ville pour se balader, dans un parc avec des enfants, ou en pratique sportive route ou VTT reste une protection très efficace et indispensable! Un enfant ou un cycliste averti peuvent chuter seuls sur une arête de trottoir à 15km/h...sans casque c'est un traumatisme crânien ou la mort...avec casque la personne repart sans dommage, même pas une bosse...Je fais 300km de vélo par semaine, j'ai cassé 2 casques sur de grosses chutes en VTT ou route, il me parait criminel de distiller un message laissant entendre que le casque ne protège pas....même si tout ce qui est dit par ailleurs dans l'article se révèle par ailleurs exact.

  • Par armel30100 - 06/05/2014 - 10:42 - Signaler un abus A VELO!

    On ne dit pas "en vélo", mais à vélo; à moto; mais en voiture car on est à l'interieur ! C'est pourtant aussi simple à comprendre que mettre sa ceinture ou le casque...

  • Par EPR - 06/05/2014 - 11:16 - Signaler un abus Mon expérience personnelle...

    ...suggère que le casque peut être très utile. Il y a quelques années je roulais vite, en descente, sur une route de montagne. Pour une raison inconnue la roue avant de mon vélo s'est bloquée, j'ai fait une galipette et j'ai atterri la tête en premier sur le bitume. Bilan: le casque était explosé mais j'étais indemne, à part quelques bleus et égratignures. Depuis, à vélo, je mets le casque même pour faire 10 mètres.

  • Par pemmore - 06/05/2014 - 11:21 - Signaler un abus Le comportement des automobilistes me choque franchement,

    par rapport aux vélos. Et les femmes sont souvent pires que les hommes. Tant pis si ça peux vexer si ça pouvait économiser un accident. C'est sans doute un problème psychologique, la majorité, y compris ceux qui devraient montrer l'exemple, les pro du bitume, n'arrivent pas à comprendre que quand on arrive derrière un vélo il va rouler lentement et qu'il n'y a aucune autre solution qu'une manoeuvre d'évitement pour passer. 1 mort chez-moi la semaine dernière comme ça. Moi j'aime rouler et rouler vite, mais je part d'un principe, si je suis derrière un vélo, j'ai perdu et je vais attendre d'avoir très largement la place au moins 2 m pour doubler quitte à déborder sur une ligne continue. Il faudrait néanmoins interdire de rouler à deux de front et mettre grosse amende et points en moins, la sécurité a un coût. Pour le casque on oublie les accidents qui n'ont pas eu de séquelles, c'est idiot, une bordure de trottoir et c'est la fracture même à l'arrêt au feu rouge. Pour un automobiliste c'est oublier qu'à force de conduire on a des automatismes ne faisant pas partie de la pensée et un casque signifie scooter ou moto donc vitesse, mais pas vélo .

  • Par gk - 06/05/2014 - 11:28 - Signaler un abus il devrait faire du velo pour voir comment ca ce passe

    l'auteur devrait ce faire percuter par une voiture ou glisser sur une plaque de gasoil pour voir l'utilité d'un caque quand il sera dans le comma.

  • Par tanguy - 06/05/2014 - 11:42 - Signaler un abus Titre plus que racoleur, une certaine copie du courrier inter...

    Cet article n'est qu'un mélange de poncifs chapeauté par un titre racoleur. Le message est que le casque nous donne des ailes,et nous pousse a rouler n'importe comment... et en plus le casque est inutile!!! Habitant Paris, les accidents concernent souvent des velibs, je pense que le port du casque devrait être obligatoire sur le velib (les conditions d'accès sont trop simples) résultat on des cyclistes qui se comportent n'importent comment sur la chaussée. Je parcours plus de 12 000 km par an dans Paris...des situations dangereuses j'en ai connue (les taxis, bus ne sont pas fairplay du tout), les velib rajoutent une situation de danger constant (écarts et autres). Je roule un max sur les pistes cyclables et le saviez vous il n'y a que des utilitaires de livraison stationnant dessus...et que certaines ressemblent à des poubelles...et le mercredi, samedi, dimanche c'est impossible de rouler dessus le long de la seine car c'est squatté par des poussettes! Faites ça au Denmark, Pays-Bas, à Londres et vous ne remettrez jamais une roulette de la poussette dessus! En France nous ne savons pas respecter les dispositifs mis a disposition des uns et des autres. Un peu de civisme!

  • Par tanguy - 06/05/2014 - 11:48 - Signaler un abus Mon expérience du casque

    En montagne, un chien de berger a déboulé dans une descente dans les Cevennes, je devais descendre a 45km/h. J'ai freiné j'ai glissé, et ma tête a taper la borne kilométrique (casque explosé, tête intacte, 5iem métacarpien pété). Le port du casque tout le temps pour moi même pour chercher du pain !

  • Par Deres - 06/05/2014 - 12:01 - Signaler un abus le casque me semble néanmoins quelque chose de très raisonnable

    Tous ces raisonnement me semblent très hypothétiques ... Pour moi, le port du casque à vélo me semble une pratique raisonnable. Je veux dire par cela que la gêne me semble faible et que le bénéfice potentiel en cas d'accident très important. Il ne faut donc pas s'en priver, un accident grave étant très vite arrivé.

  • Par kalixte - 06/05/2014 - 12:17 - Signaler un abus Civisme

    Je crois que le maître mot est le manque de civisme des uns et des autres. Je suis toutefois sidéré du nombre de feux rouges non respectés par les cyclistes parisiens. Ils se mettent en danger et mettent en danger les autres usagers. Je rajouterai ... sous le regard bienveillant de la mairie de paris et des services de police !

  • Par Sniper - 06/05/2014 - 12:36 - Signaler un abus Le casque qui ne sert à rien

    comme l'article lui-m^me. Un vice-président qui ne sert pas à grand chose non plus!!!

  • Par Thémis888 - 06/05/2014 - 12:45 - Signaler un abus Le casque ne suffit pas!

    Je suis, dans l'ensemble, d'accord avec la plupart des commentaires (sauf le dernier, qui est hors sujet!) - mais même s'il est peut-être certains que les automobilistes "font moins attention" aux cyclistes qui portent des casques, qu'à ceux qui n'en portent pas, le gilet fluo (pour ma part, je considère que la couleur orange est plus "voyante" que le jaune) est fortement recommandé et devrait être obligatoire! Car le principe à vélo - pour ceux qui circulent en ville - est d'être visible, surtout pour ceux (et ils sont, hélas, encore trop nombreux!) qui ne respectent pas le code de la route! Moi-même, en tant que piétonne, j'ai failli me faire percuter trois fois par un vélo - heureusement que j'ai le sens de l'observation et que je regarde avant de traverser! Et le pire, c'est que si on a le malheur de protester, on se fait insulter! Par conséquent, il n'y a pas QUE les automobilistes qui manquent de civisme! Mais ça, c'est surtout valables pour les cyclistes parisiens! A bon entendeur... Quant au port du casque, je le considère VITAL, particulièrement si l'on circule en ville et encore plus si l'on a une pratique sportive, quelle qu'elle soit!

  • Par gochlangue - 06/05/2014 - 12:47 - Signaler un abus n'importe quoi !

    Autant supprimer les ceintures de sécurité et les airbag des voitures, les casques et l'ABS sur les motos. Car bien évidemment les chiffres montrent que ça rassure l'automobiliste et invite minimise la sensation de danger. Ce genre d'article mérite une condamnation, car si la bêtise est largement tolérée, voire encouragée ici, il est criminel de faire croire que le casque à vélo ne protégerais pas.

  • Par Thémis888 - 06/05/2014 - 12:56 - Signaler un abus Oups! J'ai oublié un truc...

    Petit rappel : en dehors du vélo, il y a l'équitation - et lorsque vous sortez en promenade, ou faites des concours hippiques, le port de la bombe est OBLIGATOIRE! Parce que si vous tombez, que ce soit de cheval ou à vélo, la tête reste un des éléments le plus fragile de notre corps! Conclusion : PORT DU CASQUE et GILET FLUO (et pas uniquement pour les cyclistes, car si vous longez une route le soir - voire à la nuit tombée - en étant à cheval, il vaut mieux être vu!) pour TOUT LE MONDE - surtout LES ENFANTS (et vous les parents, surveillez-les, et apprenez-leur à signaler un changement de direction et à respecter le code de la route - merci)!

  • Par bellini - 06/05/2014 - 13:58 - Signaler un abus 45 ans de velo dans Paris

    45 ans de velo dans Paris et 45 ans sans casque et sans accident. Pour l’automobiliste, le casque signifie vélo rapide, vélo qui s'impose, vélo qui se méfie de automobiliste. Ne portez pas de casque mais soyez toujours vigilant: lent quand il y a du monde; ne jamais serrer les voitures en stationnement, ne jamais doubler par la droite .... et le vélo dans Paris, c'est merveilleux!

  • Par jerem - 06/05/2014 - 17:38 - Signaler un abus Selon le gavage des oies .....

    oui l'inpes qui ne manque pas de proposer continuellment des normes et des comportements a la con , associé à la securité sociale ... le slogan bien enfilé dans les cranes est sufffisamment pervers : "les casque c'est pas obligatoire , c'est jsute indispensable" tres bon slogan car en le repetant on conserve "casque" et "obligatoire" et on fait disparaitre la négation. La plus grosse arnaque c'est que depuis 30 ans le nombre de morts à velo a continuellement diminué et qu'il y a plus de morts piéton que de morts en velos (meme pondéré par le nombre d'utilisateurs) . Mais comme il faut veiller à la croissance , il faut encore faire une norme que tous les bobos a la cons avides de fashion attitude sont pres a accepter (so cool l'aerateur sur le crane a couleurs flashies) n'importe quelle connerie , comme ces comiques qui s'affublent d'un masque en circulmant a velo (c'est le cote fenshui du cycliste)..... on ne parle meme pas de la plus belle arnaque de raisonnement . pour que l'enfant accepte docilement de porter un casque , il faut que l'adulte en porte un ..... et pourquoi la meme chose avec les couches aussi ... le casque sur les départementales oui en ville non.

  • Par jerem - 06/05/2014 - 17:46 - Signaler un abus Sortez nous les cas de morts à velo a paris , que l'on se marre

    il ya quelques années une association avait fait le point sur les morts suvenues a velo a paris .... c'etait a hurler de rire. Dans une majorité des cas , le cycliste etait lui meme en faute avec des comiques qui poursuivaient une voiture et s'"etaient encastrés dans le parechoc . on ne parle pas de l'appel au meurtre de la circulation a contre sens , légalement autorisé dans tous les espaces a 30km/ h sans que les maires n'aient meme fait l'explication a l'ensemble de la population . Resultat des cyclistes qui se la joue "j'y ai droit" et des automobilistes furax devant des "casse-cous qui nous les brisent". un peu comme les radars sur le péripherique qui pour l'année précédent leur arrivé avaient connu le nombre pharamineux de "ZERO MORT" et un mort l'année d'avant . cela valait bien d'avoir des le depart 8 radars , depuis complétés et surtout pres a etre mis en route avec les bornes de l'eco-taxe toutes fraiches et disponibles pour un controle a prelevement bancaire direct pour les voitures auxquelles le comité ministériel de la prévention routiere (le saint comité) songe a imposer une boite noire permanente .... voila qui permettrait de faire rentrer des fonds isn't

  • Par jerem - 06/05/2014 - 17:53 - Signaler un abus le casque assasin

    ou surtout un bon marché , bien rentable . en depti de l'envolée du nombre de scooters , le nombre de motos et autres vehicules motorisés hors voitures a diminuer . Du coup baisse des ventes de casques .... quoi de mieux que de forcer la main a une reglementation en combinant le dscours sur le transport en mobilité douce et enfiler le casque obligatoire ... la bonne blague ... liberer des transports , du pv , du stationnement mais trouver quelque chose pour quand meme faire chier le monde .... Quant au casque evidemment , il faut decliner le barratin . au premier choc , il faut en changer car un casque qui a pris un choc meme minime , risque de ne pas etre pleinement efficace encas d'accident .... comme on parle pour les petits ,comme pour les sieges auto, faut evoluer avec la croissance .... mais le casque reste un bon assasin quand il est posé sans que son porteur le sangle correctement et l'ajuste aussi a l'interieur .... on attend la proposition du comité de prévention routiere, le girophare sur les voitures pour etre vus et le harnais pour changer de la trop vieille ceinture. on attendra pour le bouton d'ejection automatique la google car.

  • Par Le Lampiste - 06/05/2014 - 18:10 - Signaler un abus Les statistiques, degré le plus élaboré du mensonge

    Ces proportions d'accidents avec choc crânien n'ont aucune signification en elles-mêmes : les chiffres bruts doivent être rapportés au nombre de personnes en circulation, ou mieux aux temps de circulation cumulés des personnes à vélo, à pieds, ou en voiture. Il devient alors évident que le vélo est de loin le plus dangereux et que le port d'un casque devrait être obligatoire, ainsi que le respect rigoureux du code de la route. Mais ça, c'est très peu électoralment correct, il vaut mieux brosser les écolos dans le sens du poil.

  • Par jerem - 06/05/2014 - 18:22 - Signaler un abus la preuve par les archives

    2002 l'inpes edite son fascicule de l'arnaque http://www.inpes.sante.fr/70000/dp/02/dp020604.pdf on y note 255 morts en 2000 en 2012, alors meme que le casque n'est pas obligatoire et que chacun peut a volonté se securiser selon son niveau et son cadre de circulation 164 morts http://www.preventionroutiere.asso.fr/Nos-publications/Statistiques-d-accidents/Accidents-cyclistes et pour la bonne bouche un article narrant les délires d'annonce quand soudain un mort est monté en flamme. http://transports.blog.lemonde.fr/2012/10/12/un-cycliste-tue-a-paris-un-seul-pas-20-ni-100-ni-500/

  • Par jerem - 06/05/2014 - 18:29 - Signaler un abus comme pour le gavage des oies en voitures

    De meme que l'on en a ras le bol de voir la terroriste des antennes venir à toutes les occasions nous faire son couplet sur la vitesse, il serait temps de nous lacher la grappe avec le reflexe reglementaire obligatoire. La vitesse n'est pas le probleme. le respect des distance et la signalisation par le clignotant oui . Combien chaque année sont dépenses en budget de com pour nous fatiguer avec le barratin sur la vitesse au volant .... au lieu de rappeler les regles de respect des distances et de l'importance d'utilisé l'equipement non optionnel, installé en serie : les clignotants quand on fait du 50k.h sur les berges a paris pour regarder le décor au lieu de rester les yeux sur sa route qui est en sens unique, sans pieton , on ouvre davantage le champ de l'accident . Et la terroriste qui depuis 20 ans nous gonfle avec sa vérité personnelle , sans etre l'elue de personne avec des invitations permanentes pour l'ouvrir au moindre resutlat d'accidentologie .... on demande la parité et un mec . ras le bol de ce sexisme dépassé .

  • Par amoros - 06/05/2014 - 18:34 - Signaler un abus étude épidémiologique France :moins 70% de blessures graves tête

    La première étude épidémiologique menée en France sur le sujet et publiée en 2012 a confirmé et quantifié l’effet protecteur du casque à vélo. Cette étude se base sur 11 années de données, de 1998 à 2008 (département du Rhône, registre médical basé sur les hôpitaux) et englobe les 8 373 cyclistes blessés, dans un accident en ville, en péri-urbain ou en rase campagne. L’analyse montre, toutes choses égales par ailleurs (âge, sexe, gravité des blessures hors tête-face-cou, type d'accident : cycliste seul, contre un piéton ou un autre cycliste, ou contre une voiture, lieu d'accident (type de réseau, en / hors ville), que le casque diminue de 70 % le risque de blessures sérieuses à la tête. Ref: AMOROS E., CHIRON M., MARTIN J.-L., THÉLOT B., LAUMON B., Bicycle helmet wearing and the risk of head, face, and neck injury : a french case-control study based on a road trauma registry. Injury Prevention, no 18, pp. 27-32, 2012.

  • Par jerem - 06/05/2014 - 20:01 - Signaler un abus @amoros - 06/05/2014 - 18:34

    tres interessant . c'est comme pour la voiture : a la laissant au garage c'est 100% debaisse des accidents comme conducteurs ou vehiculés ..... courir c'est aussi prendre le risque de prendre un gadin . faire du roller c'est prendre le risque de s'étaler ... et rien sur les trotinnette pour tous ces gamins qui ne dépassent pas le haut d'un voiture et que descendent sur la chaussée sans casque ni aucune autorisation a etre sur la chaussée.... on leur préconise quoi comme obligation reglementaire sous peine de ..... Votre étude est surement interessante . si vous avez un lien ...je prends

  • Par biturige - 06/05/2014 - 20:02 - Signaler un abus la circulation à vélo ayant changée ...

    bonsoir ,coureur amateur dans ma jeunesse ,le casque était de rigueur pour les compétitions sur piste (vélodrome ) ,qui à couru en " américaine " et s'est vu embarqué dans une chute collective ,juste en haut d'un grand virage ,me comprendra aisément . La Fédération s'étant ensuite avisé que dans les épreuves sur route ,il pouvait y avoir des dégâts assez graves ,a rendu le casque obligatoire en compétition .Je vois à l'heure actuelle les jeunes des clubs s'entrainer sur route ,et porter le casque : la plupart des randonneurs à vélos aussi ;c'est une bonne chose ! Conseil d'un grand champion cycliste Belge aux automobilistes " si vous devez doubler un cycliste ,laissez-lui au moins la place de tomber " !

  • Par amoros - 06/05/2014 - 20:28 - Signaler un abus étude épidémiologique France : moins 70% blessures graves tête

    voici le lien pour l'étude : http://injuryprevention.bmj.com/content/18/1/27.long s'il ne marche pas, taper "amoros chiron helmet serious " dans un moteur de recherche

  • Par amoros - 06/05/2014 - 20:36 - Signaler un abus étude épidémiologique France : moins 70% blessures graves tête

    et le lien sur l'étude présentée en français, et sur d'autres études autour du vélo présentées dans une journée scientifique : http://actions-incitatives.ifsttar.fr/geri/velo/sem/juin13/

  • Par jerem - 06/05/2014 - 20:42 - Signaler un abus port du casque : schumacher va nous en parler

    avant de faire chier 16 millions de cycliste parfaitement capable de mettre ou non un casque selon leur age, leur utilisation, leur degré d'usage du velo, il faudra nous faire le point sur ces skieurs qui finissent en service d'urgence avec un coma forcé ET qui portaient un casque au moment de leur chute.... on a parfaitement compris que la chute de schumacher avait grandement amoindri les dégats , toute sa famille en remercie le fabricant d'ailleurs ..... alors avant de nous enlever encore un plaisir de base qui ne demande pas des sommes gigantesques et de nous forcer a trimbaler un casque partout , lachez nous la grappe et allez voir si sur les pistes de ski , le chiffre d'affaires des stations seraient pas a revoir pour ses brillants sportifs qui n'oublient pas de faire aussi du hors piste .... et foutez nous la paix. ou sinon commencez par les pietons nettement plus nombreux en nombre de tués et de blessés sur la route et la chaussée ... que l'on se marre un peu pour voir l'accueil au nom de la protection sanitaire ....

  • Par jerem - 06/05/2014 - 20:47 - Signaler un abus le carque la grosse arnaque pour faire du business

    avant que le velo redevienne un moyen de transport populaire , cet equipement etait vendu avec sonnerie , eclairage avant et arriere et bande auto reflechissante sur les pedales et les roues en PRE EQUIPE. Depuis , comme par hasard, l'inreps n'a rien a dire sur la soudaine vente de velo sans eclairage, sans sonnerie , sans auto reflechissant ...... AVANT DE nous gonfler avec le casque , puisque le monde des normes obligatoires est votre dada. commencez par imposer les equipements intégrés aux velos ..... mettrait on un voiture en vente avec une option pour les clignotants et les optiques ? non . AVANT DE VOULOIR FAIRE DU FRIC et d'attendre des sponsorings de partenaires qui n'attendent qu'une obligation pour faire un fric fou avec une obligation que ne manquera pas de gonfler soudain les prix du casque en question comme tous les equipements obligatoires ....

  • Par jerem - 06/05/2014 - 20:49 - Signaler un abus @amoros - 06/05/2014 - 20:28

    merci pour les liens .

  • Par jerem - 06/05/2014 - 21:05 - Signaler un abus @biturige - 06/05/2014 - 20:02

    vous avez parfaitement raison . a une activité sportive donnée , une securité donnée..... mais là nous sommes ailleurs , généralisation du casque a toute la population ..... j'ai encore le souvenir de la proposition de loi de ces deux députés de province qui voulait enfiler l'obligation avec celle qui fut faite aux sportit apres un accident mortel sur le tour de france .... tant qu'a faire prendre tout le business dans la nasse .... Entre un cycliste sportif qui roule seule ou en groupe sur une départementale et qui risque de se faire surprendre par un automobiliste en exces de vitesse et une circulation en ville dans des bouchons , il n'y a rien a voir . et quand on voit des bobos en costard avec un casque fluo a trou , on se dit qu'il est une bonne chose que le ridicule ne tue pas ... bonne pour eux

  • Par jerem - 06/05/2014 - 21:12 - Signaler un abus les prises electriques peuvent tuer

    faut il rendre obligatoire l'installation de caches anti electrocution pour les prises electriques de france , au pretexte que certains gamins ont voulu testes le gout de l'electricite du bout de leur doigts trempés ou a pleine langue avec des dégats corporels conséquents ???? jusqu'ici non ? les parents qui ont des enfants en bas age, sont informés de l'existence de ce matériel de protection des prises .... inutiles d'en faire l'obligation pour toutes les installations a construire, a renover ou toutes les installations tout simplement ..... et c'est le meme probleme avec les études de l'inpes qui etudie depuis quelques années la maniere dont il faudrait surelever les garde fous aux fenetres pour eviter les plongées dans le vide par des enfants curieux dont les parents ont eu l'intelligence de laisser des acces qui permettent l'espace d'un instant une bonne defenestration ..... 30 millions de logements et de fenetres en multiples pour quelques gens distraits et irresponsables qui n'ont pas compris qu'un enfant n'est pas une game boy renouvelé tout les 2 ans par sony et consorts .... RAS LE BOL DE CES REGLEMENTATIONS et c'etait pareil pour les equipements des piscines

  • Par jaco25 - 06/05/2014 - 22:44 - Signaler un abus D'accord avec l'article

    Pour la plupart des cyclistes ils ne vont pas plus vite voir moins que les champions du maraton .Ceux ci les meilleurs effectuent les 42 kms ,190 à plus de 20 kms heure. Comme précise l'article seulement 17 pour cent des cyclistes blessés à laxtête en cas de chutes.Pratiquant lecvélo depuis pkus de trente ans j'ai chuté de nombreuses fois à ebvuron 20 km h ,et jamais sur la tête .Le casque est important pour les coureurs pros ou amateurs effect40 kmh en plaine et 80 kmsh en descente là, il y a de grands risques à chuter sur la tête .Les décès de cyclistes j'ai assistè à deux morts sur une départementale avec port du casque .Ils ont été heurtés violemment par une voiture et furent tués sur le coup le casque ne peut rien faire dans ces cas d'accidents mortels. la plupart des chutes à 15 ou 20 à l'heure avec ou sans casque ne provoquent que de petits bobos .A cette vitesse j'ai chuté sans casque une vingtaine de fois et m'en suit tiré avec quelques gouttes de sang ou une égratignure.Laissons cette dernière liberté qui nous reste d'apprècier les ballades en vélo les cheveux à l'air au grand air plutôt que recouvert de protection des pieds à la tête com

  • Par jpierrr - 06/05/2014 - 23:41 - Signaler un abus + chaud que le vent, + sec que la pluie, + dur que la tête

    Le casque est un plus pour la sécurité. Il ne doit pas devenir une obligation. A chacun de décider de le porter, ou non...

  • Par amoros - 07/05/2014 - 09:34 - Signaler un abus -70% n'est ni -100% ni 0%

    Il n'a jamais été dit que le casque protégeait à 100% mais ce n'est pas zéro non plus

  • Par Dr Guy-André Pelouze - 07/05/2014 - 09:38 - Signaler un abus Un déni de rationalité

    "Nous n’avons pas de chiffres exacts sur la proportion d’accidents que son port pourrait éviter." Tout est dit. Nous sommes avec des spécialstes accrédités mais pas rationnels. Trouvez moi les stats qui valident vos élucubrations et bien sur autre chose que le moral hasard!

  • Par Dr Guy-André Pelouze - 07/05/2014 - 09:43 - Signaler un abus Ce spécialiste accrédité ignore les vrais problèmes

    La question au sujet des vélos c'est la cohabitation avec bp plus tueur que soi les voitures. Alors réfléchissez à l'argent public dépensé en pure perte dans les pistes cyclables en pointillé un coup y en a un coup y en a pas et vous verrez que le casque n'est pas le débat prioritaire. Exp perso le casque quand il y a des trottoirs c'est pas mal... J'ai cogné un trottoir et détruit mon casque un jour. Je serais peut être là mais avec quelques séquelles...

  • Par LENGLET - 07/05/2014 - 10:22 - Signaler un abus DU N'IMPORTE QUOI

    Je suis une fan de roller. Je roule jusqu'à 30 km/heure et si je me plante pour une raison quelconque (un caillou venant bloquer les roues) heureusement qu'il y a le casque pour protéger la tête. J'ai vus des accidents en roller où le casque exposait en cas de chute. Alors les conneries des têtes pensantes ça suffit !

  • Par Ravidelacreche - 07/05/2014 - 11:02 - Signaler un abus Pourquoi les casques de vélo ne protègent de presque rien

    Particulièrement si on prend le bus....En pleine poitrine !

  • Par Ory-Nick - 07/05/2014 - 11:15 - Signaler un abus Tout le monde comprendra...

    ... que pour que le casque garde une efficacité complète (100% de ses capacités) il faut en changer après un choc. C'est pareil pour tout les casques.

  • Par yavekapa - 07/05/2014 - 11:51 - Signaler un abus il est interdit d'interdire

    pas de casque obligatoire pour les cyclistes pas de casque obligatoire pour les motards pas de ceinture obligatoire pour les automobilistes cela doit rester un choix personnel !!! sinon alors pourquoi ne pas interdire le suicide halte à la dictature !!!

  • Par mediaplayer - 07/05/2014 - 12:40 - Signaler un abus En scooter le casque...

    ...ne protége pas des paparazzis !!!

  • Par jerem - 07/05/2014 - 18:52 - Signaler un abus @LENGLET - 07/05/2014 - 10:22

    le propos c'est l'obligation au lieu de la responsabilisation . en roller sur la chaussée , la valse dans le décor est evidemment nettement plus risquée. une capacité a ne pas etre vu dans les angles morts encore plus grande. OR, le roller n'est toujours pas autorisé sur la chaussée et on voit pas pourquoi il faudrait faire chier ceux qui roulent gentiment comme les trottineurs . Mais vous avez raison , sur la chaussée avec la vitesse et le risque de choc , porter le casque est un choix cohérent. le velo c'est pareil . faire du cyclisme (pas de la promenade en foret ou ville) sur une départementale seul ou en peloton , il est naturel de se dire qu'il est préférable de parer l'eventualité de partir dans le fossé . Encore une fois ... comme pour le gaz et l'electricité. on ne va pas mettre des systeme avec codes d'acces au pretexte que si un enfant est dans le foyer , il pourrait .... C'est exactement ce qui n'a pas été fait pour la securité des piscines. Imposer a tous un equipement . Enfant ou pas enfant dans le foyer : un delire qui a rempli les carnets de commande et rien de plus

  • Par Democrator - 08/05/2014 - 00:07 - Signaler un abus J'ai tout lu !

    Désormais, le casque pour tous ! En voiture (les airbags de tête, de genoux, de... ne suffisent pas), pour les piétons (une collision est si vite arrivée), et même à la maison... Pour faire plus simple, ces fameux cyclistes, écolos de fortune plus que de conviction, sont simplement la huitième plaie du monde, tant ils se croient tout permis. Je prends un plaisir certain (et non pas sadique) à ne surtout pas me pousser sur le trottoir, lorsque je croise l'un de ses cons arrogants qui y circule alors que la rue est dans le bon sens, ou à double sens. Le blaireau inconscient prêt à foutre en l'air n'importe quel enfant ou personne âgée sortant d'un immeuble est contraint de mettre pied à terre, le plus souvent en m'accablant de grossièretés plutôt qu'en s'excusant. Il est vrai qu'ils sont bien encouragés par ces trous du cul d'écolos qui, refusant le nucléaire privilégient les centrales à charbon, et détestent la voiture (instrument moins polluant que les vaches, mais oh combien individualiste, donc non collectiviste et idéologiquement inacceptable). Mon prochain achat sera un Hummer, avec un autocollant "fuck la planète" (les écolos et les cyclistes). Je le conduirai sans casque !

  • Par Democrator - 08/05/2014 - 00:24 - Signaler un abus Quand aux subventions reçues...

    ... par ces 190 associations locales "qui œuvrent au quotidien pour une ville plus pratique et plus sûre pour les cyclistes", et par cette PAMA (Plan d'Aide aux Mobilités Actives) dont rien que le nom sent la bien-pensance à des lieux... Je n'ose pas même y penser ! J'aimerai 190 associations "qui œuvrent au quotidien pour une ville plus sure pour les petits blancs(français de souche)", plutôt que voir la régularisation en augmentation de 50% et l'accroissement de la délinquance dans 76 départements. J'aimerai un plan d'aide aux mobilités active (sic ! Rien que la terminologie traduit l'idéologie sous-jacente) qui prenne en compte le besoin de voiture, l’acceptation du principe du non collectif, et le droit à ne pas vouloir (ou pouvoir, c'est mon cas) faire du vélo ! En Chine, les masses populaires, dès qu'elles le peuvent quittent le vélo, plus que subi, pour l'automobile ! En France, il nous faut revenir à la Chine de Mao ! Ce pays communiste (mais en fait éminemment démocratique au sens historique du concept : seules les élites décident) donne bien des leçons à ce pays (la France) dans laquelle la démocratie n'est qu'un leurre. Il faudrait un permis pour voter.

  • Par jerem - 08/05/2014 - 09:25 - Signaler un abus @Democrator - 08/05/2014 - 00:07

    vous avez parfaitement raison / 20.000 deces par an dans les accidents à domicile. 7 fois plus qu'en voiture. mais qu'attend on ? vite un casque , un harnais et une liaison satellite pour signaler toute ralentissement cardiaque ou glucemie excessive. un monde à la matrix .... ce serait tellement fenshui

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Claude Lievens Souday

Vice-Président de la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB). Président d'une des 190 associations locales qui œuvrent au quotidien pour une ville plus pratique et plus sûre pour les cyclistes. Représentant de la FUB lors des négociations sur le Plan d'Aide aux Mobilités Actives (PAMA)  annoncé en mars par le Gouvernement. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€