Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 25 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pauvre Cour des comptes... Rien de ce que son rapport annuel avait épinglé l'an passé n'a été suivi d'effets

La Cour des comptes présente ce mardi son rapport annuel. Au vu des nombreuses préconisations passées à la trappe les années précédentes, on peut sérieusement douter du fait que l'édition 2014 ait l'effet désiré sur les pouvoirs publics.

Dans le vide

Publié le

Atlantico : Quelles étaient les perspectives du précédent rapport annuel de la Cour des comptes ?

Jean-Michel Rocchi : En 2013, la Cour des comptes estimait que le gouvernement ne parviendrait pas à ramener le déficit à 3 % du PIB, et effectivement il n'y est pas arrivé.  Elle a appelé à de nouvelles économies structurelles : la « Modernisation de l'action publique » devant amener « à une révision du contenu des missions ». Les pistes proposées par la Cour étaient nombreuses : retraites, politique familiale, formation professionnelle, aides aux entreprises, logement, collectivités locales...

En 2013 la Cour des Comptes constatait  avec scepticisme : « Aucune réforme porteuse d'économies substantielles au-delà de 2013 ne peut être identifiée ».

Effectivement, le gouvernement, qui a fait le choix de n'identifier aucune piste d'économies réelles et concrètes, n'a réalisé aucune économies. 

Les préconisations n'ont donc pas été suivies par le gouvernement ?

Le Tome II du rapport qui sort ce mardi porte sur les suites données par les institutions et organismes contrôlés. Les préconisations 2013 de la Cour n'étaient pourtant pas très ambitieuses et elles n'ont que très peu été suivies d'effet. 

Quelles sont les dépenses pour lesquelles la situation s'est dégradée ?

Le gouvernement annonce des baisses de dépenses, mais c'est toujours pour plus tard. La vérité, c'est que l’État a dépensé plus en 2013 (376,7 milliards) qu'en 2012 (374,2 milliards). On va encore nous expliquer que la vitesse d'augmentation des dépenses s'est ralentie, mais ce n'est pas le sujet ! Il faut que les dépenses baissent en valeur absolue, de manière significative et pour plusieurs années. Pour l'instant, il n'y a pas de concret, que des vœux pieux encore démentis en 2013.

L'étude controversée de Carmen Reinhart et Kenneth Roggoff ("Growth in time of Debt", American Economic Review - Papers and Proceedings, 2009) démontre qu'il existe une corrélation entre un fort endettement et une stagnation économique. Si la méthodologie et les raccourcis se discutent, le sens ne l'est pas car d'autres études allaient dans le même sens. Puisque le Président Hollande se trouve dans le pays du rêve américain un petit comparatif qui se passe de commentaire : 

PaysDépenses publiques sur PIBTaux de croissance 2013Taux chômageEtats-Unis42%1,90%6,70%France57%0,20%10,50%

 

La bureaucratie française use et abuse de l'exception française, l'exception française c'est que dans l'hexagone la croissance ne repart pas, contrairement à ce que l'on constate ailleurs !

Peut-on attendre une amélioration cette année sur certains postes de dépenses ? Si oui, lesquels ?

En fait l'actuel gouvernement ne fait pas vraiment d'économies, il annule des dépenses antérieures. C'est un tour de passe qui est indispensable car François Hollande a annoncé en janvier 2014 qu'il va faire le contraire de ce qu'il fait depuis 20 mois. Le gouvernement n'est pas crédible pour faire baisser de manière significative les dépenses publiques car il n'en a ni la volonté, ni la majorité politique au parlement.

Il y aura probablement ça et là quelques réformettes car nous sommes dans une année électorale et que l'excès des dépenses publiques et de la fiscalité va se frayer un chemin dans le débat électoral.

Pourtant il y aurait beaucoup à faire : la protection sociale (retraites, chômage...) représente 57,3 % des dépenses publiques, puis viennent les services généraux dont la dette publique (11,5 %), l'éducation (10,8 %), les affaires économiques (6,2 %), le logement et les équipements collectifs (3,4 %), la défense (3,2 %), l'ordre et la sécurité publique (3,1 %), la culture et les cultes (2,5 %) et enfin la protection de l'environnement (1,9 %). Le service de la dette publique est un gros facteur de risques de dérapage en cas de remontée des taux d'intérêts avec un encours de 1 900 milliards de dette publique.  

On peut s'interroger sur la politique d'économies de bout de chandelles qui porte sur les fonctions régaliennes, qui ne représentent pourtant que 6% du total des dépenses... Sacrifier la sécurité des Français n'a quasiment pas d'impact sur le total, il faut le savoir !

A l'inverse, aucun effort de réduction des dépenses portant sur la protection sociale et le coût de l'administration (69 %) n'a été réalisé. C'est consternant... La crise des dépenses publiques, ce n'est pas la remise en cause de l'Etat régalien (6 %) ni de l'Etat dans la version de l'économiste Charles Dupont-White (18 % en rajoutant les dépenses d'éducation), c'est la crise de l'Etat Providence. 

S'il n' y a pas de croissance il n'y a rien à partager. La France s'appauvrit, le PIB par habitant est inférieur de 2,8 % en 2013 à ce qu'il était en 2007. En effet, sur la même période la population française s'est accrue de 2,2 millions. La France, qui se vante de sa politique nataliste et de naturalisation, a t-elle raison en l'absence de croissance ?  

Et si Thomas Malthus avait raison ? En effet, ne perdons pas de vue le fait démographique ; la réduction des dépenses publiques est plus facile à population constante car le potentiel d'économie porte principalement sur les  dépenses de l’État providence.   

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par michel43 - 11/02/2014 - 07:35 - Signaler un abus triste

    la cours des comptes est inutile? cars ;elle a AUCUN pouvoir; et elle coute combien a nos...CONTRIBUABLE?

  • Par Salaudepatron - 11/02/2014 - 08:21 - Signaler un abus Tailler dans la masse gluante et informe des fonctionnaires...

    C'est la seule et unique solution pour "dégraisser le Mamouth", comme disait l'ancien ministre Claude Allègre, pourtant de gauche ! Tant que nous n'aurons pas un gouvernement qui aura les couilles de se mettre à dos toute la fonction publique, rien n'avancera et on continuera à nous amuser avec des économies de bouts de chandelles, pour masquer l'immobilisme. Une chose est certaine, il ne faut pas compter sur Flanby et sa clique pour faire le job... Donc plus vite le tocard dégagera, plus vite nous aurons peut être une chance d'enfin enclencher la grande purge des fainéants, nuisible et autres parasites qui pullulent dans la fonction publique !

  • Par Jean-Pierre - 11/02/2014 - 08:23 - Signaler un abus FH attend la reprise....

    . Voilà sa seule politique économique et budgétaire ! . Et comme la crise perdure, il enfonce le pays dans le marasme. . Quand à l'idée de réformer quoi que ce soit....

  • Par charlesingalls64 - 11/02/2014 - 08:32 - Signaler un abus Pauvre ?

    Mon oncle est magistrat à la cour des comptes. Pauvre n'est pas le premier adjectif que j'utiliserais....... J'ai une préférence pour désespéré et blasé.......

  • Par gliocyte - 11/02/2014 - 08:33 - Signaler un abus La Cour des comptes

    Cour des comptes versus Cour des comtes. Les comtes de la Cour Présidentielle, la "noblesse" des "élites" au pouvoir qui sévit en France depuis plus de 40 ans foule aux pieds la Cour des Comptes, je dirais même plus: C'est leur P.Q.

  • Par gliocyte - 11/02/2014 - 08:33 - Signaler un abus La Cour des comptes

    Cour des comptes versus Cour des comtes. Les comtes de la Cour Présidentielle, la "noblesse" des "élites" au pouvoir qui sévit en France depuis plus de 40 ans foule aux pieds la Cour des Comptes, je dirais même plus: C'est leur P.Q.

  • Par XI - 11/02/2014 - 08:55 - Signaler un abus Je reprends . Peut être une

    Je reprends . Peut être une simple omission de l'auteur ou un manque de place ? . La dette sociale (retraite,chômage...) Moi ce qui m'intéresse ce sont les points de suspensions . Jamais au grand jamais , vous ne voyez écrit noir sur blanc qu'une colossale partie de cette dette provient de la masse d'aides et d'exemptions accordées a des populations éternellement oisives ,qui ne cherche absolument pas de travail , Que l'on aide ceux qui ont perdu leur boulot et ceux qui se démènent pour en trouver ,Bravo. Entretenir une horde d'assistés chroniques .Non merci .

  • Par Imragen - 11/02/2014 - 09:12 - Signaler un abus Voilà enfin un rapport

    - rapidement rédigé - rapidement lu il sera vide. . Puisque la Cour des Comptes ne sert à rien pour le Gouvernement actuel, ne pourrait on la supprimer ?

  • Par jurgio - 11/02/2014 - 09:38 - Signaler un abus La Cour des comtes !

    Pas étonnant que nos sans-culottes socialistes y soient allergiques ! Quand je dis « sans culotte », je ne voulais faire aucune allusion...

  • Par vent_nouveau123456 - 11/02/2014 - 09:40 - Signaler un abus Il y a la crise pourquoi, ne faites-vous pas comme les Américain

    Les États-Unis ont donné un ultimatum aux banques suisses jusqu'au 31 décembre 2013 ... pour s'autodénoner d'avoir aider des citoyens américains échapper au fisc . Ainsi, les banques suisses doivent se déclarer dans 4 catégories .. la première très coupable. La seconde avec des circonstances atténuantes .. Etc . Et la quatrième catégorie où il n'y aurait jamais eu de citoyens américains ! Les banques suisse doivent également fournir toutes les données de ces années de fraudes ! Les États-Unis vont récupérer avec cette méthode certainement des dizaines de milliards..! En fait, il y aura des amendes et les riches Américains devront rembourser toutes les années non payées .. ! Cela fais tellement peurs que UBS la plus grande banque suisse envisage sérieusement de vendre ça divisions affaires.. ! Donc, si les États-Unis font cela, pourquoi la France et l'europe ne font-elle pas la même chose.. ? Peut-être parce que les gens qui nous gouvernent ont eu même évadé le fisc .. ? Pourquoi ne pas demander à nos politiciens de faire comme les Américains..? Ce serait certainement mieux .. !

  • Par Vinas Veritas - 11/02/2014 - 09:50 - Signaler un abus Solution ?

    La cour des comptes constate. Soit, et après mais au moins, il y a le Constat, la trace, la marque et la preuve. Pas de commentaire sur l'homme aux 1900 milliards en 19 mois ? Boblecler est mort, englouti par la masse de cette dette qui grossit, grossit et grossit jusqu'à l'infini ! Après l'infini, ça éclate et le boum balaie disperse, expédie jusqu'à l'oubli.

  • Par mich2pains - 11/02/2014 - 10:01 - Signaler un abus Avec la G000CHE , ç'est ..." LES COPAINS D' ABORD " !

    En virant à G000CHE , la France est passée de 15 ministres + 4 secrétaires d'Etat + 1 Haut Commissaire à .....35 MINISTRES , soit 65% de hausse ! Sachant qu'un Ministre coûte environ 20 millions d'euros pièce , avec ses 500 fonctionnaires , en voici quelques uns parfaitement inutiles , donc à virer de toute urgence : --- " Ministre chargé des Français de l' Etranger " (Hélène CONWAY-MOURET) --- "Ministre de l' Agro-Alimentaire " (Guillaume GAROT) . --- " Ministre de l'Egalité des Territoires " (François LAMY ) . --- " Ministre de ???? " ( Kader ARIF ) --- " Ministre de la Francophonie " ( Yamina BENGUIGUI ......) ! --- " Ministre chargé de la Réussite Educative " ( George PAU-LANGEVIN) --- " Ministre de l' Emploi , de la Formation professionnelle , du dialogue social et de l'apprentissage " ( Thierry REPENTIN) Auxquels , on peut rajouter 15 autres Ministres tout aussi inutiles et en doublon ! Si , par pitié pour vos impôts , je décide de supprimer toutes ces sangsues , est-ce que l'un d'entre - eux vous manquera , en terme de SERVICE PUBLIC ??????? PS : Si cette question vous parait stupide , qu'attendez-vous pour leur signifier aux prochaines élections ?

  • Par FIGAROCB - 11/02/2014 - 10:23 - Signaler un abus C'EST BIEN LE PROBLÈME !

    Tous les ans, c'est la même histoire : la Cour des Comptes rend un rapport, remis en grandes pompes au Président de la République, lequel s'empresse de le mettre dans un placard avec les précédents sans en tenir compte ! Déjà, l'argent de contribuables est dépensé inutilement puisque tout le travail fait par des fonctionnaires consciencieux est jeté à la poubelle de l'histoire. De plus, les résultats de tous ces travaux, si ils étaient mis en force auraient déjà permis à notre Pays de faire d'innombrables économies sans avoir besoin de réunir le ban et l'arrière ban pour trouver 50 milliards ! Ce qu'il faut : c'est introduire dans notre constitution l'obligation des pouvoirs publics de se conformer aux suggestions de la Cour des Comptes, sauf si celles-ci ne sont pas compatibles avec les lois de la République, ce qui n'arrivera jamais ! Ils faut absolument que les Contribuables soient enfin entendus, il existe un moyen simple de faire les économies permettant de faire revenir notre Pays dans une meilleure économie favorable à l'emploi et à la richesse nationale.

  • Par rmgl - 11/02/2014 - 10:38 - Signaler un abus la Cour de Comptes dit ce

    la Cour de Comptes dit ce qu'elle veut, car me concernant, je n'ai que 5 ans pour m'enrichir le plus possible. Ensuite je quitte ce pays de meuh meuh car je n'en ai rien à cirer.

  • Par Imragen - 11/02/2014 - 10:42 - Signaler un abus il faut fermer la cour des Comptes !!!

    Non seulement personne ne l'écoute, mais en plus elle dit, écrit, proclame qu'en 2014 les déficit va augmenter et qu'aucun des engagements pris par la France ne sera tenu. . La Cour des Comptes en disant la vérité détruit la confiance hasardeuse des marchés dans les discours lénifiants de Pépère et de sa bande de guignols. . La Cour des Comptes acteur central du pessimisme rétrograde et dangereux contre les lendemains qui chantent et l'avenir radieux du socialisme triomphant !!!! . Et si le PS était le Parti du Mensonge ?

  • Par saintu - 11/02/2014 - 11:18 - Signaler un abus Instituitions et structures à revoir

    Depuis bien longtemps et avant d'envisager la moindre réforme dans ce pays, il convient d'abattre TOUTES les institutions. La Cour des Comptes comme les autres puisque cette "autorité" n'en a aucune !!! De l'Assemblée Nationale aux Conseils Généraux et Communes en passant par les ministères et autres Préfectures, TOUT doit être remis à plat ! Rien ne se fera en l'état actuel des choses ! Toutes ces institutions et structures sont noyautées, vérolées, tenues par des fonctionnaires qui se tiennent par les coronès, eux mêmes tenant les gouvernants par les couilles ! C'est je te tiens, tu me tiens par la barbichette ! Lorsqu'un ex Ministre de l'E.N dit "il faut dégraisser le mammouth" il s'attire les foudres de tous alors qu'il ne fait qu'énoncer une vérité ! Lorsque, pour une fois, Hollande dit "il faut revoir Régions et Départements pour en limiter le nombre" la droite crie au scandale, alors que c'est du bon sens que de vouloir faciliter la vie aux français et limiter le montant des impôts ! Seulement voilà, abattre 999 feuilles du mille feuilles risque de supprimer un bon nombre de ces emplois sécurisés tenus par des fonctionnaires d'état, territoriaux et communaux.

  • Par GBCKT - 11/02/2014 - 11:36 - Signaler un abus Cours des comptes, organisme de contrôle.

    Indispensable concernant les équilibres, le respect des règles de la comptabilité publique, l'insuffisance de procédures les risques de conflits d'intérêt etc. Mais n'a pas la responsabilité de la conduite des affaires qui revient à l'exécutif et au parlement. C'est une "cours des comptes publics" mais pas "cours de l'audit public". Elle est souvent moins pertinente lorsqu'elle s'aventure dans les domaines des "métiers", ses auditeurs y manquent alors souvent de pertinence.

  • Par vent_nouveau123456 - 11/02/2014 - 11:49 - Signaler un abus Il y a la crise pourquoi, ne faites-vous pas comme les Américain

    Les États-Unis ont donné un ultimatum aux banques suisses jusqu'au 31 décembre 2013 ... pour s'autodénoner d'avoir aider des citoyens américains échapper au fisc . Ainsi, les banques suisses doivent se déclarer dans 4 catégories .. la première très coupable. La seconde avec des circonstances atténuantes .. Etc . Et la quatrième catégorie où il n'y aurait jamais eu de citoyens américains ! Les banques suisse doivent également fournir toutes les données de ces années de fraudes ! Les États-Unis vont récupérer avec cette méthode certainement des dizaines de milliards..! En fait, il y aura des amendes et les riches Américains devront rembourser toutes les années non payées .. ! Cela fais tellement peurs que UBS la plus grande banque suisse envisage sérieusement de vendre ça divisions affaires.. ! Donc, si les États-Unis font cela, pourquoi la France et l'europe ne font-elle pas la même chose.. ? Peut-être parce que les gens qui nous gouvernent ont eu même évadé le fisc .. ? Pourquoi ne pas demander à nos politiciens de faire comme les Américains..? Ce serait certainement mieux .. !

  • Par biturige - 11/02/2014 - 12:00 - Signaler un abus aussi longtemps.....

    bonjour ,une majorité de citoyens clairvoyants ,s'exprimant ici-même à parfaitement conclu :Aussi longtemps que cette cour ne possèdera pas de pouvoir de décision ,de levier d'obligation de résultats sous peine d'éviction définitive ,assortie de sanctions financières :il en sera ainsi ;d'où la quasi inutilité;à l'instar du Sénat ; de la présence de cette cour .

  • Par Le Vendéen - 11/02/2014 - 12:11 - Signaler un abus Et si...

    La Cour des Comptes, cette Grande Institution dont les conseils (pour faire des économies) prodigués dans ses rapports annuels ne sont suivis, en réalité, d'aucun effet par les intéressés est donc une Institution parfaitement inutile et coûte certainement très cher aux contribuables que nous sommes? Et si, on la supprimait tout simplement??? En voilà une belle économie à faire!

  • Par vangog - 11/02/2014 - 12:11 - Signaler un abus Sans évoquer Malthus...

    Et si on stoppait net l'immigration d'allocation "politico-clientéliste" qui coûte 60 à 84 milliards par an en dépenses sociales supplémentaires? Le FN a fait, depuis longtemps, le diagnostic qu'abordent seulement aujourd'hui les mauvais analystes politiques -qui n'ont pas de solutions- Et le FN possède les solutions...et elles ne sont pas Malthusiennes!

  • Par RabatJoie - 11/02/2014 - 12:28 - Signaler un abus Comme quoi, il ne faut pas désespérer

    Comme quoi, il ne faut pas désespérer : même des organismes publics peuvent parfois dire des choses vraies. Peut-être un peu édulcorées quand même, les hauts fonctionnaires qui la composent ménagent l'avenir (le leur). Après, si les élus ne les écoutent pas, c'est leur responsabilité ... et la notre puisque nous les avons mis en place. (A mon corps défendant pour les branques actuels)

  • Par un_lecteur - 11/02/2014 - 12:35 - Signaler un abus il faudra toucher le fond

    Il n'y aura pas de reforme sérieuse avec un régime clientéliste. Il faudra un effondrement, et ensuite il faudra bien reconstruire sur les ruines. Reconstruire quoi ? nul ne le sait. Les révolutionnaires de 1789 n'imaginaient pas la terreur; 20 ans de guerres, le Roi et la Reine guillotinés, Napoléon...

  • Par la saucisse intello - 11/02/2014 - 12:48 - Signaler un abus @ mich2pains...................

    Heureusement, le "redressement productif", avec son utilité, ses résultats, son efficacité et les larges compétences de son taulier, vient sauver l'honneur ! Pareil au seul "juste" qui, s'il s'en était trouvé un, aurait sauvé Sodome !

  • Par RabatJoie - 11/02/2014 - 13:43 - Signaler un abus @la saucisse intello

    C'est bizarre, j'ai du mal à me représenter Nono la belle bourde en super-héros sauveur de la France. Ca doit être le costume, la marinière, ça ne fait pas Superman. Il a un avantage par rapport aux autres Monsieur 100%, au moins il nous fait rire. (Monsieur 100% pour rappeler son taux d'échec sur ses dossiers, vous l'aurez traduit)

  • Par isaconfiture - 11/02/2014 - 13:58 - Signaler un abus LE TONNEAU DES DANAÏDES!

    Mais à quoi sert cette cours puisque depuis un certain nombre d'années nous assistons au remplissage du tonneau des Danaïdes! Tous des incompétents qui n'ont en tête que leurs privilèges à sauvegarder! Isaconfiture.

  • Par mich2pains - 11/02/2014 - 14:37 - Signaler un abus J'allais oublier .....

    de faire remarquer à " La Saucisse Intello " que le taulier du " Redressement Productif" a quand même réussi la prouesse d'amener des croissants et des petits pains au chocolat aux licenciés de la Métallurgie , ....sans se les faire piquer à la récré ! C'est assez rare en France pour mériter d'être souligné .

  • Par prochain - 11/02/2014 - 14:54 - Signaler un abus "Redressement productif" ... ça sent fort l'URSS

    Redressement productif du secteur privé sous le poids des charges et des impôts est une utopie...et le redressement du secteur public c'est pour quand? à commencer par les placard dorés, vivement un audit général de La Fonction...il y en a qui ne font rien me dit on...

  • Par jerem - 11/02/2014 - 15:34 - Signaler un abus Rien ? vraiment Rien ?

    Alors branchez un peu vos ecouteurs sur les maires sortants de droite comme de gauche qui vous parlent de la réduction des dotations de l'etat. Allez parler au million et demi de retraités qui sont entrés dans l'IRPP avec la suppression de la demi part et qui profite pleinement d'un stationnement chez eux car ils ne voient pas encore l'interet de payer un pass navigo sur 2 zones obligatoires pour faire 1 km de trajet tous les 3 jours ..... Allez donc voir , si aucun effet n'a été observé par les uns et les autres ..... Ah mais oui , la reduction des dépenses ce n'est pas la suppression des avantages (qui sont evidemment des hausses d'impots pour les bons démagos) ..... Heureusement le bon président de la commission des finances , M. Carrez va pouvoir expliquer pourquoi la plus grande part de sa reserve parlementaire va a sa seule mairie alors meme qu'il est elu d'une circonscription bien plus importante et que sa reserve de président n'est pas faite pour un clientelisme douteux

  • Par jerem - 11/02/2014 - 15:40 - Signaler un abus "La vérité, c'est que l’État

    "La vérité, c'est que l’État a dépensé plus en 2013 (376,7 milliards) qu'en 2012 (374,2 milliards)" Otez nous dun doute la dépense publique c'est plus de 1000 milliards .... ou sont vos calculs sur les reductions dans les hopitaux , les reports d'augmentation des retraites, les index figés pour 2 ans des retraites complémentaires, les reversions trimestrielles a terme a echoir mise en mensuel a terme echu ..... Faite nous marrer un peu avec une analyse un peu plus poussé . Et mefiance car en 2007, fillon et son programme présidentielle ne fondait la baisse de sa dépense que par la seule hausse mécanique du PIB en figeant la dépense d'etat ..... Mais on pouviat lire une réduction de 4Pts de la dépense ..... Et pas de bol , malgre tous les imminents experts qui avaient contribué au programme , pas un qui n'ait vu la crise des subprimes et sa deferlante commencée des l'ete 2007 et prévisible avant ..... (madoff compris). Baisser en valeur absolue ..... Mais ne faites pas comme le comique chroniqueur du nom de Petit chez Doze qui parle continuellement mais ne proposent jamais de définir précisement les baisses en question (meme relancé 4 fois par doze)

  • Par fantine - 11/02/2014 - 15:45 - Signaler un abus Coût de fonctionnement de ladite Cour ?

    C'est bien le problème! Elle sert à quoi finalement et combien son fonctionnement coûte-t-il ? Personne ne tient compte de ses remarques!

  • Par Vinas Veritas - 11/02/2014 - 16:17 - Signaler un abus Bon, OK, tout s'effondre

    On est tous d’accord pour dire que là, on est en train d’arriver au bout du bout de la route. On est pratiquement tous d’accord pour dire qu’il faut arrêter là le voyage et qu’il faut casser la locomotive et tous les wagons qu’elle traîne. Casser et jeter tout au grand tas de la poubelle de l’histoire, bien que cela se fasse avec poussières et salissures, reste toujours la première tâche à faire. Et ensuite ? Vous avez un projet ? Vous laissez la zone en friches ? Vous abandonnez les lieux ? Vous délaissez le terrain vague de vos idées torturées justes aptes à dire que rien ne marche ? Le système d’aujourd’hui ne tient plus qu’à coups de rafistolages de bouts de ficelles usées. Soit ! Ensuite, il n’y a rien. Il est venu le temps de construire une nouvelle maison, de tracer les plans de cette maison de caler les mesures des murs et des cloisons, d’évaluer la profondeur des fondations, de penser à l’orientation des portes et des fenêtres. Parce que, figurez-vous que personne n’a envie de se retrouver à la rue pour longtemps lorsque la poussière sera retombée après l’effondrement final.

  • Par Vinas Veritas - 11/02/2014 - 16:52 - Signaler un abus Cour des comptes

    Son rôle : Observer, penser, dire et écrire ce qui va et ne va pas dans l'utilisation des fonds publics. C'est un 4e pouvoir, semblable à ce que devrait publier la presse dite indépendante. La supprimer est alors la pire des stupidités car plus personne ne viendra dénoncer les gabegies perpétrées au nom du peuple. Certes, la Cour des comptes n'est pas un décideur, pas plus que l'expert comptable n'en est un quand il vous dit que les dépenses menées à train d'enfer conduisent irrémédiablement les petits chefs d'entreprise à la faillite. Au contraire, il faut rendre hommage à cette institution de dire haut et fort, encore et toujours, vers quel abîme nous conduisent les irresponsables décideurs aux commandes. Cela représente un cout mais c'est aussi le prix de cette Liberté si souvent bafouée.

  • Par JPW3074 - 11/02/2014 - 18:01 - Signaler un abus Professeur affilié ? Analyse simpliste.

    Les articles d'Atlantico sont toujours intéressants. Une fois de plus , on fait les comptes et nous avons un professeur " affilié " qui nous relate le rapport de la Cour des Comptes et les objectifs non réalisés. Je ne sais pas à quoi ou qui est affilié ce professeur, mais l'analyse ne débouche pas sur une bonne note.Cela manque un peu d'objectivité.Les caractères GRAS du commentaire en rajoutent./ Certes l'objectif était affiché. Mais de OU partions nous ? Les solutions existent bien sûr. Peut être faudrait-il expliquer aux lecteurs qu'on peut très bien parvenir à un taux de déficit de 3 % - quoique les analystes doutent que ce soit le GRAAL en économie, même si on a sacrifié à l'autel des fourches européennes - , mais alors on risque l'insurrection de nos chers petits français ( voir les réactions sur les tarifs gratuits des agents SCNF et toutes les familles...). Alors donc on revient en politique.

  • Par BonSensPaysan - 11/02/2014 - 18:02 - Signaler un abus Bravo à la cour des comptes

    On pourrait sans doute l'améliorer, mais si déjà les gouvernements corrigeaient les gabegies et les fraudes "épinglées", cela serait un progrès considérable. A force de coups de boutoir, cela finira par porter ses fruits. Ce sont les citoyens qui doivent demander des comptes aux hommes politiques.

  • Par Firenze - 11/02/2014 - 22:46 - Signaler un abus On supprime la Cour des Comptes

    puisqu'elle est inutile. Cela fera des économies.

  • Par vangog - 11/02/2014 - 23:11 - Signaler un abus Soyons aussi pragmatiques que les Suisses!

    Obligeons nos dirigeants tentés par la social-démagogie à tenir compte des préconisations de la cour des comptes... Ou supprimons la cour des comptes! Et si les technocrates Français n'y parviennent pas: hop! une votation démocratique comme les Suisses en ont le secret...

  • Par mich2pains - 12/02/2014 - 08:46 - Signaler un abus TOUT CELA POUR RIEN !

    L'ETAT et sa Cour des Comptes vient de publier un Rapport annuel de ....1500 pages pour constater que les Français ne veulent plus payer les innombrables SANGSUES de la Ripoux-blique ( Elus , Ministres , Régimes très "spéciaux " SNCF , EDF , Air France etc...) ! D'où les faibles rentrées fiscales , notamment en matière de TVA ! L'ETAT aurait pu s'épargner un tel travail de compilation et les dépenses qui vont avec , en me demandant si je voulais encore travailler et payer pour ces SANGSUES ..... N'importe quel Pilote de Ligne sait qu'il ne doit JAMAIS dépasser un poids de " Charges allaires" s'il veut faire décoller et voler son aéronef ! Mais , à l'évidence , quand on est issu de la Fonction Publique , ce sont autant de notions de physique élémentaire qui sont inconnues !

  • Par Anguerrand - 12/02/2014 - 09:50 - Signaler un abus À quand une obligation

    de nos gouvernants à " obéir" et à suivre non pas des recommandations mais des obligations de suivre le bon sens de ce rapport, nous ne serions pas à la remorque de l'Allemagne, mais à son niveau!

  • Par KOIKINIA - 15/02/2014 - 11:17 - Signaler un abus on vous l'a dit et répété

    l’État vit depuis trop longtemps au dessus de ses moyens. Puisque responsables mais non COUPABLES, aucun espoir que ça s'arrête. Ok aussi pour supprimer la Cour des Comptes sans pouvoir " exécutif ", à quoi sert-elle si ses constatations ne sont suivies d'aucun effet positif. C'est la chienlit, mais en attendant, ce n'est pas cette équipe d'incompétents qui ne pensent qu'à maintenir voire augmenter leurs privilèges le plus longtemps possible qui se fait du souci pour l'avenir, mais bien la majorité des Français; SHAME on them. nb : faut pas compter sur ces " parasites " pour voir la croissance repartir !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Michel Rocchi

Jean-Michel Rocchi est professeur affilié de Finance à l’université Paris-Dauphine.

Il est auteur ou co-auteur de plus d’une dizaine d’ouvrages dédié à la finance. Il est notamment l'auteur de Les paradis fiscaux (Sefi, mai 2011) et de plsuieurs ouvrages sur les hedge funds.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€