Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ludovine de la Rochère : "Si Emmanuel Macron compte vraiment mettre la PMA sans père sur la table, LMPT s'engage à ce que des mobilisations immenses aient lieu"

Le député de la majorité Guillaume Chiche a déposé en urgence une proposition de loi pour étendre la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes. Or, il n'y a pas consensus sur ce sujet en France.

Rebelote ?

Publié le
Ludovine de la Rochère : "Si Emmanuel Macron compte vraiment mettre la PMA sans père sur la table, LMPT s'engage à ce que des mobilisations immenses aient lieu"

 Crédit ERIC FEFERBERG / AFP

Atlantico : Le député de la majorité Guillaume Chiche a déposé en urgence une proposition de loi pour étendre la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes. Cette décision ne trahit-elle pas une inquiétude ou du moins une forme de fébrilité dans le camp des pro-PMA ?

Ludovine de la Rochère : Cette précipitation donne en effet l’impression que les militants pro-PMA sont inquiets. Et de fait, je les comprends : le président de la République, chaque fois qu’il a évoqué cette question, a toujours souligné que l’une des conditions sine qua non pour avancer était « l’existence d’un large consensus » et qu’il « ne passerait pas en force ». Or, en l’occurrence, les Etats généraux de la bioéthique, consultation préalable à la révision de la loi de bioéthique prévue par la loi, ont clairement montré l’absence de consensus : aussi bien dans les réunions publiques partout en France que sur le site internet, lequel a tout de même recensé plus de 800.000 votes !

Quant aux organismes qui ont exprimé leur opposition à la PMA sans père dans ce cadre, ils sont très largement représentatifs de la société française, beaucoup plus que les organismes ayant au contraire validé cette idée. L’UNAF, par exemple, qui représente 700.000 familles adhérentes et plus de 7000 associations familiales, s’y est déclaré opposée, à l’inverse de « Ici Mama Solo », qui n’est même pas une association, mais seulement une page FaceBook ayant 242 abonnés !

Il est aussi de notoriété publique que les intellectuels, les médecins, les scientifiques, les juristes, les professionnels de l’enfance, tout comme les politiques, sont très divisés sur cette question. L’Académie de médecine a d’ailleurs pris position contre la légalisation de la PMA sans père.

La majorité présidentielle avance-t-elle unie dans cette nouvelle bataille sociétale ?

Les députés de la majorité étant issus de la société civile pour beaucoup, il a fallu du temps pour les découvrir – et donc connaître leurs positions -. Et eux-mêmes, il leur a fallu aussi du temps pour oser s’exprimer et, éventuellement, se démarquer. Quelques dizaines, en revanche, sont issues des rangs de la gauche et leurs positions sont connues de longue date.

Or il s’avère, et l’épisode de cette proposition de loi PMA l’a fait sortir au grand jour, que toutes les positions existent chez les LREM sur cette question. Ce n’est pas étonnant puisqu’il n’y avait pas de « doctrine » en la matière à En Marche ! Les candidats à la candidature aux législatives n’avaient donc pas eu à faire part de leur adhésion à cette idée. Et il leur avait bien été dit, en outre, qu’ils seraient libres de leur vote sur les sujets de société. Nous avons constaté, d’ailleurs,au moment des législatives en juin 2017, que les candidates LREM ne connaissaient même pas la position personnelle d’Emmanuel Macron sur le sujet. Autrement dit, on est loin, très loin d’une promesse de campagne : ses propres candidats n’étaient eux-mêmes pas au fait !

Et du côté du gouvernement, les ministres sont eux-mêmes divisés sur ce sujet, nombre d’entre eux y étant opposés comme leurs réactions l’avaient montré après la déclaration de Marlène Schiappa en septembre dernier sur la PMA.

La PMA fracture donc la majorité présidentielle, et sans doute profondément puisque (seulement) 47 députés LREM (sur 309) ont signé dans Libération il y a quelques semaines une tribune pour la PMA sans père, tandis que d’autres n’en veulent pas.

Cela explique bien-sûr aussi la fébrilité des militants du « droit à l’enfant », souvent issus des rangs du parti socialiste du reste.

Tout cela fait de la PMA un sujet très dangereux pour Emmanuel Macron : avancer vers sa légalisation pourrait être un piège politique lourd de conséquences.

La PMA était-elle, oui ou non, une promesse de campagne d'Emmanuel Macron ?

Non, l’ouverture de la PMA aux femmes seules et au couples de femmes n’étaient pas une promesse de campagne du candidat à la présidentielle Emmanuel Macron, contrairement à ce qu’on entend souvent.

En fait, suivant des échanges de mails de ses proches collaborateurs sortis par Wikileaks, Emmanuel Macron semblait y être plutôt opposé fin 2016 :

D’autre part, rien n’était dit sur la PMA dans le programme officiel d’Emmanuel Macron, que l’on peut encore retrouver ici et il ne l’avait pas non plus évoquée lors de la présentation publique de son programme, à visionner ici

Très tardivement dans sa campagne, il s’est déclaré« personnellement » favorable à la PMA sans père, ce qu’il a exprimé dans deux interviews et un meeting. Il l’a indiqué aussi dans « une lettre aux LGBTI », autrement dit une lettre qui ne s’adressait pas à l’ensemble des électeurs pour le leur faire savoir, mais à un public ciblé. Sa motivation était manifestement électoraliste.

Ainsi, l’évolution de la PMA n’était pas une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, et ce point est très important parce qu’il n’est donc pas possible de prétendre que les Français l’ont élu en connaissance de cause et en acceptant cette idée.

J’ajoute qu’Emmanuel Macron, avant comme après son élection, a toujours précisé qu’il s’agissait de son opinion « personnelle » et, comme je le disais à l’instant, qu’il conditionnait impérativement une éventuelle avancée en ce sens à « l’existence d’un large consensus ».

Le gouvernement a annoncé que la PMA serait dans la prochaine loi de bioéthique. A-t-il tenu compte des avis exprimés lors des états généraux de la bioéthique ?

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, a plus précisément indiqué que la PMA serait « débattue » dans le cadre de la révision de la loi de bioéthique. Mais en effet, s’il n’a pas dit « inclue » dans la révision de la loi de bioéthique, il va déjà trop loin et ce, pour plusieurs raisons : d’abord parce que lors des états généraux de la bioéthique, processus de consultation publique organisée par le gouvernement lui-même, une opposition massive – de plus de 80% des participants – s’est exprimée ; ensuite parce que le gouvernement, par la voix de la Ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn, a déclaré qu’il attendait plusieurs avis, dont celui de l’Office parlementaire de l’évaluation des choix scientifiques et techniques (OPECST). Et du côté parlementaire, une mission d’information bioéthique vient à peine de commencer son travail, lequel devrait s’achever fin 2017. Dans ce contexte, il est particulièrement mal venu de décréter que la PMA serait débattue : à ce jour, rien n’y oblige, bien au contraire !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par guy.faivreduboz@noos.fr - 22/07/2018 - 14:35 - Signaler un abus PMA sans père

    Il faut espérer que l'homme souhaitera et saura rester un homme en renonçant à la PMA sans père, ouverture à la constitution de troupeaux d'individus, tel le bétail, soumis à la sélection voire pourquoi pas à l'esclavage!

  • Par Ganesha - 22/07/2018 - 16:03 - Signaler un abus Vous connaissez certainement

    Vous connaissez certainement tous cette femme superbe : Rachida Dati. Elle fut une brillante Garde des Sceaux pour Nicolas Sarkozy. Actuellement, elle est maire du 7ème arrondissement, et une députée européenne unanimement célébrée pour son assiduité. Rachida est aussi la mère d'une petite fille qu'elle a prénommé Zohra. Mais une question se posait : qui en était le père ? Parmi les amants plus ou moins réguliers de cette beauté fatale, on relevait : : "un animateur télé", "un ministre", "un PDG", "l'un des frères de Nicolas Sarkozy", "l'héritier d'un empire de luxe", mais aussi "un Premier ministre espagnol" et "un procureur général qatari"...

  • Par Ganesha - 22/07/2018 - 16:09 - Signaler un abus Conte de Fées moderne

    On ne sait comment Rachida se décida, peut-être en jouant aux fléchettes, en tout cas, elle entama une action judiciaire pour réclamer une pension alimentaire de 6.000 euros mensuels à un septuagénaire particulièrement rabougri, mais patron des casinos Barrière et du Fouquet's, à la tête d'une fortune estimée à plusieurs centaines de millions d'euros. Sommé par un tribunal de pratiquer un test ADN, celui-ci refusa. Les juges considérèrent que cette dérobade équivalait à un aveu, mais ils décidèrent finalement de se montrer cléments : seulement 2.500 euros par mois ! http://www.linternaute.com/actualite/personnalites/1033510-rachida-dati-la-liste-de-ses-amants-l-arme-de-dominique-desseigne/

  • Par Ganesha - 22/07/2018 - 16:15 - Signaler un abus Ma question est la suivante :

    Ma question est la suivante : il y aura-t-il sur ce site un intervenant suffisamment sénile et dégénéré, ou une commentatrice suffisamment débile, pour nous affirmer que la vie de la petite Zohra fut complètement bouleversée lorsque apprit, enfin, qui était le propriétaire de la minuscule queue molle, qui avait éjaculé le ''Glorieux Spermatozoïde'' qui l'avait engendrée. Le Phoenix des Hôtes de ce Bois ?

  • Par A M A - 22/07/2018 - 17:21 - Signaler un abus "C'est qui ton père

    "C'est qui ton père"demanderont les copains" dans quelques années. "Mon père, c'est une seringue".

  • Par cloette - 22/07/2018 - 17:51 - Signaler un abus On ne sait pas ce que l'avenir peut réserver

    en matière de gouvernance style dictature nazie, et le premier post fait froid dans le dos, on imagine un cheptel de femmes dont le travail serait la fabrique d'un troupeau ...

  • Par Poussard Gérard - 22/07/2018 - 21:33 - Signaler un abus Les droits des enfants à naitre

    Sont niés par des adultes égoïstes. ..czr ils refusent a ces enfants nes de Pma de connaître leur gene, leur pere, leur histoire, leurs racines. . Agir ainsi est criminel..

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 08:03 - Signaler un abus Obstacle

    Le principal obstacle qui pourrait, très éventuellement, s'opposer à la légalisation de la PMA, serait une dissolution de l'Assemblée Nationale. Celle-ci a en effet très clairement manifesté son opinion en déployant des banderoles arc-en-ciel à l'occasion de la gay-pride. La France ne fera ainsi que rejoindre, un peu tardivement, la majorité des pays civilisés européens.

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 08:11 - Signaler un abus Troubles hallucinatoires

    Les femmes célibataires ou en couple homosexuel sont autorisées à pratiquer la PMA dans 8 pays européens : en Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède. Les commentaires qui viennent ici nous affirmer que ces pays parfaitement démocratiques sont ''plongés dans la barbarie'' proviennent de personnes souffrant manifestement de ''troubles hallucinatoires''. Si cela les fait souffrir, elles devraient envisager de consulter.

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 08:15 - Signaler un abus Avenir

    Il ne reste donc plus que quelques mois pour les membres de la ''secte du spermatozoïde'' pour venir ici psalmodier leur slogan ridicule, comparable à un ''Allah Ouakbar''. Quant à imaginer que cette loi pourrait ensuite être abrogée...

  • Par pale rider - 23/07/2018 - 08:20 - Signaler un abus @ganesha

    Insulter les personnes qui ne pensent pas comme vous est la preuve de la faiblesse de vos vues .

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 08:28 - Signaler un abus Rôle d'un père

    Ces quelques bobos arrogants et surtout ces misérables vieillards paumés, n'ont probablement pas eu d'enfants. En tout cas, manifestement, ils et elles ignorent ce qu'est réellement le ''rôle d'un père'' : non pas un copulateur qui a engrossé une femme en quelques minutes, mais un adulte aimant qui se consacre pendant de longues années à l'éducation de ses enfants. Cet acte d'amour et de générosité peut être accompli aussi bien par un homme que par une femme. Et, cela n'a strictement rien à voir avec un test ADN !

  • Par cloette - 23/07/2018 - 08:39 - Signaler un abus non Ganesha

    il y a une différence entre un homme et une femme et deux femmes ou deux hommes pour l'éducation d'un enfant .A mon avis mieux vaut une seule femme ou même un seul homme que deux personnes du même sexe en couple sexué, car on est dans le marginal et pour l'enfant c'est dramatique .

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 08:40 - Signaler un abus Pale Rider

    Effectivement, je ne lis ici, de la part des autres intervenants, que des slogans absurdes. Présentez donc des arguments qui détiennent un minimum de sens. ''Sens commun'' est une véritable secte. À votre avis, les 8 pays européens sont des barbares ?

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 08:53 - Signaler un abus Cloette, Marginal !

    C'est toute la question : les règles qui ont gouverné notre société pendant quelques siècles sont désormais considérées comme ''injustes et nuisibles''. Un couple homosexuel fait désormais partie de la plus parfaite et banale normalité. Dans mon expérience personnelle, les mères célibataires sont, elles, souvent en détresse. Le monde change, il faut vous y faire !

  • Par cloette - 23/07/2018 - 09:04 - Signaler un abus Ganesha

    Vous vous trompez, soyez humble, vous n'êtes pas un possesseur de la Vérité, moi je juge autrement que vous , le jugement du bon sens, les physiques d'un homme et d'une femme sont différents et un enfant se forme avec le tactile dès le début, par la suite, il se comparera aux autres familles, il ne pourra que souffrir .Les évolutions sociétales doivent se faire naturellement, le jour où il y aura dans la société une majorité de familles homosexuelles, et séparation complète des sexes, ok la société aura changé, mais je ne crois pas que ça arrivera .

  • Par pale rider - 23/07/2018 - 09:47 - Signaler un abus @ganesha "Présentez donc des arguments"

    J'attends désespérément les vôtres ... et je ne lis qu'insultes . Comme on dit : "messieurs les anglais etc .."

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 10:07 - Signaler un abus Pale Rider

    La principale caractéristique des individus enfermés dans une secte, c'est qu'ils ont perdu leurs ''capacités cognitives''. Lorsqu'on leur présente des arguments, que ce soit verbalement ou par écrit, ils sont incapables de les intellectualiser ! C'est ce qui rend la dé-radicalisation aussi ardue. L'avantage, c'est que ''les écrits restent'' : relisez donc calmement mes textes ci-dessus.

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 10:17 - Signaler un abus Cloette

    Dans la plupart des pays européens, les personnes qui ont des cheveux de couleur rousse sont en forte minorité. Effectivement, au moyen-âge, dans les couches les plus ignares de la population, elles faisaient l'objet de préjugés révoltants. Le changement ne s'est pas effectué ''naturellement'', mais par un patient travail d'élévation et d'ouverture des esprits.

  • Par cloette - 23/07/2018 - 10:53 - Signaler un abus ganesha

    le roux n'est pas un caractère dominant, mon grand père était roux ,il a eu sur ses six filles, deux rousses, mais aucun roux parmi les petits enfants ni descendants, ce qui veut dire que les minorités ont tendance à disparaitre .... dont les homos qui le sont la plupart du temps par contexte et non hérédité ou vraie nature .

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 11:27 - Signaler un abus Cloette

    Ce que vous m'expliquez est scientifiquement faux. Prenez garde : un jour, inévitablement, il y aura de nouveau un enfant roux dans votre descendance ! On ne choisit pas plus d'être homosexuel que trisomique 21. La différence, c'est que les sociétés civilisées ont décidé d'accepter l'évidence que les homosexuels sont souvent des individus brillants, créatifs et novateurs. Par contre, à quelques exceptions près, la plupart des trisomiques sont des handicapés mentaux profonds, source de terribles souffrances pour eux-mêmes et leurs familles.

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 11:41 - Signaler un abus Génétique

    Il y a eu des cas de femmes trisomiques qui ont donné naissance à des enfants normaux. Il faudrait que je vérifie si le père était, lui aussi trisomique. Ces cas sont rares et soigneusement dissimulés. Par contre, une certitude, très largement documentée : les homosexuels donnent naissance à des hétéros ! Il s'agit d'une ''caractéristique'' congénitale, mais dont la transmission ''saute'' plusieurs générations.

  • Par pale rider - 23/07/2018 - 14:25 - Signaler un abus @ganesha désolé je ne vois aucun

    Argument . Pourquoi êtes vous pour la Pma pour tous ?

  • Par Ganesha - 23/07/2018 - 15:12 - Signaler un abus Pale Rider

    Vous êtes décidément gravement atteint ! J'hésite entre le rire et la compassion ! Lisez mon 16:15 le 22/7, le 23/7 mes 8:03, 8:11, 8:15, 8:28 et 11:27.

  • Par pale rider - 23/07/2018 - 19:46 - Signaler un abus @ganesha et voila encore les insultes ...

    bon 16:15 : insultes 8/03 : insultes 8:11 : insultes, 8:15 insultes . j'arrête là 15:12 : insultes . Bon je répète : pouvez vous sans insulter donner vos raisons pour légiférer sur la PMA pour tous ?

  • Par pale rider - 23/07/2018 - 23:48 - Signaler un abus @ganesha eh bah non

    Juste insulter

  • Par Ganesha - 24/07/2018 - 04:17 - Signaler un abus Sociopathe

    J'ai compris : nous avons ici un sociopathe, faisant de la provocation. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalit%C3%A9_antisociale

  • Par pale rider - 24/07/2018 - 07:50 - Signaler un abus @ganesha

    Bon toujours pas d argument ? Bon alors pas besoin de vous énerver, en fait vous êtes d accord avec nous .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Ludovine de La Rochère

Ludovine de La Rochère est présidente de La Manif Pour Tous.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€