Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Macron est-il en train d’inventer l’écologie libérale ?

Lors du One Planet Summit, Emmanuel Macron s'est curieusement fait l'apôtre d'une écologie libérale. Après avoir considéré que les politiques publiques en matière d'environnement étaient en voie d'échec, il a plaidé pour des initiatives privées en la matière...

Réchauffement climatique

Publié le
Macron est-il en train d’inventer l’écologie libérale ?

À y regarder de près, le propos d'Emmanuel Macron tenu lors du One Planet Summit surprend. Voilà un chef d'État qui convoque un sommet international pour expliquer que les États ne suffisent pas ou ne parviennent pas à lutter contre le réchauffement climatique. Ce constatant, le chef de l'État en appelle aux entreprises et aux particuliers pour compléter ou pour suppléer l'insuffisance des États.

Quelle que soit la perception que l'on peut avoir du réchauffement climatique à titre individuel, on retiendra d'abord du discours présidentiel ce constat terrible: l'État est moins efficace que l'initiative individuelle pour produire des "externalités positives".

Il s'agit là d'une inflexion majeure dans la conception de l'écologie. 

L'échec de l'économie administrée dans la mutation des modes de production

Si l'on admet l'hypothèse que le réchauffement climatique est une conséquence d'un mode de production fondé sur les énergies fossiles, alors tout l'enjeu de la lutte contre le réchauffement climatique tient à notre capacité de modifier radicalement ce mode de production. La question écologique aujourd'hui tient donc principalement à une problématique simple: quel est le moyen le plus efficace pour assurer une mutation rapide de notre mode de production?

De fait, la logique suivie depuis plusieurs décennies en la matière consiste à parier sur les politiques publiques pour modifier ce mode. On réunit des États, on signe des traités et on met en place des politiques publiques pour modifier la réalité.

Depuis le sommet sur la terre de Rio, en 1992, quelle est l'efficacité de ce processus? En l'état, les résultats sont maigres, et condamnent, selon Emmanuel Macron, la méthode étatique, administrée, suivie depuis le début.

Le marché plus efficace que les États?

D'où l'idée d'actionner le levier de l'initiative privée pour réussir là où les États ont échoué. Certes, Emmanuel Macron n'a pas ouvertement opposé l'un et l'autre, en disqualifiant de façon définitive l'action publique. 

En revanche, notre Président a eu cette phrase révélatrice, corroborée par ses propos dans Le Monde : « Nous sommes très loin de l'objectif de l'accord de Paris de contenir la hausse des températures sous le seuil de 2 degrés, et si possible 1,5 degré. Sans une mobilisation beaucoup plus forte, un choc dans nos propres modes de production et de développement, nous n'y parviendrons pas ».

Le temps des politiques publiques est passé, il faut désormais travailler sur la mutation accélérée des marchés. 

On voit bien le glissement qui s'opère peu à peu dans l'approche des problématiques globales. Le procès de l'inefficacité publique devient incontournable. Après des années de disgrâce, l'initiative privée apparaît comme le seul relais possible pour remodeler la réalité.

Le marché produit-il plus d'externalités positives que les États?

Les adeptes de théorie économique adoreront donc le sujet. Vaut-il mieux compter sur les États ou sur les individus librement organisés dans des marchés pour produire des externalités positives?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 13/12/2017 - 10:59 - Signaler un abus Il me semble

    en ce domaine particulier, que les Etats sont supérieurs aux logiques mercantiles.....De toute façon la Nature est la plus forte .

  • Par vangog - 13/12/2017 - 11:02 - Signaler un abus Macron, c’est plus de taxes et de régulations...

    le libéralisme, c’est l’inverse de Macron. Inversion semantique des médias qui ne connaissent plus le sens des mots...

  • Par J'accuse - 13/12/2017 - 12:18 - Signaler un abus Tout est bidon

    Les assureurs n'ont aucun intérêt à investir pour tenter de réduire le nombre de catastrophes naturelles (on sait que c'est impossible): après avoir payé les victimes des sinistres (plus ou moins bien, et plutôt moins que plus), ils augmentent fortement les primes et donc leurs bénéfices. Ils ont juste intérêt à des actions marketing en ce sens, même si elles sont totalement inutiles. Macron se fout des résultats: ce qui compte pour lui est de s'agiter médiatiquement sur la question pour faire croire qu'il sert à quelque chose, et il récupèrera le positif (s'il y en a, sinon il l'inventera) pour prétendre que c'est grâce à lui.

  • Par melanie ghislain - 13/12/2017 - 12:28 - Signaler un abus rien sur la protection de la

    rien sur la protection de la faune sauvage, ni sur la surpeche le climat c'est du blabla pour avoir une excuse d'augmenter les factures elec et eau des francais, c'est un scandale, heureusement que Mr trump est plus clairvoyant il a raison tout cela est du pipeau, ni l'allemagne etait presente ni la chine ....

  • Par moneo - 13/12/2017 - 12:32 - Signaler un abus moi je n'ai pas compris cela

    Quand j'entends que les principale banques françaises ne financeront plus les projets d'énergie fossile,je me dis que soit leurs dirigeants sont idiots de laisser la place aux banquiers étrangers soit ils subissent des pressions Présidentielle... Par contre quand je lis que Bercy va finalement lever son verrou pour un nouvel achat de rafales à l'Egypte je me dis, serait il possible que l'enorme champ gazier découvert en Méditerranée par l'Egypte puisse servir de garanties d'une manière ou d'une autre ? Actuellement les énergies renouvelable ne sont pas rentables et n'existent que par prix fictifs décidés par la puissance publique. que les chercheurs trouvent le moyen de stocker l'énergie verte pour pas cher et vous verrez que le problème disparaitra ;nous en sommes loin et pire ,tout ce cinéma est produit à partir d'un scénario catastrophe que des milliers de chercheurs contestent MAIS que des ONG puissantes( qui les finance et pourquoi) empêchent d 'entendre le message qui est simple NON l'Homme n'est pas responsable des changements climatiques qui ont toujours existé ,c'est l'histoire même de la terre... oui le CO2 est utile à la photosynthèse

  • Par cloette - 13/12/2017 - 13:24 - Signaler un abus et le " développement durable"

    , on n'en parle plus ? ( ouaf ! )

  • Par kelenborn - 13/12/2017 - 16:20 - Signaler un abus Oui

    Atlantico est bien devenu le lieu où on soigne les problèmes de prostate! La mixion sylvestresque ou verhaegienne est désormais quotidienne! Verhaeghe sait-il déjà ce qu'est un effet externe en économie ? Il est permis d'en douter!!! Maintenant et sur le fond, il est clair que si le bateau des réchauffistes devait se transformer en Titanic parce qu'il a pris un iceberg pour une vahiné, il resterait que le passage à une source d'énergie autre que fossile peut être considéré comme positif ne searit ce que pour des raisons de facture énergétique et parce que le pétrole alimente des régimes peu sympathiques! Mais l'avenir va appartenir à ceux qui feront le choix de technologies alternatives performantes et avec Macroléon, on n'en prend pas le chemin !!! Pour le reste d'accord avec Moneo mais...quand même Natacha Polonuche est contaminée ça va être hard et c'est le peuple qui va payer

  • Par Borgowrio - 13/12/2017 - 17:11 - Signaler un abus Capitalisme d'état

    Le financement privé des éoliennes est un leurre . Un nouveau capitalisme est né de la chasse aux subventions . Celui ci , n'a de privé que les intérêts des promoteurs de ces machines inefficaces . Le contribuable au travers des subventions et le consommateur vont payer pour ce "privé" opportuniste . Fermer les robinets d'argent public , assainirait le marché par une régulation libérale et impartiale

  • Par Anouman - 13/12/2017 - 19:15 - Signaler un abus Prévention des risques

    Pour un assureur la prévention des risques se limite à détecter les zones à risque connues (il y en a sans doute et pas forcément à cause du réchauffement) et éviter d'y assurer ce qui s'y trouve. Et ensuite ajuster les primes à la hausse. Quant à l'état, si son action ne donne rien c'est bien parce qu'elle est inefficace. Mais cela m'étonnerait que Macron s'en soit aperçu sinon il retournerait dans sa banque.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€