Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 18 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Macron est-il victime de la loi de Murphy?

La campagne de second tour d’Emmanuel Macron paraît plus compliquée que prévu, à tel point qu’on peut se demander dans quelle mesure il n’est pas victime de la loi de Murphy, celle de l’emmerdement maximal. Voici la liste des contrariétés qu’il engrange depuis dimanche soir…

Dégun

Publié le
Macron est-il victime de la loi de Murphy?

La campagne de second tour d’Emmanuel Macron paraît plus compliquée que prévu, à tel point qu’on peut se demander dans quelle mesure il n’est pas victime de la loi de Murphy, celle de l’emmerdement maximal. Voici la liste des contrariétés qu’il engrange depuis dimanche soir…

L’épiphénomène de la Rotonde devient une polémique obsédante

Dimanche soir, Emmanuel Macron organise un dîner pour 150 invités à la Rotonde, à Montparnasse, après son discours triomphaliste à la porte de Versailles.

Il s’y rend en voiture officielle, escorté par des motards. Il y retrouve Jacques Attali et quelques autres vedettes. L’effet bling-bling est désastreux, et donne d’emblée le sentiment que le candidat considère sa victoire comme acquise.

Un candidat introuvable pour une loi de Murphy qui s’annonce

Le lendemain, Emmanuel Macron est aux abonnés absents. Marine Le Pen est sur le terrain. Il n’en faut pas plus pour nourrir les soupçons sur une suffisance excessive du candidat quant à sa réussite.
 

Le ni-ni et l’abstention font des émules

Dans ce contexte incertain, suivre Macron et le Front Républicain ne s’impose plus comme une évidence. Jean-Luc Mélenchon, qui a ouvert le bal du doute dimanche soir, prend soin de ne rien dissiper les jours suivants. Il ne donne aucune consigne de vote… Les Républicains lui emboîtent le pas. Marine Le Pen n’en demandait pas autant.
 

La catastrophe Whirlpool

Macron organise à Amiens, une rencontre avec l’intersyndicale de Whirlpool. Marine Le Pen en profite pour se rendre sur place. Le contraste entre l’énarque enfermé dans un bureau et la populiste au milieu des ouvriers est saisissant. Macron décide de se rendre sur place et peine à s’y faire entendre.
 

Attali renié par son fils spirituel

Le matin fatal de Whirlpool, Jacques Attali qui se projette en faiseur de Président déclare à la presse que la fermeture de l’usine Whirlpool relève de l’anecdote. C’est une déflagration qui oblige le secrétaire général d’En Marche à répondre illico sur Twitter:
 
« Ce que dit Attali sur Whirlpool est une méprisable anecdote : qu’il se taise ! Avec Emmanuel Macron nous luttons pour l’emploi ».
 

Parisot candidate à la gamelle

Manifestement sourde aux avertissements lancés après la gaffe Attali, Laurence Parisot piaffait trop d’impatience et n’a pas hésité à se déclarer candidate au poste de Premier Ministre d’Emmanuel Macron. Ses propos méritent d’ailleurs d’être lus:
 
Elle indique, selon Marianne, dans un article intitulé « Quel Premier ministre pour Macron ? Laurence Parisot se dit disponible », être prête pour Matignon. Interrogée par l’hebdomadaire sur la possibilité de se voir proposer le poste, elle répond : « J’ai plusieurs fois dit que j’étais disponible à faire des choses. J’ai une expérience, je suis crédible. Donc je peux être prête. »
 
Question compliments, Laurence Parisot a en tout cas retenu qu’on n’était jamais mieux servi que par soi-même. Après un passage chaotique chez Whirlpool, le staff de Macron perçoit le danger de cette course aux postes dans l’élite parisienne. Le secrétaire général d’En Marche (encore lui) arrête le ballon sur la ligne et répond:
 
Nous menons campagne pour rassembler et servir la France, d’autres rêvent à leur carrière. Dérisoire, inconvenant et vaniteux.
 
On ne plaisante plus, chez Macron.
 

Les premiers sondages tombent

Emmanuel Macron enregistre les premiers contrecoups de ce mauvais départ. Il recule dans les sondages.
 

Les législatives, mères de toutes les pressions

Problème pour Macron: il n’a pas de députés élus sous son étiquette, et il en aura besoin pour gouverner. Que faire? Bayrou et Valls lui expliquent qu’il serait bien plus à l’aise en faisant alliance avec les vieilles gloires sortantes. Macron résiste. Le résultat ne tarde pas à se faire attendre. Bayrou le désavoue publiquement:

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 28/04/2017 - 09:25 - Signaler un abus Tant de gaffes en un instant

    Comment sera la France moribonde après un mandat Macron? Elle sera morte cliniquement. Qu'il continue à se rythme et il va se désarçonner tout seul. Il a la grosse tête, il est aérien, il mord ceux qui l'ont nourrit et joue à Billy The Kid. L'enfant gâté.

  • Par Neurohr Alain - 28/04/2017 - 10:48 - Signaler un abus Tant de pièges évités en un instant !

    Macron est audacieux, Macron est libéral, Macron est pragmatique, Macron est autoritaire et se moque des Momies du Medef et du Modem. Quant aux législatives, ''nothing succeeds like sucess'', il marchera sur l'eau. Qu'il continue à ce rythme et il va ressusciter la France moribonde.

  • Par Texas - 28/04/2017 - 10:57 - Signaler un abus Je crains...

    ...qu' il fasse connaissance avec la Loi d' O'Toole qui affirme que Murphy était un optimiste .

  • Par Deneziere - 28/04/2017 - 11:51 - Signaler un abus Cela piaffe dans l'attelage hétéroclite de Micron

    Lui veut continuer le plus longtemps possible à être dans la bulle de la présidentielle et continuer à faire le show pour ses groupies. Et en effet, il a intérêt à retarder le plus longtemps possible le choix des investitures pour les législatives et celui des ministrables, de manière à ce que les déçus n'aient plus le temps de se retourner contre lui au moment du choix. Ceux qui le suivent pour aller à la soupe risquent fort de se retrouver devant une gamelle vide. Dans cette voie là Micron se construit des adversaires au même rythme qu'il se construit des partisans.

  • Par cloette - 28/04/2017 - 11:52 - Signaler un abus Hum

    Surtout bénèficiaire de la loi du plus fort , il devrait se méfier de deux autres lois : loi naturelle, et loi du talion qui sont encore plus embêtantes que la loi de Murphy .

  • Par Deudeuche - 28/04/2017 - 12:18 - Signaler un abus @ nouveau tuyau

    C'est beau la foi sociale libérale

  • Par Bobby Watson - 28/04/2017 - 14:02 - Signaler un abus @ Neurohr Alain

    Vous êtes un avatar de bd ???? On retrouve le même humour au second degré, j'aime !

  • Par Marie-E - 28/04/2017 - 14:44 - Signaler un abus personnellement

    qu'il continue à collectionner les emmerdements m'irait très bien. J'ai commencé à le regarder TF1 hier. J'avais apprécié l'émission avec Marine Le Pen qui avait à batailler contre les journalistes. Hier au bout d'une demi heure j'ai jeté l'éponge tant il me paraît inquiétant. S'il est président, j'espère qu'il aura le plus de contre pouvoirs possibles.

  • Par ikaris - 28/04/2017 - 15:23 - Signaler un abus Fin de l'alignement des planêtes pour Micron

    Voilà un billet fort intéressant de M. Verhaeghe par l'alignement des gaffes du candidat Micron. Je pense qu'il faut juger la situation médiatique d'ensemble plutôt (vu que je n'ai pas la télé ça m'est difficile). Je retiens néanmoins deux choses : 1) l'alignement des planètes qui l'a mené en (petite) tête du premier tour est en train de prendre fin même si il va bénéficier du "front républicain" et il est bien possible que la situation se retourne fortement et rapidement contre lui. 2) Après avoir ouvert tous grand les portes de sa boutique (il faut dire qu'il a commencé en étant presque tout seul) il va falloir qu'il commence à refuser du monde voir à mettre à la porte des gens.

  • Par jurgio - 28/04/2017 - 15:41 - Signaler un abus Macron sera fatalement victime de deux autres principes

    Celui qui se vérifiera d'abord : le principe de Peter. Puis peu après celui de l'Auguste : « Et monté sur le faîte, il aspire à descendre »

  • Par moneo - 28/04/2017 - 17:58 - Signaler un abus la loi de Chirac

    les merdes ça volent en escadrille

  • Par tapio - 28/04/2017 - 18:14 - Signaler un abus @ikaris "Fin de l'alignement des planêtes pour Micron"

    Je dirais même plus : "l'alignement des planètes" a fait place à "l'alignement des pas nets" ...

  • Par tapio - 28/04/2017 - 18:17 - Signaler un abus @jurgio "Macron sera fatalement victime de deux autres principes

    Puisque chacun y va de son principe potentiellement fatal à macron, je citerai de mon côté : le principe des vaseux communiquants ...

  • Par doray jacqueline - 28/04/2017 - 19:33 - Signaler un abus Macron sera Président

    Flamby a fait tout ce qu'il pouvait pour libérer la place les médias aussi pour descendre M.L.P.mais il est si imbu de lui-même ce petit orgueilleux qu'il 'est senti planer et marcher sur les eaux, mais il ne va pas avoir un chemin pavé de roses, car déjà détesté par une grande partie des électeurs sa tâche ne va pas être facile. Il va fnir le boulot de Normal et achever complètement le pays.

  • Par Anouman - 28/04/2017 - 22:07 - Signaler un abus Murphy

    Macron est juste la victime de sa vacuité. Mais malheureusement ça ne suffira pas à ce qu'il ne soit pas élu. C'est dramatique mais quand on a survécu à Sarkozy, Hollande et même un cancer on est capable de garder une certaine forme d'optimisme.

  • Par vangog - 28/04/2017 - 23:54 - Signaler un abus Quand la baudruche commence à se dégonfler...

    et je vois de plus en plus de patriotes qui y croient et osent le dire: Vive la France!

  • Par lemillanh - 29/04/2017 - 09:07 - Signaler un abus stop au front republicain

    aucune consigne n'est acceptable je ne dénie pas le droit aux leaders d'exprimer leurs choix mais cela ne donne pas le droit ni aux uns ni aux autres d'inciter les électeurs à les suivre la démocratie serait grandie si les électeurs étaient respectés j' aurai voulu vivre cet événement possible et les voir tous ces donneurs de leçon si nous avions eu un affrontement MLP Mélanchon qui nous est passé au raz de la moustache après tout Macron devance MLP il n'a aucune raison de perdre si tous les électeurs des autres candidats ne se prononcent pas et ce choix de l'abstention du vote nul ou du vente blanc est un choix légitime et parfaitement républicain surtout si on se déplace à l'isoloir pour l'exprimer ....

  • Par jc0206 - 29/04/2017 - 10:36 - Signaler un abus Macron président ....

    Loi de Murphy + Principe de Peter = cinq années de bonheur !

  • Par g16 - 29/04/2017 - 12:02 - Signaler un abus Bayrou est bien l'homme qui

    Bayrou est bien l'homme qui sait faire perdre ceux de son camp.

  • Par Nap4 - 29/04/2017 - 12:19 - Signaler un abus Et le Principe de Peter ?

    Dans le cas présent, la loi de Murphy semble être logiquement le corollaire du principe de Peter. En effet, de promotion et promotion, Macron d'atteindre, avec sa bande, son seuil d'incompétence. Dès lors il est logique que les ennuis déferlent. Le problème est que ces ennuis, il va les partager avec tous les français s'il doit être élu. Pas rassurant...

  • Par Nap4 - 29/04/2017 - 12:21 - Signaler un abus Et le Principe de Peter ? (sans les fotes)

    Dans le cas présent, la loi de Murphy semble être logiquement le corollaire du principe de Peter. En effet, de promotion en promotion, Macron vient d'atteindre, avec sa bande, son seuil d'incompétence. Lequel est indépassable. Dès lors il est logique que les ennuis déferlent. Mais le problème est que ces ennuis, il va les partager avec tous les français s'il doit être élu. Pas rassurant...

  • Par cauchoise - 29/04/2017 - 13:02 - Signaler un abus Récupération à Oradour

    Et aller à Oradour sur Glane, probablement pour rappeler que Marine Le Pen allait arriver avec un bataillon de Waffen SS, ça ne fait pas partie de la liste des erreurs de la com' ? C'est quand même prendre les électeurs pour des idiots !

  • Par gerint - 29/04/2017 - 17:43 - Signaler un abus Macron sera élu sans gloire

    Sans enthousiasme et c'est un très mauvais début. Par défaut pour beaucoup. Comme Hollande, en pire cette fois. Si MLP devait passer TOUT serait fait pour l'anéantir tandis que pour Macron TOUT a été fait pour le faire gagner jusqu'à l'assassinat politique de Sarkozy et de Fillon

  • Par JLH - 29/04/2017 - 17:51 - Signaler un abus le principe de Peter....Pan

    l'enfant qui ne veux pas devenir adulte, c'est Macron, voilà tout avec pour dessert un second tour œdipien, l'une a tué son Père, l'autre est amoureux de sa Mère. Qu'Atlas hausse les épaules et tout se cassera la gueule !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€