Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mais au fait, que pense le FN de la loi El Khomri ?

Alors qu'il se présente comme "le premier parti de France" depuis les élections européennes, et que les experts le décrivent comme un parti antisystème, le FN est très absent des débats sur la loi El Khomri, bien qu'il y soit officiellement opposé. Cette discrétion pourrait masquer des divergences profondes au sein du parti entre une ligne sociale-étatiste et une ligne libérale.

Silence coupable

Publié le
Mais au fait, que pense le FN de la loi El Khomri ?

Atlantico : Alors que le FN se présente comme "le premier parti de France" et qu'il réalise des scores record, ne reste-t-il pas étrangement discret sur le sujet de la loi El Khomri ? Quel est son positionnement dans ce débat qui focalise l'attention de l'opinion et de l'ensemble des forces politiques actuellement ?

Raul Magni-Berton : Il y a deux différents aspects. D'abord, il y a des considérations électorales : il est un peu trop tôt pour se lancer dans une campagne de dénigrement de l'action du Gouvernement.

La société civile réagit à cette loi assez négativement, et cela est un bon signal pour toutes les oppositions. Se mettre en avant en ce moment serait maladroit et peu avantageux, puisque cela apparaitrait comme une tentative d'instrumentaliser la protestation. 

Le deuxième aspect est le contenu de cette loi qui, dans l'ensemble, réduit les protections des emplois stables. La protection des emplois stables n'a jamais été une priorité du Front national, mais bien plutôt des partis de gauche. Le gouvernement ne sera pas attaqué sur les choix politiques qu'il a faits, mais plutôt sur son incompétence ou sa maladresse à faire des lois de "droite".

A lire aussi sur le sujet, notre article : "Désaveu pour le gouvernement : seuls 16% des Français considèrent que la loi El Khomri fera baisser le chômage, un jugement beaucoup plus sévère que sur le CPE a l'époque "

Ce relatif silence témoigne-t-il d'une fracture au FN entre une ligne plus étatiste et sociale, incarnée par Marine Le Pen et Florian Philippot, et une ligne plus libérale, héritée des positions de Jean-Marie Le Pen ?

Je ne crois pas. Les électeurs d'extrême droite attirés par la ligne sociale ont des traits assez différents de l'électorat de gauche. Ils sont fondamentalement plus précarisés et plus pessimistes dans l'avenir. Cela les conduit à être plutôt hostiles à la fonction publique et aux emplois sûrs, qu'ils voient comme des privilèges. Ils sont aussi plus hostiles vis-à-vis de l'Etat providence qu'ils perçoivent comme source d'inégalités et de privilèges. Dès lors, les protestations qui se lèvent contre la loi du travail sont également vues comme des mouvements d'élites qui s'accrochent à leur poste stable. En fait, la politique sociale proposée par le FN se base surtout sur la protection contre la concurrence de produits et travailleurs étrangers et sur une sécurité policière accrue, notamment dans les quartiers plus défavorisés. 

Dans quelle mesure cette incapacité à reprendre à son compte la colère qui s'exprime sur les questions économiques et sociales est-elle préjudiciable, à terme, pour le FN ? Est-il voué à abandonner son statut de parti anti-système, qui se nourrit des mécontentements populaires ?

Au vu de ce que j'ai dit jusqu'ici, la relative neutralité du FN par rapport à cette question ne le pénalise pas, bien au contraire. Le mécontentement populaire qui nourrit le FN n'est pas un mécontentement mobilisé et actif, il n'a rien à voir avec un soulèvement populaire. C'est plutôt un mécontentement de personnes isolées, non organisées et qui ont l'impression de ne pas pouvoir changer les choses. Elles ne sont donc pas dans la rue et sont à la fois contre le Gouvernement et les syndicats. Naturellement, les tendances que je décris ici n'ont qu'une valeur statistique.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 21/03/2016 - 09:00 - Signaler un abus Fonctionnaires, parties anatomiques

    Ce qui m'étonne, c'est que l'on lit souvent sur ce site d'innombrables commentaires déplorant la proportion élevée de fonctionnaires en France, mais je vois jamais de commentaires disant : ''Moi je suis, ou plutôt, j'ai été fonctionnaire, et j'en suis fier ! Je pense avoir rempli un rôle utile dans la société.'' Précision : personnellement, je ne suis pas moi-même fonctionnaire, mais j'ai plusieurs fonctionnaires dans ma famille (qui occupent des postes hiérarchiques élevés). Ce que l'on lit surtout ici, ce sont des gentils lecteurs qui se présentent comme ayant été des patrons de PME dans les années 60-70 et qui sont nostalgiques de cette époque dorée ! Ce qui est pathétique, c'est qu'ils s'apprêtent à ramener Sarko au pouvoir ! Comment peuvent imaginer un instant que cette ordure, ou même Juppé, Fillon, Le Maire ou NKM se préoccupent des intérêts de leur catégorie sociale ? Tout l'historique des dernières années montre qu'ils ne sont que des ''hommes de paille'' dont la seule activité est de lécher diverses parties anatomiques de mr. Gattaz, mme Bettencourt, Boygues, Bolloré et les autres !

  • Par vangog - 21/03/2016 - 09:22 - Signaler un abus Ah, les science pipologues...

    tellement biberonnés à la pensée unique, que le lait leur sort du corps par la narine gauche..."La protection des emplois stables n'a jamais été une priorité du Front national"...bon, ben, j'ai cessé de lire à ce moment-là et j'ai été lire le pedigree de l'ecrivaillon, sans être vraiment surpris...où ce science-pipologie a-t-il pris ses sources? excepté dans le cerveau malade de quelques idéologues d'arrière-garde, je ne vois pas! Directement chez terra-nova-propaganda? Un conseil! Si vous voulez vous renseigner sur le Front National, et à moins d'aimer les fantasmes, évitez les penseurs uniques de la grande famille des Medias, mais allez directement sur: http://www.frontnational.com/actualites/

  • Par Anguerrand - 21/03/2016 - 11:19 - Signaler un abus Il ne faut pas demander au FN de penser

    Le FN n'a aucun avis sur la loi " travail", aucun avis sur le mariage homo ( sauf MMLP) aucun avis sur la GPA et la PMA. Et pour cause Philippot est le vrai patron du FN est homo. Il n'a même plus d'avis sur les musulmans installés en France. Un vrai parti de gauche- Philippot.

  • Par Ganesha - 21/03/2016 - 12:06 - Signaler un abus Compassion

    Ce qui est certain, c'est que les français musulmans, ayant notre nationalité, sont inexpulsables. Lorsqu'on écoute Marine Le Pen, cela semble beaucoup plus clair que dans les discours ''populistes'' d'individus sans vergogne comme Nicolas Sarkozy. L'énorme différence, c'est qu'avec sa notion de Préférence Nationale, le FN propose, lui, un véritable projet d'intégration de tous les français. Note : Ceci est un hors-sujet, mais je le fais en réponse aux divagations d'Anguerrand : j'ai de temps en temps un geste de compassion...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Raul Magni-Berton

Raul Magni-Berton est actuellement professeur de science politique à Sciences Po Grenoble.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€