Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mais au nom de quoi le CSA devrait-il retirer à Russia Today son autorisation de diffusion en France ?

Faut-il révoquer l'autorisation de diffusion accordée au média russe Russia Today? C'est ce que demande un collectif de "spécialistes de la Russie" dans une tribune publiée par Le Monde. On s'amusera de cette initiative qui en dit long sur le deux poids deux mesures qui domine une certaine intelligentsia française.

La liberté d’expression, c’est bien… mais ça dépend de ce qu’on dit

Publié le
Mais au nom de quoi le CSA devrait-il retirer à Russia Today son autorisation de diffusion en France ?

Russia Today a mauvaise presse en France, délivrée par le président de la République lui-même. On se souvient de sa sortie en conférence de presse où il expliquait le rôle néfaste de ce média russe.

 
Il est donc de bon ton de noircir le tableau en expliquant urbi et orbi que Russia Today est une officine de propagande au service du gouvernement russe, voire de Vladimir Poutine lui-même.
Ses détracteurs ne sont pas loin d'accuser Poutine de dicter lui-même chaque matin les titres et les articles que ce média publie. 
 

Russia Today et la propagande

 
J'ai moi-même accordé plusieurs interviews à Russia Today, ainsi qu'à Sputnik, héritière de l'agence soviétique Novosti. Je n'ai jamais ignoré qu'il s'agissait de médias financés par le pouvoir russe, comme je le sais de Radio France, de France 2, de nos chaînes parlementaires ou de l'AFP. Si j'ajoute à cette énumération le liste des titres qui reçoivent des subventions publiques pour (tenter d')assurer l'équilibre de leurs comptes, je dois englober la majorité de la presse française. 
 
Y a-t-il une différence entre une interview à Russia Today et une interview accordée à un média français peu ou prou détenu par le gouvernement?
 
Je ne voudrais pas ici faire d'angélisme. Mais ni Russia Today ni Sputnik n'ont jamais orienté le cours de mes réponses. En revanche, durant la campagne des présidentielles, je peux dresser la liste impressionnante de médias français subventionnés qui m'ont explicitement demandé de donner des réponses favorables à Emmanuel Macron ou qui m'ont déprogrammé lorsque je refusais de le faire. 
 
J'ai encore le souvenir étonnant d'une journaliste de l'AFP m'interviewant sur les entrepreneurs et Macron. Trois ou quatre fois, elle m'a posé cette question fascinante: "Bon, mais vous êtes pour Macron, tout de même!" Sans beaucoup chercher, je dois pouvoir récolter une bonne dizaine de témoignages identiques venant de gens qui ont tout été blacklistés pendant la campagne électorale par des médias français pour défaut de macronisme primaire. 
 
Lors d'une interview que j'ai donnée à Russia Today, j'ai interpellé en off la journaliste qui l'interrogeait sur ses rapports avec le pouvoir. Sa réponse m'a parue assez convaincante: "quand j'ai atterri à Roissy, j'ai vu le titre de Libé demandant de voter Macron. Un journaliste russe ferait une telle propagande, tous les médias français crieraient au scandale et à la dictature". 
 
Cela ne signifie pas que Russia Today soit plus honorable, plus libre, plus objectif que Libération ou Le Monde. Cela signifie simplement qu'il n'existe pas de différence de nature entre Russia Today et la presse française aux ordres. 
 

La France aime la presse aux ordres

 
Au demeurant, en dehors de Russia Today et de Sputnik, la presse française s'accommode très bien d'homologues étrangères tout aussi inféodées qu'elle à des pouvoirs envahissants. On citera l'exemple d'Aljezeera, lancée par l'émir du Qatar en personne et qui diffuse sans complexe une vision très orientée de l'actualité. 
 
Pourquoi trouve-t-on en France des spécialistes de la Russie qui écrivent au CSA pour demander l'interdiction d'émettre de Russia Today, alors qu'on ne trouve pas de spécialistes du Qatar qui demandent la même chose pour Aljezeera? C'est le tropisme de l'intelligentsia française qui traverse les époques. 
 
Doit-on en conclure que l'intelligentsia française d'aujourd'hui est plus clémente vis-à-vis des régimes autoritaires qui sévissent dans le monde musulman, que vis-à-vis du régime russe? En tout cas, la culture de l'excuse a ses têtes: elle s'épanouit mieux sous certains climats et craint manifestement le froid sibérien. 
 

Promouvoir la démocratie ou lutter contre l'influence russe?

 
Pour le reste, on a bien compris la logique de stigmatisation qui affecte un média comme Russia Today. Il s'agit, pour la énième fois, de prendre prétexte des libertés pour mener un combat géopolitique vieux comme le monde. 
 
Le travail est ici fait proprement. Il n'est pas mené à coup de communiqués de presse envoyés par une ambassade ou un parti politique. Dans la guerre idéologique, il vaut mieux avancer sous le masque "d'experts", de "spécialistes" qui, au nom de l'impartialité scientifique, appellent de leurs voeux les plus nobles un flash totalitaire en bonne et due forme. 
 
Dans le cas d'une suspension de Russia Today, il ne s'agirait en effet de rien d'autre que d'une décision arbitraire: on interdit les médias russes, mais on autorise les autres. Pour quel motif? les libertés bien sûr dont une partie de l'intelligentsia française semble très bien s'accommoder d'une application à géométrie variable.  
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par wwmat - 22/12/2017 - 11:11 - Signaler un abus Merveilleux

    Je vais de ce pas supprimer TF1 (et toutes les chaines francaise d'information) et mettre a la place RT.

  • Par Deudeuche - 22/12/2017 - 13:18 - Signaler un abus Le lobby islamogauchistes et gaystapo

    N’aime pas RT. D’accord mais je n’aime pas ce lobby, peut on l’interdire?

  • Par gerard JOURDAIN - 22/12/2017 - 13:34 - Signaler un abus quand on commence ....

    à avoir peur de médias...non rentrés dans le rang, c'est qu'il y a le feu au lac....

  • Par J'accuse - 22/12/2017 - 16:07 - Signaler un abus Internet et journalisme

    On se bouscule aujourd'hui pour défendre ce qui est faussement appelé la "neutralité" du Web. En revanche, pour améliorer la neutralité de la presse française, c'est-à-dire son impartialité, aucun combat. Elle est supposée parfaite, sans doute.

  • Par 2bout - 22/12/2017 - 16:56 - Signaler un abus L'intelligentsia, c'est qui, c'est quoi ?

    Si il s'agit d'intelligence, alors elle se limite à savoir cirer les pompes des bonnes personnes à l'instar de ces personnes fédérées en associations largement subventionnées ou tout aussi grassement nourries par le contribuable, ces personnes nommées par les copains dans des comités Théodule et autres conseils nationaux ou d'autres encore dont les "recherches" sont financiers par d'obscurs cabinets. Si toutefois il s’agissait d'une élite intellectuelle, le fait même qu'elle soit structurée (et donc financée) de façon institutionnelle suffit à décrédibiliser l'objectivité de son action.

  • Par Anguerrand - 22/12/2017 - 17:23 - Signaler un abus En France l’opinion de la presse est libre à condition

    de diffuser une info conforme à la bien pensance «de l’elite très, minoritaire » de gauche bien entendu. Cette chaîne russe ne doit pas ère objective, quand les nôtres sont parfaites et objectives 67% des français pensent selon un sondage que l’on ne peut plus s’exprimer librement en France. Serions nous dans une démodictature avec toutes ses lois répressives uniquement dirigé envers les français de souche, les autres prennent tout les droits sans la moindre répression

  • Par 2bout - 22/12/2017 - 17:45 - Signaler un abus Je suis bon, un peu quand même !

    Il en pense quoi, machin ?

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 22/12/2017 - 18:05 - Signaler un abus RT pourrait effectivement

    RT pourrait effectivement devenir une antidote contre l'islamogauchisme régnant sur les chaînes publiques........C'est ce qui gêne l'islamobobosphère parisienne qui a noyauté le CSA .

  • Par adroitetoutemaintenant - 22/12/2017 - 18:09 - Signaler un abus Perso je regarde RT

    Leur registre est plus étendu que les crottes françaises toutes dirigées par des pousse-caca. Bien entendu il faut en prendre et en laisser mais la contradiction n’y est pas bannie.

  • Par Deudeuche - 22/12/2017 - 18:38 - Signaler un abus @adroite....

    Vous avez remarqué aussi que la gaystapo poussecaca domine les médias; qu’en pense Ruquier ?

  • Par adroitetoutemaintenant - 22/12/2017 - 19:07 - Signaler un abus gaystapo

    Grandiose !

  • Par OLYTTEUS - 22/12/2017 - 19:53 - Signaler un abus Vive la démocrature des

    Vive la démocrature des médias français....

  • Par Nicolas V - 22/12/2017 - 20:49 - Signaler un abus @ Paulquiroule

    C’est une réaction de peur, effectivement. C’est rassurant, ça prouve que nos dirigeants et les journaleux de la démocrature craignent un écroulement encore plus massif.

  • Par vangog - 22/12/2017 - 21:03 - Signaler un abus Aveu post-électoral de propagande macroniste?

    Quand je disais que la propagande des médias-aux-ordres était digne d’une « démocratie » socialiste d’avant-mur? Moi, ce qui m’étonne le plus, c’est que Emmanuel Macron ait eu besoin de cette propagande pour gagner. Et sans propagande de l’AFP et de tous les médias gauchistes, c’est peut-être Marine Le Pen qui aurait été élue...va savoir, Charles?...

  • Par Beredan - 22/12/2017 - 21:52 - Signaler un abus Du moment que ........

    ...... BHL . Macron , attali , Fabius , le Drian et autres contributeurs de l’immonde appellent à museler RT , c.est qu.on a une chance de se désintoxiquer des TF1 , France Info , BFM , lobs libé et tous organes de bourrage de crâne ..

  • Par Beredan - 22/12/2017 - 21:53 - Signaler un abus Du moment que ........

    ...... BHL . Macron , attali , Fabius , le Drian et autres contributeurs de l’immonde appellent à museler RT , c.est qu.on a une chance de se désintoxiquer des TF1 , France Info , BFM , lobs libé et tous organes de bourrage de crâne ..

  • Par cloette - 22/12/2017 - 22:32 - Signaler un abus ce qui g^ne Macron

    c'est que RT n'a rien à voir avec ni Le Point, ni Paris Match ( entre autres ) sans parler des chaines tv

  • Par cloette - 22/12/2017 - 22:34 - Signaler un abus Sacrée Russie

    où le mariage pour tous n'est pas entré dans les moeurs malgré l'ordre d'Obama .

  • Par philippe de commynes - 23/12/2017 - 09:10 - Signaler un abus Le propos de RTT

    n'est pas de montrer comment la Russie de Poutine est formidable il est de rendre la monnaie de sa pièce à l'Occident qui n'arrête pas de la dénigrer, là on peut dire qu'ils ont marqué un point, montrer que les prétendus donneurs de leçon de démocratie sont en fait aussi peu démocratiques que ce qu'ils prétendent que la Russie soit.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€